ILO Home
Go to the home page
Site map | Contact us English | Español
view in a printer-friendly format »

Isocyanates - 406 saisies trouvées

Vos critères de recherche sont

  • Isocyanates

1991

CIS 96-476 Diisocyanate de naphtylène
Diisocianato de 1,5-naftileno [en espagnol]
Version espagnole de la future carte IPCS ICSC 0653. Carte internationale de sécurité sur les substances chimiques. Effets d'une exposition de courte durée: irritation des yeux, de la peau et des voies respiratoires; réactions asthmatiques. Effets d'une exposition de longue durée: sensibilisation de la peau; asthme; peut avoir des effets sur les poumons.
Instituto Nacional de Seguridad e Higiene en el Trabajo, Ediciones y Publicaciones, c/Torrelaguna 73, 28027 Madrid, Espagne, 1991. 2p.

CIS 93-555 Sesana G., Nano G., Baj A.
Nouvel outil d'échantillonnage des isocyanates en suspension dans l'air
A new tool for sampling airborne isocyanates [en anglais]
Présentation d'un nouveau système d'échantillonnage mettant en œuvre des sorbants solides dans un tube pour le dosage des isocyanates en suspension dans l'air (2,4-2,6 diisocyanate de toluène, diisocyanate d'hexaméthylène et 4,4' diisocyanate de diaminodiphénylméthane). Comparaison de cette méthode avec la méthode P&CAM 5505 du National Institute for Occupational Safety and Health (révision n°1). Les tests expérimentaux ont donné des résultats très voisins de ceux obtenus au moyen de la méthode du NIOSH.
American Industrial Hygiene Association Journal, mai 1991, vol.52, n°5, p.183-186. Illus. 13 réf.

CIS 93-235 Mapp C.E.
Effets nocifs des isocyanates sur la santé
Isocianati - Effetti dannosi sulla salute [en italien]
Ce document décrit les effets biologiques les plus nocifs de l'exposition aux isocyanates sur la santé, et en particulier ceux du diisocyanate de toluylène. Il n'a pas simplement pour but de faire le bilan de la littérature existante sur le sujet, mais il a pour intention d'encourager l'approfondissement des recherches à venir sur le mécanisme d'action, les caractéristiques chimiques, les dégagements dans l'environnement, l'exposition, le devenir, les effets délétères, la cancérogénicité et la mutagénicité des isocyanates.
Medicina del lavoro, juil.-août 1991, vol.82, n°4, p.328-335. 66 réf.

CIS 93-77 Diisocyanate de toluylène-2,4
2,4-Toluene diisocyanate [en anglais]
Carte internationale de sécurité sur les substances chimiques. Effets d'une exposition de courte durée: symptômes différés; irritation des yeux, de la peau et des voies respiratoires; asthme. Effets d'une exposition de longue durée: sensibilisation de la peau; asthme; peut affecter les poumons; cancérogène humain possible.
Office des publications officielles des Communautés européennes, 2985 Luxembourg, Grand-Duché de Luxembourg; Programme international sur la sécurité des substances chimiques (IPCS), Organisation mondiale de la Santé, 1211 Genève 27, Suisse, 1991. 2p.

CIS 92-1820 Diisocyanate de diphénylméthane
Methylene bisphenyl isocyanate [en anglais]
Carte internationale de sécurité sur les substances chimiques. Effets d'une exposition de courte durée: irritant; œdème pulmonaire; asthme. Effets d'une exposition de longue durée: sensibilisation de la peau; réactions asthmatiques.
Office des publications officielles des Communautés européennes, 2985 Luxembourg, Grand-Duché de Luxembourg; Programme international sur la sécurité des substances chimiques (IPCS), Organisation mondiale de la Santé, 1211 Genève 27, Suisse, 1991. 2p.

CIS 92-1800 Diisocyanate d'hexaméthylène
Hexamethylene diisocyanate [en anglais]
Carte internationale de sécurité sur les substances chimiques. Effets d'une exposition de courte durée: irritation des yeux, de la peau et des voies respiratoires; réactions asthmatiques. Effets d'une exposition de longue durée: sensibilisation de la peau; asthme.
Office des publications officielles des Communautés européennes, 2985 Luxembourg, Grand-Duché de Luxembourg; Programme international sur la sécurité des substances chimiques (IPCS), Organisation mondiale de la Santé, 1211 Genève 27, Suisse, 1991. 2p.

CIS 92-1533 Finotto S., Fabbri L.M., Rado V., Mapp C.E., Maestrelli P.
Augmentation du nombre de lymphocytes positifs CD8 et des éosinophiles dans le sang périphérique des sujets et réactions asthmatiques différées induites par le diisocyanate de toluylène
Increase in numbers of CD8 positive lymphocytes and eosinophils in peripheral blood of subjects with late asthmatic reactions induced by toluene diisocyanate [en anglais]
L'asthme professionnel induit par le diisocyanate de toluylène (TDI) présente quelques traits communs avec l'asthme allergique, mais le mécanisme d'action du TDI reste encore mal expliqué. Dix sujets sensibilisés après inhalation du TDI ont été examinés. On a mesuré le volume expiratoire maximal par seconde et des prises de sang veineux étaient effectuées avant et à plusieurs reprises après exposition. De l'air filtré a été enployé aux fins de comparaison. On a procédé à la numération différentielle des leucocytes et à des analyses phénotypiques par immunofluorescence des cellules mononucléaires à l'aide d'anticoprs monoclonaux. Cinq sujets montraient une réaction et 5 autres une réaction différée. Chez ces derniers, le pourcentage de lymphocytes positifs pour le CD8 augmentait 8h après l'exposition au TDI. Les phénomènes engendrés par l'exposition au TDI chez des sujets sensibilisés se traduisent par des variations de la fonction pulmonaire et des manifestations générales plus durables que la bronchoconstriction affectant les lymphocytes suppresseurs/cytotoxiques et les éosinophiles. Les résultats suggèrent que les manifestations asthmatiques différées constatées pourraient être considérées comme une réaction immunologique au TDI ou à ses composés.
British Journal of Industrial Medicine, fév. 1991, vol.48, n°2, p.116-121. Illus. 24 réf.

CIS 92-1648 Boeniger M.F.
Concentrations de TDI et total d'isocyanates réactifs dans l'air de trois manufactures de polyuréthane souple
Air concentrations of TDI and total reactive isocyanate group in three flexible polyurethane manufacturing facilities [en anglais]
Pour étudier la possibilité d'exposition des travailleurs au diisocyanate de toluène (TDI), des enquêtes ont été effectuées dans 2 grandes usines de pièces en mousse polyuréthane souple moulée et dans une usine de fabrication et de finition de plaques de mousse souple. Il ressort de l'analyse des échantillons d'air que les concentrations d'isocyanate varient d'une usine à l'autre, probablement en fonction des opérations effectuées, des mesures de prévention technique adoptées et de la conception des locaux. Dans les 2 manufactures de mousse moulée, les niveaux d'exposition individuelle étaient supérieurs à 35µg/m3, qui est la norme recommandée par le NIOSH (National Institute for Occupational Safety and Health). Les ouvriers de la chaîne de coulage étaient généralement plus exposés que les ouvriers de la finition. Cependant, on a constaté dans certaines opérations de finition que la dégradation thermique du caoutchouc mousse pouvait libérer des substances toxiques dans l'air, notamment du TDI. Partout dans les usines, la concentration de l'isomère-2,6 était généralement aussi sinon plus élevée que la concentration de l'isomère-2,4. Le dosage total des isocyanates réactifs a été effectué au moyen de la méthode NIOSH 5505.
Applied Occupational and Environmental Hygiene, oct. 1991, vol.6, n°10, p.853-858. Illus. 15 réf.

CIS 91-1791 Isocyanate de méthyle
Methyl isocyanate [en anglais]
Carte internationale de sécurité sur les substances chimiques. Effets d'une exposition de courte durée: absorption percutanée; symptômes d'exposition différés; corrosion des yeux, de la peau et des voies respiratoires; œdème pulmonaire; réactions asthmatiques. Effets d'une exposition de longue durée: dermatoses; asthme; maladies respiratoires.
Office des publications officielles des Communautés Europèennes, 2985 Luxembourg, Grand-Duché de Luxembourg; Programme international sur la sécurité des substances chimiques (IPCS), Organisation mondiale de la Santé, 1211 Genève 27, Suisse, 1991. 2p.

CIS 91-1871 Moscato G., Dellabianca A., Vinci G., Candura S.M., Bossi M.C.
Asthme provoqué par le diisocyanate de toluène: observations cliniques et réponse bronchique chez 113 sujets ayant des symptômes respiratoires d'origine professionnelle
Toluene diisocyanate-induced asthma: Clinical findings and bronchial responsiveness studies in 113 exposed subjects with work-related respiratory symptoms [en anglais]
Rapport d'observations cliniques et de résultats de provocation respiratoire au diisocyanate de toluène (DIT) et à la méthacholine chez 113 sujets ayant des antécédents d'exposition au DIT et de symptômes respiratoires liés à leur travail. Seul un certain nombre de sujets (40,7%) étaient atteints d'asthme dû à l'isocyanate diagnostiqué par provocation respiratoire au DIT. La plupart des réactions étaient doubles (30,4%) ou tardives (41,3%). L'intervalle entre la dernière exposition en milieu de travail et la provocation spécifique était beaucoup plus court chez ceux qui ont réagi, et au sein de ce groupe, la diminution du nombre de réactions immédiates au DIT était inversement proportionnelle à la longueur de l'intervalle. Les réponses positives à la méthacholine étaient sensiblement plus nombreuses chez ceux qui avaient réagi et leur VEMS DP15 (dose de méthacholine provoquant une chute de 15% du volume expiratoire maximum en une seconde) moyen était sensiblement plus bas (réactions: 557µg, écart type 92,3; non-réactions: 1346µg, écart type 128, P < 0,01). La provocation à la méthacholine n'a pas permis d'identifier les sujets atteints d'asthme dû à l'isocyanate.
Journal of Occupational Medicine, juin 1991, vol.33, n°6, p.720-725. Illus. 39 réf.

CIS 91-1278
Werkgroep van Deskindigen ter vaststelling van MAC-waarden (Comité d'experts néerlandais pour les normes du travail)
Valeurs-limites d'exposition professionnelle aux diisocyanates recommandées sur une base médicale
Health-based recommended occupational exposure limits for diisocyanates [en anglais]
Evaluation des risques d'atteinte à la santé liés à une exposition aux diisocyanates: TDI (diisocyanate de toluylène), MDI (diisocyanate de diphénylméthane), HDI (diisocyanate d'hexaméthylène), NFI (diisocyanate de naphtylène) et IPDI (diisocyanate d'isophorone). Au sommaire: production, utilisations et sources; surveillance environnementale et biologique; limites d'exposition professionnelle dans différents pays; toxicocinétique; effets toxiques (toxicité aiguë, toxicité à long terme/cancérogénicité). Une analyse des données disponibles a conduit à recommander les limites d'exposition professionnelle suivantes: TDI: VME 36µg/m3 (5ppb), VLE 145µg/m3 (20ppb); MDI: VME 52µg/m3 (5ppb), VLE 208µg/m3 (20ppb); HDI: VME 35µg/m3 (5ppb), VLE 140µg/m3 (20ppb); NDI: VME 44µg/m3 (5ppb), VLE 175µg/m3 (20ppb); IPDI: VME 46µg/m3 (5ppb), VLE 185µg/m3 (20ppb). Résumé en néerlandais.
Ministerie van Sociale Zaken en Werkgelegenheid, Directoraat-Generaal van de Arbeid, Postbus 90804, 2509 LV Den Haag, Pays-Bas, 1991. 70p. 123 réf.

1990

CIS 94-821 TDI
TDI [en allemand]
Fiche toxicologique. Nom complet: diisocyanate de toluylène. Phrases de risques et conseils de prudence (Union européenne); risques d'incendie et d'explosion; lutte contre le feu; stockage; premiers soins; surveillance médicale; élimination des déchets et des débords; étiquetage; limites d'exposition (MAK): 0,07mg/m3 (1989).
Allgemeine Unfallversicherungsanstalt, Abteilung für Unfallverhütung und Berufskrankheitenbekämpfung, Adalbert-Stifter-Strasse 65, 1200 Wien, Autriche, 1990. 3p.

CIS 94-803 MDI
MDI [en allemand]
Fiche toxicologique. Phrases de risques et conseils de prudence (Union européenne); risques d'incendie et d'explosion; lutte contre le feu; stockage; premiers soins; surveillance médicale; élimination des déchets et des débords; étiquetage; limites d'exposition (MAK): 0,1mg/m3 (1989).
Allgemeine Unfallversicherungsanstalt, Abteilung für Unfallverhütung und Berufskrankheitenbekämpfung, Adalbert-Stifter-Strasse 65, 1200 Wien, Autriche, 1990. 3p.

CIS 94-1030 Isocyanates
Isocyanate [en allemand]
Cette brochure traite des risques d'exposition aux isocyanates aromatiques et aliphatiques pour la santé (diisocyanate de diphénylméthane, diisocyanate de toluène, diisocyanate d'hexaméthylène, diisocyanate d'isophorone, diisocyanate de naphtylène, diisocyanate de diphénylméthane), des symboles d'étiquetage, des risques d'incendie et d'explosion, du stockage, de la surveillance médicale des travailleurs et des premiers soins.
Allgemeine Unfallversicherungsanstalt, Abteilung für Unfallverhütung und Berufskrankheitenbekämpfung, Adalbert-Stifter-Strasse 65, 1200 Wien, Autriche, 1990. 7p. Illus.

CIS 93-1633 Benvenuti F., Conte C., Forte U., Marchiori A., Monaco E., Sernia S.
Risques d'exposition aux isocyanates dans la production et le traitement de la mousse de polyuréthane (Note II: questions de santé et d'environnement liées aux opérations de finissage)
Il rischio da esposizione ad isocianati nella produzione e lavorazione di poliuterani espansi (nota II: aspetti igienico-ambientali connessi con le operazioni di finitura) [en italien]
Cette étude a été effectuée dans le but de vérifier l'existence de risques d'exposition aux isocyanates libres pendant les opérations de finissage où entrent des masses de polyuréthane, de déterminer les améliorations techniques qu'il est possible d'apporter à l'étape des opérations de coupe et de s'assurer de leur efficacité. L'échantillonnage des isocyanates a été effectué par prélèvement d'air et par lavage et celui des poussières de résines synthétiques par prélèvement d'air et filtrage au moyen de filtres à membrane micropores. On a constaté que, dans le cas des mousses rigides, des isocyanates libres ainsi que des quantités importantes de poussières respirables sont libérés dans l'atmosphère pendant les opérations de coupe. Il existe donc une conjonction de deux phénomènes: l'émission de particules et la libération de fumées d'isocyanates, conjonction dont les caractéristiques toxicologiques sont radicalement différentes de celles des deux composants pris individuellement. Il est donc nécessaire d'équiper les ateliers de finissage de polyuréthane de systèmes d'élimination des émissions et notamment de systèmes d'aspiration et autres équipements d'assainissement de l'air dans les zones où s'effectuent les opérations de coupe.
Prevenzione oggi, avr.-juin 1990, vol.2, n°2, p.22-33. Illus. 10 réf.

CIS 93-1632 Benvenuti F., Conte C., Giambattistelli S., Lupini M.A., Sernia S.
Risques d'exposition aux isocyanates dans la production et le traitement de la mousse de polyuréthane (Note I: questions de santé et d'environnement liées aux techniques de production et d'assainissement des ambiances de travail)
Il rischio da esposizione ad isocianati nella produzione e lavorazione di poliuretani espansi (nota I: problemi igienico-ambientali connessi con la tecnologia di produzione e bonifica ambientale) [en italien]
Cette étude traite de la pollution due aux isocyanates dans les usines de production de mousse de polyuréthane, en fonction notamment des aspects technique et ingénierie des équipements d'assainissement de l'air. Les résultats des prélèvements d'ambiance font ressortir la nécessité d'installer des systèmes d'aspiration au bon gabarit, en fonction de la répartition des sources de pollution liées au processus de production.
Prevenzione oggi, avr.-juin 1990, vol.2, n°2, p.10-19. Illus. 7 réf.

CIS 92-1976 Lee H.S., Wang Y.T., Phoon W.H., Poh S.C.
Asthme professionnel dû aux isocyanates à Singapour
Occupational asthma due to isocyanates in Singapore [en anglais]
Description de neuf cas d'asthme professionnel dû aux isocyanates. Les isocyanates en cause étaient le diisocyanate de toluylène, le diisocyanate de diphénylméthane et les polyisocyanates. L'intérêt de l'anamnèse professionnelle d'un malade asthmatique, ainsi que l'importance d'un diagnostic précoce et d'un changement d'affectation sont soulignés.
Singapore Medical Journal, 1990, vol.31, p.434-438. Illus. 20 réf.

CIS 92-1306 Rosenberg N., Gervais P.
Affections respiratoires dues aux isocyanates organiques. 2. Prévalence, diagnostic, évolution et prévention de l'allergie respiratoire
La pathologie respiratoire des isocyanates organiques fait l'objet de 2 fiches d'allergologie respiratoire. Une première aborde la chimie des isocyanates et ses implications physiopathologiques (signalée sous la référence CIS 92-1305). Cette deuxième fiche traite des aspects médicaux en rapport avec l'activité professionnelle: prévalence parmi les professions exposées (asthme, pneumopathie d'hypersensibilité, association asthme-alvéolite), diagnostic en milieu de travail, confirmation en milieu spécialisé, évolution, prévention médicale et technique, réparation.
Documents pour le médecin du travail, 4e trimestre 1990, n°44, p.391-395. 46 réf.

CIS 92-1305 Rosenberg N., Gervais P.
Affections respiratoires dues aux isocyanates organiques. 1. La chimie des isocyanates et ses implications physiopathologiques
Cette première partie aborde la chimie des isocyanates pour permettre de comprendre la plupart des difficultés rencontrées dans l'étude des conséquences respiratoires de l'inhalation de ces molécules, notamment les incertitudes actuelles sur la physiopathologie et dans la mise au point d'un test diagnostique fiable et inoffensif. La prévalence, le diagnosic, l'évolution de l'allergie respiratoire et sa prévention font l'objet de la 2e partie (voir CIS 92-1306).
Documents pour le médecin du travail, 3e trimestre 1990, n°43, p.227-232. Illus. 35 réf.

CIS 92-190 Andersson N., Ajwani M.K., Mahashabde S., Tiwari M.K., Kerr Muir M., Mehra V., Ashiru K., Mackenzie C.D.
Effets oculaires et effets divers tardifs de l'exposition à l'isocyanate de méthyle: suivi de 93% des cohortes exposées et non exposées à Bhopal
Delayed eye and other consequences from exposure to methyl isocyanate: 93% follow up of exposed and unexposed cohorts in Bhopal [en anglais]
Une enquête de 3 années conduite auprès de 93% des survivants de la catastrophe de Bhopal ainsi qu'auprès de témoins a révélé l'existence d'un excédent d'irritation oculaire, d'infection des paupières et de cataracte et une baisse de l'acuité visuelle chez les sujets exposés. Les cas de dyspnée étaient 2 fois plus fréquents dans les grappes fortement exposées que dans les grappes faiblement exposées, une tendance que les différences d'âge ou d'habitudes tabagiques ne suffiraient pas à expliquer. Une analyse cas-témoins des résultats d'examens pratiqués à la clinique ophtalmologique de Bhopal a révélé l'existence d'un risque accru de trachome (40%), d'autres infections des paupières (36%) et de symptômes d'irritation des yeux (45%) chez les sujets antérieurement exposés. Ainsi, dans le "syndrome oculaire de Bhopal", une guérison complète de l'érosion superficielle interpalpébrale initiale peut laisser subsister un risque élevé d'infection oculaire, d'hypersensibilité (irritation, larmoiement et phlyctènes), voire de cataracte. Il reste à déterminer s'il ne s'agit là que d'un aspect d'une maladie plus généralisée, conséquence d'une exposition antérieure à l'isocyanate de méthyle, ou si seuls les yeux sont affectés.
British Journal of Industrial Medicine, août 1990, vol.47, n°8, p.553-558. 16 réf.

CIS 91-1185 Sjögren B., Ulfvarson U.
Groupe d'experts des pays nordiques pour la documentation sur les limites d'exposition professionnelle - 90. Gaz et fumées de soudage
Nordiska Expertgruppen för Gränsvärdesdokumentation - 90. Svetsgaser och svetsrök [en suédois]
Le soudage sous de nombreuses formes entraîne l'apparition de bronchites chroniques chez les soudeurs longtemps exposés. Chez les soudeurs employés dans des chantiers navals, on a également observé une obstruction des voies respiratoires. L'exposition au chrome hexavalent, aux isocyanates et à l'ozone, ainsi que le soudage de pièces d'acier recouvertes de peinture aux résines époxydes, peuvent se traduire par une obstruction réversible des bronches. L'exposition à l'oxyde de cadmium, au dioxyde d'azote, à l'ozone et au phosgène peut déclencher un ¿dème pulmonaire. L'exposition à l'amiante, au chrome (VI) et au nickel présents aux postes de soudage comporte un risque de développement d'un cancer pulmonaire. L'exposition au plomb, au manganèse, voire à l'aluminium, peut affecter le système nerveux.
Arbetsmiljöinstitutet, Förlagstjänst, 171 84 Solna, Suède, 1990. 33p. Illus. 195 réf.

CIS 91-1201 Wass U., Belin L.
Méthode in vitro pour la prévision des propriétés de sensibilisation des produits chimiques inhalés
An in vitro method for predicting sensitizing properties of inhaled chemicals [en anglais]
Description d'une méthode de surveillance de la réactivité chimique en solution aqueuse au pH neutre et à une température de 37°C. Le produit chimique a été admis à réagir avec le peptide contenant de la lysine, la réaction étant surveillée par chromatographie en phase liquide de haute performance. Les acides simples, les bases et les solvants n'ont pas réagi avec le peptide, alors que les isocyanates, les anhydrides et le chloramine T, substances bien connues pour leurs propriétés sensibilisantes, ont réagi. Le test positif a suggéré nettement que, lors de l'inhalation, le produit chimique avait la propriété d'agir comme un haptène (semi-antigène) et de provoquer la sensibilisation. On a constaté que les isocyanates bloqués par le caprolactame, l'oxime de butanone, le diéthylester d'acide malonique ou par l'isonylphénol, ne réagissaient pas. Ces résultats indiquent un risque significativement réduit de réactions respiratoires lors du travail avec des isocyanates bloqués à la température ambiante.
Scandinavian Journal of Work, Environment and Health, juin 1990, vol.16, n°3, p.208-214. Illus. 63 réf.

CIS 91-1159 Alegre J., Morell F., Cobo E.
Symptômes respiratoires et fonction pulmonaire chez les travailleurs exposés aux poussières de liège, au diisocyanate de toluène et à la conidie
Respiratory symptoms and pulmonary function of workers exposed to cork dust, toluene diisocyanate and conidia [en anglais]
On a réalisé une étude transversale sur la subérose pour déterminer la prévalence des symptômes respiratoires et le niveau de la fonction pulmonaire chez des travailleurs de l'industrie du liège professionnellement exposés aux poussières de liège, aux composés de résine à base de diisocyanate de toluylène et à la conidie. Les rapports exposition-réponse ont révélé des associations spécifiques entre les poussières de liège et la bronchite chronique, entre le diisocyanate de toluylène et l'asthme, ainsi qu'entre la conidie et les symptômes d'alvéolite allergique extrinsèque. Les travailleurs exposés à ces facteurs de risque ont présenté des valeurs spirométriques moyennes réduites. Une corrélation significative entre la réduction de la fonction pulmonaire et la durée de l'exposition a été constatée chez les travailleurs exposés aux poussières de liège. Ces résultats suggèrent nettement que la subérose devrait en effet impliquer 3 affections différentes avec des facteurs de risque étiologiques différents, telles que l'hypersensibilité respiratoire due à la conidie, l'asthme résultant de l'exposition au diisocyanate de toluylène et l'obstruction pulmonaire chronique due à l'exposition aux poussières de liège.
Scandinavian Journal of Work, Environment and Health, juin 1990, vol.16, n°3, p.175-181. 49 réf.

CIS 91-888 Delfosse M., Laureillard J.
Cabines de peinture dans la carrosserie automobile - Dosage des isocyanates et des solvants - Conformité des cabines
Cette étude a comporté des mesures de pollution atmosphérique et des mesures aérauliques dans 45 cabines de peinture utilisées en carrosserie automobile. Un essai d'analyse comparative des résultats de ces mesures montre que les cabines aux caractéristiques éloignées de celles préconisées par la normalisation sont sujettes à une pollution importante surtout par les isocyanates, les cabines conformes étant peu polluées par ces derniers. Il s'avère que pour apprécier valablement l'importance des émanations, il est nécessaire de doser les prépolymères à fonctions isocyanates libres.
Cahiers de notes documentaires - Sécurité et hygiène du travail, 1er trimestre 1990, n°138, note n°1766-138-90, p.65-72. Illus. 6 réf. Annexe.

CIS 91-453 Tornling G., Alexandersson R., Hedenstierna G., Plato N.
Altération des fonctions pulmonaires et exposition aux diisocyanates (HDI et HDI-BT) chez des peintres en automobile: observations concernant les nouveaux examens pratiqués 6 ans après l'examen initial
Decreased lung function and exposure to diisocyanates (HDI and HDI-BT) in car repair painters: observations on re-examination 6 years after initial study [en anglais]
36 peintres en automobile et 115 témoins ont été invités, 6 ans après un examen initial, à subir des examens de contrôle comportant une mesure de la fonction pulmonaire et une estimation de l'exposition aux diisocyanates. Les peintres en automoblie étaient exposés en moyenne à 0,0015mg/m3 de diisocyanate d'hexaméthylène (HDI) et à 0,09mg/m3 de biuret du diisocyanate d'hexaméthylène (HDI-BT), mais étaient aussi fréquemment exposés à des pics d'exposition dépassant 2,0mg/m3 de HDI-BT pendant au moins 30 sec. Annuellement, les altérations de la fonction pulmonaire étaient plus fortes chez les peintres fumeurs que chez les témoins fumeurs: 95 contre 38mL pour la CVF, 61 contre 28mL pour le VEMS et 77 contre 30mL pour la CV. En revanche, aucune différence n'a été constatée entre les volumes pulmonaires des peintres non fumeurs et des témoins non fumeurs. Les altérations étaient en corrélation étroite avec la fréquence des pics d'exposition au HDI-BT, mais étaient indépendantes de l'exposition moyenne aux diisocyanates.
American Journal of Industrial Medicine, 1990, vol.17, n°3, p.299-310. Illus. Réf.bibl.

CIS 91-249
National Occupational Health and Safety Commission (Worksafe Australia)
Les isocyanates
Isocyanates [en anglais]
Guide de sécurité concernant l'identification et l'utilisation des isocyanates sur le lieu de travail. Au sommaire: les isocyanates les plus répandus dans l'industrie et leurs utilisations; risques d'atteinte à la santé (voies d'exposition, effets sur la santé); prévention et contrôles (évaluation, surveillance, limites d'exposition, contrôles techniques, équipement de protection individuelle, stockage, surveillance médicale, formation); soins et mesures d'urgence.
Australian Government Publishing Service, GPO Box 84, Canberra ACT 2601, Australie, juil. 1990. 16p. Illus. 9 réf.

CIS 90-2020 Narayan T.
Effets médicaux de la catastrophe de Bhopal: un bilan épidémiologique
Health impact of the Bhopal disaster: An epidemiological perspective [en anglais]
Etude bibliographique des recherches épidémiologiques occasionnées par la catastrophe de Bhopal (Inde). Une grande partie des données statistiques et de leur analyse est reproduite. Commentaire sur les études.
Economics and Political Weekly, 18 et 25 août 1990, p.1835-1846 et 1905-1914. 89 réf.

CIS 90-1616 Bagon D.A.
Schéma de contrôle de la qualité interlaboratoire du Health and Safety Executive pour les isocyanates
The Health and Safety Executive interlaboratory quality control scheme for isocyanates [en anglais]
Le schéma AQUA (Assurance de la qualité analytique) pour les isocyanates est lié à une méthode d'analyse spécifique, notamment la MDHA 25 utilisant la solution pipérazine 1-(2-méthoxyphényl) et la chromatographie en phase liquide de haute performance (voir CIS 84-1618). On fait la revue des résultats obtenus pendant les premiers 4 ans d'application du schéma, les indices de performance individuelle de laboratoire étant évalués par rapport aux indices de performance moyenne dans tous les laboratoires. La plupart des laboratoires inclus dans le schéma ont montré une nette amélioration du travail avec le temps. On a constaté également pendant cette période une diminution générale des différences entre les laboratoires.
Annals of Occupational Hygiene, fév. 1990, vol.34, n°1, p.77-83. 9 réf. Illus.

1989

CIS 91-1121
National Board of Labour Protection (Finlande)
Isocyanate de méthyle
Methyl isocyanate [en anglais]
Traduction en anglais de la fiche toxicologique signalée dans CIS 87-841. Liquide toxique (DL50 = 71mg/kg; TLV = 0,05mg/m3). Toxicité: irritation et lésions graves des yeux et de la peau au contact du liquide. Les vapeurs irritent les yeux et les voies respiratoires; elles peuvent provoquer un ¿dème pulmonaire à des concentrations élevées. Forme des oxydes d'azote toxiques en cas de décomposition à haute température. Codes d'étiquetage obligatoire en Europe: F, T, R12, R23, R24, R25, R36, R37, R38, R101, S9, S30, S43, S44, S101.
Centre international d'informations de sécurité et de santé au travail (CIS), Bureau international du Travail, 1211 Genève 22, Suisse, 1989. 2p.

CIS 90-1158 Alomar Serrallach G.
Ministerio de Trabajo y Seguridad Social
Risques et pathologie des isocyanates
Riesgos y patología por isocianatos [en espagnol]
Au sommaire de ce manuel et document technique d'information: utilisations industrielles des isocyanates; principaux cas d'intoxication; aperçu de la législation dans les pays de la CEE; récits d'intoxication dans la région de Catalogne (Espagne); mécanisme de l'action toxique (irritation, sensibilisation, effets d'une exposition intermédiaire, effets cancérogènes); recommandations visant la prévention et le traitement (expositions aiguë et chronique, incapacité due à l'exposition aux isocyanates, propositions pour l'amélioration de la législation en vigueur en Espagne).
Instituto Nacional de Seguridad e Higiene en el Trabajo, Torrelaguna 73, 28027 Madrid, Espagne, mars 1989. 166p. 223 réf.

CIS 90-761 Diisocyanate-2,4 de toluène
2,4-Toluene diisocyanate (2,4-TDI) [en anglais]
Fiche toxicologique. Toxicité: effets différés; irritation des yeux, de la peau et des voies respiratoires; brûlures chimiques; sensibilisation de la peau et des voies respiratoires; ¿dème pulmonaire; asthme allergique.
Centre canadien d'hygiène et de sécurité au travail, 250 rue Main est, Hamilton, Ontario L8N 1H6, Canada, 1989. 1p. Illus.

CIS 90-758 Diisocyanate de polyphénylméthane (PMPPI)
Polymethylene polyphenyl isocyanate (PMPPI) [en anglais]
Fiche toxicologique. Toxicité: effets différés; sensibilisation de la peau et des voies respiratoires; asthme allergique; ¿dème pulmonaire.
Centre canadien d'hygiène et de sécurité au travail, 250 rue Main est, Hamilton, Ontario L8N 1H6, Canada, 1989. 1p. Illus.

CIS 90-754 Diisocyanate de diphénylméthane (MDI)
Methylene bisphenyl isocyanate (MDI) [en anglais]
Fiche toxicologique. Toxicité: effets différés; sensibilisation de la peau et des voies respiratoires; asthme allergique; ¿dème pulmonaire.
Centre canadien d'hygiène et de sécurité au travail, 250 rue Main est, Hamilton, Ontario L8N 1H6, Canada, 1989. 1p. Illus.

CIS 90-746 Biuret d'hexaméthylène diisocyanate (Biuret de HDI)
Hexamethylene diisocyanate biuret (HDI Biuret) [en anglais]
Fiche toxicologique. Toxicité: effets différés; irritation des yeux, de la peau et des voies respiratoires; brûlures chimiques; sensibilisation de la peau et des voies respiratoires; ¿dème pulmonaire; asthme allergique.
Centre canadien d'hygiène et de sécurité au travail, 250 rue Main est, Hamilton, Ontario L8N 1H6, Canada, 1989. 1p. Illus.

CIS 90-745 Hexaméthylène diisocyanate (HDI)
Hexamethylene diisocyanate (HDI) [en anglais]
Fiche toxicologique. Toxicité: effets différés; irritation des yeux, de la peau et des voies respiratoires; brûlures chimiques; sensibilisation de la peau et des voies respiratoires; ¿dème pulmonaire; asthme allergique.
Centre canadien d'hygiène et de sécurité au travail, 250 rue Main est, Hamilton, Ontario L8N 1H6, Canada, 1989. 1p. Illus.

CIS 90-804 Thrasher J.D., Madison R., Broughton A., Gard Z.
Maladie des édifices et anticorps contre les conjugués albumine-formaldéhyde, diisocyanate de toluylène et anhydride trimellitique
Building-related illness and antibodies to albumin conjugates of formaldehyde, toluene diisocyanate, and trimellitic anhydride [en anglais]
Un cas de syndrome des édifices a été analysé sur le plan de la relation entre la fréquence des symptômes et la présence d'anticorps spécifiques des conjugués sérum albumine-formaldéhyde (HCHO), diisocyanate de toluylène (TDI), anhydride trimellitique (TMA) et composés organiques volatils (VOCs). Les concentrations de VOCs, de HCHO, de TDI et de TMA ne dépassaient pas les normes admissibles de l'OSHA et de l'ACGIH. Cependant, les concentrations de HCHO se situaient entre 0,05 et 0,08ppm. Les symptômes signalés étaient multiples; ils affectaient les yeux, le nez, les sinus, la gorge, les poumons, le système locomoteur et le système nerveux central. Des isotypes anti-HCHO, TDI et TMA ont été décelés chez 12 travailleurs à temps complet sur 14; aucun n'a pu être détecté chez un travailleur à temps partiel. Les données recueillies pourraient laisser supposer l'existence d'une réponse immunologique synergique aux produits chimiques en suspension dans l'air chez ces sujets. Une surveillance immunologique des personnes employées dans des locaux où l'on soupçonne la présence de produits chimiques pourrait se révéler utile lors des futures enquêtes sur le syndrome des édifices.
American Journal of Industrial Medicine, 1989, vol.15, n°2, p.187-195. Bibl.

CIS 90-534 Huynh C.K., Vu Duc T., Savolainen H.
Génération dynamique contrôlée d'aérosols standard de 1,6-hexaméthylène diisocyanate
Controlled dynamic generation of standard 1,6-hexamethylene diisocyanate aerosols [en anglais]
Description d'une méthode pour la génération dynamique d'atmosphères de l'aérosol de 1,6-hexaméthylène diisocyanate (HDI) de 70µg m-3 à 1,75mg m-3 fondée sur le contrôle précis de l'évaporation du liquide pur et de sa dilution dans l'air. L'installation se compose d'un vaporisateur en verre comportant un étage de séparation permettant d'éliminer les gouttelettes non-respirables (>10µm). Les concentrations de l'aérosol sont obtenues par le passage de l'air par le vaporisateur à une vitesse de 1,5-4,5 L.min-1 provoquant la génération dynamique de 0,01-0,25ppm de diisocyanate dans une chambre expérimentale de 8,55m3. La distribution de l'aérosol liquide est déterminée à l'aide d'un compteur optique, les concentrations de diisocyanate étant déterminées, à partir des échantillons prélevés à l'impinger, par chromatographie en phase liquide haute pression. Les atmosphères obtenues conviennent pour l'évaluation de l'échelle complète des méthodes de prélèvement, ainsi que des méthodes analytiques: au niveau de 140µg m-3 (0,02ppm) elles se sont avérées stables pour l'application de tests de provocation de 15min dans les cas d'asthme clinique, ce qui a été confirmé aussi par le prélèvement dans la zone de respiration des sujets exposés.
Annals of Occupational Hygiene, 1989, vol.33, n°4, p.573-581. Illus. 9 réf.

CIS 90-570 Pisaniello D.L., Muriale L.
Utilisation de peintures à base d'isocyanates dans la réparation des automobiles - revue de l'exposition aux isocyanates et des méthodes de travail en Australie méridionale
The use of isocyanate paints in auto refinishing - A survey of isocyanate exposures and related work practices in South Australia [en anglais]
On a réalisé une étude sur 45 ateliers de carrosserie automobiles, dans lesquels on utilise des peintures à base de polyuréthane. On a enquêté à l'aide d'un questionnaire combiné sur l'état de santé et les pratiques de travail des peintres. On a analysé aussi les isocyanates en suspension dans l'air de 14 ateliers de peinture. Les données sur la santé fournies par questionnaire ont été comparées avec les données respectives pour les groupes-témoins de mécaniciens et de peintres industriels, n'étant pas exposés aux isocyanates. En comparison avec les deux autres groupes, les peintres utilisant des peintures pulverisées à base d'isocyanate avaient en général plus de problèmes de respiration et de peau. Les concentrations d'isocyanates dans l'atmosphère de travail lors des diverses opérations ont été contrôlées par prélèvement à l'impinger et par des papiers réactifs.
Annals of Occupational Hygiene, 1989, vol.33, n°4, p.563-572. Illus. 22 réf.

CIS 90-594 Bulletin de renseignements actualisés n°53 - Diisocyanate de toluène (TDI) et toluènediamine (TDA): preuves de cancérogénicité
Current Intelligence Bulletin No.53 - Toluene diisocyanate (TDI) and toluenediamine (TDA): Evidence of carcinogenicity [en anglais]
Des études expérimentales ont démontré les propriétés cancérogènes du TDI et du TDA (produit d'hydrolyse du TDI). Les résultats de ces études sont conformes aux critères de l'OSHA et du NIOSH servant à classer une substance comme étant un cancérogène professionnel possible. Le NIOSH recommande donc que tous les isomères du TDI et du TDA soient eux aussi considérés comme cancérogènes possibles et que les expositions à ces substances soient réduites au niveau le plus faible possible.
U.S. Department of Health and Human Services, Public Health Service, Centers for Disease Control, National Institute for Occupational Safety and Health, Division of Standards Development and Technology Transfer, 4676 Columbia Parkway, Cincinnati OH 45226, USA, 1989. 20p. Bibl.

CIS 89-1602 Seldén A.I., Belin L., Wass U.
Exposition aux isocyanates et pneumonies d'hypersensibilité - rapport sur les cas probables et la prévalence des anticorps spécifiques de l'immunoglobuline G chez les individus exposés
Isocyanate exposure and hypersensitivity pneumonitis - Report of a probable case and prevalence of specific immunoglobin G antibodies among exposed individuals [en anglais]
Un travailleur pratiquant la peinture d'automobiles, a présenté à trois reprises une pneumonie d'hypersensibilité après exposition aux laques acryliques contenant le diisocyanate d'hexaméthylène (DIH). On a constaté dans le sérum du patient, par le test d'ELISA (enzyme-linked immunosorbent assay), des titres élevés d'anticorps spécifiques de l'immunoglobuline (Ig)G, réagissant contre le DIH. Lors de l'application d'ELISA, 5 à 10% des échantillons sériques de 455 travailleurs, exposés aux isocyanates, mais asymptomatiques, se sont avérés positifs d'après le critère utilisé pour le test positif, alors que le taux des échantillons sériques positifs, présenté par les 157 témoins non-exposés, était de 0%. Parmi les 10 sujets, présentant un asthme, résultant de l'expostion aux isocyanates, et des anticorps spécifiques de l'IgG, réagissant contre les isocyanates, 50% avaient de l'IgG spécifique. La présence dans le sérum dans d'anticorps de l'IgG spécifiques aux isocyanates était en corrélation plus étroite avec l'expositon aux isocyanates qu'avec les symptômes des affections dues aux isocyanates.
Scandinavian Journal of Work, Environment and Health, juin 1989, vol.15, n°3, p.234-237. 21 réf. Illus.

CIS 89-853 Borm P.J.A., Bast A., Zuiderveld O.P.
Effets in vitro du diisocyanate de toluylène sur la fonction des récépteurs béta adrénergique et muscarinique dans le tissu pulmonaire de rats
In vitro effect of toluene diisocyanate on beta adrenergic and muscarinic receptor function in lung tissue of the rat [en anglais]
Le diisocyanate de toluylène (TDI), produit chimique fortement réactif employé comme agent de polymérisation dans la production de mousses de polyuréthane, de matières plastiques et d'adhésifs, provoque de l'asthme bronchique chez certains sujets exposés. Les effets du TDI sur l'anneau trachéal et la strie parenchymateuse des poumons de rats ont été étudiés in vitro. L'effet le plus prononcé était la stimulation du métacholine (1µM) qui entraîne la contraction de l'anneau trachéal à 1µM TDI (ajouté au diméthylsulphoxyde). Les résultats étaient moins évidents lorsque le TDI ajouté provenait d'une solution aqueuse basique, ce qui était probablement dû à la (co)polymérisation. En conclusion, l'effet pharmacologique du TDI pourrait résulter d'un déséquilibre des mécanismes du système nerveux B-adrénergique et cholinergique.
British Journal of Industrial Medicine, janv. 1989, vol.46, n°1, p.56-59. Illus. 17 réf.

1988

CIS 02-44 Diisocyanate d'isophorone
Fiche toxicologique. Mise à jour de la fiche référencée sous CIS 87-828. Synonymes: IPDI; isocyanate de 3-isocyanatométhyl-3,5,5-triméthylcyclohexyle; 5-isocyanato-1-(isocyanatométhyl)-1,3,3-triméthylcyclohexane. Toxicité aiguë: forte irritation de la peau et des muqueuses oculaires et respiratoires. Toxicité chronique: eczéma de contact; asthme allergique, pneumopathies d'hypersensibilité; bronchopathies chroniques. Limites d'exposition (France): VME = 0,09mg/m3 ou 0,01ppm; VLE (sur 5 minutes) = 0,18mg/m3 ou 0,02ppm. Numéro CEE et codes d'étiquetage obligatoires: n°615-008-00-5; T, R23, R36/37/38, R42/43, S26, S28, S38, S45. Le recueil complet de fiches toxicologiques sur CD-ROM est analysé sous CIS 01-201.
Institut national de recherche et de sécurité, 30 rue Olivier-Noyer, 75680 Paris Cedex 14, France, éd.rév., CD-ROM CD 613, 2000. 4p. Illus. 14 réf.

CIS 02-43 1,6-Diisocyanate d'hexaméthylène
Fiche toxicologique. Mise à jour de la fiche référencée sous CIS 82-412. Synonymes: HDI, 1,6-diisocyanatohexane. Toxicité aiguë: forte irritation de la peau et des muqueuses oculaires et respiratoires. Toxicité chronique: eczéma de contact; asthme allergique avec sensibilisation croisée avec d'autres isocyanates; pneumopathies d'hypersensibilité pouvant évoluer vers une fibrose. Limites d'exposition (France): VME = 0,075mg/m3 ou 0,01ppm; VLE (sur 5 minutes) = 0,15mg/m3 ou 0,02ppm. Numéro CEE et codes d'étiquetage obligatoires: n°615-011-00-1; T, R23, R36/37/38, R42/43, S26, S28, S38, S45. Le recueil complet de fiches toxicologiques sur CD-ROM est analysé sous CIS 01-201.
Institut national de recherche et de sécurité, 30 rue Olivier-Noyer, 75680 Paris Cedex 14, France, éd.rév., CD-ROM CD 613, 2000. 4p. Illus. 23 réf.

CIS 01-1625 4,4'-Diisocyanate de diphénylméthane
Fiche toxicologique. Mise à jour de la fiche référencée sous CIS 87-816. Toxicité aiguë: irritation des muqueuses oculaires, des voies aériennes supérieures et parfois des voies digestives; irritation bronchique; signes neurologiques; œdème pulmonaire; les effets peuvent se manifester tardivement. Toxicité chronique: eczéma de contact, asthme allergique; pneumopathie d'hypersensibilité; blépharoconjonctivite. Limites d'exposition (France): VME = 0,1mg/m3 (0,01ppm); VLE = 0,2mg/m3 (0,02ppm). Numéro CEE et codes d'étiquetage obligatoires: n°615-005-01-9; Xn, R20, R36/37/38, R42, S25,S28, S38, S45. Le recueil complet de fiches toxicologiques sur CD-ROM est analysé sous CIS 01-201.
Institut national de recherche et de sécurité, 30 rue Olivier-Noyer, 75680 Paris Cedex 14, France, éd.rév., CD-ROM CD 613, juin 2001. 4p. Illus. 24 réf.

CIS 92-64 Diisocyanate de toluylène
Toluene diisocyanate [en anglais]
Fiche toxicologique tirée de la nouvelle édition de la publication du NIOSH "Occupational Safety and Health Guidelines for Chemical Hazards". Toxicité aiguë: forte irritation des yeux, de la peau et des voies respiratoires; œdème pulmonaire. Toxicité chronique: sensibilisation de la peau et des voies respiratoires; asthme.
U.S. Department of Health and Human Services, Public Health Service, Centers for Disease Control, National Institute for Occupational Safety and Health, Division of Standards Development and Technology Transfer, 4676 Columbia Parkway, Cincinnati, OH 45226-1998, USA, 1988. 6p. Bibl.

CIS 91-534 Maltoni C.
Normes internationales d'exposition aux agents toxiques
International standards for occupational exposure to toxic agents [en anglais]
Editorial traitant des conséquences négatives de l'absence de normes d'exposition professionnelle et environnementale aux agents toxiques largement reconnues. Cette absence entraîne de graves difficultés pour l'évaluation des risques rencontrés dans divers environnements industriels et communautaires. Les rapports du BIT et les recommandations nationales (ACGIH) ou multinationales (CEE) ne peuvent plus répondre à tous les besoins d'industries diverses selon les pays. Un groupe international indépendant d'universitaires, le Collegium Ramazzini, explore les possibilités de normalisation des substances toxiques les plus importantes, et souhaite recueillir des opinions et des informations scientifiques de toutes les sources d'information de cette nature. Les personnes à contacter sont mentionnées avec leur adresse.
American Journal of Industrial Medicine, mai 1988, vol.13, n°5, p.529-530.

CIS 90-1570 Ermakova G.A., Kryžanovskaja N.A.
Régulation neurohumorale des processus d'adaptation chez les travailleurs exposés au diisocyanate de toluylène
Nejrogumoral'naja reguljacija adaptacionnyh processov u rabočih, podvergajuščihsja vozdejstviju toluilendiizocianata [en russe]
On a étudié la nature de la régulation neurohumorale chez les travailleurs exposés au diisocyanate de toluylène (TDI) et ayant une ancienneté professionnelle différente. L'enquête a porté sur 125 personnes en bonne santé âgées de 20 à 40 ans. Les taux d'activité des glandes surrénales et certains paramètres hématologiques ont été déterminés. La régulation neurohumorale des processus d'adaptation chez les sujets exposés au TDI était cyclique et liée à l'ancienneté professionnelle. Deux phases précoces de la régulation (exposition au TDI jusqu'à 3 ans) avaient des caractéristiques communes de développement indépendantes du niveau d'exposition au TDI. En cas d'exposition au TDI de plus de 3 ans des distinctions dans la nature de la régulation neurohumorale dues aux différents niveaux d'exposition au TDI sont apparues.
Gigiena truda i professional'nye zabolevanija, juil. 1988, n°7, p.22-23. 5 réf.

CIS 90-230 Diehl B.
Exposition à des substances dangereuses lors de la pose de revêtements de sol - Problèmes de solvants
Gefahrstoffbelastung bei Fussbodenlegearbeiten - Lösemittelproblem [en allemand]
Etude traitant des types et concentrations de solvants utilisés durant la pose de revêtements de sol en PCV, ainsi que de moquettes, de panneaux de bois, de parquets et de linoléum. La plus forte concentration de solvants a été enregistrée lors de la pose de parquets. Des concentrations de solvants tels que le xylène, le toluène et le diisocyanate de toluylène en excédent des valeurs maximales admissibles au poste de travail ont été relevées. Le remplacement des produits renfermant des solvants s'impose.
Humane Produktion - Humane Arbeitsplätze, 1988, vol.10, n°8, p.30-35. Illus.

CIS 90-260 Les dangers de la combustion du polyuréthane
The dangers of burning polyurethane [en anglais]
Au sommaire de cette notice d'information: historique d'un cas (incendie des magasins Woolworth, en 1979); réglementation; matériaux de revêtement; stockage industriel de la mousse de polyuréthane; mesures à prendre une fois l'incendie déclaré; risques; précautions.
United Trade Press Limited, 33-35 Bowling Green Lane, London EC1R 0DA, Royaume-Uni, août 1988. p.B:14:1-B:14:7. 3 réf.

CIS 89-1280 Musk A.W., Peters J.M., Wegman D.H.
Isocyanates et affections respiratoires: état de la question
Isocyanates and respiratory disease: Current status [en anglais]
Etude bibliographique sur les effets respiratoires connus de l'exposition aux isocyanates. Il a été abondamment établi que les isocyanates peuvent provoquer une bronchite ou une pneumonie, sont de puissants sensibilisants pulmonaires capables d'engendrer l'"asthme des isocyanates", ou peuvent entraîner l'apparition d'une affection non spécifique des voies respiratoires, notamment d'une bronchite chronique, induire un état asthmatique général ou provoquer une pneumonie d'hypersensibilité. Des relations dose-réponse similaires ont été observées pour les effets aigus et chroniques. Dans certaines entreprises, l'exposition est bien contrôlée et l'on ne détecte aucun effet respiratoire. Des suggestions sont faites pour le dépistage des sujets à risque avant l'embauche, ainsi que pour la surveillance médicale des travailleurs exposés aux isocyanates.
American Journal of Industrial Medicine, 1988, vol.13, n°3, p.331-349. 114 réf.

CIS 88-751 Diisocyanate de diphénylméthane (MDI)
Methylene bisphenyl isocyanate (MDI) [en anglais]
Fiche toxicologique. Résumé d'une page tiré de l'enregistrement INFOCHIM No. 70 et de la Fiche toxicologique No. 30 du CCHST.
Centre canadien d'hygiène et de sécurité au travail, 250 rue Main est, Hamilton, Ontario L8N 1H6, Canada, 1988. 1p.

< précédent | 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9 | suivant >