ILO Home
Go to the home page
Site map | Contact us English | Español
view in a printer-friendly format »

Maladies de la peau - 1,481 saisies trouvées

Vos critères de recherche sont

  • Maladies de la peau

1997

CIS 98-204 Sabouraud S., Testud F., Rogerie M.J., Descotes J., Evreux J.C.
Dépigmentation d'origine professionnelle due à l'herbicide dinoterbe
Occupational depigmentation from dinoterbe [en anglais]
Thèmes traités: dinoterb; dermatoses; étude de cas; France; leucodermie.
Contact Dermatitis, avr. 1997, vol.36, n°4, p.227. Illus. 9 réf.

CIS 98-203 Svendsen K., Hilt B.
Lésions cutanées chez les ingénieurs navals exposés aux huiles et aux solvants
Skin disorders in ship's engineers exposed to oils and solvents [en anglais]
Thèmes traités: dermatite de sensibilisation; dermatoses; eczéma; enquête par questionnaire; huiles minérales; matériel de transport par voie d'eau; Norvège; solvants.
Contact Dermatitis, avr. 1997, vol.36, n°4, p.216-220. 10 réf.

CIS 98-202 Karlberg A.T., Dooms-Goossens A.
Allergie de contact au d-limonène oxydé chez des sujets souffrant de dermites
Contact allergy to oxidized d-limonene among dermatitis patients [en anglais]
Thèmes traités: allergies cutanées; dermatite de sensibilisation; eczéma; produits de nettoyage; tests cutanés.
Contact Dermatitis, avr. 1997, vol.36, n°4, p.201-206. Illus. 37 réf.

CIS 98-201 Estlander T., Jolanki R., Kanerva L.
Dermites allergiques de contact d'origine professionnelle dues au chlorure de triméthylammonium d'époxy-2,3 propyle et au Kathon® LX dans une usine de transformation de l'amidon
Occupational allergic contact dermatitis from 2,3-epoxypropyl trimethyl ammonium chloride (EPTMAC) and Kathon® LX in a starch modification factory [en anglais]
Thèmes traités: allergies cutanées; amidon; chlorure du glycidyltriméthylammonium; dermatite de sensibilisation; eczéma; fabrication du papier et du carton; Finlande; fongicides; tests cutanés.
Contact Dermatitis, avr. 1997, vol.36, n°4, p.191-194. Illus. 17 réf.

CIS 98-200 Garcia-Abujeta J.L., Rodriguez F., Maquiera E., Picans I., Fernandez L., Sanchez I., Martin-Gil D., Jerez J.
Dermite de contact d'origine professionnelle chez un poissonnier exposé à des protéines
Occupational protein contact dermatitis in a fishmonger [en anglais]
Thèmes traités: allergies cutanées; dermatite de sensibilisation; eczéma; Espagne; étude de cas; industries de l'alimentation; mollusques; protéines.
Contact Dermatitis, mars 1997, vol.36, n°3, p.163. 7 réf.

CIS 98-199 Estlander T., Jolanki R., Kanerva L.
Le chlorure d'hydroxylammonium, agent de sensibilisation dans un laboratoire d'analyse des eaux
Hydroxylammonium chloride as sensitizer in a water laboratory [en anglais]
Thèmes traités: allergies cutanées; hydroxylamine (chlorhydrate); dermatite de sensibilisation; étude de cas; Finlande; tests cutanés; travaux de laboratoire.
Contact Dermatitis, mars 1997, vol.36, n°3, p.161-162. 8 réf.

CIS 98-198 Kanerva L., Kiilunen M., Jolanki R., Estlander T., Aitio A.
Dermites aux mains et réactions allergiques aux tests épicutanés causées par le nickel chez les travailleurs de l'électrodéposition
Hand dermatitis and allergic patch test reactions caused by nickel in electroplaters [en anglais]
Thèmes traités: allergies cutanées; dermatite de sensibilisation; eczéma; électrodéposition; enquête par questionnaire; Finlande; nickel; tests cutanés.
Contact Dermatitis, mars 1997, vol.36, n°3, p.137-140. 28 réf.

CIS 97-2031 Freedman D.M., Zahm S.H., Dosemeci M.
Exposition à la lumière solaire dans les habitations et sur les lieux de travail: mortalité par lymphome non-hodgkinien: étude cas-témoin à trois volets
Residential and occupational exposure to sunlight and mortality from non-Hodgkin's lymphoma: Composite (threefold) case-control study [en anglais]
Une recherche a été effectuée sur les corrélations entre les données tirées des certificats de décès pour des cas de lymphomes non-hodgkiniens, de mélanomes et de cancers de la peau, et l'exposition à la lumière solaire dans les habitations et sur les lieux de travail. Contrairement aux lymphomes non-hodgkiniens, une corrélation positive avec l'exposition à la lumière solaire dans les habitations a été observée pour les mélanomes et les cancers de la peau. Pour ces derniers, une corrélation positive avec l'exposition à la lumière solaire sur les lieux de travail a également été mise en évidence. Les résultats de l'étude ne confirment pas l'hypothèse selon laquelle l'exposition à la lumière augmenterait l'incidence des lymphomes non-hodgkiniens.
British Medical Journal, mai 1997, vol.314, n°7092, p.1451-1455. 28 réf.

CIS 97-1874 Eriksson N., et al.
Symptômes cutanés du visage chez les employés de bureau: une étude de suivi de cinq ans
Facial skin symptoms in office workers: A five-year follow-up study [en anglais]
Le but de cette observation de longue durée, effectuée au nord de la Suède, était d'étudier les modifications et les causes des symptômes cutanés du visage chez les personnes travaillant sur des terminaux à écran de visualisation (TEV). Elle se fonde sur des études par questionnaire, des évaluations des lieux de travail, des entretiens avec les responsables du service du personnel et des examens cliniques portant sur un groupe cas-témoins de 163 sujets choisis parmi 3.233 employés travaillant sur TEV. Chez les employés présentant des symptômes cutanés isolés, les symptômes faciaux étaient passagers alors que, dans le cas d'un ensemble de symptômes plus complexe, le pronostic était moins favorable. Certains changements dans la manière d'utiliser l'équipement informatique et d'autres appareils électriques n'ont eu aucun effet sur les symptômes cutanés faciaux. Les indicateurs de risque externe les plus importants pour des symptômes cutanés persistants étaient l'environnement psychosocial au travail et les facteurs de santé individuelle.
Journal of Occupational and Environmental Medicine, fév. 1997, vol.39, n°2, p.108-118. 28 réf.

CIS 97-1964 Notes d'un agent de sécurité: maladies cutanées d'origine professionnelle
A safety officer's notes: Occupational skin disease [en anglais]
Les types et les causes des maladies cutanées d'origine professionnelle sont décrits: dermites de contact allergiques et par irritation (eczémas); cancers de la peau (dus à une exposition aux rayons ultraviolets); urticaires de contact; vitiligos de contact (leucodermies); et photodermites. L'article traite des aspects juridiques, et décrit les méthodes utilisées pour l'évaluation des risques et la limitation de l'exposition.
Safety Review, sept. 1997, n°62, encart p.i-vii.

CIS 97-1528 Médecine du travail
Occupational medicine [en anglais]
Ces 20 chapitres qui font partie d'une nouvelle enquête importante sur la santé et la sécurité au travail concernent la médecine du travail: démarche prospective de la médecine du travail; voies de pénétration dans l'organisme des produits chimiques employés en milieu de travail; notions élémentaires de toxicologie; épidémiologie; prévention des troubles musculosquelettiques; affections pulmonaires; substances chimiques et hypersensibilité des voies respiratoires; allergies et autres hypersensibilités; causes des dermatoses d'origine professionnelle; maladies neurologiques; cancer d'origine professionnelle; santé de la fonction reproductive; lésions dues aux rayonnements; effets pathologiques des expositions sonores; troubles induits par les vibrations; syndrome du canal carpien; maladies liées au stress; aspects économiques de la médecine du travail; santé et sécurité dans une société multinationale; bases de données professionnelles et réseau Internet.
Dans: The Workplace (par Brune D. et al., éds), Scandinavian Science Publisher as, Bakkehaugveien 16, 0873 Oslo, Norvège, 1997, vol.1, p.745-977. Illus. Réf.bibl.

CIS 97-1726 Rietschel R.L.
Dermites de contact d'origine professionnelle
Occupational contact dermatitis [en anglais]
Les signes des dermites de contact irritantes ou allergiques sont décrits, ainsi que les procédures employées pour établir les diagnostics et les liens existant entre les troubles et l'exposition professionnelle. Il est important de noter en détail les antécédents professionnels et également d'observer les anomalies morphologiques. On peut utiliser des tests cutanés pour établir le lien entre la profession et le trouble, pour classer la lésion comme étant due à une irritation ou à une allergie, et pour mettre au point des stratégies de gestion.
Lancet, 12 avr. 1997, vol.349, n°9058, p.1093-1095. Illus. 18 réf.

CIS 97-1601 Williams N.
Ulcération de la peau d'origine professionnelle chez les chromeurs
Occupational skin ulceration in chrome platers [en anglais]
Ce rapport succinct décrit les causes de la prévalence des ulcères dus au chrome constatés sur les mains de 13 chromeurs. Le contact du chrome hexavalent avec la peau ne provoque un ulcère qu'en cas de coupure ou d'abrasion de la peau; la cicatrice qui en résulte est permanente. Il est important d'informer les chromeurs de l'importance d'éviter de se couper et de protéger les éventuelles coupures à l'aide de pansements résistants à l'eau. Il est recommandé d'utiliser des équipements de protection individuelle pour prévenir le contact avec l'acide chromique.
Occupational Medicine, juil. 1997, vol.47, n°5, p.309-310. 4 réf.

CIS 97-1261 Halliday-Bell J., Palmer K., Crane G.
Comportement vis à vis de la prévention et respect des règlements dans les ateliers d'électrodéposition
Health and safety behaviour and compliance in electroplating workshops [en anglais]
D'après une enquête par questionnaire effectuée auprès des employeurs et des employés de six ateliers d'électrodéposition britanniques, il semble que les règlements relatifs au contrôle des substances nocives ne soient pas respectés; il est évident qu'il existe des lacunes dans l'évaluation, le contrôle et la surveillance de la santé. De nombreux employés souffraient de lésions cutanées liées au travail, notamment de dermites. En général, les travailleurs ignoraient les risques inhérents aux matières qu'ils manipulaient; ils n'utilisaient pas toujours l'équipement de protection individuelle adéquat, ou bien n'appliquaient pas les consignes pour la protection de la peau. Il est nécessaire d'améliorer la formation, et d'accorder davantage d'attention à l'hygiène cutanée dans ces ateliers.
Occupational Medicine, mai 1997, vol.47, n°4, p.237-240. 7 réf.

CIS 97-1353 Lillington T., Shanahan E.M.
Infections cutanées chez les travailleurs de la viande
Cutaneous infection in meatworkers [en anglais]
Une étude effectuée dans un abattoir d'Adélaïde en Australie du sud sur les taux d'incidents dus à des infections cutanées, a montré que les infections de ce type étaient courantes (taux d'incidence global de 0,65 par 1000 personnes/jours). Les taux d'infection les plus élevés ont été observés parmi les travailleurs qui manipulent les peaux, notamment les employés des abattoirs, dont le travail impliquait la manipulation de peaux sales avec des couteaux, mais sans protection pour les mains. D'après les résultats, il semble que si le lien entre la lacération et l'infection n'est pas toujours apparent, la manipulation des peaux prédispose les travailleurs à l'infection. Des recommandations sont proposées pour le contrôle de l'infection.
Occupational Medicine, mai 1997, vol.47, n°4, p.197-202. Illus. 12 réf.

CIS 97-893 Keira T., et al.
Effets nocifs de la colophane
Adverse effects of colophony [en anglais]
Etude bibliographique sur les utilisations de la colophane dans l'industrie, ses effets nocifs sur la santé, les études épidémiologiques, le diagnostic des troubles qu'elle cause, la physiopathologie et les mesures de prévention. La colophane est un mélange d'acides résiniques utilisé dans diverses industries, notamment comme flux de soudage dans l'industrie électronique. Les principaux effets nocifs sont l'asthme bronchique et les dermites de contact. Parmi les mesures de prévention, on peut citer les examens médicaux recherchant en particulier les antécédents allergiques et le remplacement de la colophane dans les flux de soudage.
Industrial Health, janv. 1997, vol.35, n°1, p.1-7. 63 réf.

CIS 97-908 Flint N.
Plus blanc que blanc
Whiter than white [en anglais]
Inventaire des troubles de santé causés par l'exposition cutanée aux détergents chez les travailleurs. Rappel des sources de l'exposition professionnelle et des effets toxicologiques chez l'humain: dermites de contact par irritation, dermites de contact allergiques, autres dermatoses non eczémateuses. Commentaires sur les facteurs se répercutant sur la sensibilité aux lésions cutanées, ainsi que sur les effets pathologiques des composants des détergents (surfactants, agents de blanchiment visuels, enzymes protéolytiques, parfums, teintures, pigments, et agents germicides). Rappel des dispositions de la réglementation régissant l'évaluation de l'exposition cutanée aux détergents.
Safety and Health Practitioner, fév. 1997, vol.15, n°2, p.20-24. Illus. 31 réf.

1996

CIS 03-188 Matchaba-Hove R., Emmett E.A., Sekimpi D.K., Agaba D.F., Okot-Nwang M., Ogaram D.A., Tornberg V., Estlander T., Kanerva L., Piirilä P., Lehtinen S., Munthali A.C., Zakayo D.O.
Allergies et travail
Allergies and work [en anglais]
Ce numéro est principalement consacré aux allergies d'origine professionnelle. Au sommaire: prévention des dermatoses d'origine professionnelle; allergies d'origine professionnelle à la poussière de café en Ouganda; dermatoses et maladies respiratoires d'origine professionnelle provoquées par des plantes d'ornement. Autres sujets traités: compte rendu d'un symposium consacré au développement des services de santé au travail; rôle de la profession d'hygiéniste du travail dans le contexte du développement durable; problèmes liés au SIDA sur le lieu de travail au Kenya.
African Newsletter on Occupational Health and Safety, mai 1996, vol.6, n°1, p.1-22 (numéro complet). Illus. 33 réf.

CIS 00-1673 Geier J., Kleinhans D., Peters K.P.
Allergies de contact provoquées par les biocides industriels - Résultats de l'IVDK et du groupe allemand de recherches sur l'allergie de contact
Kontaktallergien durch industriell verwendete Biozide - Ergebnisse des Informationsverbundes Dermatologischer Kliniken (IVDK) und der Deutschen Kontaktallergiegruppe [en allemand]
Thèmes traités: Allemagne; allergènes; allergies cutanées; Biocides; Bioban P 1487; formaldéhyde; dermatites; épidémiologie; produits chimiques; produits de préservation; tests cutanés; transformation des métaux.
Dermatosen in Beruf und Umwelt, juil.-août 1996, vol.44, n°4, p.154-159. 10 réf.

CIS 99-1210 Koch P., Nickolaus G., Geier J.
Allergies de contact dans la tannerie et l'industrie du cuir et de la chaussure - Une analyse des données recueillies sur une période de cinq ans par les services d'information de l'association des cliniques dermatologiques
Kontaktallergien bei Lederherstellern, Lederverarbeitern und in der Schuhindustrie - Fünf-Jahres-Analyse auf der Grundlage von Daten des Informationsverbundes Dermatologischer Kliniken [en allemand]
Thèmes traités: Allemagne; allergènes; allergies cutanées; colorants; enquête épidémiologique; industrie de la chaussure; industrie du cuir; matières tannantes; produits de préservation; sensibilisation; tannerie.
Dermatosen in Beruf und Umwelt, nov.-déc. 1996, vol.44, n°6, p.257-262. Illus. 30 réf.

CIS 98-1635 Budde-Wamhoff U.
Promotion de la santé dans le secteur de la coiffure
Gesundheitsförderung im Friseurhandwerk [en allemand]
Thèmes traités: affections de l'appareil locomoteur; Allemagne; allergies cutanées; dermatites; eczéma; enquête par questionnaire; programmes d'hygiène; salons de coiffure; tour d'horizon.
G. Conrad, Verlag für Gesundheitsförderung, Uissigheimer Str. 10, 97956 Hamburg, Allemagne, 1996. 207p. Illus. env. 404 réf. Prix: DEM 53,00.

CIS 98-780 Nielsen H., Henriksen L., Olsen J.H.
Mélanome malin chez des lithographes
Malignant melanoma among lithographers [en anglais]
Thèmes traités: cancer; hydroquinone; Danemark; étude de cohorte; lithographie; mélanome; morbidité; produits chimiques photographiques; solvants organiques; substances cancérogènes.
Scandinavian Journal of Work, Environment and Health, avr. 1996, vol.22, n°2, p.108-111. 17 réf.

CIS 98-756 Popendorf W., Miller E.R., Sprince N.L., Selim M.S., Thorne P.S., Davis C.S., Jones M.L.
Utilité des enquêtes préliminaires lors de la détermination des causes des risques aigus présentés par les fluides de coupe
The utility of preliminary surveys to detect the cause of acute metalworking fluid hazards [en anglais]
Thèmes traités: atteinte respiratoire; dermatites; enquête épidémiologique; fluides de coupe; fluides de refroidissement; fumeurs; transformation des métaux; USA.
American Journal of Industrial Medicine, déc. 1996, vol.30, n°6, p.744-749. 16 réf.

CIS 98-275 Piletta P.A., Salomon D., Beani J.C., Saurat J.H.
Un pilote souffrant de démangeaisons
A pilot with an itchy rash [en anglais]
Etude de cas d'une éruption polymorphe due à la lumière chez un pilote exposé au rayonnement solaire. Thèmes traités: érythème; étude de cas; pilotes d'avion; rayonnement solaire.
Lancet, oct. 1996, vol.348, n°9035, p.1142. 5 réf.

CIS 97-1956 Jacobs M.C., Lachapelle J.M.
Eczémas de contact allergiques aux produits capillaires
L'eczéma causé par une réaction allergique aux produits capillaires est courant chez les coiffeurs et leurs clients. Les principaux allergènes sont les teintures capillaires et le monothioglycolate de glycéril, utilisé pour les permanentes. L'eczéma affecte principalement les doigts. Il est recommandé de porter des gants de protection en polyéthylène car le latex et ses additifs risquent de provoquer des allergies.
Le concours médical, 7 déc. 1996, vol.118, p.2983-2984, 2987-2988. Illus. 3 réf.

CIS 97-2053 Ejlertsen T., et al.
Pasteurella aérogènes isolés dans les ulcères ou les plaies de personnes exposées à des porcs dans l'exercice de leur profession: rapport sur 7 cas danois
Pasteurella aerogenes isolated from ulcers or wounds in humans with occupational exposure to pigs: A report of 7 Danish cases [en anglais]
Cette étude présente le cas de sept sujets danois travaillant dans l'élevage de bétail, et ayant été mordus par des porcs. On a trouvé après culture, 7 souches de Pasteurella aérogènes (rarement isolés chez l'humain) dans des prélèvements à l'emplacement de la morsure. La plupart des morsures étaient localisées dans la partie latérale inférieure de la cuisse. Des abcès sont apparus dans tous les cas. Le traitement a habituellement nécessité incision, drainage et prise d'antibiotiques.
Scandinavian Journal of Infectious Diseases, 1996, vol.28, n°6, p.567-570. 16 réf.

CIS 97-1621 Williams N.
Enquête sur les maladies respiratoires et dermatologiques dans l'industrie du chromage électrolytique, dans la région des West Midlands au Royaume-Uni
A survey of respiratory and dermatological disease in the chrome plating industry in the West Midlands, UK [en anglais]
Une enquête transversale a été conduite dans 20 usines de chromage électrolytique en Grande-Bretagne et se composait d'un questionnaire et de l'examen médical de 71 chromeurs. 23% des sujets souffraient de dermites lors des examens et il y avait au moins un cas de dermite parmi les chromeurs dans 45% des entreprises. 23% des chromeurs souffraient d'anciens ulcères dus au chrome et 13% présentaient des symptômes d'ulcères récents ou en voie de guérison. 17% souffraient d'inflammations nasales et 14% de perforations septales. Des troubles des voies respiratoires inférieures ont rarement été observés. Les mesures de prévention font l'objet de commentaires.
Occupational Medicine, déc. 1996, vol.46, n°6, p.432-434. 10 réf.

CIS 97-1244 Rosas Vazquez E., et al.
L'acné chlorique dans les années 1990
Chloracne in the 1990s [en anglais]
Les caractéristiques cliniques de neuf patients présentant une acné chlorique et exposés de manière chronique aux chlorobenzènes dans la même usine ont été étudiées. Tous les patients étaient de sexe masculin et leurs lésions cutanées étaient caractérisées principalement par des comédons et des kystes. Ils souffraient également de conjonctivite chronique, de polyneuropathie et de lésions hépatiques, et sept d'entre eux présentaient une hypertriglycéridémie. De fortes concentrations de substances connues pour provoquer une acné chlorique ont été décelées dans l'eau utilisée sur le lieu de travail. Il conviendrait d'étudier non seulement les manifestations cutanées de l'acné chlorique chez les travailleurs exposés à ces produits, mais également les complications systémiques qu'ils peuvent présenter.
International Journal of Dermatology, sept. 1996, vol.35, n°9, p.643-645. Illus. 11 réf.

CIS 97-886 Koch P.
Brûlures, nécroses et ulcérations cutanées dues au ciment, au béton prémixé et à la chaux
Rapport de sept cas de brûlures, nécroses et ulcérations cutanées dues à l'emploi de ciment liquide, de béton prémixé et de chaux. L'hydroxyde de calcium a provoqué des ulcères caustiques dans un cas. Des notices explicatives décrivant les conséquences possibles de contacts cutanés étroits avec ces matériaux et l'importance de mesures de protection devraient être imprimées sur les sacs de ciments et remises à l'acheteur de béton prémixé.
Annales de dermatologie et de vénéréologie, 1996, vol.123, n°12, p.832-836. Illus. 21 réf.

CIS 97-596 Cavelier C., Foussereau J.
Allergie de contact aux métaux et à leurs sels
Au sommaire de ce dossier d'allergologie-dermatologie professionnelle sur l'allergie de contact aux métaux et à leurs sels: 1. Enquête et tests allergologiques. 2. Chrome. 3. Nickel. 4. Cobalt. 5. Mercure. 6. Palladium. 7. Autres métaux. 8. Diagnostics différentiels. Annexes: les métaux durs, les placages, les alliages; corrosion des métaux: données élémentaires; concentrations (en %) et véhicules pour les tests épicutanés effectués avec des métaux ou leurs sels.
Documents pour le médecin du travail, 3e trimestre 1996, n°67, p.199-238. env. 400 réf.

CIS 97-488 Knülle E.
Intérêt des tests par patch en milieu de travail - Exemple de l'industrie automobile
Arbeitsplatzbezogene Relevanz der Epikutantestung am Beispiel der Automobilindustrie [en allemand]
Lorsqu'il doit décider du maintien à son poste d'un travailleur souffrant d'une pathologie cutanée, le médecin du travail tient compte d'un certain nombre de facteurs et notamment des substances présentes sur le lieu de travail, de la gravité de la pathologie et du pronostic. Les résultats de tests par patch peuvent lui servir à motiver sa décision. Les résultats de 318 tests épicutanés pratiqués pour le compte de la société Ford à Cologne en Allemagne entre 1982 et 1993 sont rapportés. La nécessité d'une collaboration étroite entre le dermatologue et les spécialistes de la santé au travail est mise en évidence. En effet, les tests par patch seuls en l'absence d'une connaissance des lieux de travail ne fournissent pas suffisamment d'information pour décider de la conduite à tenir.
Dermatosen in Beruf und Umwelt, mars-avr. 1996, vol.44, n°2, p.68-71. Illus.

CIS 97-598
Health and Safety Executive
Prévention des dermatoses professionnelles - Recommandations à l'usage des employeurs et des travailleurs
Preventing dermatitis at work - Advice for employers and employees [en anglais]
Cette brochure rappelle quelles sont les causes des dermatoses professionnelles, met l'accent sur les industries qui présentent les plus grands risques et expose les responsabilités qui incombent aux employeurs et aux travailleurs. Les mesures de prévention sont notamment l'identification des substances susceptibles de provoquer des dermatoses, le choix de produits chimiques ou de procédés de remplacement, le port de vêtements de protection, ainsi que l'emploi de crèmes pour la peau. Rappel des prescriptions juridiques à satisfaire.
HSE Books, P.O. Box 1999, Sudbury, Suffolk CO10 6FS, Royaume-Uni, sept. 1996. 12p. 1 réf.

CIS 97-604
Health and Safety Commission, Printing Industry Advisory Committee
Les dermatoses dans le secteur de l'imprimerie
Dermatitis in printing [en anglais]
Cette brochure contient des recommandations visant à prévenir les dermatoses dans le secteur de l'imprimerie: responsabilités incombant aux employeurs; substances pouvant causer des dermatoses; mesures de précaution (limitation des contacts cutanés, sélection et utilisation d'équipement de protection, crèmes pour la peau, hygiène individuelle); gestion de l'introduction de nouveaux procédés ou de nouveaux produits chimiques; déclaration des cas de dermatoses.
HSE Books, P.O. Box 1999, Sudbury, Suffolk CO10 6FS, Royaume-Uni, sept. 1996. 8p. 4 réf.

CIS 97-560 Gallo R., Guarrera M., Hausen B.M.
Dermite de contact induite par de la sciure en suspension dans l'air provenant de palissandre d'Inde orientale (Dalbergia latifolia Roxb.)
Airborne contact dermatitis from East Indian rosewood (Dalbergia latifolia Roxb.) [en anglais]
Un cas de dermite a été observé chez un rémouleur fabriquant des manches de couteau en palissandre d'Inde orientale. L'exposition à la sciure de bois provoquait chez lui des épisodes d'éternuements et des quintes de toux et les tests par patch se sont révélés positifs. Les principaux allergènes du bois étaient des dalbergiones. Les résultats confirment le pouvoir irritant et allergisant de cette sciure.
Contact Dermatitis, juil. 1996, vol.35, n°1, p.60-61. 7 réf.

CIS 97-576 O'Reilly F.M., Murphy G.M.
Cas de dermite de contact professionnelle chez une esthéticienne
Occupational contact dermatitis in a beautician [en anglais]
Une esthéticienne exposée à un très grand nombre de produits cosmétiques, y compris de la cire à épiler, a présenté pendant 6 mois des symptômes d'eczéma aux mains. Les tests par patch ont révélé des réactions au nickel, à la colophane, au quaternium 15, ainsi qu'à une cire de grande marque présentée sous forme de crème et contenant de la colophane. L'arrêt de l'exposition à la cire et aux produits cosmétiques contenant du quaternium 15 a permis une rémission complète de l'eczéma.
Contact Dermatitis, juil. 1996, vol.35, n°1, p.47-48. 2 réf.

CIS 97-575 Angelini G., Rigano L., Foti C., Grandolfo M., Veña G.A., Bonamonte D., Soleo L., Scorpiniti A.
Sensibilisation professionnelle aux résines époxydes et aux diluants réactifs chez des marbriers
Occupational sensitization to epoxy resin and reactive diluents in marble workers [en anglais]
Des cas de dermites de contact et de dermites de contact dues à des substances en suspension dans l'air sont apparus chez 10 marbriers sur 22 qui manipulaient une résine contenant de la résine époxyde et de l'éther glycidylique de l'ortho-crésyle (ECG) et ce, entre 20 jours et 2 mois après le début de l'exposition. Les 10 sujets symptomatiques ont tous réagi positivement aux patch tests cutanés pratiqués avec le diluant réactif ECG et quatre d'entre eux ont également réagi positivement à la résine époxyde. D'autres éthers glycidyliques ont aussi donné des réactions positives. Les mécanismes de sensibilisation possibles font l'objet de commentaires. La difficulté a été en partie résolue en optant pour un autre type d'éther et en installant un système de ventilation par aspiration lors de toutes les opérations de mise en œuvre de la résine.
Contact Dermatitis, juil. 1996, vol.35, n°1, p.11-16. 17 réf.

CIS 97-297 Agathos M.
La gale en tant que maladie professionnelle
Berufskrankheit Scabies [en allemand]
Principales conclusions de cette analyse d'études épidémiologiques et d'études de cas sur le risque d'infection par la gale en milieu de travail en Allemagne: les infirmières, dans les établissements hospitaliers et les foyers du troisième âge, qui travaillent au contact de personnes âgées souffrant de gale ou de patients immunodéficitaires atteints de gale norvégienne sont exposées à un risque infectieux élevé. Afin de prévenir ce risque chez les soignants, tous les patients présentant des démangeaisons ainsi que tout les porteurs du VIH avec hyperkératose doivent être examinés par un dermatologue qui devra rechercher la présence de gale. Bien que pour l'instant la gale ne soit pas indemnisée comme maladie professionnelle en Allemagne, elle n'en doit pas moins être déclarée comme maladie liée au travail.
Dermatosen in Beruf und Umwelt, mai-juin 1996, vol.44, n°3, p.126-128. Illus. 9 réf.

CIS 97-171 Bangha E., Hinnen U., Elsner P.
Tests d'irritation en dermatologie professionnelle: comparaison entre deux tests rapides et le test d'irritation aiguë par sulfate de lauryle et de sodium
Irritancy testing in occupational dermatology: Comparison between two quick tests and the acute irritation induced by sodium lauryl sulphate [en anglais]
Résultats d'une étude consistant à comparer deux tests d'irritation rapides et non effractifs (faisant appel au sulfoxyde de diméthyle et à l'hydrate de sodium) aux tests par patch utilisant le sulfate de lauryle et de sodium (SLS) et plus longs à administrer. Aucune corrélation entre les tests rapides et les tests au sulfate de lauryle et de sodium n'a été observée lors des contrôles cutanés pratiqués chez 181 stagiaires du secteur des métaux. Il est préconisé d'utiliser une gamme de tests différents en dermatologie professionnelle pour prédire le risque individuel de dermite de contact due aux substances irritantes.
Acta dermato-venereologica, nov. 1996, vol.76, n°6, p.450-452. 10 réf.

CIS 97-183 Puerschel W.C., Odia S.G., Rakoski J., Ring J.
Trichloréthylène et dermite de contact concomitante chez un artiste peintre
Trichloroethylene and concomitant contact dermatitis in an art painter [en anglais]
Rapport succinct du cas d'un artiste peintre ayant développé une dermite chronique et des lésions cutanées eczémateuses consécutives à un contact quotidien pendant quatre ans avec du trichloréthylène (TCE). Les lésions ont disparu avec la cessation de l'emploi de TCE, mais un eczéma aux deux mains apparaissait lorsqu'il tenait des peintures peintes avec du TCE.
Contact Dermatitis, juin 1996, vol.34, n°6, p.430-431. Illus. 8 réf.

CIS 97-182 Kieć-Swierczyńska M.
Dermites allergiques professionnelles aux acrylates à Lodz
Occupational allergic dermatitis due to acrylates in Lodz [en anglais]
Parmi 1.619 patients examinés entre 1990-1994 à Lodz, Pologne et soupçonnés de présenter une dermite d'origine professionnelle, une sensibilité aux acrylates a été diagnostiquée chez neuf d'entre eux (quatre prothésistes dentaires, quatre dentistes et un imprimeur sur textile). Les agents de sensibilisation les plus courants étaient le diméthacrylate d'éthylèneglycol, le méthacrylate de méthyle, le méthacrylate d'hydroxy-2 éthyle et le diméthacrylate de triéthylèneglycol. Par rapport aux prothésistes dentaires, les dentistes étaient sensibles à un plus grand nombre d'allergènes d'acrylate et de méthacrylate et à d'autres allergènes, y compris des métaux et des additifs du caoutchouc. Les prothésistes dentaires étaient sensibles presque exclusivement aux méthacrylates, et l'imprimeur sur textile uniquement aux acrylates.
Contact Dermatitis, juin 1996, vol.34, n°6, p.419-422. 11 réf.

CIS 97-181 Jolanki R., Tarvainen K., Tatar T., Estlander T., Henriks-Eckerman M.L., Mustakallio K.K., Kanerva L.
Dermatoses professionnelles consécutives à l'exposition aux composés des résines époxy dans une usine de skis
Occupational dermatoses from exposure to epoxy resin compounds in a ski factory [en anglais]
Des tests par patch ont été réalisés chez 22 travailleurs d'une usine de skis à Tallin, Estonie. Huit des sujets présentaient une dermite allergique professionnelle causée par une sensibilisation aux composés des résines époxy, au cobalt dans les renforçateurs en fibres de verre ainsi qu'au formaldéhyde dans une colle à l'urée formaldéhyde et une laque. Quatre sujets présentaient une dermite de contact par irritation aux composés des résines époxy, aux laques, à la poussière de ponçage ainsi qu'à la poussière des fibres de verre. Trois travailleurs souffraient d'une allergie de contact à un nouvel agent sensibilisant, l'éther diglycidylique du diéthylèneglycol, dans un diluant réactif. La mutation immédiate des travailleurs sensibilisés à d'autres travaux prévient une aggravation de leurs troubles cutanés et l'installation d'une sensibilisation à d'autres composés.
Contact Dermatitis, juin 1996, vol.34, n°6, p.390-396. 20 réf.

CIS 96-2278 Cooke R.A.
Urticaire essentielle au froid acquise, stimulée uniquement par un refroidissement local et général de l'organisme
Essential acquired cold urticaria: Stimulated only by systemic as well as local cooling [en anglais]
Un travailleur de l'industrie alimentaire avec antécédents d'eczéma a eu une crise aiguë d'urticaire au visage après avoir travaillé à un poste froid de son usine alors qu'une vague de froid sévissait par ailleurs à l'extérieur. Un test de provocation au froid a montré une réaction urticarienne prononcée. A des températures ambiantes plus chaudes, ce sujet ne présentait aucune réaction au test de provocation et ses symptômes faciaux ont connu une amélioration. Il s'agit là d'un cas d'urticaire essentielle au froid acquise dans lequel une réaction au test de provocation locale au froid est induite par un refroidissement général de l'organisme.
Occupational Medicine, avr. 1996, vol.46, n°2, p.157-158. 9 réf.

CIS 96-2184 Gómez E., García R., Galindo P.A., Feo F., Fernández F.J.
Dermite de contact allergique au tournesol d'origine professionnelle
Occupational allergic contact dermatitis from sunflower [en anglais]
Un gardien de troupeau de 62 ans, ayant des antécédents de rhume des foins, présentait depuis deux mois une dermatite au front. Au cours des six mois précédents, il avait souvent manipulé du fourrage pour son bétail et avait également été exposé aux Helianthus (tournesols) pendant son travail. L'application topique de corticostéroïdes a entraîné une disparition complète des symptômes, lesquels sont réapparus dès cessation du traitement. Ce sujet a été soumis à la batterie européenne standard de tests ainsi qu'à une série complémentaire avec des plantes dont Compositae, une série de produits cosmétiques, du pollen de Helianthus (tournesol), du fourrage pour le bétail (contenant du tournesol) et des feuilles de tournesol. Seuls les tests avec feuilles de tournesol et au fourrage étaient positifs. Testées sur sept témoins, ces mêmes feuilles ont donné des résultats négatifs. Le patient réagissait négativement au pollen de tournesol. Les IgE spécifiques pour les pollens étaient positives, alors que les IgE totales étaient normales.
Contact Dermatitis, sept. 1996, vol.35, n°3, p.189-190. 8 réf.

CIS 96-2183 Lear J.T., Heagerty A.H.M., Tan B.B., Smith A.G., English J.S.C.
Réapparition passagère de l'allergie à l'huile de térébenthine dans l'industrie de la porcelaine et de la faïence
Transient re-emergence of oil of turpentine allergy in the pottery industry [en anglais]
L'allergie à l'huile de térébenthine a diminué en raison principalement de l'emploi de produits de remplacement meilleur marché dans de nombreuses professions. Cette étude rend compte de 24 cas de dermatite de la main chez des travailleurs de l'industrie de la faïence et de la céramique effectuant des travaux de décoration sur les pièces, notamment des peintres-décorateurs, des doreurs, des émailleurs ainsi qu'un peintre sur porcelaine fine. Ces travailleurs ont été suivis sur une période de 6 mois après remplacement de la térébenthine portugaise par la térébenthine indonésienne. Quatorze d'entre eux étaient sensibilisés à la térébenthine indonésienne, huit à l'α-pinène, quatre au delta-3-carène et deux aux peroxydes de térébenthine. L'allergie à la térébenthine continue à être un problème dans l'industrie de la faïence et de la porcelaine et est plus courante que l'allergie aux métaux lourds des couleurs utilisées dans la décoration de ce type de pièces. Le retour à la térébenthine portugaise semble avoir allégé le problème.
Contact Dermatitis, sept. 1996, vol.35, n°3, p.169-172. 16 réf.

CIS 96-2182 Kanerva L., Estlander T., Jolanki R.
Dermite de contact allergique professionnelle aux épices
Occupational allergic contact dermatitis from spices [en anglais]
Environ 1.000 patients ont été soumis à des examens entre 1991 et 1995 en Finlande pour voir s'ils souffraient de dermatose professionnelle. Cinq d'entre eux présentaient une dermite de contact allergique d'origine professionnelle. Ces patients travaillaient comme chefs ou étaient employés dans des cuisines, dans des salons de thé ou des restaurants. Tous présentaient une dermatite de la main. Les épices responsables de cette pathologie étaient l'ail, la cannelle, le gingembre, le piment et le clou de girofle. Les mêmes patients présentaient également des réactions allergiques à certains produits alimentaires, comme la tomate, la laitue et la carotte. Deux des patients avaient également une réaction allergique discrète au paprika. La dermite de contact allergique d'origine professionnelle aux épices est relativement rare, mais doit être prise en compte chez les patients présentant une dermatite de la main et qui emploient, dans le cadre de leur travail, des épices et des produits alimentaires. Il est utile d'effectuer les patch-tests avec les épices tels qu'on les trouve dans le commerce, mais il peut être nécessaire de confirmer le caractère allergique de la réaction au moyen de solutions diluées dans de la vaseline. Des prick-tests doivent également être pratiqués sur les patients avec les épices et les produits alimentaires.
Contact Dermatitis, sept. 1996, vol.35, n°3, p.157-162. Illus. 37 réf.

CIS 96-2181 Diógenes M.J.N., Morais S.M., Carvalho F.F.
Dermite de contact chez des travailleurs de la noix de cajou
Contact dermatitis among cashew nut workers [en anglais]
L'acide anacardique et le cardol, les principaux composants du liquide de la coquille de la noix de cajou (LCNC), sont la cause principale de la dermite de contact professionnelle chez les sujets travaillant sur ce type de noix. Ces deux composants ont un pouvoir à la fois irritant et sensibilisant. Cette étude a été exécutée au sein de la Cashew Nut Exportation Company de Fortaleza, au Brésil. Les travailleurs, toutes des femmes, ont été interrogées et examinées. Celles qui présentaient une dermatite à la main ont été retenues puis soumises à des tests avec une série d'allergènes standard et spécifiques: cardol, cardanol, o-méthyl-cardanol, acide anacardique et cardanol hydrogéné, dans 1 et 2% de vaseline. Les lectures ont été faites à quatre jours d'intervalle. Dix témoins ont également été testés. Les résultats confirment le pouvoir sensibilisant du cardol et montrent que seuls les patients qui touchent le liquide d'écorce de noix naturel avant qu'il soit chauffé présentent une réaction positive au cardol.
Contact Dermatitis, août 1996, vol.35, n°2, p.114-115. 14 réf.

CIS 96-2180 Zachariae C.O.C., Agner T., Menné T.
Allergie au chrome dans une série patients d'un pays où, depuis 1981, on ajoute du sulfate de fer au ciment
Chromium allergy in consecutive patients in a country where ferrous sulfate has been added to cement since 1981 [en anglais]
L'eczéma des cimentiers était une maladie professionnelle courante au Danemark. Depuis 1981, on ajoute dans ce pays du sulfate de fer à tout le ciment pour abaisser sa teneur en chromate hexavalent soluble à moins de 2mg/kg (2ppm). Le but de cette étude était d'analyser un échantillon de patients parmi un groupe de sujets sensibles au chromate dans un centre de médecine tertiaire en milieu urbain pour étudier la cause primaire de la sensibilisation, dans un secteur géographique où le risque dû à l'exposition au chromate du ciment avait été réduit. De janvier 1989 à décembre 1994, soit un total de 6 années, 4.511 patients ont été soumis à des patch-tests avec la série européenne standard d'allergènes, dont le chromate. Chez soixante-dix-neuf des patients, on a diagnostiqué une sensibilisation au chromate. Une exposition au chromate a été établie chez 34 de ces patients. Le cuir était la source la plus fréquente de la sensibilisation au chromate (47%). La sensibilisation au chromate du ciment atteignait probablement 10 sujets sur 34. De ce nombre, sept avaient été sensibilisés avant 1981, deux avaient été sensibilisés par une exposition non professionnelle au ciment et seul, un sujet avait été sensibilisé au ciment par suite d'une exposition professionnelle au cours des six années.
Contact Dermatitis, août 1996, vol.35, n°2, p.83-85. 10 réf.

CIS 96-2179 Riordan A.T., Nahass G.T.
Vitiligo d'origine professionnelle consécutif à une dermite de contact allergique
Occupational vitiligo following allergic contact dermatitis [en anglais]
En médecine du travail, il arrive qu'il ne soit pas possible de faire la différence sur le plan clinique entre la leucodermie et le vitiligo idiopathique. Cet article rapporte le cas d'un pompier âgé de 40 ans, ayant des antécédents de vitiligo localisé et une sensibilité de contact au thiouram, et qui a développé une dermatite par suite du port de son équipement de protection. D'importantes plaques de dépigmentation sont apparues dans les zones affectées par la dermatite, ce qui semble indiquer que la progression du vitiligo a été précipitée par la dermite de contact allergique. Cette conclusion va à l'encontre des rapports précédents sur le rétablissement de la pigmentation chez les patients présentant un vitiligo après dermite de contact allergique. Il est possible que la chaleur et la transpiration du sujet lors de ses interventions de lutte contre l'incendie aient contribué à libérer des agents de dépigmentation chimiques dans le vêtement de protection et aient ainsi déclenché une dermatite avec vitiligo. L'absence de réaction aux patch-tests avec les matières ayant servi à confectionner le vêtement de protection semble indiquer que ces substances n'étaient pas présentes dans des conditions normales.
Contact Dermatitis, mai 1996, vol.34, n°5, p.371-372. Illus. 9 réf.

CIS 96-2191 Bruze M., Edenholm M., Engström K., Svensson G.
Dermatoses professionnelles dans une usine aéronautique suédoise
Occupational dermatoses in a Swedish aircraft plant [en anglais]
Une enquête sur les dermatoses professionnelles a été réalisée au moyen d'un questionnaire, d'examens cliniques et de tests épicutanés chez 341 travailleurs d'une usine aéronautique suédoise. Trois-cent-trente travailleurs ont répondu au questionnaire (96,8%). Les 92 salariés ayant déclaré présenter des symptômes de dermatose ou en avoir présenté ont tous été soumis à des examens physiques et à des patch-tests. Ces tests ont été réalisés au moyen d'une série standard ainsi qu'avec une série spécifique comprenant les substances et produits présents dans ce milieu de travail, notamment des peintures anticorrosives, des adhésifs, des mastics et des détergents. Une allergie de contact d'origine professionnelle a pu être établie chez 12 des employés. Globalement, les dermatoses professionnelles touchent 16,1% de l'ensemble des effectifs (55 travailleurs).
Contact Dermatitis, mai 1996, vol.34, n°5, p.336-340. 24 réf.

CIS 96-2178 Lamminpää A., Estlander T., Jolanki R., Kanerva L.
Dermites de contact allergiques d'origine professionnelle causées par les plantes ornementales
Occupational allergic contact dermatitis caused by decorative plants [en anglais]
Douze cas de dermites de contact allergiques causées par des plantes ornementales ont été diagnostiqués chez des travailleurs sur une période de 14 ans. Les patients avaient entre 40 et 50 ans et totalisaient une exposition moyenne de 13 ans. Les familles de plantes et les plantes induisant ce type de pathologie étaient: Compositae (5 patients; chrysanthème, campanules, gerbera, etc.), Alstroemeriaceae (5 patients; alstroemerie), Liliaceae (4 patients; tulipe, jacinthe), Amaryllidaceae (2 patients; narcisse) et Caryophyllaceae (2 patients; œillet, etc.). Les allergènes chimiques connus pour induire une dermite étaient tuliposide-A et les lactones de sesquiterpène dans les familles des Compositae et Liliaceae. Sept des 12 patients ont pu continuer à exercer leur profession, les cinq autres ne le pouvant pas en raison de récidives graves. La série des allergènes et des extraits de plantes dont on dispose actuellement est un outil précieux pour le diagnostic.
Contact Dermatitis, mai 1996, vol.34, n°5, p.330-335. 35 réf.

CIS 96-2177 Koch P.
Dermite de contact allergique et dermite de contact par inhalation à 5 fongicides chez un viticulteur - Réactions croisées entre les fongicides du groupe des dithiocarbamates?
Occupational allergic contact dermatitis and airborne contact dermatitis from 5 fungicides in a vineyard worker - Cross-reactions between fungicides of the dithiocarbamate group? [en anglais]
En février 1995, le cas d'un viticulteur présentant une dermite de contact professionnelle due à une sensibilisation au mancozeb et, éventuellement au metiram, a été rapporté. Les patch-tests ont montré de fortes réactions allergiques à deux des préparations vendues dans le commerce. Des tests épicutanés supplémentaires ont montré des réactions allergiques à mancozeb (0,5 et 1% de vaseline), une faible réaction au metiram (1% de vaseline) ainsi qu'à quatre autres fongicides du groupe des dithiocarbamates (maneb, nabam, propineb et zineb), qui n'avaient jamais été utilisés dans cette exploitation viticole.
Contact Dermatitis, mai 1996, vol.34, n°5, p.324-329. 36 réf.

< précédent | 1... 5, 6, 7, 8, 9, 10, 11, 12, 13, 14, 15 ...30 | suivant >