ILO Home
Go to the home page
Site map | Contact us English | Español
view in a printer-friendly format »

Composés minéraux du soufre - 587 saisies trouvées

Vos critères de recherche sont

  • Composés minéraux du soufre

1986

CIS 86-1918 Sulfure de carbone
Carbon disulphide [en anglais]
Au sommaire de cette notice d'information: utilisations industrielles, propriétés, valeurs limites d'exposition sur les lieux de travail (moyenne pondérée sur 8h recommandée au Royaume-Uni: 10ppm; pour une exposition de courte durée, moyenne pondérée sur 10min: 30ppm), risques d'incendie (extrêmement élevés) et agents d'extinction préconisés, réactions dangereuses, toxicité et risques biologiques (neurotoxiques), surveillance médicale, manutention et stockage, précautions, fuites et débords, premiers soins.
Safety Practitioner, avr. 1986, vol.4, n°4, p.16-17. 10 réf.

CIS 86-1627 Hoogenboom B.E., Hynes R.W., McJilton C.E., Stevens J.B.
Vérification d'une méthode simplifiée de dosage du dioxyde de soufre dans l'atmosphère
Validation of a simpler method for determination of atmospheric sulfur dioxide [en anglais]
Des tests de contrôle ont montré que la technique de dosage du dioxyde de soufre sous forme de bisulfite aqueux qui repose sur la réaction avec l'acide dithio-5,5' bis(nitro-2 benzoïque) était à la fois simple, rapide et fiable. Des concentrations-étalons de dioxyde de soufre dans l'air (0-2,6ppm) ont été générées au moyen d'un dispositif de diffusion contrôlée. Le dioxyde de soufre provenant d'échantillons d'air a été absorbé dans une solution tampon de phosphate de pH7, puis dosé sous forme de bisulfite. Le coefficient moyen de récupération du dioxyde de soufre est de 101,4; la pente de la courbe d'étalonnage déterminée par analyse de la régression linéaire est de 1,014 (calculé/mesuré). L'erreur absolue est de 1,4% et le coefficient de corrélation de 0,9976.
American Industrial Hygiene Association Journal, sept. 1986, vol.47, n°9, p.552-555. 8 réf.

CIS 86-1700 Ammann H.M.
Nouveau regard sur la réponse physiologique respiratoire à une intoxication par le H2S
A new look at physiologic respiratory response to H2S poisoning [en anglais]
Depuis que le rôle joué par les zones chémoréceptrices carotidiennes dans la régulation de la ventilation a été éclairci par Heymans en 1932, les chercheurs se sont interrogés sur le paradoxe apparent constitué par l'action de l'hydrogène sulfuré sur le système nerveux. Alors que l'exposition au H2S entraîne essentiellement une dépression fonctionnelle, les neurorécepteurs des carotides semblent au contraire stimulés à des doses sublétales, avec pour conséquence une hyperpnée. Ce phénomène est examiné à la lumière des mécanismes cellulaires connus de l'intoxication par le H2S qui inhibent les cytochrome-oxydases et stoppent ainsi le métabolisme oxydatif. L'hypothèse est avancée selon laquelle le H2S agit sur les récepteurs carotidiens de la même manière que la baisse de la pression d'oxygène, d'où une accélération du rythme et un accroissement de l'amplitude de la ventilation.
Journal of Hazardous Materials, août 1986, vol.13, n°3, p.369-374. Illus. 17 réf.

CIS 86-1609 McKee E.S., McConnaughey P.W.
Evaluation en laboratoire d'un échantillonneur passif colorimétrique à lecture directe conçu pour le dosage de l'hydrogène sulfuré
Laboratory validation of a passive length-of-stain dosimeter for hydrogen sulfide [en anglais]
Cet échantillonneur est constitué par un tube de verre scellé contenant un ruban de papier imprégné. Préalablement à son utilisation, on brise une extrémité du tube, puis on insère ce dernier dans un support transparent en plastique qui peut être agrafé sur le vêtement de l'utilisateur à hauteur de la zone respiratoire. La plage de mesure de l'échantillonneur est comprise entre 0,5 et 150ppm. La précision obtenue se situe dans les limites de ±25% fixée par le NIOSH.
American Industrial Hygiene Association Journal, août 1986, vol.47, n°8, p.475-481. Illus. 7 réf.

1985

CIS 89-943
Werkgroep van Deskundigen van de Nationale MAC-Commissie
Rapport sur les limites d'exposition au dioxyde de soufre
Rapport inzake grenswaarde - zwaveldioxide [en néerlandais]
Rapport du Groupe de travail d'experts de la Commission nationale responsable des VLE des Pays-Bas. D'après les données passées en revue, le Groupe propose la valeur-seuil de 1300µg/m3, soit de 0,5ppm (8h).
Directoraat-Generaal van de Arbeid, Postbus 69, 2270 MA Voorburg, Pays-Bas, déc. 1985. 49p. Illus. Bibl.

CIS 88-403 Gaz de fumier: l'hydrogène sulfuré
Manure gas - Hydrogen sulphide [en anglais]
Aspects traités par cette notice d'information destinée aux fermiers: formation du H2S, propriétés, toxicité; sécurité d'exploitation d'un sytème de fumier liquide; réservoirs d'épandage; conception et construction de nouvelles installations.
Farm Safety Association, Unit 22, 340 Woodlawn Road West, Guelph, Ontario, Canada, sept. 1985. 2p.

CIS 88-134 Trioxyde de soufre
Sulfur trioxide [en anglais]
Fiche toxicologique. Forme de l'acide sulfurique au contact de l'eau. Toxicité: irrite et attaque les muqueuses; brûlures graves de la peau et des yeux par simple contact. Aucune limite d'exposition établie.
Dans: EPA Chemical Profiles, United States Environmental Protection Agency, Washington D.C. 20460, USA, déc. 1985. 4p.

CIS 87-402 Acide chlorosulfurique
Chlorosulfonic acid [en anglais]
Cette collection de fiches toxicologiques (Workplace Environmental Exposure Level Guide (WEEL) résume les données disponibles et recommande des limites d'exposition pour les produits chimiques n'ayant fait l'objet d'aucune norme ou réglementation. Produit considéré: acide chlorosulfurique. Extrêmement irritant et corrosif pour les yeux, la peau et les muqueuses. Réagit avec l'humidité pour former de l'acide chlorhydrique et de l'acide sulfurique. Limite d'exposition recommandée: VLE (plafond) = 1,3mg/m3.
American Industrial Hygiene Association, 475 Wolf Ledges Parkway, Akron, OH 44311, USA, 1985. 2p. 11 réf.

CIS 87-251 Rumjancev G.I., Hodykina T.M., Arhangel'skij V.I.
Hygiène du travail dans la production d'engrais potassiques exempts de chlore
Gigiena truda v proizvodstve beshlornyh kalijnyh udobrenij [en russe]
Les principaux facteurs de risque professionnel dans la production d'engrais potassiques non chlorés sont les poussières de sulfate de potassium et de sulfate de potassium-magnésium présentes dans l'atmosphère des lieux de travail en concentrations variant de quelques mg à des centaines de mg/m3. Les poussières affectent l'appareil respiratoire des travailleurs et le rendent moins résistant à d'autres nuisances. Des expériences sur l'animal ont montré que les composés en cause sont légèrement toxiques et exercent une action modérément irritante sur la peau et les muqueuses. D'après les effets biochimiques, physiologiques et morphologiques constatées, le seuil d'action chronique des engrais potassiques non chlorés se situerait autour de 15mg/m3.
Gigiena i sanitarija, août 1985, n°8, p.14-18. 10 réf.

CIS 87-131 Acide sulfurique
Sulfuric acid [en anglais]
Identité chimique; limites d'exposition; propriétés physico-chimiques; risques d'incendies et d'explosions; réactivité; risques pour la santé (corrosif, irritant); utilisation; précautions concernant la manipulation et l'utilisation.
Dans: EPA Chemical Profiles, United States Environmental Protection Agency, Washington D.C. 20460, USA, déc. 1985. 4p.

CIS 87-129 Dioxyde de soufre
Sulfur dioxide [en anglais]
Identité chimique; limites d'exposition; propriétés physico-chimiques; risques d'incendies et d'explosions; réactivité; risques pour la santé (irritant); utilisation; précautions concernant la manipulation et l'utilisation.
Dans: EPA Chemical Profiles, United States Environmental Protection Agency, Washington D.C. 20460, USA, déc. 1985. 3p.

CIS 87-95 Hydrogène sulfuré
Hydrogen sulfide [en anglais]
Identité chimique; limites d'exposition; propriétés physico-chimiques; risques d'incendies et d'explosions; réactivité; risques pour la santé; utilisation; précautions concernant la manipulation et l'utilisation.
Dans: EPA Chemical Profiles, United States Environmental Protection Agency, Washington D.C. 20460, USA, déc. 1985. 4p.

CIS 86-1326 Sulfure de carbone
Carbon disulfide [en anglais]
Aspects traités par cette notice d'information: identité chimique; limites d'exposition; propriétés physico-chimiques; risques d'incendie et d'explosion; réactions dangereuses; risques pour la santé; utilisation; mesures à prendre en cas de débords ou de fuites.
Dans: EPA Chemical Profiles, United States Environmental Protection Agency, Washington D.C. 20460, USA, déc. 1985. 4p.

CIS 86-684 Dioxyde de soufre ou anhydride sulfureux
Ce gaz incolore, suffocant, très irritant et toxique est un des polluants atmosphériques les plus dangereux et les plus répandus, il a été choisi par les spécialistes comme polluant de référence. Aspects traités dans cette fiche technique: identification, production, utilisations, sources de pollution, propriétés physiques et chimiques, détection et dosage dans l'air et à l'émission, risques d'explosion et d'incendie, risques pour la santé, pour les végétaux et les matériaux, réglementation belge, intervention en cas d'urgence, surveillance médicale, prévention.
Promosafe, mars-avr. 1985, vol.12, n°2, p.167-181. 34 réf.

CIS 86-415 Bisulfure de carbone (Sulfure de carbone)
Carbon bisulfide (Carbon disulfide) [en anglais]
Aspects couverts dans cette notice d'information: utilisations; précautions concernant le transport, la manutention et l'entreposage; les risques (effet toxique sur le système nerveux, liquide inflammable ayant un point d'ébullition faible); moyens d'accès dans les cuves et réservoirs; élimination des déchets; limites d'exposition (la TLV de l'ACGIH est de 10ppm pour une moyenne pondérée sur 8h); ventilation; protection individuelle; examens médicaux à l'embauche; premiers soins.
National Safety Council, 444 North Michigan Ave., Chicago, IL 60611, USA, 1985. 4p. Illus. 9 réf.

CIS 86-385 Van Den Berge L.P., Devreese A., Vanhoorne M.
Méthode simplifiée pour le dosage de l'hydrogène sulfuré dans l'atmosphère des lieux de travail
A simplified method for the determination of hydrogen sulfide in the work environment [en anglais]
Le sulfure d'hydrogène est capté dans un impinger contenant une solution d'hydroxyde de sodium et d'éthanol (5mL NaOH à 0,015N + 5mL éthanol) puis dosé par spectrophotométrie.
American Industrial Hygiene Association Journal, nov. 1985, vol.46, n°11, p.693-695. 1 réf.

CIS 86-105 Cassinelli M.E., Delon Hull R., Cuendet P.A.
Rendement des échantillonneurs passifs pour le dosage du dioxyde de soufre
Performance of sulfur dioxide passive monitors [en anglais]
Evaluation par le NIOSH de 4 dispositifs commercialisés: Pro-Tek de DuPont, Vaporguard de MSA, Biobadge de REAL et Nutshell de 3M. Les essais effectués étaient conçus pour évaluer tous les paramètres essentiels quant au fonctionnement des échantillonneurs passifs (exactitude, précision, capacité, stabilité, récupération analytique, effets des facteurs de l'environnement, interférences chimiques). Seul le dispositif de MSA n'a pas fonctionné de façon satisfaisante. Celui de 3M a été retiré par le fabricant après une évaluation partielle.
American Industrial Hygiene Association Journal, oct. 1985, vol.46, n°10, p.599-608. Illus. 21 réf.

CIS 86-141 Kellett J.K., Beck M.H.
Sensibilité au persulfate d'ammonium chez les coiffeurs
Ammonium persulphate sensitivity in hairdressers [en anglais]
Des tests épicutanés au persulfate d'ammonium, (substance entrant dans la composition des décolorants), auxquels ont été soumis 49 coiffeurs professionnels, ont donné des résultats positifs dans 12 cas contre 1 sur 118 malades exerçant une autre profession. Depuis, 7 sur 10 d'entre ces 12 malades ont abandonné la coiffure. Des tests visant à déterminer la stabilité de préparations à base de persulfate d'ammonium dans le pétrolatum ou l'eau ont révélé qu'environ 24% de la quantité initiale du composé se dégradait en 6 mois. Il est donc déconseillé d'utiliser des préparations aussi anciennes ou plus anciennes.
Contact Dermatitis, juil. 1985, vol.13, n°1, p.26-28. 5 réf.

CIS 85-1956 Borredon J.J.
Un désinfectant radical ou une intoxication par le sulfure de carbone
Exposé d'un cas d'intoxication au sulfure de carbone dû aux produits employés pour le nettoyage d'un couvoir. Le sujet a été atteint d'une intoxication chronique suivie après traitement et 1 an d'interruption de l'exposition, à une nouvelle exposition qui a entraîné une intoxication aiguë. L'intoxication chronique peut entraîner des troubles psychiques, une anorexie, un amaigrissement, des diarrhées et ultérieurement une polynévrite sensito-motrice et une névrite optique rétrobulbaire. L'intoxication aiguë se manifeste par des troubles psychiques, neurologiques et digestifs. Cette intoxication est reconnue en France comme maladie professionnelle. Ce produit, Lomasept, est encore utilisé dans l'industrie de la soie et en agriculture (insecticide).
Le concours médical, 20 avr. 1985, vol.107, n°16, p.1569-1570. 1 réf.

CIS 85-1893 McConnaughey P.W., McKee E.S., Pritts I.M.
Echantillonneurs passifs dosimétriques à lecteur direct pour l'ammoniac, le monoxyde et le dioxyde de carbone, l'hydrogène sulfuré, le dioxyde d'azote et le dioxyde de soufre
Passive colorimetric dosimeter tubes for ammonia, carbon monoxide, carbon dioxide, hydrogen sulfide, nitrogen dioxide and sulfur dioxide [en anglais]
Ces échantillonneurs passifs en forme de tubes pour les prélèvements sur l'individu, connus sous le nom de "Vapor Guard", ont été mis au point par la Mine Safety Appliances Co., Pittsburgh, PA 15208, USA. Les essais d'étalonnage montrent que la précision de ces tubes est de ±25% et que la température (de 5 à 40°C) et l'humidité relative (de 20 à 90%) n'ont pas d'effet significatif sur les résultats.
American Industrial Hygiene Association Journal, juil. 1985, vol.46, n°7, p.357-362. Illus. 64 réf.

CIS 85-1642
Institut national de recherche et de sécurité
Acide sulfamique
Synonymes, utilisation, propriétés physiques et chimiques, récipients de stockage, méthodes de détection et de détermination dans l'air, risques d'incendie. Pathologie-toxicologie: toxicité expérimentale aiguë, mutagénèse; toxicité aiguë et chronique sur l'homme. Rappel de la réglementation française en matière d'hygiène et de sécurité au travail, et de la réglementation française et internationale en matière de transport. Recommandations techniques et médicales.
Cahiers de notes documentaires - Sécurité et hygiène du travail, 3e trimestre 1985, n°120, p.393-396. 13 réf.

CIS 85-1382 Nurminen M., Hernberg S.
Effets d'un programme d'intervention sur la mortalité par accident cardiovasculaire chez des travailleurs exposés au sulfure de carbone: résultats de 15 années d'observations
Effects of intervention on the cardiovascular mortality of workers exposed to carbon disulphide: a 15 year follow up [en anglais]
Rapport sur l'application d'un programme d'intervention préventive consistant à soustraire à l'exposition au sulfure de carbone tous les travailleurs présentant des facteurs de risque coronarien. Cette mesure s'est traduite par une baisse très significative du nombre des décès par affection cardiovasculaire pendant les 8 années qui ont suivi (19 décès, contre 59 prévus).
British Journal of Industrial Medicine, janv. 1985, vol.42, n°1, p.32-35. Illus. 9 réf.

CIS 85-1378 Arnold I.M.F., Dufresne R.M., Alleyne B.C., Stuart P.J.W.
Répercussion sur la santé de l'exposition professionnelle à l'hydrogène sulfuré
Health implication of occupational exposures to hydrogen sulfide [en anglais]
Etude rétrospective portant sur 250 travailleurs canadiens ayant soumis des demandes de réparation à l'Alberta de 1979 à 1983 à la suite d'expositions à l'hydrogène sulfuré (H2S). 54% de ces travailleurs ont perdu connaissance après avoir été exposés. Les symptômes liés à un effet neurologique représentaient le groupe d'observations cliniques le plus fréquent. Les autres symptômes majeurs étaient les problèmes respiratoires et ophtalmologiques. Le taux de mortalité global de 2,8% était significativement plus faible que celui de 6% enregistré pour la décennie précédente. Cette baisse est attribuée à des premiers soins plus efficaces et une meilleure connaissance des dangers de l'H2S. Des lésions traumatiques résultant de chutes après exposition ont été observées dans 31 cas.
Journal of Occupational Medicine, mai 1985, vol.27, n°5, p.373-376. Illus. 20 réf.

1984

CIS 89-430
Commission de l'URSS pour le PNUE
Nickel et ses composés
Nickel and its compounds [en anglais]
Fiche toxicologique. Limite d'exposition (URSS): MAC (nickel carbonyle) = 0,0005mg/m3; MAC (hydroaérosols contenant des sels de nickel) = 0,005mg Ni/m3; MAC (métal, oxydes, sulfures, minerais) = 0,05mg Ni/m3. Toxicité: les sels de nickel solubles dans l'eau sont les plus toxiques (irritation des muqueuses et de la peau, dermatoses, absorption percutanée; le nickel carbonyle peut provoquer des ¿dèmes pulmonaires); les poussières provenant du traitement des minerais de nickel sont cancérigènes pour l'homme.
Centre des projets internationaux, GKNT, Moskva, URSS, 1984. 36p. 82 réf.

CIS 88-401 Sulfure d'hydrogène
Hydrogensulfid [en norvégien]
Fiche toxicologique. Intoxication grave au-delà de 700ppm. Irrite les yeux, la peau et les muqueuses. A des concentrations plus élevées, perte de l'odorat et lésions pulmonaires pouvant aboutir à un ¿dème. Troubles du système nerveux central à concentrations très élevées. Limites d'exposition (normes administratives, Norvège, 1984): VME = 15mg/m3; valeur plafond = 15mg/m3.
Direktoratet for arbeidstilsynet, Postboks 8103 Dep., 0032 Oslo 1, Norvège, éd. rév., sept. 1984. 4p.

CIS 86-1549 Hallberg B.O., Rudling J., Hultman A., Hultengren M.
Méthode de prélèvement actif et passif de dioxyde de soufre dans l'air au moyen d'un filtre imprégné
En metod för aktiv och passiv provtagning av svaveldioxid i luft med impregnerade filter [en suédois]
Dans cette méthode, le dioxyde de soufre est capté sur des filtres imprégnés d'une solution de glycérol et d'hydroxyde de potassium. Le prélèvement peut être effectué à l'aide d'une pompe ou d'un dosimètre passif choisi entre 2 modèles disponibles sur le marché. La technique d'analyse utilisée est la chromatographie avec échange d'ions. Les résultats obtenus sont comparés avec ceux résultant de l'application d'une méthode colorimétrique par badges (ProTek). Lors d'essais en laboratoire, la précision de la méthode par filtres et sa capacité de conservation des échantillons ont été démontrées. Si la présence d'hydrogène sulfuré entraîne une baisse du coefficient de récupération, les résultats ne sont pas faussés par la présence de vapeur d'eau. Avec la méthode ProTek, les résultats enregistrés sont très précis, mais le stockage a une influence défavorable sur la récupération. Des essais sur le terrain conduits dans un atelier de laminage de l'acier et dans une fabrique de pâte à papier par le procédé au bisulfite ont fait apparaître une assez bonne correspondance entre les méthodes.
Arbetarskyddsstyrelsen, Publikationsservice, 171 84 Solna, Suède, 1984. 21p. Illus. 18 réf.

CIS 86-1091 Dimitrova M., Uševa G., Pavlova S.
Résultats d'une enquête longitudinale sur la relation entre les coronaropathies et l'exposition professionnelle au sulfure de carbone
Rezultati ot longitudinalno proučvane na koronaropatii pri profesionalno văzdeistvie na serovăglerod [en bulgare]
L'enquête longitudinale de 7 années rapportée dans l'article a révélé la présence, chez les sujets exposés au sulfure de carbone, d'un nombre accru de cas certains ou probables de cardiopathie ischémique, aucune augmentation correspondante n'a été constatée chez les témoins. L'importance du sulfure de carbone comme facteur de risque et comme potentialisateur des effets du tabac et de l'hypertension n'a toujours pas pu être déterminée.
Problemi na higienata, juil. 1984, vol.9, p.107-111. 2 réf.

CIS 86-439 Acide sulfurique fumant
Ácido sulfúrico fumegante [en portugais]
Aspects traités dans cette note d'information sur l'acide sulfurique fumant: formule chimique, propriétés physiques, principaux risques, mesures en cas d'urgence, premiers soins, manutention et stockage, traitement des déchets. Valeur-seuil recommandée au Brésil: 1mg/m3 pour une semaine de 40h.
Fundacentro, C.P. 11484, CEP 05499 São Paulo, SP, Brésil, 1984. 2p. Bibl.

CIS 86-438 Acide sulfurique
Ácido sulfúrico [en portugais]
Aspects traités dans cette note d'information sur l'acide sulfurique: formule chimique, propriétés physiques, principaux risques, mesures en cas d'urgence, premiers soins, manutention et stockage, traitement des déchets. Valeur-seuil recommandée au Brésil: 1mg/m3 pour une semaine de 40h.
Fundacentro, C.P. 11484, CEP 05499 São Paulo, SP, Brésil, 1984. 2p. Bibl.

CIS 86-478 Drozdov V.N.
Etat du tractus respiratoire supérieur chez des travailleurs de l'industrie exposés aux vapeurs de sulfate du nickel
Sostojanie verhnih dyhatel'nyh putej u rabočih promyšlennyh predprijatij pri vozdejstvii parov sernokislogo nikelja [en russe]
Enquête sur 38 travailleurs employés dans un atelier de nickelage électrolytique. Bien que la concentration de vapeurs de sulfate de nickel dans l'air fût nettement inférieure à la valeur admissible, 25 travailleurs se plaignaient d'écoulement nasal, d'éternuement, de sécheresse et d'obstruction de la gorge. Des anomalies tissulaires, principalement de caractère allergique, ont été détectées chez 34 travailleurs au niveau du nez et du larynx. Tous les types de pathologie observés, à l'exception de l'amygdalite chronique, étaient plus fréquents chez les travailleurs exposés que chez les témoins. Alors que la fréquence de la rhinite chronique ne varie pas avec l'âge, celle des manifestations allergiques au niveau des muqueuses respiratoires supérieures augmentait avec l'ancienneté dans l'emploi.
Vestnik otorinolaringologii, mai-juin 1984, p.56-58. 1 réf.

CIS 86-418 Exposition professionnelle aux irritants respiratoires: limites recommandées d'exposition à visée sanitaire
Recommended health-based occupational exposure limits for respiratory irritants [en anglais]
Valeurs limites de courte durée (15min) et valeurs moyennes pondérées (8h) d'exposition recommandées dans ce rapport technique: 1,5 et 0,75mg/m3 respectivement pour le chlore; 1,0 et 0,5mg/m3 pour le formaldéhyde; 1,8 et 0,9mg/m3 pour le dioxyde d'azote; 3,9 et 1,3mg/m3 pour le dioxyde de soufre. Données qui ont conduit à l'établissement de ces valeurs.
Organisation mondiale de la santé, Service de distribution et de vente, 1211 Genève 27, Suisse, 1984. 154p. Bibl. Prix: FS.14,00.

CIS 86-99 Guščin V.I.
Appareil de conductimétrie pour l'analyse des gaz
Ėlektrokonduktometričeskij gazoanalizator [en russe]
Description d'un nouvel analyseur de gaz conçu pour la surveillance automatique continue de polluants toxiques solubles dans l'eau (ammoniac, hydrogène sulfuré, etc.). L'appareil se compose de 3 parties: unité électrochimique, unité électrométrique et dispositif d'aspiration. Les concentrations de gaz sont mesurées par comparaison de la résistance électrique du liquide absorbant dans les cellules conductimétriques avant et après l'absorption du gaz. Le liquide absorbant est de l'acide chlorhydrique à 0,01%. Des concentrations d'ammoniac comprises entre 0 et 100mg/m3 peuvent être mesurées avec une marge d'erreur de 0,5% et une limite de sensibilité de 0,1%. La vitesse de traversée de la chambre électrométrique requise pour le dosage de l'ammoniac est de 0,1-0,15L/min. Schéma de l'appareil.
Gigiena truda i professional'nye zabolevanija, oct. 1984, n°10, p.57-59. Illus.

CIS 85-1902 Acide sulfurique
Ácido sulfúrico [en portugais]
Au sommaire de cette notice d'information: propriétés; effets sur l'organisme; limites d'exposition (non fixées au Brésil; limite de l'ACGIH recommandée: 1mg/m3); mesures d'urgence et premiers soins; étiquette recommandée; manutention et stockage; traitement des résidus; mesures préventives.
Revista brasileira de saúde ocupacional, avr.-juin 1984, vol.12, n°46, encart 2p. 10 réf.

CIS 85-1954 De Souza Nascimento E., Mídio A.F.
Exposition professionnelle au sulfure de carbone et hypovitaminose B6
Exposição ocupacional ao sulfeto de carbono e hipovitaminose B6 [en portugais]
Etude bibliographique concernant l'action toxique d'une exposition au sulfure de carbone qui se manifeste surtout par son pouvoir inhibiteur sur la forme pyridoxamine de la vitamine B6, par son interférence avec le métabolisme du tryptophane et par l'excrétion corrélative d'acide xanthurénique.
Revista brasileira de saúde ocupacional, avr.-juin 1984, vol.12, n°46, p.17-24. Illus. 64 réf.

CIS 85-1889 Hallberg B.O., Rudling J., Hultman A., Hultengren M.
Une méthode de filtration destinée au dosage actif et passif du dioxyde de soufre dans l'air des lieux de travail
A filter method for the active and passive monitoring of sulfur dioxide in workplace air [en anglais]
Le dioxyde de soufre est recueilli sur des filtres imprégnés (solution de glycérol-hydroxyde de potassium) et sur des échantillonneurs passifs. L'analyse est faite par chromatographie ionique. Les méthodes ont été comparées par rapport au badge colorimétrique Pro-Tek (Du Pont). Les 3 méthodes ont donné des résultats satisfaisants. La vapeur d'eau n'a pas eu d'influence mais l'H2S a entraîné une légère diminution du taux de récupération. Le rendement de captage était supérieur à 98% pour tous les échantillons. Pour les dosimètres Pro-Tek, la récupération après 4 semaines de stockage (au réfrigérateur) n'était que de 84%. Ces éléments confirment que 3 semaines de stockage constituent la durée limite recommandée par le fabricant.
Scandinavian Journal of Work, Environment and Health, oct. 1984, vol.10, n°5, p.305-309. 19 réf.

CIS 85-1631
(Health and Safety Eecutive)
Sulfure de carbone; prévention de l'exposition dans l'industrie de la viscose
Carbon disulphide: control of exposure in the viscose industry [en anglais]
Au sommaire de cette notice d'orientation: limite admise d'exposition au sulfure de carbone (concentration moyenne pondérée dans le temps de 10ppm pendant 8h); effets toxiques; prévention de l'exposition dans l'industrie de la viscose par l'utilisation d'un équipement de protection individuelle (appareils respiratoires à cartouche filtrante ou appareils respiratoires à adduction d'air comprimé); soin et entretien de l'équipement; dispositions réglementaires.
H.M. Stationery Office, 49 High Holborn, London WC1V 6HB, Royaume-Uni, sept. 1984. 3p. 2 réf.

CIS 85-1682 Hodykina T.M.
Effets sur l'animal d'une exposition expérimentale prolongée au sulfate de potassium et au sulfate de potassium-magnésium
Dejstvie sul'fata kalija i kalimagnezii na organizm životnyh v hroničeskom ėksperimente [en russe]
Des animaux exposés à des engrais à base de sulfate de potassium et de sulfate de potassium-magnésium présentaient une irritation du tissu pulmonaire et du tractus respiratoire. Des expériences de longue durée ont révélé chez eux la présence de certaines altérations physiologiques et biologiques, notamment une inhibition de l'activité enzymatique, un déséquilibre acido-basique et une leucocytose. Sur la base des données obtenues, l'auteur recommande de fixer à 15mg/m3 la valeur-seuil de concentration des engrais à base de sulfate de potassium et de sulfate de potassium-magnésium.
Gigiena truda i professional'nye zabolevanija, mars 1984, n°3, p.47-49. 6 réf.

CIS 85-732 Manutention et entreposage du soufre solide
Handling and storage of solid sulfur [en anglais]
Au sommaire de cette notice d'information: identification des risques dus à l'exposition aux poussières de soufre; description des techniques et équipements de prévention.
National Safety Council, 444 North Michigan Ave., Chicago, IL 60611, USA, rév. 1984. 4p. Bibl.

CIS 85-776 Màgliaro A., Iannaccone S., Màgliaro N.
Pathologie cardiaque et respiratoire d'origine professionnelle chez les travailleurs du soufre
La patologia cardiaca e respiratoria di origine professionale nei lavoratori dello zolfo [en italien]
Résultats de tests spirométriques et d'examens électrocardiographiques auxquels ont été soumis 200 mineurs employés actuellement ou antérieurement dans une soufrière (ancienneté: 5-30 ans): réductions significatives de la capacité vitale (moyenne 30%) et du VEMS (25-30%); augmentations du volume résiduel relatif (29% chez les mineurs de 39-45 ans, 57% chez les mineurs de plus de 66 ans) et de la relation volume résiduel/capacité pulmonaire totale (de 36 à 43% selon l'âge); altérations significatives de la fonction cardiaque chez 20% des sujets (troubles de la conduction auriculoventriculaire et de la conduction dans les vaisseaux sanguins de côté droit du corps). Hypothèses concernant l'étiologie de ces changements.
Rivista di medicina del lavoro ed igiene industriale, avr.-juin 1984, vol.8, n°2, p.109-117. 8 réf.

CIS 85-750 Wilcosky T.C., Checkoway H., Marshall E.G., Tyroler H.A.
Mortalité due au cancer et exposition aux solvants dans l'industrie du caoutchouc
Cancer mortality and solvent exposures in the rubber industry [en anglais]
Une enquête cas-témoin portant sur une cohorte de 6678 personnes a permis de comparer les antécédents d'exposition aux solvants d'un échantillon aléatoire (corrigé pour l'âge) de 20% de la cohorte avec ceux des membres de la cohorte morts entre 1964 et 1973 de divers types de cancer (estomac, appareil respiratoire, prostate, lymphosarcome, leucémie lymphatique). Seul le lymphosarcome et la leucémie lymphatique ont pu être associés positivement avec des expositions potentielles aux solvants. La leucémie lymphatique était fortement liée à l'exposition au tétrachlorure de carbone et aux disulfure de carbone. Le benzène n'a pu être associé de façon significative à aucun des cancers.
American Industrial Hygiene Association Journal, déc. 1984, vol.45, n°12, p.809-811. 18 réf.

CIS 85-848 Kangas J., Jäppinen P., Savolainen H.
Exposition à l'hydrogène sulfuré, aux mercaptans et au dioxyde de soufre dans l'industrie de la pâte à papier
Exposure to hydrogen sulfide, mercaptans and sulfur dioxide in the pulp industry [en anglais]
Une enquête d'hygiène portant sur 10 usines en Finlande a révélé des concentrations dans l'air allant de 0 à 20ppm de H2S, 0 à 15ppm de méthanethiol et de sulfure de diméthyle, 0 à 1,5ppm de disulfure de diméthyle et jusqu'à 20ppm de SO2. Les travailleurs exposés se plaignaient de céphalées et d'une diminution de leur capacité de concentration. Leur absentéisme maladie était plus élevé que celui d'un groupe-témoin. Les concentrations de contaminants et les problèmes de santé variaient selon le procédé utilisé dans chaque usine.
American Industrial Hygiene Association Journal, déc. 1984, vol.45, n°12, p.787-790. 13 réf.

CIS 85-456 Rosier J., Vanhoorne M., van Peteghem C.
Historique et évolution actuelle en matière de surveillance biologique de l'exposition industrielle au sulfure de carbone
Historiek en hedendaagse trends in de biologische monitoring bij industriële expositie aan koolstofdisulfide [en néerlandais]
Pour le moment, le seul test d'exposition au sulfure de carbone (CS2) reconnu par l'Organisation mondiale de la santé est celui de l'azoture d'iode urinaire. Mais ce test présente l'inconvénient de ne pas pouvoir être utilisé pour les niveaux d'exposition peu élevés qui correspondent aux valeurs-seuils du CS2 proposées par le NIOSH. La découverte d'un métabolite urinaire du CS2, l'acide thio-2 thiazolidinecarboxylique-4 ouvre de nouvelles perspectives pour l'évaluation de l'exposition au CS2, car ce métabolite peut être mis en évidence dans les urines des travailleurs exposés à de très faibles concentrations de CS2 dans l'air.
Tijdschrift voor sociale gezondheidszorg, 29 août 1984, vol.62, n°17, p.665-669. Illus. 32 réf.

CIS 85-450 Nurminen M., Hernberg S.
Mortalité par cancer chez les travailleurs exposés au sulfure de carbone
Cancer mortality among carbon disulfide-exposed workers [en anglais]
Une enquête prospective de 15 années conduite sur 2 cohortes constituées de 343 travailleurs d'une fabrique de rayonne exposés au sulfure de carbone (CS2) et d'un nombre analogue de travailleurs d'une fabrique de papier non exposés a donné des chiffres de mortalité par cancer du poumon plus faibles chez les travailleurs de la rayonne que chez les témoins. Le rapport des taux de mortalité n'était, toutefois, pas significatif (0,46). Dans les 2 cohortes, 10 cas de décès dus à d'autres néoplasmes ont été dénombrés. Par rapport au taux des décès enregistrés en 1975 pour l'ensemble de la population finlandaise, les taux de décès par cancer des poumons relevés chez les travailleurs de la rayonne restaient favorables, mais aucun des taux relatifs ne différait d'une manière significative de la norme générale. Les autres causes de décès, principalement les maladies cardiovasculaires, ont été comptabilisées grâce à des techniques reposant sur l'utilisation de tables de mortalité. Les travailleurs de la rayonne étaient fumeurs dans une proportion de 55% (contre 49% chez les travailleurs de l'industrie du papier). Dans des conditions d'exposition modérée, le CS2 ne paraît pas cancérogène.
Journal of Occupational Medicine, mai 1984, vol.26, n°5, p.341. 4 réf.

CIS 85-233 Nœuvéglise J.
Travaux en égouts et stations d'épuration
Récit d'accidents graves ou mortels par intoxication à l'hydrogène sulfuré; cas d'explosion; exposé des symptômes de la leptospirose et des autres maladies infectieuses auxquelles sont exposés ces travailleurs. Mesures de prévention: hygiène corporelle, vestimentaire et collective (désinfection, dératisation des locaux), visite médicale d'embauche et vaccinations. Prévention pendant les travaux: contrôle de l'atmosphère, ventilation, etc. En annexe: liste du matériel de protection collective et individuelle, risques non spécifiques aux égoutiers, réglementation française.
Cahiers des Comités de prévention du bâtiment et des travaux publics, 1984, n°3, p.22-26. Illus.

CIS 85-98 Kolmodin-Hedman B., Swensson Å.
Groupe d'experts des pays nordiques pour la documentation sur les valeurs-seuils - 48. Dioxyde de soufre
Nordiska expertgruppen för gränsvärdesdokumentation - 48. Svaveldioxid [en suédois]
Etude bibliographique critique en vue de l'établissement d'une valeur-seuil pour le dioxyde de soufre. L'exposition à de faibles concentrations (>3mg SO2/m3) provoque une bronchostriction et une résistance accrue des voies aériennes; la bronchostriction cesse rapidement une fois que l'exposition est terminée. L'exposition à des concentrations plus fortes donne lieu à une irritation du nez et de la gorge; cette irritation devient insupportable lorsque les concentrations atteignent 130-160mg/m3. De telles concentrations provoquent des lésions sérieuses aux muqueuses des bronches. Des concentrations massives, telles qu'elles peuvent se produire lors d'accidents, donnent lieu à un ¿dème pulmonaire et à une pneumonie toxique. Une exposition de singes et de chiens à 3-13mg/m3 pendant 2 ans n'a pas causé des lésions détectables aux organes respiratoires. D'après les données disponibles, l'on peut affirmer qu'une concentration moyenne de 13mg/m3 ne contribuera pas à une accélération du déclin dû au vieillissement des variables spirométriques. En annexe: valeurs-seuils établies dans 21 pays pour le SO2; méthode de prélèvement et d'analyse.
Arbetarskyddsstyrelsen, 171 84 Solna, Suède, 1984. 63p. 131 réf.

CIS 85-129 Rosier J., Billemont G., Van Peteghem C., Vanhoorne M., Grosjean R., Van de Walle A.
Relation entre le test à l'azoture d'iode et le test à l'ATTC en cas d'exposition au sulfure de carbone
Relation between the iodine azide test and the TTCA test for exposure to carbon disulphide [en anglais]
Description d'une méthode d'évaluation de l'exposition au sulfure de carbone qui procède au dosage de l'acide thio-2 thiazolidine-4 carboxylique (ATTC) urinaire. Il est préférable d'employer cette méthode plutôt que celle à l'azoture d'iode qui est susceptible de donner de faux résultats positifs et dont l'interprétation comprend un élément fortement subjectif. L'augmentation des concentrations urinaires d'ATTC apparue au cours des heures postées dans une usine de viscose était bien en corrélation avec les niveaux d'exposition au sulfure de carbone. Cette corrélation était pratiquement parfaite lorsque les échantillons d'urine contenant des concentrations de créatinine inférieures à 1mg/mL et supérieures à 3mg/mL n'étaient pas pris en considération.
British Journal of Industrial Medicine, août 1984, vol.41, n°3, p.412-416. Illus. 14 réf.

CIS 85-121 Oliver L.C., Weber R.P.
Douleurs thoraciques chez des travailleurs du caoutchouc exposés au sulfure de carbone et formation de méthémoglobine
Chest pain in rubber chemical workers exposed to carbon disulphide and methaemoglobin formers [en anglais]
Etude des douleurs thoraciques et/ou des coronaropathies chez 94 travailleurs d'une usine de fabrication de caoutchouc exposés au sulfure de carbone (CS2) et à des amines aromatiques entraînant la formation de méthémoglobine; comparaison avec 87 témoins. Les travailleurs et les témoins ont été appariés afin d'éliminer les facteurs de risque connus, susceptibles d'engendrer des coronaropathies, et la relation entre exposition aux produits chimiques et pathologie a été évaluée. Les douleurs thoraciques et les angines de poitrine étaient significativement associées à l'exposition. Les ECG anormaux étaient plus nombreux dans le groupe des sujets exposés, mais la différence n'était pas significative. Il n'a pas été démontré que l'exposition avait un effet aigu sur le c¿ur.
British Journal of Industrial Medicine, août 1984, vol.41, n°3, p.296-304. Illus. 24 réf.

CIS 84-1945 Kulle J.J., Sauder L.R., Shanty F., Kerr H.D., Farrell B.P., Miller W.R., Milman J.H.
Effets du dioxyde de soufre et de sulfate d'ammonium sur la fonction pulmonaire et la réactivité bronchique de sujets humains
Sulfur dioxide and ammonium sulfate effects on pulmonary function and bronchial reactivity in human subjects [en anglais]
Les effets de l'exposition à 1ppm de dioxyde de soufre et à 500µg/m3 de poussières respirables de sulfate d'ammonium ont été évalués chez 20 sujets non fumeurs au cours de périodes de 4h (comprenant des exercices d'une durée de 15min passées dans une chambre d'exposition). La réponse à l'exposition était mesurée à l'aide d'épreuves de la fonction pulmonaire et de la réactivité bronchiale à la méthacholine. Aucun changement significatif n'a été observé après des expositions aux 2 contaminants, séparés ou combinés.
American Industrial Hygiene Association Journal, mars 1984, vol.45, n°3, p.156-161. 33 réf.

CIS 84-1629 Kring E.V., Damrell D.J., Henry T.J., DeMoor H.M., Basilio A.N., Simon C.E.
Evaluation en laboratoire et sur le terrain d'un nouvel échantillonneur passif colorimétrique pour le dosage dans l'air de l'hydrogène sulfuré
Laboratory validation and field verification of a new passive colorimetric air monitoring badge for sampling hydrogen sulfide in air [en anglais]
Cet échantillonneur a été vérifié pour une plage de concentrations de 1,8 à 164ppm-h (0,23-21ppm H2S pendant 8h). L'analyse est basée sur la méthode colorimétrique au bleu de molybdène du Texas Air Control Board; après un développement colorimétrique, les solutions des badges exposés sont dosées à l'aide d'un spectrophotomètre réglé à 580nm et de cellules de 10mm. L'exactitude globale est de ±16%; les variations de température (10-40°C), l'humidité relative et la vitesse de l'air à la face (0,6-76m/s) n'ont pas d'effet sur le rendement du badge. Les badges non exposés sont stables pendant 12 mois sous réfrigération ou 2 mois à la température ambiante. Les badges exposés peuvent être entreposés pendant 1 semaine à la température ambiante ou 1 mois sous réfrigération. La présence d'autres contaminants ne produit aucune interférence significative.
American Industrial Hygiene Association Journal, janv. 1984, vol.45, n°1, p.1-9. Illus. 34 réf.

CIS 84-414 Girard-Wallon C., Aubrun J.C.
Dérivés organiques du soufre
Cette revue générale, partagée en six groupes définis en fonction des éléments constitutifs, étudie successivement les thiols ou mercaptans, thiahydrocarbures, sulfures, disulfures et épisulfures, les hydroxymercaptans et dérivés, sulfoxydes, sulfones, sultones, sulfonates, sulfates, les thioamides, thioaminoacides, sulfamides, thiocarbamides, thiocarbamates, thiocyanates, thiazoles et thiazines, les dérivés thiohalogénés et thiophosphorés, indiquant pour chacun de ces produits les propriétés physico-chimiques, les utilisations industrielles et la toxicité. Un dernier chapitre concerne les mesures de prévention et de protection: valeurs limites d'exposition lorsqu'elles existent, mesures de concentrations sur les lieux de travail et enfin la réparation tant dans le régime général que dans le régime agricole, ainsi que les maladies à caractère professionnel.
Encyclopédie médico-chirurgicale, 18, rue Seguier, 75006 Paris, France, 1983. Intoxications, 16058 U10, 10-1983, 16p. 35 réf.

1983

CIS 89-1777
Commission de l'URSS pour le PNUE
Disulfure de carbone
Carbon disulfide [en anglais]
Fiche toxicologique. Limite d'exposition (URSS): MAC = 1mg/m3.
Centre des projets internationaux, GKNT, Moskva, URSS, 1983. 27p. 137 réf.

< précédent | 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10, 11 ...12 | suivant >