ILO Home
Go to the home page
Site map | Contact us English | Español
view in a printer-friendly format »

Monoxyde de carbone - 248 saisies trouvées

Vos critères de recherche sont

  • Monoxyde de carbone

1994

CIS 95-625 Protection contre les gaz d'échappement dans les ateliers de réparation de véhicules automobiles
Schutz vor Autoabgasen in Kfz-Werkstätten [en allemand]
En Allemagne, dans un grand nombre d'ateliers de réparation automobile, on a relevé de fortes concentrations de monoxyde de carbone dépassant la limite admissible d'exposition. Les niveaux sonores enregistrés lors des essais de moteurs se situaient autour de 95dB(A). Un recueil d'instructions publié à la suite de ces constatations recommande les mesures de protection suivantes: aspiration des gaz d'échappement aux divers postes de travail, ateliers séparés pour les tâches bruyantes, port de protecteurs de l'ouïe et limitation des déplacements de véhicules à l'intérieur des ateliers de réparation. Des formules sont proposées pour une évaluation rapide de la pollution par le monoxyde de carbone et du volume d'air frais requis pour que soit respectée la limite admissible d'exposition.
G+S - Gesund und Sicher, juin 1994, n°6, p.180-182.

1993

CIS 96-990 Charuel C., Mercier-Gallay M., Stoklov M., Romazini S., Perdrix A.
Contraintes et astreintes en situation extrême: réparation de fours d'électrométallurgie
Environmental stresses and strains in an extreme situation - The repair of electrometallurgy furnaces [en anglais]
Cette étude a été menée dans le but d'évaluer les contraintes et astreintes physiologiques subies par des chaudronniers au cours de la réparation d'un four utilisé en électrométallurgie. La température WBGT mesurée était de l'ordre de 55°C au centre du four et de 34°C à la périphérie et ces températures sont restées pratiquement inchangées pendant les 6h qu'a duré l'intervention. Les concentrations moyennes de CO comprises en 110 et 145ppm au centre du four dépassaient la limite d'exposition. Les fréquences cardiaques moyennes de 150/min et le coût cardiaque relatif élevé (de 37% à 69%) ont entraîné une grande fatigue. Les vêtements portés par les travailleurs assuraient une protection efficace contre la chaleur radiante mais empêchaient l'évaporation. Les conditions difficiles de travail et les risques liés à la contrainte thermique rendent nécessaire une amélioration du poste de travail (outils de manutention mieux adaptés, organisation et durée de l'intervention, temps de pause et surveillance médicale).
International Archives of Occupational and Environmental Health, 1993, vol.65, n°4, p.253-258. Illus. 24 réf.

CIS 94-1702 Materna B.L., Koshland C.P., Harrison R.J.
Exposition au monoxyde de carbone lors de la lutte contre le feu sur les terrains en friche - Comparaison des méthodes de surveillance
Carbon monoxide exposure in wildland firefighting - A comparison of monitoring methods [en anglais]
Essai et comparaison de 3 méthodes d'évaluation de l'exposition au CO des pompiers appelés à lutter contre les feux de broussaille et description des activités et des conditions dans lesquelles ces pompiers peuvent se trouver exposés à des concentrations dangereuses de CO. Celles-ci mesurées sur toute une journée de travail à l'aide d'échantillonneurs passifs étaient inférieures à la norme admissible chez tous les sujets (moyenne de 8,2ppm; n=51). L'exposition en temps réel au CO a été par ailleurs mesurée chez 12 sujets à l'aide de systèmes électroniques de mesure centralisée. Deux pompiers ont été exposés durant une minute à 339 et 212ppm respectivement, en dépassement du plafond de 200ppm fixé par l'Administration américaine pour la sécurité et l'hygiène du travail (OSHA). Les concentrations moyennes pondérées sur une période de 8h obtenues avec le système de mesure centralisée concordaient relativement bien avec celles obtenues avec des dosimètres passifs. Une augmentation faible, mais statistiquement significative, du CO présent dans l'air expiré en fin d'expiration a été enregistrée du début à la fin de la journée de travail (variation moyenne: 2,2ppm). La variation de la concentration de CO dans l'air expiré en fin d'expiration entre le début et la fin de la journée de travail concordait imparfaitement avec les concentrations moyennes en suspension dans l'air.
Applied Occupational and Environmental Hygiene, mai 1993, vol.8, n°5, p.479-487. Illus. 21 réf.

CIS 94-330 Wibowo A.A.E.
Ministerie van Sociale Zaken en Werkgelegenheid, Directoraat-Generaal van de Arbeid
Valeurs limites d'exposition professionnelle à l'oxyde de carbone recommandées sur une base médicale
Health-based recommended occupational exposure limit for carbon monoxide [en anglais]
Ce rapport (mise à jour du document publié en 1979 sous le numéro RA 2/79) présente une évaluation des risques d'atteinte à la santé liés à l'exposition à l'oxyde de carbone. Au sommaire: document précédent et recommandations; directives et normes actuelles; toxicodynamique et plus particulièrement effets décrits dans des études récentes (effets sur le système cardio-vasculaire, le système nerveux central, la grossesse et la cancérogénicité); évaluations antérieures par des organismes internationaux; évaluations de risques d'atteinte à la santé chez l'humain. Les analyses des données disponibles ont conduit à recommander une valeur moyenne d'exposition pondérée sur 8h de 29mg/m3 (25ppm), respectant ainsi la limite d'exposition professionnelle actuelle. Cette recommandation s'applique uniquement aux conditions de travail nécessitant des efforts physiques allant de léger à modéré. Les fumeurs de cigarettes font l'objet d'une consigne particulière (annexé au rapport précédent). Résumé détaillé en néerlandais.
SDU Uitgeverij Plantijnstraat, Afdeling Verkoop Publikaties Arbeidsinspectie, Postbus 20014, 2500 EA Den Haag, Pays-Bas, 1993. 40p.

1992

CIS 96-2054 Intoxication au monoxyde de carbone
Carbon monoxide poisoning [en anglais]
Notice d'information sur l'intoxication au monoxyde de carbone (CO): travailleurs à risque; toxicité du CO (substance mortelle à des concentrations élevées); prévention des intoxications; normes américaines fédérales (35ppm, valeur moyenne pondérée sur 8h (TWA); 200ppm, valeur-seuil sur 15min).
OSHA Publications Office, U.S. Department of Labor, 200 Constitution Avenue, NW, Room N3101, Washington, DC 20210, USA, 1992 (également sur: INTERNET http://www.osha.gov/oshpubs/oshfacts/92-11.html). 1 doc.

CIS 96-533 Risques d'intoxication et d'explosion dans les ateliers de réparation d'automobiles, dans les garages et dans les tunnels de lavage
Vergiftungs- und Explosionsgefahren in Autoreparaturwerkstätten, Autoeinstellräumen und Autowaschstrassen [en allemand]
Rischi di intossicazione e di esplosione nelle officine di riparazione automobili, nelle autorimesse e nelle corsie di lavaggio automobili [en italien]
Cette brochure à vocation pédagogique (version précédente, voir CIS 74-1764) étudie principalement, dans une 1re partie les risques d'intoxication associés aux gaz d'échappement des moteurs en marche (composition des gaz d'échappement, toxicologie et recherche de l'oxyde de carbone, ventilation, etc). Les risques liés au nettoyage des moteurs et des pièces avec des huiles solubles, de l'essence ou des hydrocarbures chlorés ainsi qu'à l'exploitation de tunnels de lavage sont également évoqués. La 2e partie rend compte des dangers d'explosion et de leurs causes (inflammation des mélanges d'air et d'essence provoquée par les installations électriques, le soudage, le chauffage, la présence éventuelle de feux nus). Les fosses de travail sont un lieu privilégié d'accumulation de mélanges explosifs.
Caisse nationale suisse d'assurance en cas d'accidents, Sécurité au Travail, Case postale, 6002 Lucerne, Suisse, janv. 1992. n°114, 34p. Illus. Gratuit.

CIS 94-874 Société de médecine du travail et d'ergonomie de Bordeaux et de sa région - Séances du 24 mai, du 15 novembre et du 13 décembre 1991
Principaux thèmes des communications présentées à l'occasion des séances du 24 mai, du 15 novembre et du 13 décembre 1991 de la Société de médecine du travail et d'ergonomie de Bordeaux et de sa région (France): hygiène et sécurité dans la mise en œuvre des matériaux composites en aéronautique; réflexions sur les difficultés à faire une déclaration de maladies professionnelles du régime général (l'exemple du tableau 64 (intoxication par l'oxyde de carbone); retentissement du travail sur la périnatalité en milieu rural (enquête portant sur 534 femmes); conditions de travail. Comparaison des résultats des analyses objectives et subjectives; travail en pays tropicaux: actualisation de la prévention spécifique; problèmes médicaux posés par les lecteurs fixes à laser dans les hypermarchés; cas clinique: problème d'aptitude à l'apprentissage et sclérose tubéreuse de Bourneville; à propos d'une enquête sur les surdités professionnelles à la consultation des maladies professionnelles de Bordeaux; la notion du risque au travail (danger, risque, cyndinique); à propos de l'obligation de la vaccination contre l'hépatite virale (loi du 18 janvier 1991; arrêté du 15 mars 1991, voir CIS 91-1754).
Archives des maladies professionnelles, 1992, vol.53, n°6, p.426-442.

CIS 94-62 Monoxyde de carbone
Carte internationale de sécurité sur les substances chimiques. Symboles de danger: très inflammable, toxique. Effets d'une exposition de courte durée: déplacement de l'oxygène dans le sang; affecte le système nerveux central et le comportement; anorexie; asphyxiation. Effets d'une exposition de longue durée: affecte le comportement et les réflexes; troubles cardiovasculaires; effets possibles sur la reproduction. Numéro d'identification et codes d'étiquetage des CE: 006-001-00-2; F, T; R12-23; S7-16. Numéro et codes de danger des Nations Unies: UN 1016 (2; risques subsidiaires: 3 et 6.1).
Office des publications officielles des Communautés européennes, 2985 Luxembourg, Grand-Duché de Luxembourg; Programme international sur la sécurité des substances chimiques (IPCS), Organisation mondiale de la Santé, 1211 Genève 27, Suisse, 1992. 2p. Illus.

CIS 93-1606 Peterson J.E.
Limites des normes sur la qualité de l'air ambiant dans l'évaluation des milieux fermés
Limitations of ambient air quality standards in evaluating indoor environments [en anglais]
Une analyse du type de données utilisées pour établir les normes de qualité de l'air ambiant (NQAA) relatives à l'oxyde de carbone et à l'ozone montre que ces valeurs sont fondées sur la toxicologie des substances et se prêtent donc bien à l'évaluation des risques pathologiques potentiels d'un environnement clos, spécialement pour les très jeunes, les personnes âgées et les infirmes. Une analyse similaire montre que, pour les particules en suspension, le dioxyde d'azote et le dioxyde de soufre, ces normes sont totalement empiriques et qu'elles ne devraient être utilisées qu'aux fins prévues à l'origine. Les normes qui concernent les hydrocarbures autres que le méthane sont fondées sur la production d'un smog photochimique, et non sur leur caractère pathogène, et n'ont aucune utilité aux fins des évaluations en environnement clos.
American Industrial Hygiene Association Journal, mars 1992, vol.53, n°3, p.216-220. 29 réf.

CIS 93-211 Fawcett T.A., Moon R.E., Fracica P.J., Mebane G.Y., Theil D.R., Piantadosi C.A.
Céphalée des travailleurs d'entrepôt - Intoxication par l'oxyde de carbone provenant des chariots élévateurs à fourche alimentés au propane
Warehouse workers' headache - Carbon monoxide poisoning from propane-fueled forklifts [en anglais]
Cette étude porte sur 17 patients traités pour intoxication par l'oxyde de carbone (CO) résultant de l'utilisation, en milieu fermé, de chariots élévateurs à fourche alimentés au propane. Tous les malades présentaient des symptômes neurologiques ou souffraient de maux de tête persistants et ont été traités à l'oxygène hyperbare pour dissiper cette symptomatologie. La concentration de CO dans les gaz d'échappement provenant de 12 chariots élévateurs a été examinée en cinq points différents. Pendant que le moteur tournait au ralenti, la concentration moyenne de CO était de 36.000ppm (3,6%). Cette valeur tombait légèrement - à 30.000ppm (3,0%) - lorsque le moteur tournait en régime normal. Selon des mesures du taux d'échappement, environ 60L de CO sont produits par minute lorsque le moteur tourne en régime normal. Ces quantités de CO constituent un risque professionnel significatif pour les personnes utilisant des chariots élévateurs à fourche alimentés au propane dans des milieux de travail fermés non ventilés.
Journal of Occupational Medicine, janv. 1992, vol.34, n°1, p.12-15. 7 réf.

CIS 92-1951 Dutkiewicz T., Rolecki R., Kończalik J., Świątczak J.
L'impact de l'industrie chimique sur l'environnement humain
The impact of the chemical industry on the human environment [en anglais]
Cet article rend compte de l'importance des émissions de poussières et de gaz ainsi que des rejets de déchets solides et liquides produits par l'industrie chimique. Il analyse l'impact de l'industrie chimique sur l'environnement et mentionne certains agents dangereux rencontrés dans l'environnement de travail et influant sur les taux de morbidité et d'absentéisme pour maladie relevés chez les travailleurs employés dans l'industrie chimique.
Polish Journal of Occupational Medicine and Environmental Health, 1992, vol.5, n°1, p.13-16. Illus. 21 réf.

CIS 92-931 Oguchi H., Matsunobu K., Ohtsuka T.
Utilisation de dosimètres passifs pour la mesure d'expositions de courte durée à l'oxyde de carbone
Issanka tanso passhibu doshimēta no tanjikan sokutei e no ōyō [en japonais]
Description d'un nouveau dosimètre passif analogue au tube indicateur. Ce dosimètre est constitué d'un tube de verre de 5mm de diamètre intérieur, de bouchons de plastique poreux au travers desquels des gaz peuvent se diffuser dans le tube, et d'un réactif qui remplit le tube. Une tige en plastique poreux de la même longueur que le lit de réactif remplit une partie du tube. Les résultats d'essais auxquels ont été soumis les dosimètres passifs pour l'oxyde de carbone obéissaient pratiquement à la première loi de diffusion de Fick. La longueur de la tache était en relation avec le temps d'exposition et la concentration. Elle était également proportionnelle à la racine carrée du rapport entre la section de la tige de plastique poreux et la section du tube de verre. La durée d'exposition requise pour obtenir une précision se situant dans les limites de 25% était de 30min pour des concentrations >50ppm et de plus de 60min pour des concentrations plus faibles. Les dosimètres passifs destinés à la mesure de l'exposition à l'oxyde de carbone conviennent pour les mesures d'expositions de durée relativement courte (environ une heure).
Journal of Working Environment, 1 janv. 1992, vol.13, n°1, p.49-55. Illus. 13 réf.

1991

CIS 93-1544 Ulfvarson U., Alexandersson R., Dahlqvist M., Ekholm U., Bergström B.
Fonction pulmonaire de travailleurs exposés aux gaz d'échappement de moteurs diesel: effet des mesures de prévention
Pulmonary function in workers exposed to diesel exhausts: The effect of control measures [en anglais]
Enquête conduite auprès de 15 travailleurs employés au creusement d'un tunnel en vue d'évaluer l'effet protecteur sur la fonction pulmonaire des filtres équipant les tuyaux d'échappement et des appareils de protection respiratoire. Des relevés des concentrations de poussières totales et respirables, de matières combustibles contenues dans les poussières respirables, de CO, de NO et de NO2 respirées par chaque sujet ont été pratiqués durant les journées de travail. L'effet de l'exposition sur les variables de la fonction pulmonaire a été mesuré par la spirométrie dynamique, la technique de l'inspiration unique de CO et le rinçage d'azote par inspiration unique. La filtration des gaz d'échappement avait un effet protecteur directement discernable sur la CV et le VEMS chez les conducteurs d'engins et sur le VEMS et le facteur de transfert pour l'ensemble du groupe. Les masques anti-poussières étaient inefficaces dans le type de chantier en cause. En l'absence d'une évaluation réelle de l'exposition, l'efficacité des mesures de prévention de l'exposition aux gaz d'échappement peut être déduite des effets sur la fonction pulmonaire. Les filtres catalytiques sont un moyen de rendre les émissions moins irritantes. Un indicateur de l'exposition aux gaz d'échappement devrait inclure la fraction particulière des gaz, mais une distinction entre diverses sources de poussières organiques doit être possible.
American Journal of Industrial Medicine, mars 1991, vol.19, n°3, p.283-289. 8 réf.

CIS 93-1594 Filtres contre les matières en suspension contenues dans la suie de diesel
Partikelfilter contra Dieselruss [en allemand]
Description d'un filtre destiné à l'épuration des gaz d'échappement des chariots automoteurs, tels que les chariots élévateurs à fourche. Ce filtre se compose de trois parties en céramique qui viennent s'insérer dans un carter métallique. Un catalysateur enrobé de métal précieux sert à transformer dans le pot d'échappement une plus grande quantité d'oxyde de carbone et d'hydrocarbures. Le filtre est branché sur le 220V pour pouvoir se régénérer après 8 heures environ, grâce à la combustion de la suie collectée.
Unfall-Stop - Mitteilungsblatt der Grosshandels- und Lagerei-Berufsgenossenschaft, sept. 1991, n°5, p.4-6. Illus.

CIS 92-199 Cobb N., Etzel R.A.
Décès accidentels dus à l'oxyde de carbone enregistrés aux Etats-Unis de 1979 à 1988
Unintentional carbon monoxide-related deaths in the United States, 1979 through 1988 [en anglais]
Le dépouillement de 56.133 actes de décès qui signalaient la responsabilité à cet égard de l'oxyde de carbone a permis d'identifier 11.547 décès d'origine accidentelle entre 1979 et 1988. Le nombre de décès accidentels a baissé régulièrement pendant cette période, passant de 1.513 en 1979 à 878 en 1988. Les gaz d'échappement des véhicules à moteur ont été à l'origine de 57% de ces décès, dont 83% étaient associés à des véhicules en stationnement. La baisse du nombre de décès accidentels par l'oxyde de carbone peut être imputable aux améliorations apportées aux systèmes anti-pollution équipant les automobiles, ainsi qu'aux progrès réalisés dans la sécurité des appareils de cuisine et de chauffage. Les programmes de prévention devraient viser les jeunes conducteurs, les conducteurs de sexe masculin et les conducteurs âgés.
Journal of the American Medical Association, 7 août 1991, vol.266, n°5, p.659-663. Illus. 19 réf.

1990

CIS 92-1616 El Kholti A., Choudat D., Ohl G., Galamand O., Gelle J.M., Chanut J.C., Conso F.
Intérêts respectifs des dosages de l'oxyde de carbone dans l'air atmosphérique et dans l'air expiré - A propos de l'exposition professionnelle chronique dans les garages
La concentration de l'oxyde de carbone (CO) dans l'air ambiant et dans l'air expiré a été mesurée chez 17 mécaniciens non fumeurs, professionnellement exposés dans quatre garages de la région parisienne. Le dosage dans l'air expiré a été effectué toutes les 30 minutes. La concentration de CO dans l'air ambiant oscillait entre 0 et 100ppm. D'importantes variations étaient observées au cours de la journée de travail, selon le type d'activité et en fonction de l'efficacité de la ventilation. Les valeurs de CO dans l'air expiré se sont progressivement élevées au cours de la journée de travail pour passer globalement de 5 à 20ppm.
Archives des maladies professionnelles, 1990, vol.51, n°4, p.267-270. Illus. 13 réf.

CIS 91-1653 Norman C.A., Halton D.M.
Effets du monoxyde de carbone sur la grossesse
Effect of carbon monoxide on pregnancy [en anglais]
Au sommaire de cette notice d'information: sources de monoxyde de carbone en milieu de travail; effets de cette substance sur les femmes enceintes et le f¿tus; premiers soins qui s'imposent en cas d'intoxication au monoxyde de carbone.
Centre canadien d'hygiène et de sécurité au travail, 250 rue Main est, Hamilton, Ontario L8N 1H6, Canada, 1990. 7p. 14 réf.

CIS 91-1221 Norman C.A., Halton D.M.
L'oxyde de carbone est-il un agent tératogène sur le lieu de travail ? Revue de la littérature
Is carbon monoxide a workplace teratogen? A review and evaluation of the literature [en anglais]
Revue de 60 cas d'exposition de femmes enceintes à l'oxyde de carbone. Sont indiquées les circonstances dans lesquelles cette exposition a exercé un effet nocif sur la grossesse et les types d'effets observés. L'exposition aiguë à des doses massives d'oxyde de carbone a provoqué la mort du f¿tus ou des effets toxiques, y compris des malformations anatomiques et des troubles fonctionnels. L'issue de la grossesse a été conditionnée par deux indices principaux d'exposition à l'oxyde de carbone: les taux de carboxyhémoglobine dans le sang maternel et le niveau d'intoxication de la mère.
Annals of Occupational Hygiene, août 1990, vol.34, n°4, p.335-347. 44 réf.

CIS 91-35 Monoxyde de carbone
Carbon monoxide [en anglais]
Fiche toxicologique. Effets d'une exposition de courte durée: carboxyhémoglobinémie; la mort survient en quelques minutes à plus de 5.000ppm. Effets d'une exposition prolongée: modification du comportement et du temps de réaction; troubles cardiaques.
Centre canadien d'hygiène et de sécurité au travail, 250 rue Main est, Hamilton, Ontario L8N 1H6, Canada, oct. 1990. 1p. Illus.

CIS 90-1452 Monoxyde de carbone
Carbon monoxide [en anglais]
Carte internationale de sécurité sur les substances chimiques. Symboles de danger: très inflammable, toxique. Effets d'une exposition de courte durée: déplacement de l'oxygène dans le sang; affecte le système nerveux central et le comportement; anorexie; asphyxiation. Effets d'une exposition de longue durée: affecte le comportement et les réflexes; troubles cardiovasculaires; effets possibles sur la reproduction. Numéro d'identification et codes d'étiquetage des CE: 006-001-00-2; F, T; R12-23; S7-16. Numéro et codes de danger des Nations Unies: UN 1016 (2; risques subsidiaires: 3 et 6.1).
Office des publications officielles des Communautés européennes, 2985 Luxembourg, Grand-Duché de Luxembourg; Programme international sur la sécurité des substances chimiques (IPCS), Organisation mondiale de la Santé, 1211 Genève 27, Suisse, 1990. 2p. Illus.

1989

CIS 92-579 Alessio L., Berlin A., Boni M., Roi R.
Indicateurs biologiques pour l'évaluation de l'exposition humaine aux produits chimiques industriels: béryllium, oxyde de carbone, éthylbenzène, méthylstyrolène, cumène, anesthésiques par inhalation, sélénium
Biological indicators for the assessment of human exposure to industrial chemicals: beryllium, carbon monoxide, ethylbenzene, methylstyrene, isopropylbenzene, inhalation anaesthetics, selenium [en anglais]
Renseignements contenus pour chaque substance: propriétés physico-chimiques, exposition dans l'industrie et l'environnement, effets sur la santé, métabolisme, indicateurs biologiques, techniques de dosimétrie, méthodes de prélèvement, conclusions et besoins en recherche. Anesthésiques étudiés: protoxyde d'azote, halothane (fluothane), enflurane (éthrane), forane (isoflurane) et méthoxyflurane (penthrane).
Commission des Communautés européennes, Direction générale Télécommunications, Industries de l'information et innovation, Edifice Jean Monnet, 2920 Luxembourg, Grand-Duché de Luxembourg, 1989. xii, 93p. Illus. Réf.bibl.

CIS 90-1952 Kleinman M.T., Davidson D.M., Vandagriff R.B., Caiozzo V.J., Whittenberger J.L.
Effets de l'exposition de courte durée au monoxyde de carbone chez des sujets atteints d'affections coronariennes
Effects of short-term exposure to carbon monoxide in subjects with coronary artery disease [en anglais]
Une étude a été conduite auprès de sujets mâles (âge moyen: 58,8 ans, poids moyen: 90,26kg) atteints d'angine de poitrine en vue de déterminer les effets de l'exposition de courte durée au monoxyde de carbone (CO). Les niveaux sanguins de carboxyhémoglobine (COHb) avaient augmenté de 1,5% à 3% de saturation après exposition au CO. On a voulu déterminer si une exposition de faible intensité au CO avait un effet négatif sur la capacité de travail des cardiaques. Le délai de déclenchement des angines était raccourci de manière significative après exposition. On en déduit que l'exposition au CO a un effet sur la capacité de travail.
Archives of Environmental Health, nov.-déc. 1989, vol.44, n°6, p.361-369. Illus. 13 réf.

CIS 90-1343 Bunnell D.E., Horvath S.M.
Effets interactifs de la chaleur, du travail physique et de l'exposition au CO sur le métabolisme et les résultats des tâches cognitives
Interactive effects of heat, physical work, and CO exposure on metabolism and cognitive task performance [en anglais]
Les effets isolés et combinés d'une exposition au monoxyde de carbone (CO) et d'efforts physiques préalables sur la performance cognitive ont été évalués chez 16 sujets placés dans 2 ambiances chaudes (WBGT: 30°C). La combinaison de 3 taux de COHb (0, 7, 10%) et de 3 charges de travail a conduit à 9 types de situations par sujet. Après exposition au CO, les sujets ont été soumis à une épreuve d'effort ou sont demeurés en repos pendant 50min, avant d'exécuter 5 tâches cognitives. Le seul trouble cognitif associé à une évaluation du taux de COHb a été mis en évidence par la seconde de 2 versions du test de Stroop présentées de manière séquentielle avec les mêmes stimuli, mais avec des instructions concurrentes. Comparée à un environnement thermiquement neutre, l'exposition à la chaleur n'a pas produit par elle-même d'effets significatifs sur la performance cognitive. Une élévation du taux de COHb s'accompagnait d'une augmentation des signes de fatigue et des troubles ressentis au niveau des yeux, des oreilles, du nez et de la gorge au cours d'épreuves de grande intensité, ainsi que d'une augmentation de la ventilation-minute et d'une accélération du rythme cardiaque. Mis à part le rythme cardiaque, aucun effet de ce genre n'a été constaté dans des conditions de neutralité thermique.
Aviation, Space, and Environmental Medicine, mai 1989, vol.60, n°5, p.428-432. Illus. 10 réf.

CIS 90-943 Schirmacher P., Zander R.
Charge de CO parmi les employés et les usagers de parkings souterrains
CO-Belastung bei Personal und Benutzern von Tiefgaragen [en allemand]
Les taux sanguins de carboxyhémoglobine ont été déterminés chez les employés et les usagers de quatre parkings souterrains de la ville de Mayence (Rép. féd. d'Allemagne). Des prélèvements ont été effectués avant et après exposition, révélant des taux légèrement plus élevés après exposition. Les questionnaires remplis par les sujets examninés n'ont dévoilé aucun symptôme subjectif caractéristique.
Arbeitsmedizin - Sozialmedizin - Präventivmedizin, 1989, vol.24, n°1, p.5-8. Illus. 16 réf.

CIS 90-832 Coppola L., Giunta R., Grassia A., Misso L., Verrazzo G., Violano P.F., Grandillo F., Tirelli A.
Pollution de l'air par les vapeurs d'essence: effets sur la fonction plaquettaire et la viscosité du sang
Air pollution by gasoline exhaust fumes: Effect on platelet function and blood viscosity [en anglais]
Douze volontaires non fumeurs en bonne santé ont été exposés pendant 30min aux gaz d'échappement de véhicules automobiles dans une chambre close. A la fin du test, le taux de HbCO avait augmenté dans une mesure significative, le P50 STD avait baissé de façon significative et l'on observait une altération de la fonction plaquettaire et de la viscosité du sang. Les paramètres cardiovasculaires ne présentaient pas de modifications significatives.
Medicina del lavoro, mai-juin 1989, vol.80, n°3, p.187-191. 20 réf.

CIS 90-572 Zindler G., Staufenbiel R.
Obligation de surveillance de la pollution aux postes de coulée dans les fonderies de fer - Utilisation de l'oxyde de carbone comme indicateur
Überwachungspflicht der Schadstoffsituation an Giessplätzen in Eisengiessereien - Kohlenmonoxid als Leitkomponente [en allemand]
Compte rendu de 2 types de mesures: mesures des concentrations de CO pratiquées aux postes de coulée de 10 fonderies par 4 méthodes différentes et mesures des concentrations de benzène dans la zone de respiration des travailleurs par prélèvement individuel et chromatographie en phase gazeuse sur colonne capillaire. Il ressort des données recueillies que le CO peut servir d'indicateur pour la surveillance de l'exposition aux substances cancérogènes telles que le benzène.
Giesserei, oct. 1989, vol.76, n°21, p.726-727. Illus.

1988

CIS 91-265 Vasil'ev N.F., Hohlov N.N.
Détection des incendies souterrains d'après les changements de concentrations de l'oxyde de carbone (CO) dans l'air de retour
Obnaruženie podzemnyj požarov po izmeneniju koncentracii okisi ugleroda v ishodjaščih strujah vozduha [en russe]
Le fonctionnement du système soviétique proposé SIGMA-SO repose sur le principe de contrôle continu des taux de CO contenus dans les flux d'air de retour dans les mines de charbon et sur l'enregistrement des données. L'augmentation des taux de CO peut être liée à plusieurs facteurs autres que les incendies comme par exemple l'oxydation du charbon ou du bois, les procédés d'exploitation minière ou l'inflammation spontanée du charbon. C'est pourquoi l'équation obtenue pour calculer le niveau total de CO dans les flux d'air de retour représente la somme de variables différentes et doit être traitée par informatique afin d'éliminer des facteurs de confusion. Conclusions après correction de facteurs de confusion: (a) si le niveau moyen de CO n'excède pas le niveau naturel de la section exploitée et sous contrôle; il n'existe pas de foyers d'incendie; (b) si le niveau moyen augmente régulièrement sur une longue période à une vitesse faible et constante; un foyer de combustion spontanée du charbon se forme dans la section exploitée; (c) si la concentration de CO s'élève rapidement et persiste à un niveau maximal après avoir atteint les valeurs limites; un incendie exogène se prépare dans la section.
Ugol' Ukrainy, déc. 1988, n°12, p.35. Illus. 3 réf.

CIS 90-1664 Ševčenko N.I., Marčenko A.A., Argučinskij V.I.
Système à tubes pneumatiques pour le dosage des gaz
Vozdušno-kanal'naja sistema gazovogo kontrolja [en russe]
Un système de dosage en continu des gaz (description, diagramme de l'emplacement des tuyauteries pneumatiques et caractéristiques techniques) a été élaboré et testé pour le prélèvement automatique en continu à distance et pour l'analyse de l'air de mines de charbon dans les conditions normales et d'urgence. Ce système est composé d'un échantillonneur d'air et d'un analyseur. Il est destiné à la détection des signes précoces de l'inflammation spontanée du charbon et de l'incendie au stade initial. Le fonctionnement de ce système repose sur le principe suivant: les échantillons d'air sont prélevés en plusieurs points de la mine et pompés par les tubes pneumatiques spéciaux sur le poste central situé à la surface où l'air est analysé. Le système peut être utilisé pour: le contrôle de routine de la concentration des gaz (CO et méthane) dans l'air de mines; le contrôle de la composition de l'air dans les ouvrages isolés de mines en cas d'urgence (incendies souterrains, dégagements instantanés de gaz); le contrôle des niveaux de méthane dans les trémies de stockage du charbon des fabriques d'enrichissement. L'inconvénient essentiel de ce système est le "retard dû au transport" qui peut être de 2-3 heures pour les tubes d'une longueur de 5km.
Ugol' Ukrainy, oct. 1988, n°10, p.35-36. Illus.

CIS 90-918 Thériault G.P., Tremblay C.G., Armstrong B.G.
Risque de cardiopathie ischémique chez des travailleurs de l'aluminium de première fusion
Risk of ischemic heart disease among primary aluminium production workers [en anglais]
Etude du risque de cardiopathie ischémique en relation avec les conditions de travail rencontrées dans une fonderie d'aluminium employant plus de 6.000 travailleurs. Durant la période 1975-1983, 306 nouveaux cas ont été identifiés et comparés avec 575 témoins appariés. Les données recueillies ont monté que le risque couru par les employés de bureau était significativement plus faible (risque relatif: 0,47, intervalle de confiance à 95%: 0,31-0,70). Parmi les ouvriers, le risque le plus élevé a été observé dans l'atelier de réduction (RR = 1,72, IC = 1,09-2,97), en particulier dans la halle d'électrolyse Soderberg (RR = 1,71, IC = 1,07-2,72) et dans la halle d'électrolyse à anodes précuites (RR = 2,26, IC = 1,27-4,02). Le risque n'était pas lié à l'ancienneté dans la profession. La recherche (chez les ouvriers) d'associations de risque avec 9 polluants donnés (matière soluble dans le benzéne, fluorures, poussières totales, dioxyde de soufre, monoxyde de carbone, contrainte thermique, bruit, charge physique, charge mentale) ne s'est pas révélée concluante, aucune association n'ayant atteint le niveau de signification statistique.
American Journal of Industrial Medicine, 1988, vol.13, n°6, p.659-666. 11 réf.

CIS 90-685 Douglas R.B., Blanks R., Crowther A., Scott G.
Etude du stress chez des pompiers des Midlands occidentaux par l'électrocardiographie ambulatoire
A study of stress in West Midlands firemen, using ambulatory electrocardiograms [en anglais]
Cette étude avait pour objet de vérifier l'hypothèse selon laquelle un pompier peut, de par son activité, être soumis à un stress cardiovasculaire, et d'identifier les secteurs de cette activité qui exposent le plus au stress. Le corps de sapeurs-pompiers des Midlands occidentaux (Grande-Bretagne) a été sélectionné pour cette étude en raison de l'importance de ses effectifs employés à plein temps (plus de 2.000) et de son engagement dans différents degrés d'activité. Un échantillon stratifié de 100 officiers et simples pompiers ont été soumis à une surveillance ECG de 63h et les officiers à une surveillance de 48h pour le dépistage d'extrasystoles ventriculaires éventuelles et les ECG ont été classés par gravité d'après l'échelle modifiée de Lown, puis intégrés dans le temps pour déterminer également la fréquence des extrasystoles. Une fréquence plus élevée d'extrasystoles a été constatée chez les pompiers les plus exposés au stress en raison du nombre d'appels reçus, du niveau d'ancienneté et des événements stressants répertoriés.
Work and Stress, oct.-déc. 1988, vol.2, n°4, p.309-318. 8 réf.

CIS 90-34 Monoxyde de carbone
Tlenek wegla [en polonais]
Fiche toxicologique. Limite d'exposition permise (Pologne) = 20mg/m3.
Centralny Instytut Ochrony Pracy, 1 Ul. Tamka, 00-349 Warszawa 30, Pologne, 1988. 2p.

CIS 90-269 Brandt-Rauf P.W., Fallon L.F., Tarantini T., Idema C., Andrews L.
Risques courus par les pompiers: évaluation de l'exposition
Health hazards of fire fighters: Exposure assessment [en anglais]
Pour évaluer les types et les niveaux d'exposition rencontrés par les pompiers lors d'opérations de lutte contre le feu, des membres de 2 brigades de pompiers de Buffalo (Etats-Unis) ont été suivis à l'aide de dispositifs de prélèvement individuels, portatifs et d'ambiance. Il s'est avéré que les pompiers étaient fréquemment exposés à des concentrations significatives de substances dangereuses, telles que CO, benzène, dioxyde de soufre, acide cyanhydrique, aldéhydes, chlorure d'hydrogène, dichlorofluorométhane, ainsi que de particules. Dans nombre de cas d'expositions particulièrement graves, les pompiers n'utilisaient pas d'appareil de protection respiratoire, en raison d'une sous-estimation des risques liés à la faible intensité des fumées. Un grand nombre des substances énumérées ont été impliquées dans le développement de maladies cardiovasculaires, respiratoires et cancéreuses, ce qui peut expliquer l'excédent de risque de maladie de ce type auquel seraient exposés les pompiers.
British Journal of Industrial Medicine, sept. 1988, vol.45, n°9, p.606-612. Illus. 30 réf.

CIS 89-851 Blanc P.D., Golden J.A., Gamsu G., Aberle D.R., Gold W.M.
Exposition à l'amiante - Interactions avec la fumée de tabac chez les travailleurs des chantiers navals
Asbestos exposure - Cigarette smoking interactions among shipyard workers [en anglais]
Résultats d'examens radiographiques, d'épreuves fonctionnelles pulmonaires et d'examens physiologiques auxquels ont été soumis 294 travailleurs des chantiers navals aux fins d'évaluation des interactions exposition à l'amiante-fumée de cigarettes. L'application d'une méthode de régression a permis d'établir une relation significative entre les manifestations observées (opacités du parenchyme pulmonaire, réduction de la capacité de diffusion du poumon pour le CO, diminution du débit expiratoire aux faibles volumes pulmonaires, râles, hippocratisme digital) et le nombre d'années écoulées depuis la première exposition à l'amiante ou les habitudes tabagiques. Seuls indices évoquant l'éventualité d'une action synergique de l'exposition à l'amiante et de la consommation de cigarettes: la réduction du débit ventilatoire aux faibles volumes pulmonaires et les opacités du parenchyme. Ces constatations donnent à penser qu'une réduction du débit aux faibles volumes pulmonaires, signe possible d'une fibrose péribronchique, pourrait être un corollaire fonctionnel d'opacités radiologiques du parenchyme pulmonaire associées à la consommation de cigarettes chez les travailleurs exposés à l'amiante.
Journal of the American Medical Association, 15 janv. 1988, vol.259, n°3, p.370-373. 36 réf.

CIS 89-597 Schmidt P.
Zentralinstitut für Arbeitsmedizin der DDR
Méthodologie de la surveillance biologique en médecine du travail
Biologische Kontrollmethoden in der Arbeitsmedizin [en allemand]
Manuel à l'intention des services de santé inter-entreprise et de la médecine du travail. Les chapitres portent sur: l'importance du diagnostic fait en laboratorie pour le médecin de travail; tests biologiques de l'exposition en tant qu'élément d'un programme de surveillance médicale des travailleurs exposés aux substances nocives; principes toxicologiques de la détermination et de l'évaluation de l'exposition; contribution de l'exposition à des substances environnementales à l'exposition totale; éléments génétiques dans l'évaluation des tests d'exposition; détermination et évaluation des substances cancérogènes, mutagènes, tératogènes et embryotoxiques; variation de la pollution atmosphérique sur le lieu de travail; prélèvements; le laboratoire analytique; estimation de la fiabilité et de la validité des tests biologiques de l'exposition; propriétés, analyse et contrôle de 21 substances ou groupes de substances.
VEB Volk und Gesundheit, Berlin, République démocratique allemande, 1988. 464p. Illus. Réf.bibl. Index.

CIS 88-1913 Kosler F.
Accidents mortels provoqués par des réfrigérateurs de camping placés dans la cabine de conduite de camions
Tödliche Unfälle durch Camping-Kühlschränke in Lkw-Führerhäusern [en allemand]
Une intoxication par l'oxyde de carbone a été à l'origine de la mort de 3 conducteurs de camions. La source de propagation de CO était les réfrigérateurs fonctionnant au gaz de propane installés à l'intérieur de la cabine du conducteur. Dans un cas, un brûleur défectueux a entraîné une combustion par manque d'oxygène. Dans les 2 autres cas, le manque d'oxygène à l'intérieur de la cabine a été attribué à l'insuffisance d'apport d'air frais de l'extérieur. Il est conseillé d'employer dans ce cas des réfrigérateurs fonctionnant à l'électricité.
Verkehrs-Rundschau, mars 1988, numéro spécial: Mitteilungen Berufsgenossenschaft für Fahrzeughaltungen n°10, p.3-5. Illus.

1987

CIS 89-1652 Notices d'alerte du NIOSH - Versions révisées: octobre 1980 - décembre 1986
NIOSH Alert - Reprints: October 1980 - December 1986 [en anglais]
Versions révisées de 13 demandes d'assistance: nitro-2 propane; colorants à base de benzidine, de o-tolidine et de o-dianiside; prévention du risque d'exposition à l'oxyde de carbone lors du ravitaillement en carburant des avions; électrocutions des travailleurs dans les établissements de restauration rapide; accidents causés par les robots; électrocutions résultant du contact des grues avec des lignes électriques; décès et blessures provoqués par des éboulements de tranchées; risques liés à l'utilisation de brouillards d'eau pour prévenir l'inflammation d'atmosphères inflammables ou maîtriser les incendies; accidents mortels d'origine professionnelle dans des espaces confinés; électrocutions par des vis à grains; accidents mortels dus à des incendies ou explosions survenus dans des silos pauvres en oxygène; électrocutions liées à des fiches ou à des prises électriques endommagées; décès de travailleurs en contact avec le courant électrique.
National Institute for Occupational Safety and Health, 4676 Columbia Parkway, Cincinnati, OH 45226, USA, sept. 1987. 105p. Bibl.

CIS 89-877 Kustov V.V., Jastrebov V.E., Razinkin S.M.
Données pour l'établissement de la concentration maximale admissible de monoxyde de carbone en cas d'exposition de courte durée
Materialy k obosnovaniju maksimal'no dopustimoj koncentracii okisi ugleroda pri kratkovremennom vozdejstvii [en russe]
Des expériences d'exposition ont été conduites sur 6 volontaires de sexe masculin. Les premiers symptômes d'une forme légère d'intoxication (qui ont disparu 2h plus tard) ont été observés après 10min d'exposition à des concentrations de 600 et 800mg/m3 de CO. Les signes objectifs d'une intoxication par le CO se manifestent plus tôt que les symptômes subjectifs: augmentation de la carboxyhémoglobinémie (jusqu'à 10%), diminution de la capacité d'adaptation des systèmes cardiorespiratoire et vasculaire et allongement du délai de déclenchement des réflexes sensorimoteurs simples (signe de troubles du système nerveux). La concentration maximale admissible de CO pour une exposition unique de 10min ne devrait pas dépasser 600mg/m3.
Gigiena truda i professional'nye zabolevanija, avr. 1987, n°4, p.34-36. Illus. 7 réf.

CIS 88-1971 Barčan G.P., Levkovič M.M., Testoedova S.I., Steblecova V.D.
Méthode de chromatographie en phase gazeuse pour le dosage du monoxyde et du dioxyde de carbone
Gasohromatografičeskij metod opredelenija oksida i dioksida ugleroda [en russe]
La méthode décrite débute par une séparation préalable du CO et du CO2 à la température ambiante sur une courte colonne (45 x 3,5mm) remplie de charbon actif SKT (0,25-0,50mm) disposée à l'extérieur du chromatographe. Après séparation, les oxydes sont convertis en méthane sur un catalyseur au nickel à environ 500°C et analysés à l'aide d'un détecteur à ionisation de flamme. Comme gaz porteur et agent réducteur, on utilise l'hydrogène. La quantité minimum d'oxyde détectable est de 0,5mg/m3 pour un échantillon de 2mL de volume. La méthode a été utilisée pour l'analyse de gaz dégagés par des revêtements renfermant des résines phénol-formaldéhyde.
Gigiena i sanitarija, janv. 1987, n°1, p.49-50. Illus. 3 réf.

CIS 87-1340 Tikuisis P., Madill H.D., Gill B.J., Lewis W.F., Cox K.M., Kane D.M.
Critique de l'utilisation de l'équation CFK pour la prédiction du taux de COHb
A critical analysis of the use of the CFK equation in predicting COHb formation [en anglais]
Quinze jeunes hommes en bonne santé ont été exposés (9 au repos et 6 sous effort) à des concentrations transitoires élevées d'oxyde de carbone (CO) en vue de simuler les conditions respiratoires dans un véhicule blindé en cours de tir. Selon le niveau d'exposition au CO, l'élévation du taux de saturation en carboxyhémoglobine (COHb) était comprise entre 1,7 et 17,3%. Les taux mesurés de COHb étaient très comparables (coefficient de régression b=1,04) aux taux prédits avec le modèle théorique de Coburn et al. Toutefois, l'utilisation du même modèle selon une méthode préconisée par le NIOSH a conduit à une surestimation significative (b=1,28). Il semblerait que cette surestimation résulte essentiellement du fait que l'on n'a pas tenu compte de la présence de vapeur d'eau dans les poumons lorsqu'on a déterminé la pression de CO inspiré, et également du fait que l'on a utilisé des valeurs inappropriées pour la ventilation alvéolaire. Ces résultats montrent les erreurs que peut entraîner l'utilisation incorrecte de l'équation de Coburn et al et des effets que cela peut avoir sur le calcul des limites maximales admissibles d'exposition au CO.
American Industrial Hygiene Association Journal, mars 1987, vol.48, n°3, p.208-213. Illus. 14 réf.

1986

CIS 89-1324
Sovet Ėkonomičeskoj Vzaimopomo¿či
Sécurité et santé au travail - Méthodes de dosage des substances chimiques dans l'air des lieux de travail
Gigiena truda i professional'nye zabolevanija - Metody opredelenija himičeskih veščestv v vozduhe rabočej zony [en russe]
Méthodes de dosage des substances dangereuses suivantes: sulfate de diméthyle, norbornène, biphényles polychlorés, benzidine, p-chlorophénol, monoxyde de carbone, chloracétophénone, composés hydrosolubles du chrome, plomb tétraéthyle, brouillards d'huile, épichlorhydrine, hydrocarbures volatils libérés par des fluides de coupe, solvant naphta. La chromatographie en phase gazeuse et la photométrie ont été adoptées comme méthodes officielles du Conseil d'assistance économique mutuelle.
Izdatel'skij otdel, Upravlenija delami Sekretariata SĖV, prospekt Kalinina 56, 121205 Moskva, URSS, 1986. 49p.

CIS 88-1787 Monoxyde de carbone
Carbon monoxide [en anglais]
Fiche toxicologique. Gaz très inflammable. Limite d'exposition (ACGIH, 1986-87): TLV-TWA = 55mg/m3. Toxicité: réduction de la capacité de transport d'oxygène par le sang; asphyxiant; troubles cardiaques chroniques.
Centre canadien d'hygiène et de sécurité au travail, 250 rue Main est, Hamilton, Ontario L8N 1H6, Canada, 1986. 17p. 23 réf.

CIS 87-599 Balev A.I., Kul'pa L.S., Jančuk V.F.
Mise au point d'un système à deux zones pour l'aspiration des gaz dégagés par des fours à arc de faible capacité
Razrabotka processa dvuhzonnogo gazootbora dugovyh pečej maloj vmestimosti [en russe]
Dans un four à arc, l'affinage d'une tonne d'acier donne lieu à un dégagement de 80-90kg d'oxyde de carbone, d'environ 10kg de poussières fines, ainsi que d'oxyde de soufre, d'azote, etc. L'efficacité des hottes d'aspiration dépasse rarement les 70%. Description d'un système à 2 zones qui permet d'atteindre une efficacité de 93-95% en aspirant 16.000-18.000m3/h (t = 80°C). Dans la première zone, les gaz sont aspirés à travers la porte de chargement, et dans la deuxième zone, à travers les interstices de la voûte autour des électrodes, d'où les gaz passent dans une conduite téléscopique et articulée qui permet l'inclinaison du four. En même temps que les gaz sont aspirés, de l'air pénètre dans le four et contribue à brûler une partie de l'oxyde de carbone.
Litejnoe proizvodstvo, juil. 1986, n°7, p.24.

CIS 87-74 Oxyde de carbone
Carbon monoxide [en anglais]
Identité chimique; risques d'exposition; limites d'exposition; propriétés; effets sur la santé; méthodes de travail et prévention technique; équipements de protection individuelle; risques d'incendie; risques d'explosion; réactivité; stockage, déversements, élimination, transport.
Industrial Accident Prevention Association, 2 Bloor St. West, Toronto, Ontario M4W 3N8, Canada, août 1986. 2p.

1985

CIS 86-1931 Sedov A.V., Surovcev N.A., Mazneva G.E., Lukičeva T.A., Byčkov S.V., Bobrov A.F.
Influence de la température de l'air et de la charge physique sur la toxicité du monoxide de carbone
O vlijanii temperatury vozduha i fizičeskoj nagruzki na toksičnost' okisi ugleroda [en russe]
Des sujets en bonne santé ont été exposés dans une chambre expérimentale à des températures de 20 à 40°C, à des humidités de 40 à 60% et à une concentration de monoxide de carbone de 300mg/m3. Les effets toxiques du gaz ont été évalués par la mesure du taux du carboxyhémoglobine, de la fréquence cardiaque, du tremblement de la main et de la température corporelle. Les temps limites d'exposition d'une personne en état de repos étaient de 120min à 20°C, 90min à 30°C et 60min à 40°C. Un effort de 400 kilogramme-mètres par minute entraînait la diminution des durées d'exposition à 60min à 30°C et à 30min à 40°C.
Gigiena i sanitarija, sept. 1985, n°9, p.9-11. Illus. 11 réf.

CIS 86-1595 Ėjtengon A.I.
Prévision des effets toxiques des produits de combustion de polymères
Prognozirovanie toksičeskogo ėffekta produktov gorenija polymernyh materialov [en russe]
Des modèles mathématiques permettant de prévoir la toxicité de produits de combustion de polymères ont été mis au point grâce à l'analyse mathématique de données expérimentales. D'après ces modèles, les effets létaux seraient surtout le fait des composés suivants: acide chlorhydrique et oxyde de carbone formés à partir du chlorure de polyvinyle, acide cyanhydrique formé à partir de polyamides aromatiques et d'élastomères polyuréthanes, oxyde de carbone et acide cyanhydrique émis par des matières à base de copolymères styrène-nitrile, acide chlorhydrique et oxyde de carbone libérés par des composés organofluorés.
Gigiena i sanitarija, avr. 1985, n°4, p.20-23. Illus. 8 réf.

CIS 85-1893 McConnaughey P.W., McKee E.S., Pritts I.M.
Echantillonneurs passifs dosimétriques à lecteur direct pour l'ammoniac, le monoxyde et le dioxyde de carbone, l'hydrogène sulfuré, le dioxyde d'azote et le dioxyde de soufre
Passive colorimetric dosimeter tubes for ammonia, carbon monoxide, carbon dioxide, hydrogen sulfide, nitrogen dioxide and sulfur dioxide [en anglais]
Ces échantillonneurs passifs en forme de tubes pour les prélèvements sur l'individu, connus sous le nom de "Vapor Guard", ont été mis au point par la Mine Safety Appliances Co., Pittsburgh, PA 15208, USA. Les essais d'étalonnage montrent que la précision de ces tubes est de ±25% et que la température (de 5 à 40°C) et l'humidité relative (de 20 à 90%) n'ont pas d'effet significatif sur les résultats.
American Industrial Hygiene Association Journal, juil. 1985, vol.46, n°7, p.357-362. Illus. 64 réf.

1984

CIS 86-507 Petr J.
Problèmes d'hygiène du travail associés à l'emploi de tronçonneuses à un utilisateur
Hygienická hlediska práce s jednomužnými motorovými pilami [en tchèque]
Les effets extra-auditifs du bruit semblent plus fréquents chez les travailleurs forestiers que les troubles auditifs dont le degré est suffisant pour donner lieu à réparation. Certaines maladies sont dues aux vibrations transmises à la main, au bras et à la moelle épinière. Environ 1% des travailleurs forestiers sont atteints d'une maladie professionnelle reconnue. L'oxyde de carbone contenu dans les gaz d'échappement n'atteint des concentrations élevées qu'en l'absence de vent, dans les fourrés d'arbustes de petite taille. Les accidents sont surtout fréquents lors des travaux d'ébranchage et d'abattage et ils affectent essentiellement les mains et les extrémités inférieures.
Lesnictví, sept. 1984, vol.30, n°9, p.824-827. 8 réf.

CIS 85-1927 Ėjtingon A.I., Šašina T.A., Poddubnaja L.T., Ulanova I.P., Veselovskaja K.A., Naumova L.S.
Etablissement des limites d'exposition exceptionnelle aux produits de pyrolyse des matériaux en chlorure de polyvinyle
Obosnovanie avarijnyh predelov vozdejstvija produktov gorenija polivinilhloridnyh materialov [en russe]
Description d'une méthode visant à déterminer la "valeur de saturation" en matériaux (c'est-à-dire la quantité maximale de matériaux dégageant, en cas d'incendie, des concentrations de produits de combustion ne pouvant entraîner aucune lésion grave ou irréversible pour les personnes évacuées), ainsi que la limite d'exposition exceptionnelle aux principales substances libérées par la combustion des matériaux. La "valeur de saturation" a été évaluée à 7,3g/m3 pour le chlorure de polyvinyle, et la limite d'exposition exceptionnelle à 60±10mg/m3 pour l'oxyde de carbone, à 950±290mg/m3 pour l'anhydride carbonique et à 124±49mg/m3 pour l'acide chlorhydrique.
Gigiena truda i professional'nye zabolevanija, août 1984, n°8, p.52-54. 7 réf.

CIS 85-1621
(Health and Safety Executive)
Oxyde de carbone
Carbon monoxide [en anglais]
Au sommaire de cette notice d'orientation: propriétés et toxicité de l'oxyde de carbone; prélèvement et analyse; limites d'exposition; sources d'exposition (radiateurs à flamme nue, moteurs à combustion interne, industrie sidérurgique, industrie chimique); mesures de prévention (substitution, mise en vase clos intégrale, ventilation, méthodes de travail en sécurité, protection individuelle); premiers soins; surveillance de la concentration de gaz; dispositions réglementaires. En annexe: tableaux montrant les effets de divers taux de carboxyhémoglobine dans le sang et indiquant les variations du taux en fonction de la durée d'exposition, du niveau d'exposition et du type de travail (travail sédentaire, travail physique léger et travail physique pénible).
HM Stationery Office, 49 High Holborn, London WC1V 6HB, Royaume-Uni, août 1984. 9p. 13 réf. Prix: £2,50.

CIS 85-736 Harto Castaño A., Pingarrón Carrazón J.M.
La thiocyanurémie, instrument du diagnostic de l'oxycarbonisme chronique et indicateur du tabagisme - Description de trois méthodes de dosage
La tiocianuremia como ayuda al diagnóstico del oxicarbonismo crónico e indicador del tabaquismo. Descripción de tres métodos para su determinación [en espagnol]
Le taux de carboxyhémoglobine (COHb) étant très élevé chez les fumeurs, il ne constitue pas toujours un bon indice d'évaluation de l'exposition professionnelle à l'oxyde de carbone (CO). L'acide cyanhydrique qui entre dans la composition des cigarettes est transformé par les fumeurs en thiocyanates, si bien que la présence de thiocyanates dans le sang peut permettre de distinguer les fumeurs des non-fumeurs. L'article décrit 3 méthodes de dosage des thiocyanates, 2 qui utilisent la spectrophotométrie et la 3e qui fait intervenir la désorption cathodique. Lorsqu'on analyse les taux de COHb et les taux de thiocyanate, on constate que, déjà pour une consommation de 5 cigarettes par jour, environ 50% de la COHb rencontré chez les travailleurs exposés au CO sont dus à la consommation de cigarettes; au-delà de 30 cigarettes, la totalité de la COHb provient du tabac. Le taux de thiocyanates étant directement proportionnel au nombre de cigarettes fumées par jour, le niveau d'exposition au CO peut être calculé à partir des 2 séries de données.
Medicina y seguridad del trabajo, janv. 1983-mars 1984, vol.31, n°121, p.1-8. Illus. 30 réf.

CIS 85-455 Radziszewski E., Guillerm R.
Une microméthode pour la mesure du volume de monoxyde de carbone dans un échantillon de sang de cent microlitres et évaluation de la carboxyhémoglobine
Méthode mise au point en vue de déterminer avec précision le volume de monoxyde de carbone dans un échantillon de 100µL de sang par spectrométrie d'absorption infrarouge. L'extraction est faite sous vide, à froid et en milieu acide dans une ampoule. Une partie de l'échantillon (5µL de sang) est utilisé pour mesurer l'hémoglobine avec un miniphotomètre de haute précision, ce qui permet d'exprimer le résultat en taux de carboxyhémoglobine (HbCO). L'ensemble de la méthode a été testé pour des taux d'HbCO compris entre 0,5 et 100%. La facilité de la mise en ¿uvre, les possibilités de prélèvement sur site avec analyse en différé, en font une technique applicable aux recherches toxicocinétiques et épidémiologiques.
Journal de toxicologie médicale, oct.-déc. 1984, tome 4, n°4, p.305-316. Illus. 11 réf.

< précédent | 1, 2, 3, 4, 5 | suivant >