ILO Home
Go to the home page
Site map | Contact us English | Español
view in a printer-friendly format »

Monoxyde de carbone - 248 saisies trouvées

Vos critères de recherche sont

  • Monoxyde de carbone

1975

CIS 76-173 Oxyde de carbone, industrie et rendement - Troisième Réunion mixte tenue par l'Association britannique d'hygiène du travail, la Société de recherches ergonomiques et la Société de médecine du travail
Carbon monoxide, industry and performance - Third Joint Meeting of the British Occupational Hygiene Society, the Ergonomics Research Society, and the Society of Occupational Medicine. [en anglais]
Cette réunion, tenue à Swansea en sept. 1974, a porté sur les questions suivantes: artériopathies des travailleurs de haut fourneau (Jones J.G., Sinclair A.); valeurs-seuils en cas d'exposition continue (vie en espace confiné à bord des sous-marins nucléaires) (Davies D.M.); étude critique de la valeur-seuil du CO (Silk S.J.); méthodes de dosage du CO dans l'air (Harrison N.); mesure du CO par l'infrarouge (Luft K.F.); capteurs électrochimiques de CO fondés sur le principe de l'électrode à membrane métallisée (Bergman I.); détecteurs transistorisés (Firth J.G., Jones A., Jones T.A.); mesure du CO dans le sang (méthodologie comparée) (Commins B.T.); niveaux d'alerte et instruments avertisseurs (Jones J.G.); l'ergonomie des appareils répertoriés pour équipages d'avions (Bolton C.B.).
Annals of Occupational Hygiene, août 1975, vol.18, n°1, p.1-90. Illus. 200 réf.

CIS 75-1656 Drasche H., Funk L., Herbolsheimer R.
Méthode de chromatographie en phase gazeuse pour le dosage de l'oxyde de carbone dans le sang
Gaschromatographisches Verfahren zur Bestimmung des Kohlenoxidgehaltes im Blut [en allemand]
Description d'une méthode de chromatographie en phase gazeuse pour la détermination de la concentration de carboxyhémoglobine (HbCO) dans une quantité minime de sang (100mcl de sang capillaire): réactifs et appareils, mode opératoire, calcul des résultats. Pour le calcul de la teneur en HbCO, une portion aliquote du sang dilué doit être saturée en CO; cette saturation rend superflu le dosage de l'hémoglobine ou du fer.
Zentralblatt für Arbeitsmedizin und Arbeitsschutz, mai 1975, vol.25, n°5, p.129-132. Illus. 7 réf.

CIS 75-1521 Rieber M.
Nature réelle des risques en cas d'incendie - Les gaz de combustion et leurs effets
Wo liegen die Gefahren beim Brennen - Brandgase und ihre Auswirkungen [en allemand]
L'auteur illustre par des exemples les effets dangereux du CO, du CO2 et de l'insuffisance d'oxygène en cas d'incendie, puis mentionne certains autres gaz toxiques formés à partir du polyacrylonitrile, de la laine, du chlorure de polyvinyle, etc., ainsi que leurs effets physiologiques. Selon lui, le CO et le CO2 sont les gaz de combustion les plus dangereux, car ils se forment les premiers et ne sont pas perceptibles. En comparaison, les autres gaz dégagés jouent un rôle relativement peu important. Tableaux: températures d'inflammation de différentes substances naturelles et chimiques; températures de décomposition de différents polymères; densité des fumées de différentes substances.
Zentralblatt für Arbeitsmedizin und Arbeitsschutz, mai 1975, vol.25, n°5, p.133-139. 6 réf.

CIS 75-1053 Köhl U., Lob M.
Risques d'oxycarbonisme chronique dans les garages - Résultats d'une enquête dans la région lausannoise.
L'enquête a porté sur 7 garages offrant des conditions de travail variées. Conclusions: il existe une corrélation significative entre, d'une part, la concentration de CO dans l'air et la carboxyhéglobine (COHb) et, d'autre part, le nombre de cigarettes journalières et la COHb; la fréquence des symptômes est plus élevée dans un garage mal ventilé; le taux de COHb chez l'ensemble du personnel et certaines données anamnestiques permettent généralement d'apprécier le risque d'oxycarbonisme chronique.
Schweizerische medizinische Wochenschrift - Journal suisse de médecine, 11 janv. 1975, vol.105, n°2, p.50-56. 44 réf.

1974

CIS 76-1919 Köhl U.
Les risques d'oxycarbonisme chronique dans les garages - Résultats d'une enquête dans la région lausannoise.
Après quelques données de physiopathologie et de clinique de l'oxycarbonisme chronique, avec une revue bibliographique du sujet, cette thèse de médecine rend compte d'une enquête qui a porté sur 5 garages et avait pour objet l'étude de la relation entre la ventilation, le taux de CO et l'incidence de l'oxycarbonisme chronique. Le CO a été mesuré par enregistrement continu avec un appareil MSA portatif, et les moyennes horaires et journalières ont été calculées. Le personnel a été invité à remplir un questionnaire et a subi un examen clinique et une prise digitale de sang permettant une mesure de l'hématocrite et de la COHb. La corrélation entre CO atmosphérique et COHb, d'une part, et entre le nombre de cigarettes journalières et la COHb, d'autre part, est statistiquement significative.
Université de Lausanne, Faculté de médecine, Institut de médecine sociale et préventive, Lausanne, Suisse, 1974, 53p. Illus. 81 réf.

CIS 76-132 Pankow D., Ponsold W.
Effets combinés sur l'organisme de l'oxyde de carbone avec d'autres nuisances biologiquement actives
Kombinationswirkungen von Kohlenmonoxid mit anderen biologisch aktiven Schadfaktoren auf den Organismus [en allemand]
Présentation des effets de l'oxyde de carbone en combinaison avec les substances et agents suivants: dioxyde de carbone, oxyde d'azote, nitrite de sodium, acide cyanhydrique, hydrogène sulfuré, dioxyde de soufre, ammoniac, eau oxygénée, éthanol, trichloréthylène, tétrachlorure de carbone, méthane, benzène, acétate d'iode, cholestérol, benzopyrène, barbituriques et autres médicaments, insecticides et agents physiques (température ambiante, pression de l'air, rayonnements ionisants, bruit, vibrations).
Zeitschrift für die gesamte Hygiene und ihre Grenzgebiete, sept. 1974, vol.20, n°9, p.561-571. Illus. 138 réf.

CIS 75-1920 Butt J., Davies G.M., Jones J.G., Sinclair A.
Taux de carboxyhémoglobine chez les travailleurs des hauts fourneaux
Carboxyhaemoglobin levels in blast furnace workers. [en anglais]
Les taux de carboxyhémoglobine (HbCO) dans l'air expiré avant et après le poste de travail ont été évalués pendant 5 jours dans une aciérie, chez 100 travailleurs des hauts fourneaux et parmi un groupe témoin de 87 travailleurs exempts d'exposition au CO. La méthode s'est révélée simple, précise et tout à fait appropriée à ce type d'enquête. Les résultats d'une étude faite en 1962, qui faisait apparaître qu'indépendamment des habitudes de fumeur des travailleurs des hauts fourneaux, ceux-ci présentaient des taux de carboxyhémoglobine très élevés dans les échantillons prélevés à la fin du poste, sont confirmés. Les auteurs en déduisent qu'une exposition analogue à de faibles concentrations de CO s'est produite depuis cette étude. Chez les fumeurs, le taux d'HbCO était d'au moins 5% supérieur à la normale avant l'exposition. Considérations sur les difficultés qu'entraînent le respect de la recommandation de l'Institut national américain pour la sécurité et l'hygiène du travail (NIOSH) concernant la valeur-seuil de concentration moyenne pondérée dans le temps (8h) de 35ppm de CO, à la lumière des constatations de la présente enquête.
Annals of Occupational Hygiene, août 1974, vol.17, n°1, p.57-63. 10 réf.

CIS 75-1721 Chaiken R.F., Cook E.B., Ruhe T.C.
Vapeurs toxiques émises par les explosifs: Mélanges nitrate d'ammonium-huile lourde
Toxic fumes from explosives: Ammonium nitrate-fuel oil mixtures. [en anglais]
Résultats d'études expérimentales et théoriques pratiquées sur des mélanges nitrate d'ammonium-huile lourde en granulés ou pulvérulents, en vue de quantifier les effets de la composition stoïchiométrique, du comportement non idéal de la détonation et du volume d'expansion sur le dégagement d'oxyde de carbone et d'oxydes d'azote: a) les quantités de vapeurs nitreuses concordent avec celles des résultats normalisés de Crawshaw-Jones; b) les calculs théoriques fondés sur le code des valeurs d'équilibre de la détonation (code TIGER) ont permis de prévoir la production de vapeurs toxiques; c) l'oxydation de l'oxyde de carbone après la détonation gêne l'extrapolation des mesures de laboratoire aux conditions pratiques de la mine; d) le taux de déperdition de la vitesse de détonation est un paramètre expérimental utile pour mettre en corrélation le dégagement de vapeurs toxiques et le comportement non idéal de la détonation.
Report of investigations 7867, Bureau of Mines, 4800 Forbes Avenue, Pittsburgh, Pennsylvania 15213, USA, 1974. 24p. Illus. 24 réf.

CIS 75-1646 Hilborn J.
Les pompes de prélèvement d'échantillons d'air, sources possibles d'erreurs de mesure des hydrocarbures totaux, du méthane et de l'oxyde de carbone
Atmospheric sample pumps - A possible source of error in total hydrocarbon, methane, and carbon monoxide measurement. [en anglais]
Considérations sur les erreurs de mesure des polluants de l'air imputables aux pompes pneumatiques de prélèvement des échantillons. L'auteur recommande les perfectionnements suivants: employer des pompes à vide, prévoir une soupape d'étranglement, éloigner de l'instrument de mesure le branchement de contournement.
Journal of the Air Pollution Control Association, oct. 1974, vol.24, n°8, p.983-984. Illus.

CIS 75-1637 Parker C.D., Strong R.B.
Evaluation d'instruments portatifs à lecture directe pour la mesure de l'oxyde de carbone
Evaluation of portable, direct-reading carbon monoxide meters. [en anglais]
Une évaluation de 6 instruments portatifs du commerce destinés à la mesure du CO et sensibles à des concentrations de l'ordre de 10 à 500ppm a été effectuée sous contrat pour le compte de l'Institut national américain pour la sécurité et l'hygiène du travail (NIOSH). Au sommaire: enquête sur le marché; précision de l'étalonnage; efficacité (effets de l'humidité et de la température, interférences, etc.) et caractéristiques physiques des appareils; normes de construction et de performance recommandées; normes de contrôle de qualité recommandées.
Publication No.(NIOSH)75-106, Institut national pour la sécurité et l'hygiène du travail (National Institute for Occupational Safety and Health), Post Office Building, Cincinnati, Ohio 45202, USA, sept. 1974. 148p. Illus. 3 réf.

CIS 75-1392 Buchet J.P., Lauwerys R.R., Roels H.
Comparaison de trois techniques pour la détermination de la carboxyhémoglobine
Comparison of three techniques for carboxyhaemoglobin determination. [en anglais]
Afin de sélectionner une méthode précise pour la mesure de faibles concentrations de carboxyhémoglobine (HbCO), la technique de microdiffusion de Vignoli et collaborateurs (1960), la technique d'absorption sélective du CO dans l'infrarouge de Boudène et collaborateurs (1973) et la technique spectrophotométrique de Commins et Lawther (1965) ont été comparées. Les expériences ont été effectuées avec du sang humain et du sang de vache. Les différences absolues entre les résultats obtenus avec ces 3 techniques sont faibles et les résultats sont comparables. La technique de Commins et Lawther offre toutefois plusieurs avantages: sensibilité au-dessous de 1% HbCO, volume sanguin ne dépassant pas 10µl, résultats en 30min, un seul étalonnage.
Internationales Archiv für Arbeitsmedizin - International Archives of Occupational Health, 1974, vol.33, n°4, p.269-275. 13 réf.

CIS 75-1080 Leichnitz K.
CO, CO2, SO2 - Sources, effets sur l'homme et mesure
CO, CO2, SO2 - Vorkommen, Wirkung auf den Menschen und Messung [en allemand]
Liste des sources industrielles de ces gaz. Concentrations admissibles et dangereuses dans l'air. Mention des tubes détecteurs disponibles.
Drägerheft, juil.-sept. 1974, n°297, p.6-11. Illus. 6 réf.

CIS 75-1027 Os'kina V.N.
Méthode rapide de dosage de l'oxyde de carbone dans l'air des locaux industriels
Bystryj metod opredelenija okisi ugleroda v vozduhe proizvodstvennyh pomeščenij [en russe]
Description d'une méthode colorimétrique rapide qui est fondée sur la réduction, par l'oxyde de carbone, de l'argent provenant de solutions ammoniacales de nitrate d'argent. La sensibilité est de 0,1mg par échantillon (5 à 6l d'air). Les aldéhydes et l'hydrogène sulfuré n'affectent pas le dosage.
Gigiena i sanitarija, sept. 1974, n°9, p.54-56. Illus. 4 réf.

CIS 75-1015 Capellini A., Tomasini M., Limonta A.
Investigations cliniques et électrocardiographiques sur des sujets atteints d'intoxication aiguë par l'oxyde de carbone
Indagine clinico-elettrocardiografica in soggetti acutamente intossicati da ossido di carbonio [en italien]
L'étude a porté sur plus de 100 travailleurs hospitalisés pour intoxication aiguë par le CO à la Clinique du travail de Milan et une cinquantaine de sujets en traitement à la polyclinique de la même ville. Les auteurs ont recherché dans quelle mesure l'intoxication aiguë par l'oxyde de carbone s'accompagne d'affections coronariennes et myocardiques. A partir de leurs observations cliniques et électrocardiographiques, ils ont constaté que les affections coronariennes et myocardiques chez les sujets atteints d'intoxication aiguë par le CO étaient rarement graves ou irréversibles, sauf si les sujets examinés présentaient une affection coronarienne antérieure à l'intoxication.
Medicina del lavoro, juil.-août 1974, vol.65, n°7-8, p.285-292. 31 réf.

CIS 75-727 Pankow D., Ponsold W., Grimm I.
Potentialisation de l'hépatotoxicité du tétrachlorure de carbone par l'oxyde de carbone
Zur Potenzierung der Tetrachlorkohlenstoff-Hepatotoxizität durch Kohlenmonoxid [en allemand]
Des expériences sur le rat ont démontré que l'hépatotoxicité du tétrachlorure de carbone (CCl4) est renforcée par l'oxyde de carbone. Le mécanisme de cette potentialisation n'a pas pu être éclairci; il est vraisemblablement lié à la capacité fonctionnelle des surrénales. La contamination par le CO, fréquente chez les gros fumeurs, est un facteur d'aggravation du risque pour les personnes exposées au CCl4.
Das deutsche Gesundheitswesen, 1974, vol.29, n°18, p.853-856. 32 réf.

CIS 75-892
Ministère de la santé publique et de la sécurité sociale, Paris.
Circulaire n°22 SS du 3 mai 1974 relative à l'application du décret n°74-354 du 26 avril 1974 complétant les tableaux des maladies professionnelles.
Cette circulaire apporte des précisions sur les maladies engendrées par l'oxyde de carbone - que le décret du 26 avr. 1974 (CIS 74-2091) vient d'ajouter aux tableaux des maladies professionnelles - et sur les caractéristiques de l'exposition au risque.
Cahiers de notes documentaires - Sécurité et hygiène du travail, 3e trimestre 1974, n°76, Note n°920-76-74, p.440-441.

CIS 75-448 Miller A.T., Woods J.J.
Les effets de l'oxycarbonisme aigu sur le métabolisme énergétique du cerveau et du foie chez le rat
Effects of acute carbon monoxide exposure on the energy metabolism of rat brain and liver. [en anglais]
L'exposition de rats à l'oxyde de carbone (500 ou 1.000ppm dans l'air pendant 2.5h) a réduit la pression superficielle de l'oxygène du foie à zéro et a diminué de moitié celle du cerveau. Les altérations métaboliques étaient de même beaucoup plus marquées au niveau du foie qu'au niveau du cerveau, mais étaient moindres dans ces deux organes que ne le laissait supposer l'ampleur des altérations de la pression superficielle d'oxygène. Les auteurs mettent en doute la validité des mesures de la pression superficielle d'oxygène pour apprécier l'accessibilité de l'oxygène aux organes critiques.
Environmental Research, août 1974, vol.8, n°1, p.107-111. Illus. 5 réf.

CIS 75-564 Dinman B.D.
Le traitement de l'oxycarbonisme aigu
The management of acute carbon monoxide intoxication. [en anglais]
Le traitement de l'intoxication par l'oxyde de carbone vise essentiellement à dissocier le CO de l'hémoglobine et, simultanément, à réassocier l'oxygène pour former l'oxyhémoglobine. Il varie suivant le degré de formation de carboxyhémoglobine, que l'on peut évaluer sans délai par l'observation clinique. Considérations sur le diagnostic de cet état et son traitement spécifique, dont les principaux éléments sont récapitulés dans un tableau.
Journal of Occupational Medicine, oct. 1974, vol.16, n°10, p.662-664. Illus. 4 réf.

CIS 75-148 Ogawa M., Katsurada K., Sugimoto T., Sone S.
Œdème pulmonaire dans l'oxycarbonisme aigu
Pulmonary edema in acute carbon monoxide poisoning. [en anglais]
Les auteurs se sont proposé d'établir une classification des radiographies pulmonaires des victimes d'intoxication aiguë par l'oxyde de carbone et d'élucider le mécanisme de formation de l'¿dème pulmonaire. A cet effet, ils ont soumis à un examen radiographique 61 personnes intoxiquées, chez qui ils ont mesuré la pression partielle d'oxygène. Ils ont constaté des anomalies radiologiques chez 22 malades (au moment de l'admission) et des symptômes cliniques d'¿dème pulmonaire chez 4 d'entre eux. Mécanismes possibles de formation de l'¿dème pulmonaire.
Internationales Archiv für Arbeitsmedizin - International Archives of Occupational Health, 10 juil. 1974, vol.33, n°2, p.131-138. Illus. 15 réf.

CIS 75-236 Coret L., Van de Hoek C., Vroege D.
Problèmes posés par l'oxyde de carbone lors du déchargement des navires transbordeurs d'automobiles
Koolmonoxyde-problemen bij het lossen van autoschepen [en néerlandais]
Résultats des dosages d'oxyde de carbone effectués sur 5 navires transbordeurs d'automobiles. Les concentrations de CO dans les cales excédaient parfois la valeur-seuil de 50ppm pour atteindre 200 et 250ppm sur les navires dont la ventilation laissait à désirer. La carboxyhémoglobinémie mesurée chez 89 dockers était proportionnelle aux concentrations de CO et atteignait 12,6% dans un cas. L'usage de la cigarette pendant les heures de travail influençait sensiblement la carboxyhémoglobinémie. Le problème de l'oxyde de carbone ne se poserait pas sur les navires transbordeurs d'automobiles si la ventilation y était suffisante et si les files de voitures étaient supprimées.
Tijdschrift voor sociale geneeskunde, 14 juin 1974, vol.52, n°12, p.427-431. Illus.

CIS 74-2091
Ministère de la santé publique et de la sécurité sociale et Ministère du travail, de l'emploi et de la population, Paris.
Décret n°74-354 du 26 avril 1974 complétant les tableaux des maladies professionnelles annexés au décret n°46-2959 du 31 décembre 1946
Ce décret, entré en vigueur le 26 avr. 1974, complète les tableaux des maladies professionnelles par le tableau n°64 consacré à l'intoxication professionnelle par l'oxyde de carbone et mentionne les travaux susceptibles de la provoquer.
Journal officiel de la République française, Paris, France, 3 mai 1974, n°105, p.4726.

CIS 74-1965 Thomsen H.K., Kjeldsen K.
Valeur-seuil pour les lésions du myocarde dues à l'oxyde de carbone - Etude par microscopie électronique sur le lapin
Threshold limit for carbon monoxide-induced myocardial damage - An electron microscopic study in rabbits. [en anglais]
Des lapins ont subi une exposition à des concentrations variables d'oxyde de carbone pendant des périodes elles-mêmes variables afin de déterminer la valeur-seuil applicable au risque de lésion du myocarde. Des altérations dégénératives ont été observées chez les lapins exposés pendant plus de 4h à des concentrations de CO supérieures à 100ppm. La fixation du CO à la myoglobine, combinée à la faible pression de l'oxygène dans le myocarde normal, explique l'extrême sensibilité du myocarde au CO. L'étude indique que le CO contenu dans la fumée du tabac et dans l'air pollué peut être nocif pour les personnes atteintes de cardiopathie ischémique. Les auteurs recommandent de reconsidérer la valeur-seuil retenue pour l'exposition professionnelle au CO.
Archives of Environmental Health, août 1974, vol.29, n°2, p.73-78. Illus. 21 réf.

CIS 74-2062 Sammons J.H., Coleman R.L.
L'exposition professionnelle des pompiers à l'oxyde de carbone
Firefighters' occupational exposure to carbon monoxide. [en anglais]
Résultats d'une étude qui a porté sur 36 hommes du Service du feu d'Oklahoma City et de la comparaison établie avec un groupe témoin pris hors de la profession et assorti quant à l'âge, au poids, à la taille, à la race, aux habitudes de fumeur et aux antécédents familiaux de maladies cardiovasculaires et pulmonaires. Une analyse du sang a été effectuée pour chaque sujet et chaque témoin tous les 28 jours pendant 5 mois. Résultats de la mesure de la saturation de carboxyhémoglobine et d'hémoglobine réduite, et de la détermination de l'activité enzymatique du sérum. Conclusions: 1) le pompier non-fumeur atteint déjà par le seul fait de son travail, la concentration maximale admissible de carboxyhémoglobine; 2) collectivement, les travailleurs observés présentent des modifications de l'activité enzymatique qui indiquent une atteinte du myocarde.
Journal of Occupational Medicine, août 1974, vol.16, n°8, p.543-546. 9 réf.

CIS 74-1764 Burri W.R.
Risques d'intoxication et d'explosion dans les ateliers de réparation d'automobiles, dans les garages et dans les tunnels de lavage.
Vergiftungs- und Explosionsgefahren in Autoreparaturwerkstätten, -einstellräumen und -waschstrassen [en allemand]
Cette notice étudie principalement, dans une 1re partie, les risques d'intoxication associés aux gaz d'échappement des moteurs en marche (composition des gaz d'échappement, toxicologie et recherche de l'oxyde de carbone, ventilation, etc.). Les risques liés au nettoyage des moteurs et des pièces avec des huiles solubles, de l'essence ou des hydrocarbures chlorés ainsi qu'à l'exploitation de tunnels de lavage sont également évoqués. La 2e partie rend compte des dangers d'explosion et de leurs causes (inflammation des mélanges d'air et d'essence provoquée par les installations électriques, le soudage, le chauffage, la présence éventuelle de feux nus). Les fosses de travail sont un lieu privilégié d'accumulation de mélanges explosifs.
Schweizerische Blätter für Arbeitssicherheit - Cahiers suisses de la sécurité du travail, mars 1974, n°114, 32p. Illus. Gratuit.

CIS 74-1624 Poyart C., Bursaux E., Fréminet A.
Pollution des ambiances de travail par l'oxyde de carbone - Retentissement sur le transport de l'oxygène par le sang.
La détermination de plusieurs paramètres (CO alvéolaire, CO sanguin, etc.) chez 43 sujets (20 fumeurs et 23 non-fumeurs) employés dans des parkings souterrains et des garages-ateliers a permis de mettre en évidence les risques d'oxycarbonisme auxquels ils étaient exposés. Dans certains cas, le débit cardiaque nécessaire pour compenser l'effet de la présence de CO dans l'air sur le transport de l'oxygène par le sang est de 35% plus élevé que chez un sujet non exposé au CO. L'étude a permis d'établir une corrélation entre le contenu de CO dans l'air alvéolaire et dans le sang, ce qui peut rendre parfois superflus les prélèvements sanguins sur les lieux de travail.
Cahiers de notes documentaires - Sécurité et hygiène du travail, 1er trimestre 1974, n°74, Note n°883-74-74, p.91-96. Illus.

1973

CIS 76-184 Carrol H.B., Armstrong F.E.
Sensibilité et précision de divers détecteurs de gaz portatifs
Accuracy and precision of several portable gas detectors. [en anglais]
Rapport sur l'évaluation des performances d'instruments portatifs du commerce pour la détection du CO, du CO2, de l'O2 et du CH4. L'évaluation s'est faite avec 50% et 80% d'humidité relative, à une température de 24°C et en atmosphère industrielle simulée. Instruments testés: tubes détecteurs (longueur de plage colorée et intensité de la coloration), détecteur catalytique, détecteurs à liquide absorbant, détecteur paramagnétique d'oxygène, et détecteurs de méthane à fil chauffé. Les concentrations de gaz représentaient 0,1, 0,25, 0,50, 1,0, 1,5 et 2,0 fois la valeur-seuil. Pour comparer les résultats des instruments testés et des instruments étalons, on a représenté sur des courbes les limites de régression, de prévision et de confiance, et on a calculé les coefficients de corrélation pour chaque système. L'humidité relative était sans influence. Le degré de précision a accusé des écarts considérables, surtout aux faibles concentrations. Les différences les plus importantes dans les dosages pratiqués avec des tubes détecteurs étaient surtout le fait de l'expérimentateur. Pour obtenir des résultats précis, diverses précautions s'imposent: mise à zéro, étalonnage et normalisation aux températures ambiantes.
Report of Investigations 7811, Bureau of Mines, Publications Distribution Branch, 4800 Forbes Avenue, Pittsburgh, Pennsylvania 15213, USA, 1973. 42p. Illus. 17 réf.

CIS 74-1984 Berka I.
Méthodes de dosage de HbCO dans le sang et de CO dans l'air expiré
Metody stanovení COHb v krvi a CO ve vydechovaném vzduchu [en tchèque]
Revue bibliographique des avantages et des inconvénients de diverses méthodes de dosage de HbCO dans le sang et de CO dans l'air. Mention est également faite de la corrélation entre le taux de HbCO et la concentration de CO dans l'air expiré.
Pracovní lékařství, nov. 1973, vol.25, n°10, p.441-444. 25 réf.

CIS 74-1978 Boudène C., Godin J., Roussel A.
Méthode de dosage de l'oxyde de carbone dans le sang sans extraction séparée préalable, par absorption sélective dans l'infra-rouge.
Description d'une variante de la méthode de dosage du CO sanguin par absorption sélective dans l'infrarouge. Son intérêt réside dans la mise au point d'un procédé de dégazage à froid par additions successives de réactifs hémolysants puis hématinisants au ferrocyanure de potassium en milieu neutre. Elle permet une simplification de l'extraction des gaz du sang ainsi que de l'étalonnage, avec pour conséquence une amélioration des performances par rapport à celles de la méthode classique par dégazage à chaud. Facilité d'application au dosage en routine de l'oxycarbonémie lors d'enquêtes épidémiologiques intéressant la médecine du travail ou l'hygiène de l'environnement.
Archives des maladies professionnelles, juil.-août 1973, vol.34, n°7-8, p.449-456. Illus. 18 réf.

CIS 74-1620 Volkov S.A., Rastjannikov E.G., Tarasova L.N.
Microdosage de l'oxyde de carbone dans l'air par chromatographie en phase gazeuse
Gazo-hromatografičeskoe opredelenie mikrokoncentracij okisi ugleroda v atmosfernom vozduhe [en russe]
Description d'une méthode permettant la détermination de faibles concentrations d'oxyde de carbone au moyen d'appareils courants de chromatographie en phase gazeuse. La limite de sensibilité de la méthode est de 3mg CO/m3 (hauteur de pic: 5 mm); elle peut atteindre 1mg/m3 si la ligne zéro est très stable. La durée d'une analyse est de 15min (y compris la préparation de l'échantillon) pour un volume d'air de 300ml.
Gigiena i sanitarija, oct. 1973, n°10, p.62-64. 1 réf.

CIS 74-1307 Petržela K., Stýblová V., Pechan J., Janech J., Hošek K.
Etat de santé de travailleurs fréquemment exposés à des concentrations élevées d'oxyde de carbone
Sledování zdravotního stavu pracujících s častějsím výskytem zvýšených koncentrací kysličníku uhelnatého ve vzduchu [en tchèque]
Les auteurs ont examiné 52 travailleurs préposés à la conduite de soufflantes à gaz de haut fourneau et longuement exposés à des concentrations de CO atteignant parfois 0,04% en vol. Chez tous les travailleurs examinés, le taux de HbCO se maintenait jusqu'à 24 h après la cessation de l'exposition. Par comparaison avec un groupe témoin de 47 métallurgistes, les auteurs ont observé une proportion plus grande d'anomalies neurologiques et électroencéphalographiques chez les sujets exposés, même après exclusion des cas d'intoxication aiguë. Ils ont également constaté chez eux un certain ralentissement des réactions psychomotrices aux stimuli lumineux et sonores et une fréquence plus grande des manifestations névrotiques, autant de symptômes qu'une intoxication aiguë ne saurait suffire à expliquer. Les auteurs sont enclins à attribuer ces symptômes à l'action prolongée de concentrations de CO supérieures à 0,01% en vol.
Pracovní lékařství, juin 1973, vol.25, n°6, p.229-234. Illus. 31 réf.

CIS 74-1051 Pankow D., Pfordte K., Ponsold W.
Effets combinés du tétrachlorure de carbone et de l'oxyde de carbone sur l'activité de la leucine-aminopeptidase et des transaminases dans le plasma de rats
Combined effects of carbon tetrachloride and carbon monoxide on the activities of leucine aminopeptidase and transaminases in plasma of rats. [en anglais]
L'exposition simultanée de travailleurs au CO et au CCl4 étant possible, des recherches ont été entreprises afin d'évaluer les effets de l'administration combinée de ces deux substances sur des rats. Diverses activités enzymatiques en milieu plasmatique ont été observées pour évaluer le degré d'hépatotoxicité; l'oxyde de carbone s'est révélé nettement potentialisateur.
Toxicology and Applied Pharmacology, juin 1973, vol.25, n°2, p.310-313. 24 réf.

CIS 74-836 Howlett L., Shephard R.J.
L'oxyde de carbone en tant que risque dans l'aviation
Carbon monoxide as a hazard in aviation. [en anglais]
Revue des risques professionnels que présente l'oxyde de carbone dans l'aviation. Chauffeurs de taxi, bagagistes, personnel du service des avions au sol sont susceptibles d'être exposés à de fortes concentrations d'oxyde de carbone. Les concentrations qui menacent les équipages sont moindres, mais ce personnel est en fait exposé à un risque plus grand, du fait de la convergence synergique des sollicitations qu'il subit et des plus grandes exigences des tâches qu'il exécute . L'exposition ne devrait pas dépasser 40 ppm pour 1 h ou 15 ppm pour 8 h. Considérations sur les moyens permettant d'abaisser les concentrations réelles à ces valeurs.
Journal of Occupational Medicine, nov. 1973, vol.15, n°11, p.874-877. 60 réf.

CIS 74-483 Klimková-Deutschová E., Jandová D., Salcmanová Z., Schwartzová K., Titman O., Levý J.
Le problème de l'action chronique de l'oxyde de carbone sur le système nerveux
K otázce chronického vlivu kysličníku uhelnatého na nervový systém [en tchèque]
Résultats de recherches ayant porté sur 157 personnes professionnellement exposées au CO, qui ont été classées en 6 groupes: 1 groupe de 67 personnes victimes d'une intoxication aiguë et 5 groupes chroniquement exposés à des doses faibles pendant un temps variable. Les différences entre les victimes d'une intoxication aiguë et les intoxiqués chroniques étaient purement quantitatives. La fréquence des céphalées, de la fatigue, des nausées et des troubles affectifs était sensiblement plus élevée dans les cas aigus que dans les cas chroniques. L'intoxication chronique était caractérisée par de l'oppression, de l'anorexie, de l'insomnie, des troubles d'origine extrapyramidale et pyramidale. Des examens neurologiques et électroencéphalographiques sont recommandés pour le diagnostic de l'intoxication chronique.
Československá neurologie a neurochirurgie, janv. 1973, vol.36, n°1, p.1-12. Illus. 36 réf.

CIS 74-462 Fodor G.G., Prajsnar D., Schlipköter H.W.
Formation endogène de CO imputable à l'incorporation d'hydrocarbures halogénés de la série du méthane
Endogene CO-Bildung durch inkorporierte Halogenwasserstoffe der Methanreihe [en allemand]
A partir d'expériences faites sur le rat, les auteurs tiennent pour établi que l'incorporation de dichlorométhane conduit à la formation endogène d'oxyde de carbone. Déjà après 3 h d'exposition à une concentration inférieure à la valeur-seuil, la carboxyhémoglobinémie augmentait de façon significative. Il a été également possible de mettre en évidence cette formation endogène de CO avec le diiodométhane, le dibromométhane et le tribromométhane.
Staub, juin 1973, vol.33, n°6, p.258-259. 5 réf.

CIS 74-271 Perret C.
Physiopathologie et traitement de l'intoxication au monoxyde de carbone.
L'intoxication au CO compromet l'oxygénation tissulaire en dimunuant la quantité d'hémoglobine disponible, en déplaçant la courbe de dissociation de l'oxyhémoglobine et en inhibant la respiration cellulaire par fixation du toxique sur les cytochromes et la myoglobine. Si l'intoxication est sévère, une anoxie cellulaire se développe, qui se manifeste par l'installation d'une acidose lactique. Les effets de l'oxygénothérapie simple, du carbogène et de l'oxygénothérapie hyperbare sont évoqués. Quelques exemples cliniques illustrent les avantages de l'oxygénothérapie hyperbare, qui permet de lever rapidement l'anoxie cellulaire tissulaire en assurant un apport d'oxygène adéquat. Dans une série de 36 malades, la mortalité globale a été de 5,5%. Les 2 décès observés ont été secondaires à une aspiration bronchique de liquide gastrique.
Schweizerische medizinische Wochenschrift - Journal suisse de médecine, 18 août 1973, vol.103, n°33, p.1161-1166. 13 réf.

CIS 74-174 Sidor R., Peterson N.H., Burgess W.A.
Un doseur d'oxyde carbone et d'oxygène pour évaluer l'exposition que subissent les pompiers
A carbon monoxide-oxygen sampler for evaluation of fire fighter exposures. [en anglais]
Les risques respiratoires majeurs auxquels sont exposés les pompiers sont les fortes concentrations d'oxyde de carbone et la raréfaction de l'oxygène. Un doseur individuel autonome a été mis au point pour contrôler l'exposition des pompiers à ces 2 risques lors d'incendies réels. Les auteurs ont modifié un détecteur de gaz combustible à fil chauffé en vue d'obtenir sa spécificité vis-à-vis du CO dans la plage de concentration comprise entre 0,02 et 10% et ont employé un détecteur à membrane pour mesurer la teneur de l'air en oxygène entre 0 et 21%. Les données recueillies s'inscrivent sur la bande d'un petit enregistreur à cassette; les signaux de sortie des circuits du CO et de l'oxygène sont transmis alternativement, grâce à un relais temporisateur et à un circuit de transformation tension/fréquence, et les signaux de fréquence sont enregistrés sur la bande. Les essais pratiqués sur divers incendies révèlent des erreurs médianes de 14,0% et 3,2%, respectivement, pour les mesures de l'oxyde de carbone et de l'oxygène. Enoncé des divers avantages de cet appareil.
American Industrial Hygiene Association Journal, juin 1973, vol.34, n°6, p.264-274. Illus. 29 réf.

CIS 74-164 Steward R.D., Newton P.E., Hosko M.J., Peterson J.E.
Influence de l'oxyde de carbone sur la perception du temps
Effect of carbon monoxide on time perception. [en anglais]
Les auteurs ont exposés 27 volontaires en bonne santé, adultes, hommes et femmes, à des concentrations de CO de < 2, 50, 100, 200 et 500 ppm durant des périodes allant jusqu'à 5 h, afin de déterminer l'influence de ce gaz sur la perception du temps. Ces expositions expérimentales, qui ont donné lieu à des taux de carboxyhémoglobinémie importants (20%), n'ont pas porté atteinte à la faculté de perception du temps des sujets.
Archives of Environmental Health, sept. 1973, vol.27, n°3, p.155-160. Illus. 16 réf.

CIS 74-160 Füllgrabe E., Degenhard G.
Surveillance en continu de l'oxyde de carbone dans une usine sidérurgique.
Traduction française de l'article signalé par CIS 2121-1972, Cedb Fyq Qfx Ssk Xni: Kontinuierliche überwachung gasgefährdeter Arbeitsbereiche durch automatische Dräger-CO-Mess-und Warnanlagen in einem Hüttenwerk. Dra4gerheif, Lübeck, Allemagne (Rép.féd.), 1972, n°287, p.21-26. Illus. Dans l'entreprise présentée, on utilise du gaz de haut fourneau (25 à 30% de CO en volume) pour le chauffage des installations industrielles. Pour l'établissement d'un programme de surveillance de l'air, on a surtout considéré la relation entre la concentration de CO dans l'air respiré et la saturation du sang en HbCO. Comme dispositif de surveillance, on a adopté des appareils de mesure du CO fonctionnant en continu et équipés de dispositifs avertisseurs. Un bilan des dépenses montre que ce système automatique a été amorti en 2 ans. Aucun accident par le gaz ne s'est produit depuis l'entrée en service de l'installation, et des fausses manoeuvres ont pu être dépistées lors de la mise en marche des installations fonctionnant au gaz. Exposé de l'expérience acquise.
Cahiers de notes documentaires - Sécurité et hygiène du travail, 3e trimestre 1973, n°72, Note n°856-72-73, p.333-338. Illus.

CIS 73-1369 Smith S., Brandon S.
Morbidité de l'oxycarbonisme aigu après catamnèse de 3 années
Morbidity from acute carbon monoxide poisoning at 3-year follow-up [en anglais]
Les auteurs rendent compte de la catamnèse de 74 survivants de l'intoxication aiguë par l'oxyde de carbone poursuivie pendant 3 ans en moyenne. Chez 8 sujets, l'atteinte neuropsychiatrique importante qu'ils ont observée était directement imputable à l'intoxication; 3 autres sujets s'étaient suicidés et 8 étaient décédés dans l'intervalle par d'autres causes. Morbidité et mortalité étaient sensiblement égales chez les intoxiqués volontaires et chez les intoxiqués accidentels. Parmi 63 sujets, le psychisme s'est amélioré dans 8 cas et s'est détérioré dans 21 cas (33,3%); par la suite, 27 sujets se sont plaints de défaillances de la mémoire. L'atteinte du psychisme et la perte de mémoire étaient en corrélation étroite. Le degré de la perte de connaissance lors de l'épisode aigu, au moment de l'hospitalisation, était en corrélation significative avec les séquelles neuropsychiatriques graves. Les auteurs soulignent l'intérêt d'un traitement rapide et énergique et, dans tous les cas, de la catamnèse.
British Medical Journal, 10 fév. 1973, vol.1, n°5849, p.318-321. 25 réf.

CIS 73-1311 Stewart R.D.
Exposition expérimentale de l'homme à de fortes concentrations d'oxyde de carbone
Experimental human exposure to high concentrations of carbon monoxide [en anglais]
Les auteurs ont exposé 6 volontaires à des concentrations diverses de CO allant de 1.000ppm pendant 10min à 35.600ppm pendant 45s. Description du mode opératoire, présentation et commentaire détaillé des résultats (analyses du sang et de l'air expiré, réactions subjectives et cardiovasculaires, tracés électroencéphalographiques, stimulation lumineuse intermittente). Dans tous les cas, le CO était absorbé rapidement. L'augmentation en pour cent de la saturation de carboxyhémoglobine dans le sang veineux par litre de mélange de CO inhalé peut être prédite avec exactitude par l'équation log (Δ%HbCO/L) = 1,036 log (ppm CO inhalé) - 4,4793.
Archives of Environmental Health, janv. 1973, vol.26, n°1, p.1-7. Illus. 9 réf.

1972

CIS 72-2121 Füllgrabe E.
Surveillance en continu, au moyen d'appareils automatiques de mesure du CO et de dispositifs avertisseurs, des zones de travail exposées aux gaz dans une entreprise métallurgique
Kontinuierliche Überwachung gasgefährdeter Arbeitsbereiche durch automatische Dräger-CO-Mess- und Warnanlagen in einem Hüttenwerk [en allemand]
Dans l'entreprise en question, on utilise du gaz de haut fourneau (25 à 30% en volume) pour le chauffage des installations industrielles. Pour l'établissement d'un programme de surveillance de l'air, on a surtout considéré la relation entre la concentration de CO dans l'air respiré et la saturation du sang en HbCO. Comme dispositif de surveillance, on a adopté des appareils de mesure du CO fonctionnant en continu et équipés de dispositifs avertisseurs. Un bilan des dépenses montre que ce système automatique a été amorti en 2 ans. Aucun accident par le gaz ne s'est plus produit depuis l'entrée en service de l'installation et des fausses manœuvres ont pu être dépistées lors de la mise en marche des installations fonctionnant au gaz.
Drägerheft, janv.-mars 1972, n°287, p.21-26. Illus.

CIS 73-76 Ševčík M., Nedbal J.
Séquelles d'intoxications par l'oxyde de carbone
Výskyt následků po akutních otravách kysličníkem uhelnatým [en tchèque]
Résultats d'examens médicaux pratiqués sur 15 hommes et 7 femmes de 36 ans en moyenne qui avaient souffert d'une intoxication aiguë par l'oxyde de carbone et étaient restés plus ou moins longtemps sans connaissance. La recherche de symptômes internes objectifs et les examens de laboratoire ont montré que, sous réserve d'un diagnostic et d'un traitement précoces, l'intoxication par le CO ne laisse pas de suite. Dans les cas étudiés, le taux moyen de HbCO était de 16,3% et le taux maximal de 56%. Les examens de contrôle ont été pratiqués de 1 à 23 mois après l'intoxication. Les auteurs rendent compte des techniques d'examen appliquées (examen interne, examen neurologique et EEG) et commentent les modifications observées.
Pracovní lékařství, 1972, vol.24, n°5, p.178-181. 22 réf.

CIS 72-2797 Bloom J.D.
Quelques éléments à prendre en considération pour les critères de pureté du mélange gazeux que respirent les plongeurs, notamment en ce qui concerne l'oxyde de carbone
Some considerations in establishing divers' breathing gas purity standards for carbon monoxide [en anglais]
Bref rappel des sources d'exposition de l'homme au CO et des effets biologiques, avec des considérations sur les limites qui s'appliquent à cet égard aux plongeurs. L'auteur relève la pénurie de données concernant la réaction de l'homme au CO dans des ambiances à pression élevée.
Aerospace Medicine, juin 1972, vol.43, n°6, p.633-636. 24 réf.

CIS 73-1068 Peterson J.E., Stewart R.D.
Absorption de l'oxyde de carbone par l'homme exposé à de fortes concentrations atmosphériques
Human absorption of carbon monoxide from high concentrations in air [en anglais]
Un groupe de 6 volontaires sains de sexe masculin ont été exposés à des concentrations de CO comprises entre 1.000 et 35.600ppm calculées de façon à déterminer une augmentation de la saturation en carboxyhémoglobine (HbCO) inférieure à 15%. Les sujets ont été soumis à un contrôle médical approfondi pendant et après l'exposition. Présentation et commentaire détaillé des résultats. Une formule est proposée pour l'évaluation du taux d'augmentation de la HbCO dans le sang par litre d'air inhalé, en fonction de la concentration de CO (exprimé en ppm).
American Industrial Hygiene Association Journal, mai 1972, vol.33, n°5, p.293-297. Illus. 5 réf.

CIS 73-1338 Eckardt R.E.
L'effet biologique de l'exposition prolongée du singe à l'oxyde de carbone
The biologic effect from long-term exposure of primates to carbon monoxide [en anglais]
Résultats de l'exposition de 2 groupes de singes à des concentrations de CO de 20 et 65ppm, respectivement, pendant 2 ans, à raison de 22h/jour pendant 7 jours/semaine. Un 3e groupe de 9 animaux a servi de groupe témoin. La seule différence rapportable à la dose, observée chez les groupes exposés par rapport aux témoins a été le taux de carboxyhémoglobine du sang (de 1 à 1,5% supérieur chez les animaux exposés à 20ppm et de 6 à 8% supérieur chez ceux qui avaient été exposés à 65ppm). Cette forte carboxyhémoglobine persistante n'a pas entraîné d'altération biologiquement significative.
Archives of Environmental Health, déc. 1972, vol.25, n°6, p.381-387. Illus. 5 réf.

CIS 73-530 Norme recommandée et documentation de base: l'exposition professionnelle à l'oxyde de carbone
Criteria for a recommended standard: Occupational exposure to carbon monoxide [en anglais]
La norme contient des dispositions pour la prévention de l'exposition professionnelle à l'oxyde de carbone. La dose moyenne d'exposition (journée de travail de 8h) ne devrait pas dépasser 35ppm, et la concentration de pointe, 200ppm. D'autres prescriptions concernent la surveillance médicale du personnel, l'étiquetage des récipients de gaz, la protection individuelle, l'information du personnel, les modes opératoires, le contrôle de l'exposition. Les éléments d'information sur lesquels se fondent les prescriptions de la norme sont exposés en deuxième partie et longuement commentés sous les rubriques suivantes: effets biologiques de l'exposition; données sur l'environnement; élaboration de la norme; compatibilité de la norme avec d'autres qui concernent la pollution. En annexe, méthodes de prélèvement du CO dans l'air et d'analyse de la carboxyhémoglobine, autres renseignements utiles.
National Institute for Occupational Safety and Health, 5600 Fishers Lane, Rockville, MD 20852, USA, 1972. 132p. Illus. 129 réf.

CIS 73-964 Frits T.
Rhéographie de la circulation sanguine intracrânienne chez les ouvriers exposés à l'oxyde de carbone
Reografia circulaţiei sanguine intracraniene la muncitorii expuşi la oxid de carbon [en roumain]
Dans une entreprise de fabrication d'acide formique et d'acide oxalique, les auteurs ont examiné par rhéographie cérébrale la circulation sanguine chez 69 travailleurs exposés au CO et chez 11 travailleurs non exposés. Du groupe exposé, 28 présentaient des antécédents d'intoxication aiguë au CO consécutive au défaut d'étanchéité des installations, quoique la concentration du CO aux postes de travail ait été en général inférieure à 30mg/m3. En conséquence, la concentration de HbCO était en moyenne inférieure à 6%, mais atteignait 18% dans quelques cas. L'indice de perfusion intracrânienne présentait des modifications dans 74% des cas de ce groupe. Chez un second groupe de 28 sujets exposés mais exempts d'antécédents aigus, les modifications hémodynamiques étaient manifestes dans 39% des cas. Les auteurs imputent les altérations de la circulation intracrânienne à des "microaccidents" d'intoxication sans perte de connaissance plutôt qu'à la concentration ordinaire du CO dans l'atmosphère de travail.
Igiena, mai 1972, vol.21, n°5, p.277-284. Illus. 25 réf.

CIS 73-1384 Van Sandt W., Sharenbroch I.
Casque de soudeur modifié raccordé à un midget impinger à l'épreuve des fuites
Modified welder's helmet using spillproof impingers [en anglais]
Un casque de soudeur a été modifié par l'adjonction d'un porte-filtre millipore, d'un tube pour le prélèvement d'oxyde de carbone et d'un autre tube, en téflon, pour le prélèvement du dioxyde d'azote et de l'ozone. Le casque est également équipé d'une chambre en compression pour essais avec ou sans adduction d'air. Les tubes de prélèvement sont raccordés à des midget impingers et à des barboteurs classiques, qui ont été modifiés de manière à prévenir les fuites de liquide dans certaines postures de soudage. Cet appareillage, qui peut être fabriqué dans n'importe quel atelier de soufflage de verre, a donné des résultats entièrement satisfaisants lors d'expériences sur le terrain.
American Industrial Hygiene Association Journal, juin 1972, vol.33, n°6, p.435-437. Illus.

< précédent | 1, 2, 3, 4, 5