ILO Home
Go to the home page
Site map | Contact us English | Español
view in a printer-friendly format »

Isocyanates - 406 saisies trouvées

Vos critères de recherche sont

  • Isocyanates

2011

CIS 12-0251 Ceballos D.M., Fent K.W., Whittaker S.G., Gaines L.G., Thomasen J.M., Flack S.L., Nylander-French L.A., Yost M.G., Reeb-Whitaker C.K.
Enquête sur la protection cutanée dans les carrosseries de l'Etat de Washington
Survey of dermal protection in Washington State collision repair industry [en anglais]
Enquête sur les facteurs influençant le port d'une protection cutanée (gants, combinaison) chez les travailleurs de carrosseries de l'Etat de Washington, Etats-Unis.
Journal of Occupational and Environmental Hygiene, sept. 2011, vol.8, n°9, p.551-560. 40 réf.
Survey_of_dermal_protection_[BUY_THIS_ARTICLE] [en anglais]

2010

CIS 10-0345 Bhargava A.;, Punde R.P, Pathak N.;, Dabadghao S, Desikan P.;, Jain A.;, Maudar K.K.;, Mishra P.K.
Satut des marqueurs biologiques d'inflammation dans la population ayant survécu au drame de Bhopal: étude après deux décennies
Status of inflammatory biomarkers in the population that survived the Bhopal gas tragedy: A study after two decades [en anglais]
Etude des éventuels effets immunotoxiques persistants dans la population ayant survécu au dégagement de 40 tonnes d'isocyanate de méthyle émanant d'une usine de pesticides lors de la catastrophe de Bhopal, Inde, en 1984.
Industrial Health, mars 2010, vol.48, n°2, p.204-208. Illus. 32 réf.
Status_of_inflammatory_biomarkers.pdf [en anglais]

2009

CIS 12-0256 White J.
Health and Safety Executive
Analyse des isocyanates et d'autres substances dangereuses sur le lieu de travail par la SM-MALDI-TOF
MALDI/TOF/MS analysis of isocyanates and other hazardous workplace chemicals [en anglais]
Démonstration de l'utilité de la spectrométrie de masse à temps de vol, après désorption/ionisation laser assistée par matrice pour l'analyse des substances dangereuses sur le lieu de travail, en prenant l'exemple des isocyanates dans l'air ambiant et des biocides dans des échantillons de sol.
HSE Books, P.O. Box 1999, Sudbury, Suffolk CO10 2WA, Royaume-Uni, 2009. viii, 24p. Illus. 18 réf.
MALDI/TOF/MS_analysis_[INTERNET_FREE_ACCESS] [en anglais]

CIS 10-0663 Labrecque M., Cartier A., Malo J.L., Turcot J.
Comparaison de deux approches différentes pour identifier les sujets atteints d'asthme professionnel aux isocyanates
Les isocyanates sont considérés comme la cause principale de l'asthme professionnel (AP). Pour évaluer la gravité de l'AP induit par ces substances chez des travailleurs québécois, deux groupes de sujets ont été recrutés, les premiers dépistés par un programme de surveillance médicale et les seconds recevant une compensation de la Commission de la santé et de la sécurité au travail (CSST). On a mesuré leurs paramètres fonctionnels respiratoires lors du diagnostic ainsi que deux ans plus tard. Les résultats de l'étude montrent que les sujets souffrant d'AP dépistés par un programme de surveillance médicale sont moins gravement atteints au moment du diagnostic et que la rémission clinique des patients est significativement plus élevée après deux ans. Quant aux coûts liés aux séquelles de l'AP pour lesquelles les travailleurs reçoivent une compensation de la CSST, ils sont également significativement inférieurs dans le cas des sujets dépistés précocement.
Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail du Québec (IRSST), 505 boul. de Maisonneuve Ouest, Montréal (Québec) H3A 3C2, Canada, 2009. vii, 23p. 22 réf. Prix: CAD 5,25. Version téléchargeable (format PDF) gratuite.
Rapport_R-603.pdf [en français]

CIS 10-0600
Health and Safety Executive
Sécurité dans le secteur des réparations automobiles - Travail avec des peintures aux isocyanates
Safety in motor vehicle repair - Working with isocyanate paints [en anglais]
Notice d'information destinée aux carrossiers sur les risques liés à l'utilisation des peintures aux isocycanates et les précautions à prendre.
HSE Books, P.O. Box 1999, Sudbury, Suffolk CO10 2WA, Royaume-Uni, déc. 2009. 12p. Illus. 6 réf.
HSE_Booklet_INDG_388(rev1).pdf [en anglais]

CIS 09-1120 Whittaker S.G., Reeb-Whitaker C.
Caractérisation des besoins en matière de sécurité et de santé dans le secteur de la carrosserie
Characterizing the health and safety needs of the collision repair industry [en anglais]
Les travailleurs des ateliers de carrosserie peuvent être exposés à des substances chimiques nocives, dont on sait qu'elles sont la cause d'asthme d'origine professionnelle, notamment les isocyanates. Les objectifs de cette étude étaient de recueillir des informations sur le nombre de travailleurs potentiellement exposés aux isocyanates et à d'autres substances chimiques, ainsi que sur les pratiques de prévention adoptées pour diminuer l'exposition et favoriser la prise de conscience des employeurs et des salariés. Les données ont été recueillies par un ensemble de moyens comprenant des interviews, des observations sur le terrain et une enquête menée dans l'Etat de Washington. Une des principales observations est que le choix d'appareils de protection respiratoire et de gants inadaptés ainsi qu'un port insuffisant de ces équipements contribuent de manière significative à l'exposition aux isocyanates. Les raisons et conséquences possibles de ces observations font l'objet de commentaires.
Journal of Occupational and Environmental Hygiene, mai 2009, vol.6, n°5, p.273-282. 31 réf.

2008

CIS 09-643 Mingomataj E.Ç., Gjata E., Xhixha F., Hyso E.
Cas d'asthme induit par les isocyanates ayant peut-être été aggravé par une allergie alimentaire aux arachides: étude de cas
A case of isocyanate-induced asthma possibly complicated by food allergy after peanut consumption: A case report [en anglais]
Un travailleur de sexe masculin âgé de 50 ans, affecté à la peinture de carrosseries automobile pendant huit ans, se plaignait d'essoufflement, de sifflement respiratoire, d'obstruction nasale et de production excessive de mucus lors de l'application d'un émail à base d'acryliques. Les symptômes apparaissaient 15 à 20 minutes après l'exposition sur le lieu de travail et persistaient jusqu'au soir, parfois pendant deux jours consécutifs. Les symptômes étaient associés à une baisse de la fonction respiratoire et étaient soulagés par l'inhalation de bronchodilatateurs adrénergiques et de stéroïdes. Trois ans auparavant, le patient avait développé une réaction anaphylactique due à la consommation d'arachides, avec urticaire, angio-œdème et obstruction des voies respiratoires. Les deux cas étaient accompagnés de symptômes médiés par les IgE, suggérant un profil Th2.
Journal of Occupational Medicine and Toxicology, nov. 2008, vol.3, n°29, 4p. 21 réf.
http://www.occup-med.com/content/pdf/1745-6673-3-29.pdf [en anglais]

CIS 09-121 Todd L.A., Mottus K., Mihlan G.J.
Enquête sur l'exposition atmosphérique et cutanée aux substances chimiques dans des ateliers de fabrication de chaussures et d'équipements en Thaïlande
A survey of airborne and skin exposures to chemicals in footwear and equipment factories in Thailand [en anglais]
Les résultats d'une étude pilote concernant l'évaluation de l'exposition dans quatre ateliers de fabrication de chaussures et deux fabriques d'équipements en Thaïlande sont présentés. Dans ces entreprises, les travailleurs étaient exposés par inhalation et voie cutanée à de nombreuses vapeurs organiques de solvants et d'adhésifs appliqués à la main. Par ailleurs, ces travailleurs étaient exposés à des isocyanates hautement toxiques, principalement par voie cutanée. Au total, 286 échantillons d'air respirable ont été prélevés dans les quatre fabriques de chaussures, où l'on a également prélevé 64 échantillons sur les surfaces et les outils. Entre 8% et 21% des travailleurs des quatre manufactures de chaussures étaient surexposés à des mélanges de substances chimiques provenant des solvants et des adhésifs. Jusqu'à 100% des travailleurs effectuant certaines tâches spécifiques étaient surexposés à des mélanges de substances chimiques. 39% à 69% des échantillons prélevés sur les surfaces contenaient des isocyanates. Bon nombre de valeurs mesurées en temps réel dans ces ateliers dépassaient les limites d'exposition professionnelle. Les équipements de protection individuelle et les mesures techniques étaient inadaptés dans toutes les entreprises.
Journal of Occupational and Environmental Hygiene, mars 2008, vol.5, n°3, p.169-181. Illus. 35 réf.

CIS 08-524 Etes-vous vraiment bien couvert?
Got everything covered? [en anglais]
Cette affiche présente quelques conseils pratiques visant à protéger les travailleurs des risques liés à l'exposition aux isocyanates lors de l'enduction de ponts de camion par projection. Il est notamment recommandé de porter un appareil respiratoire à adduction d'air, un masque dont la visière est constituée de couches détachables et des vêtements de protection contre les agents chimiques, de s'assurer du bon fonctionnement du système de ventilation, de se laver les mains et le visage après chaque projection et de consulter un médecin en cas d'essoufflement ou d'irritation cutanée.
Publications Dissemination, National Institute for Occupational Safety and Health (NIOSH), 4676 Columbia Parkway, Cincinnati, OH 45226-2001, USA, janv. 2008. 1p. Illus.
http://www.cdc.gov/niosh/docs/2008-109/pdfs/2008-109.pdf [en anglais]

2007

CIS 09-117 Bello D., Sparer J., Redlich C.A., Ibrahim K., Stowe M.H., Liu Y.
La lente réticulation des peintures à base de polyisocyanates aliphatiques dans la réparation automobile: une source potentielle d'exposition cutanée
Slow curing of aliphatic polyisocyanate paints in automotive refinishing: A potential source for skin exposure [en anglais]
Les peintures à base de polyuréthane contenant des isocyanates aliphatiques utilisées pour la peinture des carrosseries par projection peuvent provoquer de l'asthme et l'exposition cutanée peut constituer une voie de sensibilisation importante. Les travailleurs d'ateliers de carrosserie sont fréquemment en contact avec des pièces de carrosserie automobile fraîchement peintes et séchées. On ne connaît pas le temps nécessaire à une réticulation totale des surfaces fraîchement peintes. Afin de tenter de répondre à cette question, différentes pièces de carrosserie automobile ont été peintes et séchées par des peintres en carrosserie en appliquant les méthodes de travail habituelles. On observe que des isocyanates non réticulés étaient toujours présents sur la majorité des pièces peintes jusqu'à 120h après l'application pour des formulations typiques et, dans certains cas, pendant un mois. Ces surfaces constituent une source potentielle sous-estimée d'exposition cutanée chez les carrossiers.
Journal of Occupational and Environmental Hygiene, juin 2007, vol.4, n°6, p.406-411. Illus. 26 réf.

CIS 08-391 Robert A., Ducos P., Francin J.M., Marsan P.
Exposition au MDI dans 19 entreprises françaises - La MDA urinaire comme biomarqueur de l'exposition
Il a été démontré que des expositions cutanées au 4,4'-méthylènediphényl diisocyanate (MDI) pouvaient déclencher des allergies respiratoires chez l'animal. La prise en compte du contact cutané dans l'évaluation de l'exposition au MDI est donc nécessaire. Le dosage de la 4,4'-méthylènedianiline (MDA) urinaire est considéré comme un moyen fiable pour évaluer l'exposition au MDI intégrant toutes les voies de pénétration. La présente étude visait à évaluer les niveaux d'imprégnation de salariés exposés au MDI dans 19 entreprises françaises par la mesure des taux d'excrétion de MDA urinaire. Au regard des possibilités techniques et analytiques actuelles, une valeur-guide biologique de 7µg/L (5µg/g de créatinine) de MDA, à ne pas dépasser dans les urines de fin de poste, pourrait être proposée.
Cahiers de notes documentaires - Hygiène et sécurité du travail, 3e trimestre 2007, n°208, p.7-17. Illus. 55 réf.

CIS 08-161 Lesage J., Stanley J., Karoly W.J., Lichtenberg F.W.
Concentrations de diisocyanate de diphénylméthane (MDI) dans l'air associées à l'application de mousse polyuréthane lors de la construction de maisons individuelles
Airborne methlyene diphenyl diisocyanate (MDI) concentrations associated with the application of polyurethane spray foam in residential construction [en anglais]
Le but de cette étude était d'évaluer l'exposition au diisocyanate de diphénylméthane (MDI) dans l'air chez les applicateurs de mousse polyuréthane. Elle a été réalisée lors d'applications de mousse à l'intérieur de cinq maisons d'habitation en construction aux Etats-Unis et au Canada. On observe que les applicateurs de mousse peuvent être exposés à des concentrations de MDI dans l'air dépassant le plafond des valeurs limites d'exposition de 0,20mg/m3 prescrites par l'OSHA. A ces niveaux de concentration, l'OSHA recommande le port d'équipements de protection respiratoire adaptés. Une majorité des échantillons de MDI prélevés dans la zone respirable des applicateurs de mousse polyuréthane présentaient des concentrations supérieures à la valeur plafond prescrite par l'OSHA. Les concentrations de MDI dans l'air diminuent toutefois rapidement après la cessation de la projection. Les concentrations les plus fortes, relevées après 15 et 45min, étaient respectivement de 0,019mg/m3 et 0,003mg/m3. D'autres observations sont commentées.
Journal of Occupational and Environmental Hygiene, fév. 2007, vol.4, n°2, p.145-155. Illus. 14 réf.

CIS 07-1252
Advisory Committee on Existing Chemicals (BUA)
Isocyanate d'isopropyle
Isopropylisocyanate [en anglais]
Conclusions de cette documentation de base reflétant l'état des connaissances en novembre 2005: l'isocyanate d'isopropyle est un irritant oculaire, cutané et des voies respiratoires. Chez le rat mâle, la CL50 à 5h est de 499mg/m3 et, chez le rat, la DL5l0 par ingestion est de 218mg/kg de masse corporelle. A des concentrations élevées, les études sur l'animal montrent des effets nocifs sur la fonction respiratoire. Dans les tests de mutagénicité, la substance n'a montré aucun pouvoir mutagène jusqu'aux concentrations toxiques. On ne dispose pas de données permettant une évaluation du potentiel de sensibilisation, de la génotoxicité, de la cancérogénicité ou de la toxicité pour la reproduction.
S. Hirzel Verlag, Birkenwaldstrasse 44, 70191 Stuttgart, Allemagne, 2007. xiv, 40p. 79 réf. Version téléchargeable gratuite.
http://www.dav-buchhandlung.de/... [en anglais]

CIS 07-1318 Pisati G., Baruffini A., Bernabeo F., Cerri S., Mangili A.
Nouveaux tests de provocation chez des sujets atteints d'asthme professionnel dû au diisocyanate de toluylène (TDI) longtemps après la cessation de l'exposition
Rechallenging subjects with occupational asthma due to toluene diisocyanate (TDI), after long-term removal from exposure [en anglais]
Cette étude avait pour objectifs de déterminer dans quelle mesure l'hyperréactivité bronchique au diisocyanate de toluylène (TDI) persiste longtemps après la cessation de l'exposition chez les sujets atteints d'asthme professionnel, s'il existe une évolution parallèle entre la sensibilisation bronchique et les symptômes spécifiques du TDI et les anomalies fonctionnelles de l'asthme, et de définir les déterminants du pronostic au moment du diagnostic. Vingt-cinq peintres ayant effectué des travaux de peinture par application atteints d'asthme professionnel dû au TDI ont été réexaminés cinq ans environ après la cessation de l'exposition. Les tests effectués comprenaient notamment une spirométrie, un test de provocation à la méthacholine et la recherche d'IgE spécifiques du TDI. Sept sujets réagissaient encore au TDI, 18 ne présentant plus de réactivité à la substance. Parmi ces derniers, huit présentaient toutefois encore quelques symptômes asthmatiques. Cette étude démontre que la sensibilisation des voies respiratoires au TDI ainsi que les symptômes et les anomalies fonctionnelles des voies respiratoires dues à l'asthme peuvent persister pendant des années après la cessation de l'exposition.
International Archives of Occupational and Environmental Health, fév. 2007, vol.80, n°4, p.298-305. Illus. 21 réf.

2006

CIS 08-906 White J., Coldwell M., Davies T., Helps J., Piney M., Rimmer D., Saunders J., Wake D.
Health and Safety Executive
Exposition, émissions et contrôle des isocyanates dans les cabines de pulvérisation pour petites carrosseries: phase 1
Isocyanate exposure, emission and control in small motor vehicle repair premises using spray rooms: Phase 1 [en anglais]
Une cabine de pulvérisation expérimentale avec des dimensions, des conditions de ventilation et des taux d'extraction d'air typiques des conditions rencontrées dans les cabines de carrosseries a été installée dans le laboratoire de sécurité et santé au travail (Health and Safety Laboratory, HSL). On a utilisé un robot pulvérisateur pour simuler la peinture de pièces de carrosserie sous différentes conditions, notamment la variation de l'orientation de la pulvérisation par rapport à la gaine d'aspiration, des conditions de ventilation et les taux d'aspiration et différents types de pistolet. Les concentrations ambiantes d'isocyanates (NCO) ont été mesurées au moyen de détecteurs en temps réel ainsi que par des méthodes traditionnelles. Principales observations: des taux élevés de NCO sont présents dans les cabines de pulvérisation lors des travaux de peinture; les facteurs influençant les quantités de NCO dans l'air comprenaient le type de pistolet, l'état du pistolet, la séquence de pulvérisation et la composition du mélange à base de NCO; le temps nécessaire pour que la cabine soit à nouveau exempte de NCO était significatif. D'autres observations sont commentées.
HSE Books, P.O. Box 1999, Sudbury, Suffolk CO10 2WA, Royaume-Uni, 2006. x, 111p. Illus. 29 réf.
http://www.hse.gov.uk/research/rrpdf/rr496.pdf [en anglais]

CIS 08-403 Pronk A., Yu F., Vlaanderen J., Tielemans E., Preller L., Bobeldijk I., Deddens J.A., Latza U., Baur X., Heederik D.
Exposition cutanée, interne et par inhalation au 1,6-HDI et à ses oligomères chez les carrossiers et les travailleurs d'ateliers de peinture par pulvérisation
Dermal, inhalation and internal exposure to 1,6-HDI and its oligomers in car body repair shop workers and industrial spray painters [en anglais]
Le but de cette étude était d'évaluer l'exposition au diisocyanate d'hexaméthylène (HDI) et à ses oligomères chez les carrossiers et les travailleurs d'ateliers de peinture par pulvérisation. 95 échantillons prélevés sur l'individu ont été recueillis dans six carrosseries et cinq ateliers de peinture, puis analysés au moyen d'un piège humide contenant de la di-n-butylamine (DBA) dans du toluène. Parallèlement, l'exposition cutanée a été évaluée au moyen de gants en caoutchouc nitrile plongés, après le prélèvement, dans une solution de DBA dans du toluène. L'analyse du HDI et de ses oligomères a été effectuée par chromatographie liquide couplée à la spectrométrie de masse. On a dosé l'hexaméthylène diamine (HDA) par chromatographie en phase gazeuse couplée à la spectrométrie de masse dans les échantillons d'urine recueillis auprès de 55 travailleurs. Les observations sont commentées. La HDA a été décelée dans l'urine de 25% des peintres. Par ailleurs, dans les carrosseries, on a également détecté de la HDA dans l'urine de travailleurs autres que des peintres. Bien que la peinture avec les laques contenant des isocyanates donne lieu aux expositions externes les plus élevées au HDI et à ses oligomères, les travailleurs affectés à d'autres tâches que la peinture sont également fortement exposés.
Occupational and Environmental Medicine, sept. 2006, vol.63, n°9, p.624-631. Illus. 37 réf.

CIS 07-1371 Kakooei H., Shahtaheri S.J., Karbasi H.A.
Evaluation de l'exposition des travailleurs au diisocyanate de diphénylméthane (MDI) dans une usine d'automobiles en Iran
Evaluation of workers' exposure to methylene diphenyl diisocyanate (MDI) in an automobile manufacturing company, Iran [en anglais]
Le but de cette étude cas-témoin était d'évaluer l'exposition par inhalation au diisocyanate de diphénylméthane (MDI) chez 39 travailleurs affectés au montage des vitres dans une usine d'automobiles en Iran. Le groupe témoin était constitué de 117 travailleurs non exposés d'autres départements de l'usine. Le MDI a été dosé à l'aide d'un spectrophotomètre UV-VIS à 590nm. La fonction pulmonaire a été évaluée à l'aide d'un spiromètre digital. Les concentrations moyennes de MDI mesurées aux postes de montage et d'assemblage par adhésif des vitres étaient respectivement de 34,53 et 27,37µg/m3, soit inférieures à la valeur seuil de 51µg/m3 recommandée par l'ACGIH. On observe toutefois une fréquence significativement plus élevée de symptômes respiratoires et une capacité pulmonaire significativement inférieure chez le groupe exposé par rapport au groupe témoin.
International Journal of Occupational Safety and Ergonomics, 2006, vol.12, n°4, p.443-449. 22 réf.

CIS 07-1369 Sennbro C.J., Lindh C.H., Mattsson C., Jönsson B.A.G., Tinnerberg H.
Surveillance biologique de l'exposition au diisocyanate-1,5 de naphtalène et au diisocyanate -4,4' de diphénylméthylène
Biological monitoring of exposure to 1,5-naphthalene diisocyanate and 4,4'-methylenediphenyl diisocyanate [en anglais]
La surveillance biologique de l'exposition aux agents sensibilisants rencontrés sur le lieu de travail, tels que le diisocyanate-1,5 de naphtalène (NDI) et le diisocyanate-4,4' de diphénylméthylène (MDI), est d'une importance capitale. Dans cette étude, on a déterminé l'exposition au NDI et au MDI dans l'air respirable de 30 travailleurs de quatre usines. Parallèlement, on a recueilli des échantillons d'urine et de sang. On a dosé la naphthalènediamine-1,5 (NDA) et la méthylènedianiline-4,4' (MDA) dans les urines hydrolysées et dans le plasma sanguin en tant que marqueurs biologiques respectivement du NDI et du MDI par de chromatographie en phase gazeuse couplée à la spectrométrie de masse. On observe une corrélation entre les niveaux ambiants et les marqueurs biologiques, tant pour le NDI que le MDI, mais avec une grande variabilité individuelle.
International Archives of Occupational and Environmental Health, sept. 2006, vol.79, n°8, p.647-653. Illus. 28 réf.

CIS 07-1007
Advisory Committee on Existing Chemicals (BUA)
Isocyanate de chloro-4 phényle
4-Chlorophenyl-isocyanate [en anglais]
Conclusions de cette documentation de base reflétant l'état des connaissances en février 2006: l'isocyanate de chloro-4 phényle est un solide incolore ou jaune clair dont le point de fusion est inférieur à 30°C. C'est un intermédiaire chimique hautement réactif utilisé dans la synthèse de certains produits phytosanitaires. Il est hydrolysé en présence d'eau, formant de la chloro-4 aniline. Les voies d'absorption comprennent l'ingestion, l'inhalation et l'absorption percutanée. Les rares études sur l'animal dont on dispose font état d'une toxicité aiguë faible, avec des résultats toutefois peu cohérents. On ne dispose pas de données sur la toxicité chronique par ingestion. Chez le rat, l'organe cible d'une exposition chronique par inhalation est le poumon. La substance irrite la peau et les yeux. Selon les études in vitro, la substance n'est pas mutagène. On ne dispose pas de données sur la toxicité reproductive ni sur la cancérogénicité.
S. Hirzel Verlag, Birkenwaldstrasse 44, 70191 Stuttgart, Allemagne, 2006. xiv, 58p.136 réf.

CIS 07-660 Prévention de l'asthme et des décès liés à une exposition au MDI lors de la projection de revêtements sur des ponts de camion et d'autres applications similaires
Preventing asthma and death from MDI exposure during spray-on truck bed liner and related applications [en anglais]
Au sommaire de ces recommandations sur la prévention de l'asthme et d'autres affections respiratoires lors de travaux impliquant la projection de polyuréthanes: description du procédé d'enduction des ponts de camion par projection; travaux de projection autres que sur les ponts de camion; effets des isocyanates sur la santé (atteinte pulmonaire, sensibilisation des voies respiratoires, cancer); limites d'exposition en vigueur; cas d'asthme et d'autres affections respiratoires ayant fait l'objet d'enquêtes du NIOSH; recommandations destinées aux patrons d'ateliers et aux fournisseurs de produits chimiques; recherches futures. Ces recommandations sont également résumées sur une feuille détachable pouvant être placée sur un tableau d'affichage. En annexe: propriétés et structure chimique des isocyanates; considérations sur la conception des cabines de projection et de la ventilation; appareils respiratoires à adduction d'air et éléments constitutifs d'un programme de protection respiratoire; conseils pratiques pour la surveillance médicale de l'asthme d'origine professionnelle.
Publications Dissemination, National Institute for Occupational Safety and Health (NIOSH), 4676 Columbia Parkway, Cincinnati, OH 45226-2001, USA, sept. 2006. 35p. Illus. 57 réf.
http://www.cdc.gov/niosh/docs/2006-149/pdfs/2006-149.pdf [en anglais]

CIS 07-655 Lui Y., et al.
Protection respiratoire contre l'exposition aux isocyanates dans les carrosseries
Respiratory protection from isocyanate exposure in the autobody repair and refinishing industry [en anglais]
Dans cette étude, on a évalué l'efficacité de la protection respiratoire contre l'exposition aux polyisocyanates aliphatiques dans des carrosseries. Elle a porté sur 36 carrosseries et sur 142 travailleurs chez lesquels on a évalué le facteur d'adaptation des masques. On a par ailleurs prélevé des échantillons sur 22 peintres travaillant dans 21 carrosseries afin de déterminer les facteurs de protection de demi-masques filtrants à pression négative équipés de cartouches pour vapeurs organiques et des préfiltres lors de travaux de peinture par projection et de l'application d'une couche de fond. Les résultats sont commentés. On en conclut que les demi-masques filtrants équipés de cartouches pour vapeurs organiques et de préfiltres offrent une protection suffisante contre l'exposition aux isocyanates lors des travaux de peinture par projection et de l'application d'une couche de fond à condition que les travailleurs aient été correctement formés et soient équipés d'appareils adaptés.
Journal of Occupational and Environmental Hygiene, mai 2006, vol.3, n°5, p.234-249. Illus. 58 réf.

CIS 07-371 Methner M.M., Achutan C.
Etude de cas - Exposition au diisocyanate d'hexaméthylène (HDI) et aux particules lors d'opérations de finition sur des échelles en acier pour le sauvetage et l'évacuation
Case study - Airborne hexamethylene diisocyanate and particulate matter exposures during fire/rescue ladder finishing operations [en anglais]
En 2004, l'Institut national américain pour la sécurité et la santé au travail (NIOSH) a reçu une demande émanant de la direction d'une entreprise fabriquant des échelles en acier, afin d'évaluer l'exposition des salariés au diisocyanate d'hexaméthylène (HDI) lors d'opérations de peinture par projection. Les responsables de l'entreprise étaient également préoccupés par l'exposition des travailleurs aux particules et à la silice cristalline lors des opérations de peinture par projection et de sablage. Des échantillons prélevés dans la zone respirable ainsi qu'à différents endroits dans l'atelier ont été analysés. Tous se sont révélés conformes aux valeurs seuils du NIOSH et de l'ACGIH, bien que, pour certains d'entre eux, les valeurs fixées par le HSE au Royaume-Uni aient été dépassées. Le niveau de particules était bien en deçà des valeurs limites et on n'a pas décelé de silice cristalline. Différentes recommandations visant à abaisser encore le niveau d'exposition au HDI ont été proposées.
Journal of Occupational and Environmental Hygiene, mars 2006, vol.3, n°3, p.D28-D32. 11 réf.

CIS 07-370 Brooks E.
Exposition aux isocyanates dans une carrosserie
Isocyanate exposure in an autobody repair and collision center [en anglais]
Cette inspection effectuée par l'Administration américaine de sécurité et santé au travail (OSHA) fait état d'une surexposition au diisocyanate de méthylène (MDI) lors de l'application par projection d'une couche de protection sur les ponts de camions. L'inspection s'est déroulée dans une carrosserie équipée pour traiter les ponts de camions. Cette enquête fait suite à une plainte et s'est limitée à l'objet de la plainte. Un salarié avait en effet argué que les travailleurs étaient exposés à des vapeurs nocives lors de l'application de la couche de protection sur les ponts de camions. Des visites sur site ainsi que l'analyse des échantillons prélevés a confirmé un niveau d'exposition au MDI supérieur à la valeur seuil de 0,20mg/m3. Les différentes recommandations proposées afin de réduire cette exposition ont été mises en œuvre avec succès par l'employeur.
Journal of Occupational and Environmental Hygiene, mars 2006, vol.3, n°3, p.D24-D27. 3 réf.

CIS 06-1418 Boutin M., Ostiguy C., Dufresne A., Charette M., Lesage J.
Détermination de la concentration d'isocyanates aéroportés pendant la dégradation thermique de peinture automobile dans les ateliers de réparation de carrosserie
Des études antérieures ont montré que la dégradation thermique des peintures de carrosserie à base de polyuréthane pouvait générer des isocyanates, substances potentiellement nocives. Elles ont également permis de mettre au point et de valider un système d'échantillonnage in situ adapté aux isocyanates formés au cours du processus de dégradation thermique. Or, sur le terrain, diverses variables peuvent influencer l'efficacité du recueil d'échantillons. Le but de la présente étude était de valider la technique d'échantillonnage dans des conditions de travail réelles et d'établir un indicateur permettant d'évaluer l'exposition globale des travailleurs aux isocyanates générés par la dégradation thermique des peintures. Des mesures effectuées dans trois carrosseries ont permis de confirmer la fiabilité de la méthode.
Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail du Québec (IRSST), 505 boul. de Maisonneuve Ouest, Montréal (Québec) H3A 3C2, Canada, 2006. 24p. Illus. 26 réf. Prix: CAD 5,30. Version téléchargeable (format PDF) gratuite.
http://www.irsst.qc.ca/files/documents/PubIRSST/R-456.pdf [en français]

2005

CIS 07-1129 Skowroń J.
Isocyanate de cyclohexyle: documentation des valeurs admissibles maximales pour l'exposition professionnelle
Izocyjanian cykloheksylu: Dokumentacja proponowanych wartości dopuszczalnych wielkości narżenia zawodowego [en polonais]
L'isocyanate de cyclohexyle (ICH) est un liquide incolore ou jaune pâle. Il est utilisé comme produit intermédiaire lors de la fabrication des médicaments, pesticides, amines, urées et autres composés carbamiques. Les phases en état de vapeur de l'ICH irritent les yeux, la peau et les muqueuses. Les symptômes typiques comprennent l'apnée, les toux sèches, les difficultés espiratoire et les toux avec crachat de sanguin. Comme d'autres isocyanates, l'exposition à l'ICH peut amener à une sensibilisation dermique ou respiratoire. A cause de sa similarité avec d'autres isocyanates, le groupe d'experts a établi une valeur de 0,04mg/m3 comme limite maximale d'exposition. Les notations I (irritation) et A (sensibilisation) devraient être utilisées.
Podstawy i Metody Oceny Środowiska Pracy, 2005, vol.46, n°4, p.71-82. 21 réf.

CIS 07-306 Gannon P.F.G., Berg A.S., Gayosso R., Henderson B., Sax S.E., Willems H.M.J.
Prévention et gestion de l'asthme d'origine professionnelle dans l'industrie - Exemple d'un programme mondial
Occupational asthma prevention and management in industry - An example of a global programme [en anglais]
Une entreprise multinationale fabriquant des peintures automobiles à base d'isocyanates a conçu un programme visant à prévenir, chez ses salariés, les effets potentiels connus des isocyanates. Les objectifs du programme comprenaient la prévention, le dépistage précoce et l'atténuation de l'asthme et des dermites chez les travailleurs exposés ou potentiellement exposés aux isocyanates et aux produits en contenant. Le programme comprend une évaluation de l'exposition, des questionnaires de pré-embauche, des tests spirométriques, la formation des travailleurs, des questionnaires administrés à des intervalles réguliers, une évaluation médicale en cas de réponses anormales aux questionnaires, la mise en place de systèmes de déclaration et d'examens précoces des travailleurs symptomatiques et des incidents, l'analyse des données et la rédaction de rapports destinés à la direction. Ces mesures de contrôle sont relativement peu coûteuses et peuvent être mises en œuvre même dans de petites entreprises. Il est recommandé que tous les employeurs fabriquant, manipulant ou utilisant des produits contenant des isocyanates envisagent une approche similaire.
Occupational Medicine, déc. 2005, vol.55, n°8, p.600-605. Illus. 11 réf.

CIS 06-614 Sakai T., Morita Y., Roh J., Kim H., Kim Y.
Amélioration de la méthode de chromatographie gazeuse couplée à une spectrométrie de masse pour le dosage urinaire du toluènediamine. Application à la surveillance biologique de salariés exposés au diisocyanate de toluylène
Improvement in the GC-MS method for determining urinary toluene-diamine and its application to the biological monitoring of workers exposed to toluene-diisocyanate [en anglais]
Le but de cette étude était de mettre au point une méthode simple et sensible de chromatographie gazeuse couplée à une spectrométrie de masse (CG-SM) pour le dosage urinaire du toluènediamine (TDA, et de l'appliquer à la surveillance biologique des travailleurs exposés au diisocyanate de toluylène (TDI). La méthode comprend une hydrolyse acide de l'urine, suivie d'une extraction de la TDA libre par du dichlorométhane et du dosage du dérivé de l'anhydride heptafluorobutyrique par CG-SM. Cette méthode a été appliquée à la surveillance biologique de 18 travailleurs exposés à un mélange 80:20 de 2,4-TDI et de 2,6-TDI. La méthode s'est avérée simple et pratique; les résultats indiquent une bonne corrélation avec les expositions personnelles au TDI.
International Archives of Occupational and Environmental Health, juil. 2005, vol.78, n°6, p.459-466. Illus. 22 réf.

CIS 06-612 Sennbro C.J., Littorin M., Tinnerberg H., Jönsson B.A.G.
Limites supérieures de référence des marqueurs biologiques de l'exposition aux diisocyanates aromatiques
Upper reference limits for biomarkers of exposure to aromatic diisocyanates [en anglais]
Cette étude visait à définir les taux des marqueurs biologiques de l'exposition à différents diisocyanates chez des travailleurs non exposés à ces substances et à calculer leurs limites supérieures de référence (LSR). Les taux des marqueurs biologiques ont été déterminés dans des échantillons d'urine et de plasma recueillis chez 121 travailleurs non exposés professionnellement. Les LSR ont ensuite été calculées à partir de ces taux ainsi que des taux déterminés chez un groupe de travailleurs professionnellement exposés. Ces LSR peuvent être utilisées pour dépister une exposition professionnelle, un travailleur présentant un taux de marqueur biologique dépassant la LSR étant classé comme professionnellement exposé. On a détecté la présence de marqueurs biologiques de diisocyanates aromatiques, notamment le 4,4'-diisocyanate de diphénylméthane, chez les travailleurs non exposés professionnellement, mais la source et la nature de cette exposition reste inconnue.
International Archives of Occupational and Environmental Health, août 2005, vol.78, n°7, p.541-546. Illus. 28 réf.

CIS 06-295 Bonauto D.K., Sumner A.D., Curwick C.C., Whittaker S.G., Lofgren D.J.
Asthme d'origine professionnelle dans l'industrie de la pulvérisation de revêtement polyuréthane sur des plates-formes de camion
Work-related asthma in the spray-on truck bed lining industry [en anglais]
Le but de cette étude était d'examiner les demandes de réparation pour asthme d'origine professionnelle associées à l'exposition au diisocyanate de méthylène (MDI) chez les travailleurs de l'Etat américain de Washington préposés à la pulvérisation de revêtement polyuréthane sur des plates-formes de camion et d'estimer l'incidence de l'asthme dans cette industrie. On a analysé en détail les demandes en réparation. Huit ont été identifiées pour la période de 1993 à 2002, ce qui correspond à une incidence des demandes en réparation de 200 par 10.000 travailleurs à plein temps. Ce taux est excessif et suggère la nécessité d'interventions significatives, y compris dans l'amélioration de l'évaluation clinique dont bénéficient les travailleurs exposés au MDI.
Journal of Occupational and Environmental Medicine, mai 2005, vol.47, n°5, p.514-517. 12 réf.

CIS 06-123 Brzeźnicki S.
Diisocyanate d'isophorone - Méthode de dosage
Izocyjanian 3-izocyjanianometylo-3,5,5-trimetylocykloheksylu - metoda oznaczania [en polonais]
Description d'une méthode de dosage du diisocyanate d'isophorone dans l'air. Les échantillons d'air sont recueillis en prélevant un volume donné d'air à travers des filtres en fibre de verre imprégnés d'une solution de l-(2-pyridyl)piperazine. Les filtres sont transférés dans des flacons de 4ml et extraits dans un agitateur avec un mélange de 2ml d'acétonitrile:diméthylsulfoxide (9:1). Les extraits obtenus sont analysés par chromatographie en phase liquide haute performance avec détection aux ultraviolets ou par spectrofluorimétrie. La plage de mesures avec cette méthode d'analyse est comprise entre 0,1 et 8,0 µg/ml (0,0013 ÷ 0,106 mg/m3 pour un échantillon de 150 l d'air).
Podstawy i Metody Oceny Środowiska Pracy, 2005, vol.43, n°1, p.13-18.

CIS 06-122 Brzeźnicki S.
Isocyanate de cyclohexyle - Méthode de dosage
Izocyjanian cykloheksylu - metoda oznaczania [en polonais]
Description d'une méthode de dosage de l'isocyanate de cyclohexyle dans l'air. Les échantillons d'air sont recueillis en prélevant un volume donné d'air à travers des filtres en fibre de verre imprégnés d'une solution de l-(2-pyridyl)piperazine. Les filtres sont transférés dans des flacons de 4ml et extraits dans un agitateur avec un mélange de 2ml d'acétonitrile:diméthylsulfoxide (9:1). Les extraits obtenus sont analysés par chromatographie en phase liquide haute performance avec détection aux ultraviolets ou par spectrofluorimétrie. La plage de mesures avec cette méthode d'analyse est comprise entre 0,1 et 8,0 µg/ml (0,0013 ÷ 0,106 mg/m3 pour un échantillon d'air de 150 l).
Podstawy i Metody Oceny Środowiska Pracy, 2005, vol.43, n°1, p.5-11.

CIS 05-662 Ostiguy C., Gagné S., Lesage J., Van Tra H., Cloutier Y.
Développement d'une méthode d'analyse d'isocyanates à très haute sensibilité
Les isocyanates sont des irritants et des sensibilisants respiratoires et cutanés dont l'asthme professionnel constitue la manifestation la plus grave. Dans diverses situations, l'utilité des méthodes actuelles servant à doser ces substances s'avère limitée en raison de leur sensibilité insuffisante. Ce rapport décrit la mise au point d'une méthode d'analyse pour détecter de faibles taux d'isocyanates en contexte industriel. Elle est basée sur la chromatographie liquide à haute pression couplée à la spectrométrie de masse. Le prélèvement se fait à partir de cassettes à une seule membrane réactive. La méthode constitue un outil utile pour la prise de décision concernant le choix des équipements de protection personnelle adatpés, l'organisation plus sûre du travail, la réaffectation des travailleurs sensibilisés et la détermination des concentrations d'isocyanates n'ayant pas réagi dans divers matériaux.
Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail (IRSST), 505 boul. de Maisonneuve Ouest, Montréal (Québec) H3A 3C2, Canada, 2005. 44p. Illus. 82 réf. Prix: CAD 6,42. Version téléchargeable (format PDF) gratuite.
http://www.irsst.qc.ca/files/documents/PubIRSST/R-419.pdf [en français]

CIS 05-661 Boutin M., Lesage J., Ostiguy C., Bertrand M.J.
Identification et quantification des isocyanates générés lors de la dégradation thermique d'une peinture automobile à base de polyuréthane
La plupart des peintures automobile sont constituées de polyuréthanes. Ces polymères sont obtenus en faisant réagir des isocyanates avec des alcools. Lors de leur dégradation thermique, les polyuréthanes peuvent régénérer des isocyanates, qui peuvent provoquer de l'asthme, des dermites, des conjonctivites et des intoxications aiguës. Les travailleurs sont susceptibles d'être exposés à la dégradation thermique de peintures automobile lors d'opérations de soudure, de meulage ou de coupe de pièces de carrosserie. Ce rapport décrit une approche systémique, permettant d'étudier les différentes phases de la combustion des polymères. Elle a permis de suivre, étape par étape, les transformations subies par les isocyanates lors de la dégradation thermique de la peinture, de leur formation lors du craquage thermique à leur émission dans l'air. Les résultats obtenus en laboratoire ont permis d'identifier les isocyanates susceptibles d'être générés lors de la combustion de la peinture. L'approche développée peut être utilisée pour étudier la dégradation thermique d'autres polymères, tels que le caoutchouc, le chlorure de polyvinyle et des polymères à base de formaldéhyde.
Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail (IRSST), 505 boul. de Maisonneuve Ouest, Montréal (Québec) H3A 3C2, Canada, 2005. 60p. Illus. 115 réf. Prix: CAD 6,42. Version téléchargeable (format PDF) gratuite.
http://www.irsst.qc.ca/files/documents/PubIRSST/R-418.pdf [en français]

CIS 05-385 Cowie H.A., Hughson G.W., Creely K.S., Graham M.K., Hutchison P.A., Aitken R.J.
Health and Safety Executive
Evaluation d'hygiène du travail portant sur l'utilisation et le contrôle des isocyanates au Royaume-Uni
An occupational hygiene assessment of the use and control of isocyanates in the UK [en anglais]
Il existe environ 6200 ateliers de réparation de véhicules automobiles au Royaume-Uni utilisant des isocyanates, employant environ 15.000 personnes directement exposées. En dehors du secteur de la réparation automobile, on estime qu'il existe par ailleurs 1600 entreprises mettant en œuvre des isocyanates et employant environ 7000 personnes directement exposées. Dans les entreprises où l'on réalisait les travaux présentant le plus grand risque d'exposition, on avait généralement conscience des risques d'atteinte à la santé et pris les mesures appropriées pour contrôler l'exposition des travailleurs. Des enquêtes sur les lieux de travail ont permis de confirmer que les niveaux d'exposition étaient généralement faibles et qu'il était possible, grâce à des mesures simples de contrôle de l'exposition, de maintenir les concentrations dans l'air au-dessous des valeurs seuils en vigueur. Ces résultats tendent à suggérer que les cas d'asthme liés aux isocyanates pourraient être dus à des défaillances ponctuelles des mesures de contrôle plutôt qu'à des niveaux d'exposition élevés sur une durée prolongée attribuables à une méconnaissance des risques d'atteinte à la santé ou des mesures de contrôle recommandées. D'un autre côté, il est également possible que les valeurs-seuils actuelles n'assurent pas une protection suffisante pour les travailleurs exposés.
HSE Books, P.O. Box 1999, Sudbury, Suffolk CO10 2WA, Royaume-Uni, 2005. x, 238p. Illus. 31 réf. Prix: GBP 25,00. Version téléchargeable gratuite.
http://www.hse.gov.uk/research/rrpdf/rr311.pdf [en anglais]

2004

CIS 06-356 Karoly W.J., Flatley J.J., Stevenson R.D., Bowers J.D.
Concentrations dans l'air en diisocyanate de diphénylméthylène (MDI) dans des scieries d'Amérique du Nord lors de la fabrication de panneaux à lamelles orientées
Airborne concentrations of methylene diphenyl diisocyanate (MDI) in North American wood mills during the manufacturing of oriented strand board (OSB) [en anglais]
Les données des prélèvements d'air ont été collectées au cours de campagnes d'hygiène industrielle sur une période de 8 ans dans des scieries de panneaux à lamelles orientées (ODB) aux Etats-Unis. Des échantillonnages individuels ont été effectués afin d'évaluer l'exposition potentielle des salariés au diisocyanate de diphénylméthylène (MDI). Des échantillonnages par zone ont été réalisés pour évaluer l'efficacité des dispositifs de protection contre l'émission de poussières de bois, de MDI et de poussières de bois couvertes de MDI provenant de la fabrication d'OSB. Les résultats des prélèvements sur l'individu (578 échantillons recouvrant 11 catégories professionnelles) variaient entre 0,0002 et 0,524mg/m3, avec une moyenne géométrique (GM) de 0,001 et une déviation standard géométrique (GSD) de 3,71. Les résultats des échantillonnages par zone (1657 échantillons sur 14 emplacements dans les scieries) variaient entre 0,0002 et 2,5mg/m3 (GM=0,004 et GSD=5,52). L'écart statistique des données montre une grande variabilité des résultats. Les données obtenues indiquent que les résultats de plus de 97% des prélèvements individuels et de 92% des prélèvements par zone étaient inférieurs à la valeur limite moyenne sur 8 heures en vigueur de 0,051 mg/m3. Des tests d'essuyage ont été réalisés pour déterminer la présence de diisocyanates n'ayant pas réagi sur différentes surfaces. Des résultats positifs ont été obtenus pour environ 13% de ces tests effectués sur des surfaces dans les zones de fabrication.
Journal of Occupational and Environmental Hygiene, déc. 2004, vol.1, n°12, p.789-798. Illus. 20 réf.

CIS 06-141 Liu Y., Berode M., Stowe M.H., Holm C.T., Walsh F.X., Slade M.D., Boeniger M.F., Redlich C.A.
Hexane diamine urinaire en tant qu'indicateur de l'exposition professionnelle respiratoire à l'aérosol de diisocyanate d'hexaméthylène: étude de l'inhalation chez l'humain
Urinary hexane diamine to assess respiratory exposure to hexamethylene diisocyanate aerosol: A human inhalation study [en anglais]
On a examiné si l'hexane diamine (HDA) urinaire pouvait être utilisé en tant que marqueur biologique de l'exposition respiratoire à l'aérosol de diisocyanate d'hexaméthylène (HDI). 33 travailleurs d'un atelier de réparation de voitures ont été exposés pendant deux heures à un aérosol de biuret de l'HDI. L'exposition à l'HDI a été quantifiée. Des échantillons d'urine ont été recueillis avant l'exposition, ainsi qu'immédiatement après, puis toutes les 4 à 5 heures, et ce sur 20 heures. L'HDA urinaire a été dosée par chromatographie en phase gazeuse et spectrométrie de masse. Les concentrations moyennes d'HDA urinaire (en µg/g de créatinine) augmentaient rapidement, immédiatement après l'exposition, de la valeur de base de 0,7 à 18,1 puis redescendaient rapidement à 4,7, 1,9 et 1,1 respectivement 4, 9 et 18 heures après l'exposition. On observe une très grande variabilité individuelle. L'HDA urinaire permet d'évaluer l'exposition respiratoire aiguë à l'aérosol de HDI, mais son utilisation en tant que marqueur biologique de l'exposition semble toutefois être limitée.
International Journal of Occupational and Environmental Health, juil.-sept. 2004, vol.10, n°3, p.262-271. Illus. 34 réf.
http://www.ijoeh.com/pfds/1003_Liu.pdf [en anglais]

CIS 05-8 Maître A., Perdrix A.
Isocyanates
Les isocyanates sont caractérisés par la présence d'un ou de plusieurs groupements fonctionnels hautement réactifs, les dotant de propriétés industrielles exceptionnelles. Cette haute réactivité explique également qu'ils soient responsables de la première cause chimique d'asthme professionnel dans les pays industrialisés, et notamment en France. La gravité des pathologies tient aux séquelles invalidantes de l'asthme et de la bronchiolite oblitérante secondaires à des intoxications aiguës. II demeure néanmoins des inconnues, tant sur les mécanismes physiopathologiques complexes que sur l'importance des effets mutagènes. L'obligation d'une prévention technique rigoureuse et contrôlée, lors de la pulvérisation de peinture notamment, conduit à utiliser dans la mesure du possible des produits de remplacement.
Encyclopédie médico-chirurgicale, Toxicologie-Pathologie professionnelle, 2e trimestre 2004, n°145, 5p. 64 réf.

CIS 04-406 Bilban M.
Tests de mutagénicité chez les travailleurs exposés aux diisocyantes de toluène lors de procédés de fabrication de matières plastiques
Mutagenic testing of workers exposed to toluene-diisocyanates during plastics production process [en anglais]
Dans cette étude portant sur le potentiel mutagène des diisocyantes de toluène (TDI), 26 travailleurs exposés au TDI dans une usine de production de matières plastiques ainsi que 21 sujets non exposés ont été suivis. Les concentrations ambiantes de TDI se situaient entre 0,007mg/m3 et 0,016mg/m3. On a déterminé les aberrations chromosomiques structurelles dans 200 lymphocytes du sang périphérique et mis en évidence une incidence moyenne de 2,6. On a également recherché les échanges de chromatides soeurs dans 50 cellules, ainsi que les micronoyaux dans 500 cellules dans lesquelles la cytokinèse avait été bloquée, qui s'élèvent en moyenne respectivement à 8,127 et à 12,07. Les moyennes correspondantes pour le groupe témoin étaient respectivement de 1,89 pour les aberrations chromosomiques structurelles, de 5,52 pour les échanges de chromatides soeurs et de 4,38 pour les micronoyaux. La différence entre les deux groupes est statistiquement significative, confirmant donc l'effet mutagène des diisocyanates de toluène ou de leurs métabolites.
American Journal of Industrial Medicine, mai 2004, vol.45, n°5, p.468-474. 25 réf.

CIS 03-1798 Résumés d'évaluations du risque d'atteinte à la santé: questions liées à l'exposition professionnelle aux isocyanates, 1989 à 2002
A summary of health hazard evaluations: Issues related to occupational exposure to isocyanates, 1989 to 2002 [en anglais]
L'exposition aux isocyanates entraîne une irritation de la peau, des muqueuses, des yeux et du tractus respiratoire. L'atteinte à la santé la plus fréquente est l'asthme dû à une sensibilisation, suivi des dermites de contact et de la pneumonie d'hypersensibilité. Après un tour d'horizon des caractéristiques des isocyanates, ce document présente les résumés de 46 évaluations du risque d'atteinte à la santé liées à une exposition aux isocyanates réalisées entre 1989 et 2002, regroupées en fonction du type de procédé: adhésifs, produits de décomposition, moussage, applications en fonderie, moulage et divers. Pour chaque cas présenté, le nom du requérant et le but de l'évaluation sont suivis d'une description succincte des résultats obtenus.
Publications Dissemination, National Institute for Occupational Safety and Health (NIOSH), 4676 Columbia Parkway, Cincinnati, OH 45226-2002, USA, janv. 2004. v, 37p. 44 réf.
http://www.cdc.gov/niosh/docs/2004-116/pdfs/2004-116.pdf [en anglais]

2003

CIS 06-1188 Antonsson A.B., Christensson B., Ancker K.
Travaillez-vous en carrosserie?
Do you repair car bodywork? [en anglais]
Cette brochure est destinée aux personnes travaillant dans des ateliers de carrosserie pour automobiles ou camions susceptibles d'être exposées aux isocyanates. Thèmes traités: symptômes d'une exposition aux isocyanates (irritation des yeux et du nez, baisse de la fonction respiratoire, asthme); limitation de l'exposition (ventilation, aspiration localisée, appareils de protection respiratoire à adduction d'air); méthodes de travail en toute sécurité lors du sablage, du soudage ou du coupage.
Prevent, Box 20133, 104 60 Stockholm, Suède, 2003. Document sur Internet (format pdf format). 22p. Illus. 8 réf.
http://www.prevent.se/doc_pdf/verktyg/pdf/do_you_repair_car.pdf [en anglais]

CIS 05-369 Frick M., Björkner B., Hamnerius N., Zimerson E.
Dermite de contact allergique due au 4,4'-diisocyanate de dicyclohexylméthane
Allergic contact dermatitis from dicyclohexylmethane-4,4'-diisocyanate [en anglais]
D'août 1999 à avril 2001, de sérieux cas d'eczéma sont apparus dans une usine fabriquant des équipements médicaux. Une colle, contenant principalement du 4,4'-diisocyanate de dicyclohexylméthane (DMDI), était soupçonnée d'être la cause de ce problème. 16 travailleurs avec de récents épisodes d'eczéma ont subi des tests cutanés avec les batteries standard, les isocyanates et le matériel de travail. 13 patients ont réagi au DMDI, 9 au 1,6-diisocyanate d'hexaméthylène (HDI) et 4 au diisocyanate d'isophorone (IPDI), qui sont tous des isocyanates aliphatiques. Aucune personne n'a réagi aux isocyanates aromatiques, au 4,4'-diisocyanate de diphénylméthane (MDI) ou au diisocyanate de toluène (TDI). Une des explications pourrait être que ces diisocyanates aromatiques sont plus réactifs que les aliphatiques et sont, par conséquent, inactivés avant de pénétrer la peau. 5 patients ont réagi au 4,4'-diamine de cyclohexylméthane (DMDA) et 5 au 4,4'-diaminodiphénylméthane (MDA). Les réactions simultanées au DMDA et/ou au MDA et au DMDI pourraient être dues à une réaction croisée. Les réactions positives au MDA pourraient donc être un marqueur de l'exposition au MDI.
Contact Dermatitis, juin 2003, vol.48, n°6, p.305-309. 17 réf.

CIS 04-659 Lazure L., Abdellaoui H., Lesage J., Charette M.
Evaluation du confinement des aires de préparation lors de l'application de peinture
Les ateliers de peinture automobile constituent une cible prioritaire pour la prévention de l'asthme professionnel dû à l'exposition aux isocyanates. L'Institut de recherche en santé et en sécurité du travail du Québec, Canada, (IRSST) avait déjà effectué deux études portant sur l'évaluation des niveaux d'exposition aux isocyanates et sur l'efficacité des cabines de peinture. Pour obtenir une vue d'ensemble des niveaux d'exposition aux isocyanates dans les ateliers de peinture, il était toutefois nécessaire de recueillir également des données concernant les postes de travail situés à l'extérieur des cabines de peinture, notamment dans les aires de préparation ventilées, souvent utilisées pour certains travaux d'apprêt. Ce rapport présente les résultats de l'évaluation des niveaux potentiels d'exposition et de l'efficacité des systèmes utilisés pour éliminer les contaminants de l'air ambiant dans ces aires de préparation.
Institut de recherche en santé et en sécurité du travail du Québec (IRSST), 505 boul. de Maisonneuve Ouest, Montréal (Québec) H3A 3C2, Canada, 2003. 61p. Illus. 11 réf. Prix: CAD 6,42. Version téléchargeable (format PDF) gratuite. document inclus.
http://www.irsst.qc.ca/files/documents/PubIRSST/R-353.pdf [en français]

CIS 03-1316 Jones M., Cullinan P., Durham S., Newman Taylor A.
Health and Safety Executive
Aspects cellulaires de l'asthme professionnel: études immunologiques chez les sujets exposés aux isocyanates
Cellular aspects of occupational asthma: Immunological studies in isocyanate exposed subjects [en anglais]
Les mécanismes cellulaires et moléculaires responsables de l'induction d'un asthme allergique par des substances chimiques de faible poids moléculaire sont encore mal compris. Le but de ce projet était de chercher à mieux comprendre les mécanismes des haptènes chimiques de faible poids moléculaire et, notamment, des isocyanates. L'étude a été réalisée chez des patients atteints d'asthme d'origine professionnelle, soignés dans un hôpital universitaire; les méthodes employées étaient la bronchoscopie, la recherche d'IgE spécifiques et l'examen des cellules T. On a observé une absence de production locale d'IgE et d'IL-4 dans les poumons des patients allergiques aux isocyanates ayant subi un test de provocation, qui peut être mise en parallèle avec l'absence d'IgE spécifiques détectables dans le sérum de la majorité des patients souffrant d'asthme dû aux isocyanates. On a toutefois mis en évidence localement une éosinophilie tissulaire et une production d'IL-5. Ces observations tendent à démontrer que, chez l'humain, l'asthme induit par des isocyanates est une réponse de type Th2 dans laquelle les IgE ne jouent pas nécessairement un rôle.
HSE Books, P.O. Box 1999, Sudbury, Suffolk CO10 2WA, Royaume-Uni, 2003. ix, 84p. Illus. 44 réf. Prix: GBP 15,00.
http://www.hse.gov.uk/research/rrpdf/rr122.pdf [en anglais]

CIS 03-758 Frick M., Isaksson M., Björkner B., Hindsén M., Pontén A., Bruze M.
Dermite de contact allergique d'origine professionnelle dans une usine de lames de parquet enduites de laque à base d'isocyanates
Occupational allergic contact dermatitis in a company manufacturing boards coated with isocyanate lacquer [en anglais]
Suite à l'introduction d'une laque à base de diisosocyanate-4,4 de diphénylméthane (MDI) dans une usine de revêtement de sol laminé, on a assisté à une épidémie de lésions cutanées d'origine professionnelle chez les travailleurs. Cinq d'entre eux ont été soumis à des patch tests avec une série standard et une série d'isocyanates, ainsi qu'avec des substances présentes sur le lieu de travail. Chez les travailleurs ayant subi le test avec de la laque, on a observé une allergie de contact, ainsi que des réactions simultanées au diamino-4,4' diphénylméthane (MDA). Cette étude démontre que, en cas de contact professionnel avec des isocyanates, on ne doit pas se concentrer uniquement sur les risques d'atteinte respiratoire, et qu'une contamination de la peau augmente selon toute vraisemblance le risque de développer une allergie de contact aux isocyanates ou aux substances en contenant. Lorsqu'on cherche à établir un diagnostic d'allergie de contact aux isocyanates, il est souhaitable de procéder à une lecture différée, les réactions positives mettant un certain temps à apparaître. Le MDA semble être un bon indicateur d'hypersensibilité aux isocyanates.
Contact Dermatitis, mai 2003, vol.48, n°5, p.255-260. 16 réf.

2002

CIS 05-622 Ott M.G.
Asthme professionnel, baisse de la fonction pulmonaire et exposition au diisocyanate de toluylène (TDI): revue critique des relations exposition-réponse
Occupational asthma, lung function decrement, and toluene diisocyanate (TDI) exposure: A critical review of exposure-response relationships [en anglais]
Cette étude bibliographique portant sur les effets de l'exposition au diisocyanate de toluylène (TDI) sur la santé respiratoire s'est surtout focalisée sur l'asthme bronchique et la baisse accélérée de la fonction respiratoire. Dans les première années de cette industrie, le taux d'incidence annuel d'asthme professionnel (AP) induit par le TDI atteignait 5 à 6%. Sur les lieux de travail où l'on a maintenu les concentrations moyennes de TDI au-dessous de 5ppb, on a observé une baisse de l'incidence annuelle d'AP jusqu'à moins de 1%. Des études réalisées dans les années 60 et 70 portant sur la baisse de la fonction respiratoire ont mis en évidence une diminution du volume expiratoire maximal par seconde (VEMS) lors de périodes d'exposition prolongée chez les travailleurs présentant des taux élevés de symptômes d'AP. Des études plus récentes n'ont pas permis de mettre clairement en évidence une baisse accélérée de la VEMS chez les salariés exposés à des concentrations allant jusqu'à 5ppb (en moyenne sur huit heures), même dans des cas documentés d'expositions de routine de courte durée dépassant les 20ppb.
Applied Occupational and Environmental Hygiene, déc. 2002, vol.17, n°12, p.891-901. 73 réf.

CIS 05-645 Diller W.F.
Fréquence et tendances de l'asthme professionnel dû au diisocyanate de toluylène: revue critique
Frequency and trends of occupational asthma due to toluene diisocyanate: A critical review [en anglais]
Les rapports et les déclarations concernant la fréquence des cas d'asthme professionnel dus aux isocyanates sont contradictoires. Afin de faire la lumière sur cette question, un examen critique de la littérature médicale des cinquante dernières années a été effectué, en mettant l'accent sur le diisocyanate de toluylène (TDI) considéré comme la substance la plus répandue de la famille des isocyanates. On a pu calculer l'incidence de l'asthme professionnel dû au TDI à partir de neuf études longitudinales portant sur 2751 travailleurs. L'incidence annuelle, qui était systématiquement supérieure à 5% avant 1980, est tombée depuis à moins 0,7%. La prévalence de l'asthme professionnel dû au TDI a été estimée à partir de dix études transversales portant sur 788 travailleurs. La prévalence qui était systématiquement supérieure à 10% avant 1985, se situait généralement entre 0 et 10% ces dernières années.
Applied Occupational and Environmental Hygiene, déc. 2002, vol.17, n°12, p.872-877. Illus. 35 réf.

CIS 02-1806 Daftarian H.S., Lushniak B.D., Reh C.M., Lewis D.M.
Evaluation des problèmes cutanés rapportés spontanément par les travailleurs exposés au diisocyanate de toluène (TDI) dans une usine de fabrication de mousse de polyuréthane
Evaluation of self-reported skin problems among workers exposed to toluene diisocyanate (TDI) at a foam manufacturing facility [en anglais]
Le diisocyanate de toluène (TDI) est bien connu pour induire des asthmes et comme irritant respiratoire. Il est également connu pour sa capacité à irriter la peau et les muqueuses. Afin d'évaluer les effets cutanés du diisocyanate de toluène (TDI), les chercheurs du NIOSH (National Institute of Occupational Safety and Health) ont mené une étude transversale dans une usine de production de mousse de polyuréthane souple. Au total, 114 travailleurs ont rempli un questionnaire médical et fourni des échantillons de sang pour les tests d'anticorps contre le TDI ou d'autres allergènes. Une sous-ensemble de travailleurs déclarant des problèmes cutanés a été soumis à des tests cutanés avec la batterie standard des diisocyanates. Les travailleurs de la chaîne de production étaient deux fois plus nombreux que prévu à rapporter des problèmes cutanés que ceux travaillant dans d'autres secteurs (OR 2,66). L'âge, le sexe et la durée du travail au poste étaient comparables chez les participants travaillant à la production et chez les autres. On a décelé des anticorps IgG spécifiques du TDI chez deux sujets, alors qu'aucun échantillon ne présentait d'anticorps IgE spécifiques du TDI. Aucun des 26 travailleurs ayant subi des tests cutanés n'a développé des réactions aux allergènes des diisocyanates. Ces résultats tendent à démontrer que les symptômes cutanés seraient plutôt dus à une réaction d'irritation qu'immunologique au TDI ou à un allergène non identifié présent dans les mousses.
Journal of Occupational and Environmental Medicine, déc. 2002, vol.44, n°12, p.1197-1202. 30 réf.

CIS 02-1780 Jarand C.W., Akapo S.O., Swenson L.J., Kelman B.J.
Libération de diisocyanates d'un produit de revêtement: analyse préliminaire
Diisocyanate emission from a paint product: A preliminary analysis [en anglais]
Cette étude visait à évaluer la libération de diisocyanate de toluène-2,4 (2,4-TDI), de diisocyanate de toluène-2,6 (2,6-TDI) et de diisocyanate d'isophorone (IPDI) à partir d'un revêtement pour béton à deux composants que l'on trouve dans le commerce. Un modèle de procédé de revêtement de dalle extérieure a été développé en laboratoire, et les concentrations d'isocyanate ont été déterminées après réaction avec de la (méthoxy-2 phénol)-1 pipérazine suivie d'une analyse par chromatographie en phase liquide haute performance avec détection par UV. La limite de détection était de 0,6µg TDI/g de produit humide pour les dérivés du 2,4-TDI et du 2,6-TDI et de 0,54µg IPDI/g de produit humide pour le dérivé de l'IPDI. On n'a pas décelé de 2,4-TDI ou d'IPDI dans le produit ayant été mélangé. Les taux de libération de 2,6-TDI par gramme de produit humide appliqué et par heure étaient respectivement de 0,32µg, de 0,38µg et de 0,02µg après une heure, cinq heures et 15 heures. Ces taux de libération devraient permettre aux hygiénistes du travail de calculer l'exposition aux isocyanates libérés par des produits de revêtement.
Applied Occupational and Environmental Hygiene, juil. 2002, vol.17, n°7, p.491-494. Illus. 14 réf.

2001

CIS 03-1830
Health and Safety Executive
Isocyanates: risques d'atteinte à la santé et précautions à prendre
Isocyanates: Health hazards and precautionary measures [en anglais]
Au sommaire de cette note d'orientation sur les risques d'atteinte à la santé dus à l'exposition aux isocyanates et les mesures de précaution: occurrence et utilisation des isocyanates; effets sur la santé; évaluation de l'exposition; prévention et limitation de l'exposition; valeurs seuils adoptées au Royaume-Uni (moyenne pondérée sur 8h: 0,02mg/m3; moyenne pondérée sur 15min: 0,07mg/m3, toutes deux exprimées en tant que groupes isocyanates libres); surveillance de l'exposition; surveillance médicale et tenue d'archives; maladies devant faire l'objet d'une déclaration aux termes de la loi; premiers soins; installations nécessaires pour l'hygiène et le bien-être des travailleurs; formation, instruction et information; informations destinées aux services d'urgence; préposés à la sécurité. En annexe: liste des isocyanates fréquemment utilisés dans l'industrie et méthodes adaptées pour la surveillance de l'exposition à ces substances.
HSE Books, P.O. Box 1999, Sudbury, Suffolk CO10 2WA, Royaume-Uni, 5e éd., 2001. 12p. 28 réf. Prix: GBP 6,00.

CIS 02-1119 Diisocyanate de toluène
Diisocianato de tolueno [en espagnol]
Fiche toxicologique publiée par le Consejo Interamericano de Seguridad, 33 Park Place, Englewood, NJ 07631, USA. Limite d'exposition: 0,14mg/m3 ou 0,02ppm (OSHA); VME 0,135mg/m3 ou 0,005ppm et VLE 0,02ppm pour 10min (NIOSH); 0,04mg/m3 ou 0,005ppm (ACGIH). Voies d'exposition: inhalation et ingestion. Toxicité: douleurs thoraciques; céphalées; insomnie; irritation de la peau, des yeux et du tractus respiratoire; sensibilisation et réactions asthmatiformes; atteinte respiratoire; œdème pulmonaire.
Noticias de seguridad, déc. 2001, vol.63, n°12, 5p. Encart.

CIS 02-313 Redlich C.A., Stowe M.H., Wisnewski A.V., Eisen E.A., Karol M.H., Lemus R., Holm C.T., Chung J.S., Sparer J., Liu Y., Woskie S.R., Appiah-Pippim J., Gore R., Cullen M.R.
Réponses immunitaires et physiologiques subcliniques chez des carrossiers exposés au diisocyanate d'hexaméthylène
Subclinical immunologic and physiologic responses in hexamethylene diisocyanate-exposed auto body shop workers [en anglais]
Les diisocyanates sont des agents de sensibilisation puissants et souvent identifiés comme étant la cause d'un asthme professionnel. Afin de caractériser les effets d'une exposition au diisocyanate d'hexaméthylène (HDI) sur des carrossiers, une étude épidémiologique transversale a été réalisée sur le terrain. Pour cela, on a recueilli les données concernant 75 sujets à l'aide d'un questionnaire et de tests physiologiques. Les cas non manifestes d'asthme dû aux diisocyanates ont été mis en évidence par spirométrie, réaction de provocation à la méthacholine, mesure du débit expiratoire de pointe et sur la base des symptômes. Au total, 30% des travailleurs exposés au HDI présentaient une prolifération lymphocytaire spécifique du HDI et 34% des IgG spécifiques, mais on ne notait aucune association entre les deux. Deux travailleurs présentaient des IgE spécifiques du HDI. Chez les peintres, catégorie la plus exposée aux HDI, une prolifération lymphocytaire spécifique du HDI, une réactivité accrue à la méthacholine, des symptômes d'oppression thoracique et un essoufflement étaient plus fréquents. Les résultats démontrent la présence de réactions immunitaires spécifiques aux HDI dans une proportion importante de travailleurs sains exposés au HDI.
American Journal of Industrial Medicine, juin 2001, vol.39, n°6, p.587-597. Illus. 31 réf.

1, 2, 3, 4, 5, 6 ...9 | suivant >