ILO Home
Go to the home page
Site map | Contact us English | Español
view in a printer-friendly format »

Monoxyde de carbone - 248 saisies trouvées

Vos critères de recherche sont

  • Monoxyde de carbone

1979

CIS 79-2002 Levine M.S.
Emploi d'appareils respiratoires et protection contre l'oxyde de carbone
Respirator use and protection from exposure to carbon monoxide. [en anglais]
Compte rendu de recherches sur l'efficacité des appareils respiratoires fournis aux pompiers. Si l'emploi permanent de l'équipement respiratoire offre un certain degré de protection, celle-ci n'est cependant pas absolue. D'autre part, n'employer un masque respiratoire que de façon intermittente revient à ne pas avoir de protection du tout.
American Industrial Hygiene Association Journal, sept. 1979, vol.40, n°9, p.832-834. 3 réf.

CIS 79-1984 Přerovská I., Pícková J.
Influence de l'oxyde de carbone sur le développement de l'artériosclérose chez les personnes professionnellement exposées
Vliv kysličníku uhelnatého na rozvoj arteriosklerózy u profesionálně exponovaných osob [en tchèque]
Compte rendu d'une enquête d'hygiène du travail (examen médical interne, ECG, examen du fond de l'¿il, dosage des lipides sériques) conduite de 1965 à 1977 chez 50 travailleurs de l'industrie chimique exposés au CO et chez un nombre égal de témoins. Au premier examen (1965), aucune différence importante n'a été constatée entre les 2 groupes. Avec les années, sont apparues chez les uns et les autres les premières manifestations de l'artériosclérose. Au dernier contrôle (1977), les symptômes pathologiques discrets (tension plus élevée, anomalies de l'ECG et du fond de l'¿il, augmentation du taux de lipides) étaient manifestement plus fréquents chez les personnes exposées, sans toutefois que la proportion des changements observés dépasse celle enregistrée dans la population mâle en général. Lors de l'affectation des travailleurs, il convient toutefois de ne pas oublier que le CO a une influence sur l'hypoxie tissulaire et peut de ce fait aggraver les troubles métaboliques qui accompagnent l'artériosclérose, même s'il ne joue pas un rôle fondamental dans le développement de cette maladie.
Pracovní lékařství, mai 1979, vol.31, n°5, p.166-171. 28 réf.

CIS 79-2020 Nováček E., Maruškaničová V.
Règlement du problème du benzo-3,4 pyrène et des substances irritantes résultant de la décomposition thermique d'huiles minérales dans un laminoir de profilés lourds
Řešeni problému 3,4 benzpyrenu a dráždivých látek ze spalování minerálnich olejů na pracovišti válcoven těžkých profilů [en tchèque]
A la suite de plaintes des travailleurs et de nombreux cas d'atteinte des voies respiratoires supérieures, un médecin du travail a enquêté sur les conditions de travail dans un laminoir. Des quantités excessives d'oxyde de carbone et de benzo-3,4 pyrène ont été relevées dans les fumées dégagées lors de la lubrification des cannelures à l'aide d'une émulsion d'huiles minérales. Après diverses mesures provisoires de prévention technique (aspiration des fumées, commandes à distance de la lubrification) qui ont permis d'améliorer la situation, l'entreprise a mis au point un procédé de laminage en une seule passe dans une cage horizontale suivie d'une cage verticale, qui dispense de l'utilisation d'une émulsion de lubrification.
Pracovní lékařství, mars 1979, vol.31, n°3, p.96-98.

CIS 79-1637 Distler T.M.
Formation d'oxyde de carbone dans les compresseurs d'air
Formation of carbon monoxide in air compressors. [en anglais]
Rapport succinct. L'emploi d'huiles synthétiques contribue à diminuer la pollution due à la pyrolyse et à l'oxydation des lubrifiants. Les gaz d'échappement des moteurs à combustion interne servant à actionner les compresseurs constituent donc le principal risque de pollution de l'air comprimé respirable.
American Industrial Hygiene Association Journal, juin 1979, vol.40, n°6, p.548-551. Illus. 12 réf.

CIS 79-1366 Os'kina V.N.
Appareil pour la production et le dosage de l'oxyde de carbone
Pribor dlja polučenija i dozirovanija okisi ugleroda [en russe]
Description d'un appareil simple qui a été mis au point pour la production et le dosage volumétrique de l'oxyde de carbone. Ce gaz est produit par réaction de l'acide sulfurique concentré avec l'acide formique dilué. Les concentrations qui peuvent être obtenues vont de 1/20 à 5 fois la valeur-seuil (20mg/m3 en URSS). La précision est de ± 2 à 5%. L'appareil est utile pour la construction de la courbe d'étalonnage lors du dosage du CO contenu dans l'air. Il peut être modifié pour la production et le dosage volumétrique d'autres gaz.
Gigiena truda i professional'nye zabolevanija, janv. 1979, n°1, p.45-46. Illus. 1 réf.

1978

CIS 79-1355
GOST 12.4.053-78 à GOST 12.4.056-78, Comité national des normes (Gosudarstvennyj komitet po standartam), Moskva, 27 oct. 1978.
Air des mines - Méthodes d'analyse
Vozduh rudničnyj - Metody analiza [en russe]
Ensemble de 4 normes (entrée en vigueur: 1 janv. 1980) qui décrivent des méthodes de dosage des oxydes d'azote (NO et NO2), du dioxyde de soufre, de l'hydrogène sulfuré et de l'oxyde de carbone au moyen de tubes indicateurs. Chaque norme spécifie les règles pour le prélèvement d'air, les appareils à utiliser, ainsi que les règles à observer lors de la préparation et de l'exécution de l'analyse.
Izdatel'stvo standartov, Novopresnenskij per. 3, Moskva D-557, URSS, 1978. 16p. Illus. Prix: Rbl.0,05.

CIS 79-1340 Tessier J.F., Freour P., Bernadou M., Courbin J.A., Dones J.P., Serise M., Coudray P., Labadie J.C., Gachie J.P.
La pollution par le monoxyde de carbone à Bordeaux - Etude de l'imprégnation oxycarbonée des gardiens de la paix.
L'analyse de la carboxyhémoglobine par le dosage du CO dans l'haleine des agents de police chargés du contrôle de la circulation automobile à Bordeaux a été retenue comme indicateur de la pollution atmosphérique. Exposé des méthodes de mesure et commentaire des résultats qui sont donnés en fonction du lieu de travail, des horaires (matin ou soir) et des habitudes tabagiques. Les auteurs ont enregistré une imprégnation oxycarbonée d'origine automobile non négligeable (HbCO >8% chez 10 agents sur 29) qui progresse nettement dans le courant de la journée, le taux initial étant fonction des habitudes tabagiques du sujet. En 4 ans, l'augmentation du HbCO a été d'environ 39%.
Pollution atmosphérique, avr.-juin 1978, n°78, p.123-127. 9 réf.

CIS 79-1070 Boudène C., Belegaud J., Jouany J.M., Truhaut R.
Sur la production "in vivo" d'oxyde de carbone après exposition au dichlorométhane.
Compte rendu de 3 séries d'expériences d'inhalation de dichlorométhane (CH2Cl2) par le lapin. Dans la 1re série d'expériences, les animaux ont été exposés, pendant une heure, à des concentrations croissantes de CH2Cl2 (500, 3.500, 5.000 et 7.000ppm): toutes ces concentrations ont entraîné la présence d'une quantité anormalement élevée de CO sanguin, l'allure de la courbe confirmant l'hypothèse d'une origine métabolique de la formation du CO. La 2e série d'expériences (exposition à des concentrations décroissantes de CH2Cl2 - de 200 à 80ppm et exposition à 50ppm de CO) suggère qu'une oxycarbonémie voisine de celle résultant d'une exposition à la concentration limite tolérable de CO (50ppm) est introduite par une concentration de 100ppm de CH2Cl2, ce qui constitue un argument pour une révision en bausse de la valeur-seuil actuelle (200ppm). La 3e série d'expériences infirme l'hypothèse d'une interférence du CH2Cl2 sur l'affinité de l'hémoglobine vis-à-vis du CO.
Archives des maladies professionnelles, déc. 1978, vol.39, n°12, p.657-669. Illus. 26 réf.

CIS 79-453 Ryer F.H.
Cinq risques majeurs d'atteinte à la santé liés à la pollution de l'air
Air pollution exposures to five target health hazards. [en anglais]
Analyse d'un programme mis en ¿uvre en 1972 par l'Administration américaine de la sécurité et de l'hygiène du travail (OSHA) pour étudier les risques liés à l'amiante, à l'oxyde de carbone, aux poussières de coton, au plomb et à la silice, et pour prévenir ces risques en milieu professionnel. Il a été procédé à 6.000 inspections couvrant plus de 125.000 travailleurs. Les grandes lignes des normes OSHA déjà en vigueur ou proposées dans ce domaine sont indiquées. Le Programme national d'action (National Emphasis Programme), qui a été institué pour poursuivre l'¿uvre commencée avec les programmes antérieurs de l'OSHA, fait l'objet d'un exposé succinct.
American Industrial Hygiene Association Journal, nov. 1978, vol.39, n°11, p.928-931. Illus.

CIS 79-162 Dido M.T.C.
Oxyde de carbone, concentration maximale admissible en ambiance professionnelle.
Cette thèse de médecine est consacrée à une étude bibliographique de l'intoxication oxycarbonée chronique en milieu professionnel. Au sommaire: notions générales sur la définition des concentrations maximales tolérables et leur élaboration; rappel historique sur le CO; revue des sources et de l'importance de l'intoxication; toxicologie biologique et analytique du CO; étude des effets biologiques, qui sont surtout cardiovasculaires (cardiopathies ischémiques) et neurologiques, et qui sont compliqués par de nombreuses interférences (carboxyhémoglobinémie endogène ou liée au tabagisme, au confinement ou à la pollution atmosphérique); synthèse analytique des expérimentations sur les effets du CO et confrontation des données épidémiologiques chez l'homme; étude des facteurs associés sensibilisant au CO (environnement, tabac, conditions de travail et facteurs individuels); mise en cause de la concentration maximale tolérable qui pourrait être abaissée de 50 à 30ppm afin de donner une plus grande marge de sécurité. L'interdiction de fumer sur les lieux de travail est une mesure de prévention efficace. Conclusions médico-légales à la lumière de la législation française.
Université de Paris VII, Faculté de médecine Xavier Bichat, Paris, France, 1978. 276p . 179 réf.

CIS 79-107 Claude J.R., Lellouch J., Truhaut R.
Etude épidémiologique des variations de la carboxyhémoglobinémie en rapport avec la consommation de tabac chez 1414 sujets humains du sexe masculin.
Les résultats de cette étude, qui a porté sur un groupe socio-professionnel homogène, ont montré le rôle essentiel de l'inhalation, volontaire ou non, d'oxyde de carbone, dans les conditions qui sont celles de la pratique de la cigarette ou de l'exposition professionnelle chronique, sur la carboxyhémoglobinémie et l'existence d'une rémanence de l'oxyde de carbone après cessation de l'exposition. Cette rémanence a une influence sur le dépistage de l'imprégnation oxycarbonée d'origine professionnelle. Elle éclaire le mécanisme d'action non seulement de la consommation de tabac, mais aussi d'une exposition professionnelle au CO en tant que facteurs de risque de cardiopathie ischémique.
Archives des maladies professionnelles, juin 1978, vol.39, n°6, p.333-337. 10 réf.

CIS 78-1652 Rogowsky M., Vander Putten M., Baudoux A.
Etude critique de la formation de carboxyhémoglobine (HbCO) chez les soudeurs travaillant en atmosphère à faible concentration d'oxyde de carbone (CO).
Les auteurs ont recherché la présence de carboxyhémoglobine (HbCO) chez 35 soudeurs après 6 h de travail. Au sommaire de ce rapport: rappel de notions chimiques de base; pathologie du CO dans l'industrie; méthode et matériel utilisés; résultats: chez les soudeurs non fumeurs, le taux de HbCo s'élève très peu après 6h de travail (1,49%) et cette élévation est très voisine de celle qui est observée chez des sujets témoins, non soudeurs et non fumeurs (12,9%); en revanche une élévation importante du taux de HbCO est constatée chez les soudeurs fumeurs de cigarettes (5,25% chez les fumeurs moyens, 8,43% chez les gros fumeurs). Il semble donc que la nette élévation du taux de HbCO soit le résultat de la combustion des cigarettes bien plus que des émanations de gaz liées au soudage sous CO2.
Archives des maladies professionnelles, mars 1978, vol.39, n°3, p.151-161. 12 réf.

CIS 78-1322 Baretta E.D., Steward R.D., Graff S.A., Donahoo K.K.
Méthodes de dosage à grande échelle du CO et de la carboxyhémoglobine chez l'homme
Methods developed for the mass sampling analysis of CO and carboxyhemoglobin in man. [en anglais]
Les auteurs présentent les procédés et techniques d'analyse utilisés, ainsi que les statistiques qui ont permis d'établir la précision et la reproductibilité de la méthode appliquée pour déterminer le degré de saturation en COHb. La chromatographie en phase gazeuse a été utilisée pour mesurer le CO dans l'air, et également comme moyen indirect de doser la COHb dans le sang. Le sang a ensuite servi à étalonner 4 instruments (CO-Oximeter Model 182). Les écarts moyens relevés entre les 2 méthodes d'analyse et entre les 2 paires d'instruments, étaient inférieurs à 0,1% de saturation de COHb. Les valeurs de COHb obtenues durant plusieurs jours consécutifs au moyen d'un des instruments étaient reproductibles avec un écart-type de 0,13% de COHb.
American Industrial Hygiene Association Journal, mars 1978, vol.39, n°3, p.202-209. Illus. 17 réf.

CIS 78-1316 Sanderson J.H., Sotheran M.F., Stattersfield J.P.
Nouvelle méthode de détermination du taux de carboxyhémoglobine
A new method of carboxyhaemoglobin determination. [en anglais]
Cette méthode rapide et précise de détermination du taux de carboxyhémoglobine (COHb) dans le sang fait appel à un spectrophotomètre à double faisceau et à 2 longueurs d'onde, permettant d'établir une 1re dérivation, et associé à un voltmètre; les 2 faisceaux sont séparés par un intervalle de 3nm aux alentours d'un point isosbestique où l'hémoglobine et la COHb sont réduites (579nm). L'angle de la courbe est proportionnel à la concentration de COHb. La précision était de l'ordre de 0,5% de COHb pour toute la gamme de concentrations. Une équipe de 2 opérateurs devrait pouvoir traiter 150 échantillons par jour.
British Journal of Industrial Medicine, fév. 1978, vol.35, n°1, p.67-72. Illus. 15 réf.

CIS 78-815
Direction générale du travail (Dirección general de trabajo), Madrid.
Norme technique réglementaire MT-12 sur les filtres chimiques et mixtes pour l'oxyde de carbone
Norma técnica reglamentaria MT-12 sobre filtros químicos y mixtos contra monóxido de carbono [en espagnol]
La présente norme énonce les spécifications minimales relatives aux filtres chimiques ou mixtes pour le CO et fixe les modalités des essais d'homologation. Au sommaire: portée de la norme et généralités (définitions; types de filtres (filtres ordinaires, filtres pour appareils autosauveteurs)); caractéristiques et spécifications propres à chaque type de filtre (étanchéité, pouvoir de rétention, perte de charge, concentrations maximales d'emploi, pénétration du CO, indicateur colorimétrique ou autre, durée de service, comportement à basse température); description détaillée des essais.
Salud y trabajo, fév. 1978, n°11, p.20-23. Illus.

1977

CIS 79-151 Hölz H.J., Neuhäusser R.
Nouveaux appareils pour l'amélioration de la sécurité au poste de travail
Neue Geräte für höhere Sicherheit am Arbeitsplatz [en allemand]
Présentation de 2 appareils portatifs de mesure et d'alerte pour la mesure continue, pendant 10h au maximum, a) de l'oxyde de carbone et b) de l'hydrogène sulfuré, du phosgène, de l'acide cyanhydrique et du chlore. Le fonctionnement de l'appareil repose, en ce qui concerne le CO, sur la transformation électrochimique du CO dans une cellule à combustible et, en ce qui concerne les gaz toxiques (H2S, COCl2, HCN, Cl) sur l'emploi d'une bande indicatrice. Description de la construction et du fonctionnement. Lorsque la concentration de gaz dans l'air dépasse un seuil d'alerte prédéterminé, l'appareil déclenche un signal acoustique continu.
Drägerheft, sept.-déc. 1977, n°309, p.44-47. Illus.

CIS 78-1013 Skare I.
Evaluation de la fiabilité des tubes détecteurs - Partie VI: oxyde de carbone
Utvärdering av vissa analysampullers tillförlitlighet - VI. Kolmonoxid [en suédois]
Neuf tubes (Auer CO-10, Bacharach 19-125, Dräger CO-5/c et CO-10/b, Gastec CO-low et CO-Xlow, LKB 3268A, MSA CO 91 229 et MSA NBS-No.47 134) ont été soumis à des tests visant à mesurer leur précision, les effets de la température et de l'humidité, et les interférences d'autres gaz. Du point de vue de la précision, les meilleurs résultats ont été obtenus aves les tubes Dräger 5/c, Gastec low et MSA 91 229. La température et l'humidité n'avaient pas d'effet sur les indications. Les tubes Gastec Xlow, LKB et MSA 47 134 ont été rejetés; les tubes Bacharach et Dräger 10/b répondaient presque aux prescriptions et les autres tubes étaient acceptables. Résumé en anglais.
Undersökningsrapport 1977:36, Arbetarskyddsstyrelsen, Fack, 100 26 Stockholm 34, Suède, 1977. 32p. 8 réf.

CIS 78-829 Fournel E., Gouilloux C., Raviart A., Remillieux L., Le Grignou A.
Utilisation des télévigiles.
Après une introduction qui fait le point de la situation dans les mines françaises, les auteurs étudient en 2 parties distinctes les télévigiles d'exploitation et les télévigiles de sécurité. La partie consacrée à ces derniers expose l'évolution de l'équipement destiné notamment à la surveillance du grisou et de l'oxyde de carbone, puis indique les tendances et les projets dans certains bassins en France, en Belgique et en Grande-Bretagne. En annexe: 5 tableaux récapitulent les résultats obtenus grâce aux télévigiles de sécurité.
Publications techniques des Charbonnages de France, 1977, n°5, p.229-285. Illus. 4 réf.

CIS 78-641 Aichinger H., Anton B., Böse H., Hoffmann J.
Conditions et installations de sécurité requises pour l'exploitation des fours industriels à gaz
Sicherheitstechnische Anforderungen und Einrichtungen für den Betrieb gasbeheizter Industrieöfen [en allemand]
Après une revue des facteurs (oxyde de carbone, densité des gaz de chauffage, limite inférieure d'inflammabilité) et des règlements ouest-allemands intéressant la sécurité d'exploitation de fours à gaz, les auteurs décrivent les dispositifs et les mesures permettant de prévenir l'entrée du gaz dans les fours sans combustion consécutive. L'application des mesures de sécurité est illustrée par 3 exemples pratiques de fours de réchauffage et de traitement thermique dans l'industrie métallurgique. Tous les fours sont équipés d'un dispositif de fermeture automatique qui se déclenche en cas de défaillance de l'alimentation en gaz, en air ou en courant électrique. Les fours qui fonctionnent à une température inférieure à 650°C sont dotés d'un dispositif de contrôle de la flamme destiné à empêcher que celle-ci s'éteigne. Coût approximatif des installations de sécurité. Instructions d'emploi et information du personnel.
Stahl und Eisen, 30 juin 1977, vol.97, n°13, p.620-627. Illus. 10 réf.

CIS 78-729 Gobbato F., Mangiavacchi C.
Prévision du risque d'oxycarbonisme aigu - Nomogramme pour le calcul du taux de carboxyhémoglobine du sang en fonction de la concentration de CO dans l'air, de la durée d'exposition et de la ventilation pulmonaire
Previsione del rischio di ossicarbonismo acuto. Nomogramma per il calcolo della carbossiemoglobina nel sangue in funzione della concentrazione del CO in aria, del tempo di esposizione e della ventilazione polmonare [en italien]
Après avoir étudié la cinétique de l'absorption du CO, les auteurs proposent une équation pour le calcul du taux de carboxyhémoglobine du sang et une série de nomogrammes d'application pratique.
Lavoro umano, sept. 1977, vol.24, n°5, p.129-140. 16 réf.

CIS 78-452 Smith N.J.
Technique de mesure de l'air alvéolaire expiré pour la détermination de l'exposition professionnelle à l'oxyde de carbone
End-expired air technic for determining occupational carbon monoxide exposure. [en anglais]
Les variations du niveau de CO dans l'air ambiant et le fait d'avoir fumé peu avant peuvent diminuer la précision de la technique des prélèvements d'air alvéolaire expiré utilisée pour l'évaluation du taux de HbCO. Il ressort de données recueillies en laboratoire et dans des conditions réelles que l'on peut accroître la précision du dosage de la HbCO en procédant de la façon suivante: des volontaires qui viennent de fumer ou qui travaillent dans une atmosphère où les niveaux de CO subissent des variations, inhaleront de l'air à faible teneur en CO ( < 10ppm) pendant au moins 2min avant le prélèvement; la teneur en CO sera, de préférence proche de celle de l'air dans lequel les prélèvements de sang et d'air expiré ont été initialement opérés en vue d'établir l'équation de régression.
Journal of Occupational Medicine, nov. 1977, vol.19, n°11, p.766-769. 8 réf.

CIS 78-558 Griggs T.R.
Le rôle de l'effort comme facteur déterminant de l'élévation du taux de carboxyhémoglobine chez les pompiers
The role of exertion as a determinant of carboxyhemoglobin accumulation in firefighters. [en anglais]
Le rythme cardiaque et le taux de carboxyhémoglobine (HbCO) ont été contrôlés chez 20 pompiers au cours d'un exercice de recherche et de sauvetage exécuté dans un bâtiment envahi par la fumée. La concentration de CO variait entre 200 et 1.000ppm. Le rythme cardiaque s'élevait jusqu'à 90% du maximum en quelques minutes, tandis que le niveau de HbCO augmentait à raison de plus de 1%/min. Les appareils respiratoires offraient une protection complète contre l'élévation du taux de HbCO, mais contribuaient à une accélération significative du rythme cardiaque. Il est possible que, durant la lutte contre le feu, le niveau d'effort et, partant, le débit ventilatoire soient si élevés que, même en présence de concentrations faibles ou modérées de CO, le taux de HbCO atteigne rapidement des valeurs dangereuses. Il devrait être interdit aux pompiers d'opérer dans un bâtiment en feu ou saturé de fumée sans appareils respiratoires.
Journal of Occupational Medicine, nov. 1977, vol.19, n°11, p.759-761. 12 réf.

CIS 78-314 Dupuit J., Goze M.
Détection de l'oxyde de carbone par analyseur Unor multidirectionnel.
Il est très difficile d'éteindre un feu de mine. En conséquence, il importe de détecter dès le début les oxydations et les échauffements. La surveillance de la teneur en CO semble être l'une des meilleures méthodes. Les auteurs font l'historique et donnent une description des systèmes de surveillance utilisés dans les houillères du Centre de la France et décrivent notamment une technologie dans laquelle les échantillons gazeux prélevés en n points judicieusement choisis sont refoulés vers un Unor central qui les analyse l'un après l'autre, suivant un cycle déterminé. Les teneurs en Co sont lues au jour par télévigile.
Industrie minérale, mai 1977, n°2-77, p.111-120. Illus. 2 réf.

CIS 78-16
H57, Information sheets on hazardous materials, Association pour la prévention de l'incendie (Fire Prevention Association), London.
Oxyde de carbone (bouteilles)
Carbon monoxide (cylinders). [en anglais]
Au sommaire: applications du CO; risques (inflammabilité, toxicité); lutte contre le feu; précautions (stockage, température ambiante, manutention, mise en vase clos, normes britanniques sur le matériel électrique et le matériel d'éclairage antidéflagrant, et sur le matériel électrique utilisé en atmosphère explosive, etc.); sources d'informations complémentaires; réglementation britannique; propriétés physiques et chimiques.
Fire Prevention, juin 1977, n°119, p.45-46.

CIS 77-1661 L'oxyde de carbone (CO)
Carbon monoxide (CO). [en anglais]
Synonymes; propriétés; applications industrielles; risques (effets locaux et généraux; voies de pénétration dans l'organisme; intoxication aiguë ou chronique; groupes particulièrement exposés; incendies et explosions); limites d'exposition professionnelle tolérables; valeurs-seuils; effets de divers taux de saturation sanguine; mesures préventives (précautions générales; sélection du personnel; examens médicaux d'embauche et visites périodiques; contrôle de l'exposition et prélèvements d'air; analyse chimique; consines à l'usage du service du feu et du personnel; équipement de protection individuelle; entretien; ventilation (chariots élévateurs à fourche, etc.); élimination; transport; stockage.
Data Sheet - Occupational Safety and Health No.B-1, Conseil canadien de la sécurité, 1765 St. Laurent Boulevard, Ottawa, Ontario K1G 3V4, Canada, 1977. 16p. Illus. 15 réf.

CIS 77-1733 Burgess W.A., DiBerardinis L.J., Speizer F.E.
Effets sur la santé de l'exposition aux gaz d'échappement des automobiles: V. Exposition des opérateurs des cabines de péage aux gaz d'échappement des automobiles
Health effects of exposure to automobile exhaust: V. Exposure of toll booth operators to automobile exhaust. [en anglais]
Résultats d'un contrôle de l'exposition poursuivi pendant les années 1972-1974 dans la région de Boston. Pour le CO, les valeurs les plus élevées ont été mesurées dans des cabines de péage urbaines et pour le plomb, dans des cabines de péage suburbaines. Les mesures biologiques de l'exposition au CO et au plomb correspondaient à la concentration de chacun des polluants dans l'air. Les résultats de cette étude soulignent la nécessité de mesures de lutte contre la pollution aux cabines de péage des autoroutes et des tunnels à grande circulation.
American Industrial Hygiene Association Journal, avr. 1977, vol.38, n°4, p.184-191. Illus. 8 réf.

CIS 77-1634 Bisby J.A., Ouw K.H., Humphries M., Shandar A.G.
Absorption de plomb et d'oxyde de carbone chez les agents de la circulation de Sydney
Absorption of lead and carbon monoxide in Sydney traffic policemen. [en anglais]
Les agents de police exposés au mouvement des véhicules à moteur présentaient un taux de plomb sanguin légèrement supérieur à celui des témoins, sans toutefois excéder les limites normales. Les taux de carboxyhémoglobine n'étaient pas liés à l'exposition professionnelle.
Medical Journal of Australia, 26 mars 1977, vol.1, n°13, p.437-439. 2 réf.

CIS 77-1619 Goldstein B.D., Marks C.E., Goldring R.M.
Taux d'acide diphospho-2,3 glycérique érythrocytaire et méthémoglobinémie chez des travailleurs exposés aux gaz d'échappement de véhicules automobiles
Red cell 2,3-diphosphoglyceric acid and methemoglobin levels in workmen occupationally exposed to automobile exhaust. [en anglais]
Les effets de l'exposition professionnelle aux gaz d'échappement des véhicules automobiles sur un certain nombre de paramètres de l'oxygénation du sang ont été évalués indirectement chez des personnes qui travaillent dans 2 tunnels et sur un pont de New York (personnel des postes de péage et personnel d'entretien soumis à des niveaux d'exposition différents). Les travailleurs directement exposés présentaient une élévation légère mais statistiquement significative du taux de méthémoglobine par rapport à leurs collègues occupés dans des zones moins exposées. Les niveaux d'acide diphospho-2,3 glycérique érythrocytaire tendaient aussi à être plus élevés chez les groupes les plus exposés. Il est possible que l'habitude de fumer ait contribué à l'élévation des taux de méthémoglobine et d'acide diphospho-2,3 glycérique érythrocytaire. Aucune différence n'a été observée à l'hématocrite.
International Archives of Occupational and Environmental Health, 25 fév. 1977, vol.38, n°4, p.295-300. 11 réf.

CIS 77-1411 Burgess W.A., Sidor R., Lynch J.J., Buchanan P., Clougherty E.
Facteurs de protection minimale pour appareils respiratoires destinés aux pompiers
Minimum protection factors for respiratory protective devices for firefighters. [en anglais]
Les concentrations du CO et de O2 ont été mesurées au moyen d'appareils individuels à prélèvement d'air lors de 72 incendies de bâtiments. Le niveau de CO dépassait 500ppm dans 29% des cas, et 5.500ppm dans 10% des incendies. Le niveau maximum de CO enregistré était de 27.000ppm. Les concentrations de O2 étaient généralement supérieures à 18%. Un facteur de protection minimum de 100 est proposé pour les appareils respiratoires utilisés lors d'incendies des bâtiments.
American Industrial Hygiene Association Journal, janv. 1977, vol.38, n°1, p.18-23. 4 réf.

CIS 77-720 Garcia I., Rylander R.
Réponse immune humorale du poumon après exposition au monoxyde de carbone.
Le but de cette étude était de développer une méthode qui permette d'évaluer les effets d'un polluant sur la défense immunitaire des poumons. A cette fin, les auteurs ont exposé plusieurs groupes de 10 cobayes à une concentration de 200ppm de CO pendant 5 semaines. La réponse immunitaire humorale des cellules libres des poumons a été étudiée par la technique des plaques d'hémolyse, après immunisation par voie intrapéritonéale et par voie d'inhalation. Une diminution du nombre des cellules sécrétant des anticorps (IgM et IgG) a été constatée, que les auteurs attribuent à l'action du CO.
Schweizerische medizinische Wochenschrift - Journal suisse de médecine, 12 fév. 1977, vol.107, n°6, p.203-205. Illus. 8 réf.

1976

CIS 84-1648
(British Cast Iron Research Association)
Risques liés à l'oxyde de carbone dans les fonderies
Carbon monoxide hazards in the foundry [en anglais]
Cette notice d'information décrit les risques liés au monoxyde de carbone dans les fonderies, ainsi que les méthodes de mesure et de prévention de l'exposition.
BCIRA, Alvenchurch, Birmingham B48 7QB, Royaume-Uni, 1976. 3p. Illus. 5 réf.

CIS 77-1366 Eicker H.
Mise au point de nouveaux appareils de mesure du CH4 et du CO
Entwicklung neuartiger CH4- und CO-Messgeräte [en allemand]
Revue de l'évolution des appareils fixes et portatifs pour le dosage du grisou et de l'oxyde de carbone, suivie d'un tour d'horizon des appareils en cours d'essai ou récemment homologués en Rép.féd. d'Allemagne: installations fixes et appareils portatifs pour le dosage du CH4 (installation télémétrique à sondes multiples et à sécurité intrinsèque, grisoumètres pour 0 à 2% et 0 à 100% de CH4); appareils de mesure de CO (détecteurs à oxydes métalliques, installations de vérification et d'étalonnage automatique des appareils).
Glückauf, oct. 1976, vol.112, n°20, p.1162-1163. 5 réf.

CIS 77-1353 Delsey J., Joumard R., Vidon R.
Pollution par le monoxyde de carbone à l'intérieur d'une voiture en circulation.
Etude des paramètres susceptibles d'influer sur les teneurs en CO auxquelles sont exposés, à l'intérieur de leur véhicule, les automobilistes obligés de circuler en ville soit pour leur travail (représentants, chauffeurs de taxi, etc.), soit pour aller à leur travail, ainsi que sur l'impact toxicologique de cette exposition de caractère répétitif. L'influence du moment de la journée (nuit, heure creuse ou période de pointe) se traduit par des doses globales de CO pouvant varier dans un rapport de 1 à 6 entre l'heure creuse et l'heure de pointe et dans un rapport de 1 à 60 entre l'heure de nuit et l'heure de pointe. Les doses à l'intérieur de l'habitacle sont égales ou très supérieures à celles que l'on observe en bordure des voies. Un trajet en heure de pointe provoque des teneurs en HbCO de l'ordre de 1,7% au minimum, et de 2,4% ou plus si le sujet a été soumis auparavant à une pollution par le CO, teneurs qui peuvent être préjudiciables à l'équilibre sensoriel et moteur de l'automobiliste à cause de leur caractère répétitif.
Pollution atmosphérique, oct.-déc. 1976, vol.18, n°72, p.313-319. 6 réf.

CIS 77-1118 Grossdorfer K.
Risque d'intoxication par les gaz dégagés par les hauts fourneaux
Zur Gasgefahr im Hochofenbetrieb [en allemand]
Parmi les cas d'intoxication professionnelle, seules les intoxications par l'oxyde de carbone sont encore numériquement importantes selon les statistiques autrichiennes. Rappel des propriétés toxicologiques et physiques du CO. Après un exposé des principes de fonctionnement d'un haut fourneau et du mécanisme de production des gaz, l'auteur évoque les principaux points par lesquels ils s'échappent puis passe en revue les cas d'intoxication enregistrés de 1948 à 1975 dans 2 installations (déroulement des accidents et lieu où ils sont produits). Conclusions sur le plan de la prévention technique et de l'organisation.
Tätigkeit der Arbeitsinspektion im Jahre 1975, Verlag des Zentral-Arbeitsinspektorates, Stubenring 1, Wien I, Autriche, 1976, p.93-104. Illus.

CIS 77-1077 Stewart R.D., Hake C.L.
Risque associé aux décapants de peinture
Paint-remover hazard. [en anglais]
Description de plusieurs expériences d'exposition à des décapants de peinture à base de chlorure de méthylène et de méthanol. La formation rapide de CO à partir du chlorure de méthylène provoque une élévation du taux de carboxyhémoglobine sanguine. Le fait que ce taux ait continué à augmenter pendant plusieurs heures après l'exposition est attribué à la modification par le méthanol de la dégradation métabolique normale du chlorure de méthylène.
Journal of the American Medical Association, 26 janv. 1976, vol.235, n°4, p.398-401. 13 réf.

CIS 77-1030 Putz V.R., Johnson B.L., Setzer J.V.
Effets de faibles concentrations d'oxyde de carbone sur la dispersion de l'attention, la distinction de sons de hauteur différente et le potentiel évoqué auditif
Effects of low level carbon monoxide on divided attention, pitch discrimination, and the auditory evoked potential. [en anglais]
Compte rendu d'expériences conduites sur 30 sujets exposés à 5, 25 ou 70ppm d'oxyde de carbone (CO). Les mesures de performance ont porté sur la coordination mains-yeux et la distinction entre des intensités lumineuses et des tonalités différentes; les effets neurologiques ont été déterminés par la mesure des potentiels évoqués auditifs. Des baisses de performance statistiquement significatives ont été enregistrées pour 5% de carboxyhémoglobine (COHb), soit la limite d'exposition recommandée: baisse de 30% de la coordination mains-yeux pendant la 4e heure d'exposition à 70ppm de CO (par rapport à la performance pour 5 et 35ppm); augmentation du temps de réponse à l'intensité lumineuse périphérique; diminution de la précision dans les tâches de poursuite et dans la détection lumineuse périphérique. Le test de discrimination tonale n'a donné aucun résultat particulier, mais les réponses évoquées ont montré qu'un taux de COHb de 5% affectait dans une mesure significative le potentiel cérébral.
DHEW Publication No.(NIOSH)77-124, Institut national pour la sécurité et l'hygiène du travail (National Institute for Occupational Safety and Health), 4676 Columbia Parkway, Cincinnati, Ohio 45226, USA, nov. 1976. 58p. Illus. 36 réf.

CIS 77-620 Radford E.P., Levine M.S.
L'exposition professionnelle des pompiers de Baltimore à l'oxyde de carbone
Occupational exposures to carbon monoxide in Baltimore firefighters. [en anglais]
Compte rendu d'une enquête sur 519 pompiers qui présentaient un taux de carboxyhémoglobine supérieur à celui des témoins, qu'ils aient ou non l'habitude de fumer; ni la gravité de l'incendie ni la durée de l'exposition ne permettent au pompier d'évaluer le niveau de toxicité de l'exposition; l'emploi permanent d'appareils respiratoires autonomes à air comprimé confère une protection suffisante alors qu'un emploi intermittent ne présente aucun avantage particulier; la surveillance médicale peut jouer un rôle important dans la détermination des niveaux individuels d'exposition aux agents toxiques.
Journal of Occupational Medicine, sept. 1976, vol.18, n°9, p.628-632. 13 réf.

CIS 77-843 Notification n°16/1976 concernant le déchargement d'automobiles neuves
Meddelelse nr.16/1976 om losning af nye biler [en danois]
Ces directives, entrées en vigueur le 24 août 1976, prévoient de limiter l'exposition aux gaz d'échappement des voitures importées par mer, dont il est nécessaire de mettre les moteurs en marche dans les cales des navires. Le démarrage à froid produisant des gaz riches en CO, la concentration de ce gaz dans l'air des cales doit être surveillée. Au-delà de 50ppm, le déchargement doit être interrompu jusqu'à ce que la concentration soit retombée au-dessous de 20ppm. Lorsque la concentration de CO atteint 35ppm, un régime combinant des périodes de travail de 10-15min et des pauses de 10-15min est toléré.
M 16/1976, Direction de l'Inspection du travail (Direktoratet for Arbejdstilsynet), Rosenvængets Allé 16-18, 2100 København, Danemark, 24 août 1976. 2p. Gratuit.

CIS 77-699 Manz A., Zimmer U., Krusche D.
Taux de carboxyhémoglobine dans le sang de travailleurs affectés à une batterie moderne de fours à coke
CO-Gehalt des Blutes bei Ofenblockarbeitern einer modernen Kokereianlage [en allemand]
L'enquête avait pour objet de fournir une réponse à la question de savoir si et dans quelle mesure l'atmosphère de travail dans les cokeries modernes contribue à l'augmentation de la carboxyhémoglobinémie (HbCO). Elle a porté sur 51 préposés aux fours à coke et sur 31 employés de bureau, qui ont été répartis en fumeurs et non-fumeurs. La concentration de CO dans l'atmosphère de travail ne dépassait pas 10ppm. Les résultats obtenus montrent que les taux de HbCO avant et après le travail, et les concentrations moyennes journalières ont été influencés d'une manière très significative par les habitudes de fumer et que l'exposition professionnelle a joué un rôle négligeable. Conclusions: examens périodiques du personnel, malgré les progrès techniques et l'amélioration des conditions d'hygiène; mesure de la différence entre les taux de HbCO au début et à la fin du travail; importance à donner à la précision des méthodes de mesure; fréquence plus grande des contrôles médicaux pour les gros fumeurs; interdiction de fumer à proximité des fours.
Zentralblatt für Arbeitsmedizin, Arbeitsschutz und Prophylaxe, juil. 1976, vol.26, n°7, p.121-127. 28 réf.

CIS 77-162 L'oxyde de carbone
Carbon monoxide. [en anglais]
La 1re partie de cette notice traite des propriétés, utilisations et dangers de l'oxyde de carbone, avec des indications relatives aux symptômes d'intoxication et aux valeurs-seuils. Un tableau donne la symptomatologie pour divers taux de saturation du sang en carboxyhémoglobine. La 2e partie est consacrée aux méthodes de détection, à la prévention des risques, aux examens médicaux et aux premiers secours.
National Safety News, Data Sheet 415, Revision B (extensive), Conseil national de la sécurité (National Safety Council), 425 North Michigan Avenue, Chicago, Illinois 60611, USA, 1976. Chicago, USA, fév. 1976, vol.113, n°2, p.73-76. Illus. 10 réf.

CIS 76-2037 Manz A., Siemsen C.H., Opp J.
Concentrations d'oxyde de carbone dans l'air des postes de travail aux fours générateurs de gaz
Kohlenmonoxidgehalt der Arbeitsatmosphäre am Gaserzeugungsofen [en allemand]
Résultats des mesures de concentration de CO effectuées aux batteries de fours à coke, où les auteurs ont concentré leur attention sur les fuites de gaz provenant de la chambre. Au sommet des fours, la concentration est normalement d'environ 10ppm; au cours du remplissage, elle peut atteindre 350ppm, et 1.200ppm à l'intérieur des nuages de fumée que produit l'opération. Divers facteurs d'aggravation ou d'atténuation du risque d'intoxication aiguë sont présentés. Les auteurs estiment que dans des conditions normales, il n'est pas nécessaire de recourir à une protection respiratoire.
Zentralblatt für Arbeitsmedizin, Arbeitsschutz und Prophylaxe, janv. 1976, vol.26, n°1, p.10-15. 14 réf.

CIS 76-1719 Hernberg S., Kärävä R., Koskela R., Luoma K.
Relation entre l'angine de poitrine, l'ECG et la pression sanguine chez les travailleurs des fonderies et l'exposition à l'oxyde de carbone
Angina pectoris, ECG findings and blood pressure of foundry workers in relation to carbon monoxide exposure. [en anglais]
Résultats d'une étude d'hygiène du travail effectuée par questionnaire et par des examens sur 1.000 travailleurs exposés pendant plus de 4,2 années, répartis en 3 groupes (exposition avérée à l'oxyde de carbone, exposition faible ou occasionnelle: pas d'exposition). Les habitudes de fumeur ont été prises en considération. Une relation dose-réponse a été établie entre l'angine de poitrine et l'exposition au CO imputable à la profession, à la cigarette ou aux deux, relation qui n'existait pas chez les sujets dont l'ECG suggérait la coronaropathie. La pression sanguine des travailleurs exposés était plus élevée que celle des autres travailleurs. La prévalence de l'angine de poitrine et des tracés ECG évoquant la maladie coronarienne était plus élevée chez les travailleurs exposés que parmi la population en général ou les autres travailleurs non exposés de l'industrie.
Scandinavian Journal of Work, Environment and Health, 1976, vol.2, Supplément 1, p.54-63. 26 réf.

CIS 76-1669 Virtamo M., Tossavainen A.
L'oxyde de carbone dans l'air des fonderies
Carbon monoxide in foundry air. [en anglais]
Résultats des mesures de la concentration d'oxyde de carbone dans l'air de 67 fonderies de fer, d'acier et d'alliages de cuivre pratiquant le moulage en sable. Quelque 1.100 dosages d'oxyde de carbone ont été effectués. Dans les fonderies de fer, les concentrations d'oxyde de carbone étaient élevées autour des cubilots et dans le secteur de la coulée. La carboxyhémoglobinémie a été dosée chez 145 travailleurs des fonderies de fer. Chez 26% des non-fumeurs et 71% des fumeurs, le taux de 6% de carboxyhémoglobine était dépassé.
Scandinavian Journal of Work, Environment and Health, 1976, vol.2, Supplément 1, p.37-41. Illus. 8 réf.

CIS 76-1074 Steel J., Wald N., Howard S., Jones J.G., Sinclair A., Davies D.M., Silk S.J., Harrison N., Luft K.F., Bergman I., Firth J.G., Jones A., Jones T.A., Commins B.T., Bolton C.B., Muir D.C.F., Lawther P.J.
L'oxyde de carbone, l'industrie et le rendement
Carbon monoxide, industry and performance. [en anglais]
Communications présentées à la 3e réunion mixte de l'Association britannique de l'hygiène du travail, de la Société de recherches ergonomiques et de la Société de médecine du travail, tenue à Swansea, Royaume-Uni, en sept. 1974. Sujets traités: habitude de fumer, oxyde de carbone (CO) et artériopathies; artériopathies des travailleurs des hauts fourneaux; application des valeurs-seuils du CO en cas d'exposition continue; valeur-seuil du CO; revue des techniques de dosage du CO dans l'air; mesure du CO par l'infrarouge; palpeurs électrochimiques à membrane métallisée faisant office d'électrode; détecteurs de CO à semi-conducteur; diverses méthodes de dosage du CO dans le sang; niveaux critiques de CO dans l'air et instruments avertisseurs; ergonomie et appareils respiratoires pour aviateurs; protection contre le CO dans les mines de charbon; nature et effets de la pollution par le CO.
Annals of Occupational Hygiene, 1976, vol.18, n°1 (numéro spécial). 94p. Illus. 200 réf.

1975

CIS 76-1924 Truhaut R., Boudène C., Jouany J.M.
Etude de la toxicité des produits de combustion et de pyrolyse de matériaux utilisés dans le bâtiment - I. Etude de la toxicité aiguë, par voie aérienne, des toxiques majeurs pouvant être libérés lors d'incendies.
Etude sur l'animal des risques présentés par les toxiques majeurs dégagés lors de pyrolyses ou de combustions: CO, CO2 (avec ou sans manque d'oxygène), HCl et HCN. Des physiogrammes (diagrammes à 3 coordonnées) ont été établis pour ces différents types d'intoxication, qui permettent des comparaisons entre les différents toxiques et les différentes doses de chacun d'entre eux. L'insuffisance d'oxygène, le CO et le HCN provoquent diverses sortes d'hypoxie cellulaire; le HCl est très agressif, mais sa toxicité dépend du degré de pénétration dans l'arbre pulmonaire.
Archives des maladies professionnelles, déc. 1975, vol.36, n°12, p.707-738. Illus. 4 réf.

CIS 76-1667 Aleksieva C., Bojadžieva Ž., Ivanova S., Marinova E.
Quelques critères pour le diagnostic précoce de l'effet chronique de l'oxyde de carbone
Njakoi ranni kriterii pri diagnostikata na hroničnoto văgleokisno văzdejstvie [en bulgare]
Résultats d'examens cliniques et de tests hématologiques, biochimiques et enzymologiques pratiqués sur une centaine d'ouvriers de cokerie qui étaient exposés à des concentrations de CO proches de la valeur-seuil. L'étude comparative des tests employés a mis en évidence les indices les plus précieux pour le diagnostic précoce de l'oxycarbonisme chronique, à savoir l'activité accrue des phosphatases alcalines et de l'aldolase, l'augmentation du taux de fibrinogène et l'inhibition de la leucine-aminopeptidase.
Problemi na higienata, 1975, vol.1, n°1, p.73-78. 15 réf.

CIS 76-1656 Yvert J.P., Ricordel I., Schmit J.M.
Critères de choix d'une méthode de détermination de l'oxycarbonémie au laboratoire de biochimie.
Recherche d'une méthode faisant appel aux techniques classiques et accessible au biochimiste. Etude de la validité de la méthode par microdiffusion de Conway quel que soit le taux d'oxycarbonémie, et comparaison avec la méthode chromatographique en phase gazeuse prise comme référence et avec d'autres techniques simples (méthode colorimétrique de Wolff et méthode spectrophotométrique de Heilmeyer). N'exigeant qu'une seule dilution sanguine et d'une excellente reproductibilité, la méthode de Conway fournit des résultats comparables à ceux de la méthode chromatographique gaz-solide; par sa simplicité, elle mérite d'être retenue par les laboratoires non spécialisés. La technique de Heilmeyer est beaucoup trop imprécise; celle de Wolff ne se prête pas à l'analyse de faibles taux d'oxycarbonémie.
European Journal of Toxicology - Journal européen de toxicologie, mars-avr. 1975, vol.8, n°2, p.81-86. 17 réf.

CIS 76-1355 Chovin P., Alquier J.P.
Dosage rapide du monoxyde de carbone dans le sang.
Simplification de la méthode par absorption sélective infrarouge préconisée en 1954 par Moureu, Chovin, Truffert et Lebbe pour la détermination de l'oxycarbonémie. Principe de la nouvelle méthode: destruction de l'échantillon de sang par l'acide phosphorique directement dans l'ampoule à insérer dans le circuit de balayage de l'analyseur infrarouge non dispersif, sensible au CO. Comparaison des résultats avec ceux de la méthode primaire. Avantages: simplification, temps d'analyse ramené de 7 à 5min, et possibilité, comme cela a été démontré par Boudène, Godin et Roussel, de réduire la prise d'essai à 0,3cm3.
Pollution atmosphérique, oct.-déc. 1975, vol.17, n°68, p.299-302. Illus. 3 réf.

CIS 76-790 Thomsen H.K., Kjeldsen K.
Lésion de l'intima de l'aorte chez le lapin
Aortic intimal injury in rabbits. [en anglais]
Des lapins ont été exposés à 50, 100 ou 180ppm d'oxyde de carbone pendant des périodes de 30min à 11 jours. Présentation et commentaire des résultats obtenus au microscope optique, au microscope électronique de transmission et au microscope électronique à balayage. Ches les animaux exposés à 180ppm pendant 4h ou plus, l'intima de l'aorte présentait une incidence beaucoup plus élevée de foyers d'¿dème que chez les animaux moins exposés.
Archives of Environmental Health, déc. 1975, vol.30, n°12, p.604-607. Illus. 15 réf.

CIS 76-745 Goullard.
Les gaz de hauts fourneaux.
Après avoir brièvement décrit le mécanisme de formation du gaz de haut fourneau, l'auteur expose les circonstances dans lesquelles il se dégage (risques en fonctionnement normal et, surtout risques dus à l'usure du matériel). Le gaz incriminé, qui représente un danger mortel, est riche en CO. Description de l'intoxication, qui peut être progressive ou chronique. Moyens de sauvetage et de premiers secours, et prévention technique (au stade de la conception, pendant la construction (qualité des soudures du blindage, du briquetage, accessibilité et facilité de man¿uvre des vannes), et pendant le travail); moyens de protection individuelle (masques branchés sur un circuit d'air comprimé); information du personnel.
Caisse régionale d'assurance maladie du Nord de la France, 11 boulevard Vauban, 59024 Lille Cedex, France, mai 1975. 9p. Gratuit.

CIS 76-173 Oxyde de carbone, industrie et rendement - Troisième Réunion mixte tenue par l'Association britannique d'hygiène du travail, la Société de recherches ergonomiques et la Société de médecine du travail
Carbon monoxide, industry and performance - Third Joint Meeting of the British Occupational Hygiene Society, the Ergonomics Research Society, and the Society of Occupational Medicine. [en anglais]
Cette réunion, tenue à Swansea en sept. 1974, a porté sur les questions suivantes: artériopathies des travailleurs de haut fourneau (Jones J.G., Sinclair A.); valeurs-seuils en cas d'exposition continue (vie en espace confiné à bord des sous-marins nucléaires) (Davies D.M.); étude critique de la valeur-seuil du CO (Silk S.J.); méthodes de dosage du CO dans l'air (Harrison N.); mesure du CO par l'infrarouge (Luft K.F.); capteurs électrochimiques de CO fondés sur le principe de l'électrode à membrane métallisée (Bergman I.); détecteurs transistorisés (Firth J.G., Jones A., Jones T.A.); mesure du CO dans le sang (méthodologie comparée) (Commins B.T.); niveaux d'alerte et instruments avertisseurs (Jones J.G.); l'ergonomie des appareils répertoriés pour équipages d'avions (Bolton C.B.).
Annals of Occupational Hygiene, août 1975, vol.18, n°1, p.1-90. Illus. 200 réf.

< précédent | 1, 2, 3, 4, 5 | suivant >