ILO Home
Go to the home page
Site map | Contact us English | Español
view in a printer-friendly format »

Composés cyanés - 577 saisies trouvées

Vos critères de recherche sont

  • Composés cyanés

1988

CIS 92-64 Diisocyanate de toluylène
Toluene diisocyanate [en anglais]
Fiche toxicologique tirée de la nouvelle édition de la publication du NIOSH "Occupational Safety and Health Guidelines for Chemical Hazards". Toxicité aiguë: forte irritation des yeux, de la peau et des voies respiratoires; œdème pulmonaire. Toxicité chronique: sensibilisation de la peau et des voies respiratoires; asthme.
U.S. Department of Health and Human Services, Public Health Service, Centers for Disease Control, National Institute for Occupational Safety and Health, Division of Standards Development and Technology Transfer, 4676 Columbia Parkway, Cincinnati, OH 45226-1998, USA, 1988. 6p. Bibl.

CIS 92-63 Tétraméthylsuccinonitrile
Tetramethyl succinonitrile [en anglais]
Fiche toxicologique tirée de la nouvelle édition de la publication du NIOSH "Occupational Safety and Health Guidelines for Chemical Hazards". Toxicité: absorption percutanée; effets neurotoxiques.
U.S. Department of Health and Human Services, Public Health Service, Centers for Disease Control, National Institute for Occupational Safety and Health, Division of Standards Development and Technology Transfer, 4676 Columbia Parkway, Cincinnati, OH 45226-1998, USA, 1988. 5p. Bibl.

CIS 91-534 Maltoni C.
Normes internationales d'exposition aux agents toxiques
International standards for occupational exposure to toxic agents [en anglais]
Editorial traitant des conséquences négatives de l'absence de normes d'exposition professionnelle et environnementale aux agents toxiques largement reconnues. Cette absence entraîne de graves difficultés pour l'évaluation des risques rencontrés dans divers environnements industriels et communautaires. Les rapports du BIT et les recommandations nationales (ACGIH) ou multinationales (CEE) ne peuvent plus répondre à tous les besoins d'industries diverses selon les pays. Un groupe international indépendant d'universitaires, le Collegium Ramazzini, explore les possibilités de normalisation des substances toxiques les plus importantes, et souhaite recueillir des opinions et des informations scientifiques de toutes les sources d'information de cette nature. Les personnes à contacter sont mentionnées avec leur adresse.
American Journal of Industrial Medicine, mai 1988, vol.13, n°5, p.529-530.

CIS 90-1570 Ermakova G.A., Kryžanovskaja N.A.
Régulation neurohumorale des processus d'adaptation chez les travailleurs exposés au diisocyanate de toluylène
Nejrogumoral'naja reguljacija adaptacionnyh processov u rabočih, podvergajuščihsja vozdejstviju toluilendiizocianata [en russe]
On a étudié la nature de la régulation neurohumorale chez les travailleurs exposés au diisocyanate de toluylène (TDI) et ayant une ancienneté professionnelle différente. L'enquête a porté sur 125 personnes en bonne santé âgées de 20 à 40 ans. Les taux d'activité des glandes surrénales et certains paramètres hématologiques ont été déterminés. La régulation neurohumorale des processus d'adaptation chez les sujets exposés au TDI était cyclique et liée à l'ancienneté professionnelle. Deux phases précoces de la régulation (exposition au TDI jusqu'à 3 ans) avaient des caractéristiques communes de développement indépendantes du niveau d'exposition au TDI. En cas d'exposition au TDI de plus de 3 ans des distinctions dans la nature de la régulation neurohumorale dues aux différents niveaux d'exposition au TDI sont apparues.
Gigiena truda i professional'nye zabolevanija, juil. 1988, n°7, p.22-23. 5 réf.

CIS 90-1613 Vasilenko N.M., Kogan I.M., Zvezdaj V.I., Jašina L.N., Hipko S.E., Sventickij V.V.
Toxicité de la N-cyanéthylaniline (CEA)
K voprosu o toksičnosti N-cianėtilanilina (CĖA) [en russe]
Au sommaire: propriétés physiques et chimiques; toxicité: des rats exposés 30 fois par voie intragastrique à des concentrations de la CEA équivalentes à 1/10 de LD50 (0,47g/kg) ont montré des signes d'anémie caractérisés par une réduction du niveau d'oxyhémoglobine et du nombre d'érythrocytes, accompagnés de réticulocytose; on a obervé une augmentation du niveau de méthémoglobine et de sulfhémoglobine, une apparition de corps de Heinz, une réduction du niveau des groupes sanguins SH et des leucocytes, une réduction du poids relatif de la rate, des troubles des fonctions rénales. Le seuil de la toxicité aiguë pour la CEA est de 9mg/m3 selon le critère de la méthémoglobinogenèse. Une concentration maximale admissible dans l'air des lieux de travail de 0,1mg/m3 pour la CEA aérosol (mention "peau", risque classe 2) est recommandée. Précautions: éviter le contact avec des voies respiratoires et digestives; protéger la peau.
Gigiena truda i professional'nye zabolevanija, sept. 1989, n°9, p.53-54.

CIS 90-30 Acrylonitrile, cancérogène humain possible
Acrylonitrile, potential human carcinogen [en anglais]
Fiche toxicologique tirée de la nouvelle édition de la publication du NIOSH "Occupational Safety and Health Guidelines for Chemical Hazards". Limites d'exposition: OSHA PEL (VME 8h) = 2ppm et valeur plafond 15min = 10ppm; NIOSH REL (VME 8h, peau, cancérogène) = 1ppm et valeur plafond 15min = 10ppm; ACGIH TLV (VME 8h, peau, cancérogène A2) = 4,5mg/m3. Seuil olfactif = 20ppm. Toxicité: irrite les yeux; brûlures de la peau et dermatoses; cancer du poumon et du colon.
U.S. Department of Health and Human Services, Public Health Service, Centers for Disease Control, National Institute for Occupational Safety and Health, Division of Standards Development and Technology Transfer, 4676 Columbia Parkway, Cincinnati OH 45226-1988, USA, 1988. 6p. Bibl.

CIS 90-29 Acrylonitrile
Akrylonitryl [en polonais]
Fiche toxicologique. Limite d'exposition permise (Pologne) = 0,5mg/m3.
Centralny Instytut Ochrony Pracy, 1 Ul. Tamka, 00-349 Warszawa 30, Pologne, 1988. 2p.

CIS 90-230 Diehl B.
Exposition à des substances dangereuses lors de la pose de revêtements de sol - Problèmes de solvants
Gefahrstoffbelastung bei Fussbodenlegearbeiten - Lösemittelproblem [en allemand]
Etude traitant des types et concentrations de solvants utilisés durant la pose de revêtements de sol en PCV, ainsi que de moquettes, de panneaux de bois, de parquets et de linoléum. La plus forte concentration de solvants a été enregistrée lors de la pose de parquets. Des concentrations de solvants tels que le xylène, le toluène et le diisocyanate de toluylène en excédent des valeurs maximales admissibles au poste de travail ont été relevées. Le remplacement des produits renfermant des solvants s'impose.
Humane Produktion - Humane Arbeitsplätze, 1988, vol.10, n°8, p.30-35. Illus.

CIS 90-260 Les dangers de la combustion du polyuréthane
The dangers of burning polyurethane [en anglais]
Au sommaire de cette notice d'information: historique d'un cas (incendie des magasins Woolworth, en 1979); réglementation; matériaux de revêtement; stockage industriel de la mousse de polyuréthane; mesures à prendre une fois l'incendie déclaré; risques; précautions.
United Trade Press Limited, 33-35 Bowling Green Lane, London EC1R 0DA, Royaume-Uni, août 1988. p.B:14:1-B:14:7. 3 réf.

CIS 89-1299 Chen J.L., Fayerweather W.E., Pell S.
Enquête de mortalité sur des travailleurs exposés à la diméthylformamide et/ou l'acrylonitrile
Mortality study of workers exposed to dimethylformamide and/or acrylonitrile [en anglais]
Cette enquête a porté sur la période 1950 à 1982. Les travailleurs exposés à la DMF présentaient, par comparaison avec les prévisions de la société Du Pont de Nemours, un excédent significatif de décès totaux principalement attribuables à une cardiopathie ischémique et à d'autres causes. Par contre, le nombre des décès n'excédait pas d'une manière significative, le nombre prévu par les statistiques américaines, nationales ou locales. Aucune relation n'a été observée entre l'exposition à la DMF ou à l'ACN et le taux de mortalité. Les excédents significatifs de mortalité enregistrés chez les salariés exposés à la DMF et/ou à l'ACN pourraient être dus à un hasard statistique ou à des facteurs liés au mode de vie.
Journal of Occupational Medicine, oct. 1988, vol.30, n°10, p.819-821. 3 réf.

CIS 89-1298 Chen J.L., Fayerweather W.E., Pell S.
Incidence du cancer chez des travailleurs exposés à la diméthylformamide et/ou à l'acrylonitrile
Cancer incidence of workers exposed to dimethylformamide and/or acrylonitrile [en anglais]
Etude visant à déterminer si l'exposition à la diméthylformamide (DMF) et à l'acrylonitrile (ACN) séparément ou en combinaison se traduisait par une augmentation de l'incidence du cancer. Des travailleurs exposés à la DMF et/ou à l'ACN ont été suivis de 1956 à 1984. Les sujets exposés à la DMF, mais non à l'ACN, présentaient un excédent significatif de l'incidence du cancer de la cavité buccale et du pharynx, ainsi que du mélanome malin. Un excédent significatif du cancer de la prostate a été observé chez les sujets exposés à la DMF et à l'ACN. Aucune relation dose-réponse n'a été constatée entre l'exposition à la DMF ou à l'ACN et l'incidence du cancer. Les excédents significatifs de l'incidence du cancer enregistrés chez les travailleurs exposés à la DMF et/ou à l'ACN pourraient être le fait d'un hasard statistique ou d'autres facteurs tels que la consommation de tabac et d'alcool. Les études sur ce sujet mériteraient d'être poursuivies.
Journal of Occupational Medicine, oct. 1988, vol.30, n°10, p.813-818. 29 réf.

CIS 89-1280 Musk A.W., Peters J.M., Wegman D.H.
Isocyanates et affections respiratoires: état de la question
Isocyanates and respiratory disease: Current status [en anglais]
Etude bibliographique sur les effets respiratoires connus de l'exposition aux isocyanates. Il a été abondamment établi que les isocyanates peuvent provoquer une bronchite ou une pneumonie, sont de puissants sensibilisants pulmonaires capables d'engendrer l'"asthme des isocyanates", ou peuvent entraîner l'apparition d'une affection non spécifique des voies respiratoires, notamment d'une bronchite chronique, induire un état asthmatique général ou provoquer une pneumonie d'hypersensibilité. Des relations dose-réponse similaires ont été observées pour les effets aigus et chroniques. Dans certaines entreprises, l'exposition est bien contrôlée et l'on ne détecte aucun effet respiratoire. Des suggestions sont faites pour le dépistage des sujets à risque avant l'embauche, ainsi que pour la surveillance médicale des travailleurs exposés aux isocyanates.
American Journal of Industrial Medicine, 1988, vol.13, n°3, p.331-349. 114 réf.

CIS 88-751 Diisocyanate de diphénylméthane (MDI)
Methylene bisphenyl isocyanate (MDI) [en anglais]
Fiche toxicologique. Résumé d'une page tiré de l'enregistrement INFOCHIM No. 70 et de la Fiche toxicologique No. 30 du CCHST.
Centre canadien d'hygiène et de sécurité au travail, 250 rue Main est, Hamilton, Ontario L8N 1H6, Canada, 1988. 1p.

1987

CIS 02-1098 o-Chlorobenzylidènemalononitrile
Fiche toxicologique. Mise à jour de la fiche référencée sous CIS 86-1029. Synonyme: CS. Toxicité aiguë: irritation de la peau, des yeux et du tractus respiratoire; troubles digestifs; céphalées; potentiel allergisant, brûlures de la peau. Toxicité chronique: cancérogène; ulcères de la peau et des muqueuses. Limites d'exposition (France): VLE = 0,4mg/m3. Le recueil complet de fiches toxicologiques sur CD-ROM est analysé sous CIS 02-1407.
Institut national de recherche et de sécurité, 30 rue Olivier-Noyer, 75680 Paris Cedex 14, France, éd.rév., CD-ROM CD 613, 2002. 3p. 20 réf.

CIS 89-1529 Baur X.
Remarques critiques sur le diagnostic de l'asthme engendré par l'isocyanate
Kritische Anmerkungen zur Diagnostik des Isocyanat-Asthmas [en allemand]
Des échantillons de sérum sanguin prélevés chez 160 malades souffrant d'un asthme causé par l'isocyanate et chez 25 témoins ont été utilisés pour une étude sur la sélectivité du radio-allergo-sorbent test (test RAST). Les faux positifs ont été imputés à la sélectivité variable de divers réactifs. Pour des valeurs supérieures à 0,35U/mL, aucun faux positif n'a été enregistré.
Arbeitsmedizin - Sozialmedizin - Präventivmedizin, 1987, vol.22, n°12, p.291-293. Illus. 6 réf.

CIS 89-1547 Alexandersson R., Plato N., Hedman B.K., Hedenstierna G.
Exposition, fonction pulmonaire et symptômes chez des peintres en carrosserie automobile exposés au diisocyanate d'hexaméthylène et au biuret à base de diisocyanate d'hexaméthylène
Exposure, lung function, and symptoms in car painters exposed to hexamethylene diisocyanate and biuret modified hexamethylene diisocyanate [en anglais]
La concentration moyenne de biuret de diisocyanate d'hexaméthylène (HDI-BT) dans l'air à laquelle les peintres étaient exposés était de 115µg/m3 (entre 10 et 385µg/m3), soit une valeur supérieure au seuil de concentration suédois pondéré dans le temps de 90µg/m3. L'exposition au diisocyanate d'hexaméthylène (HDI) était de l'ordre de 1,0µg/m3, avec des pics de courte durée. La présente enquête visait à déterminer les effets du HDI et du HDI-BT sur la fonction pulmonaire; elle englobait les métalliseurs exposés aux mêmes solvants et aux mêmes poussières de meulage que les peintres, mais non aux isocyanates, et les mécaniciens d'automobile non exposés à ces substances. Les peintres en carrosserie automobile et les métalliseurs ont été comparés aux mécaniciens le lundi avant le travail. Les effets aigus de la peinture ont été contrôlés par comparaison des valeurs de la fonction pulmonaire le lundi matin avec celles du vendredi après-midi. Les résultats des examens spirométriques pratiqués chez les peintres et les métalliseurs ne différaient pas de ceux recueillis chez les mécaniciens. Le volume de fermeture rapporté à la capacité vitale était plus important chez les peintres le lundi matin avant le travail et tendait à augmenter tout au long de la semaine de travail. Il n'y avait aucune différence entre les métalliseurs et les mécaniciens.
Archives of Environmental Health, nov.-déc. 1987, vol.42, n°6, p.367-373. 42 réf.

CIS 89-737 Acrylonitrile
Akrylonitril [en suédois]
Fiche toxicologique tirée du Kemiska Ämnen Register (voir CIS 89-214). Limite d'exposition: VME = 4,5mg/m3. Toxicité: cancérogène; irrite les yeux et les voies respiratoires; inhibe l'apport d'oxygène aux cellules.
Arbetarskyddsnämnden, Box 3208, 10364 Stockholm, Suède, 1987. 3p.

CIS 89-551 Kryžanovskaja N.A., Ermakova G.A., Šaronova Z.V., Volkova I.D., Ljuro S.D., Filatova V.S.
Réactivité de l'organisme des travailleurs en contact avec un allergène chimique, le diisocyanate de toluylène
Reaktivnost' organizma u rabotajuščih v kontakte s himičeskim allergenom toluilendiizocianatom [en russe]
Etude sur la réactivité de l'organisme humain conduite auprès de 125 travailleurs bien portants âgés de 20 à 40 ans et exposés régulièrement ou occasionnellement à du diisocyanate de toluylène (TDI). L'exposition au TDI se traduisait par des modifications immunologiques, hématologiques et biochimiques, par le développement d'une sensibilisation spécifique au cours de la première année et par le développement ultérieur d'un syndrome général d'adaptation.
Gigiena truda i professional'nye zabolevanija, mai 1987, n°5, p.27-30. 4 réf.

CIS 89-532 D'jačkova E.F., Lovčinovskaja T.A., Čikin G.A.
Analyse chromatographique de mélanges d'acrylonitrile, d'éthanol, de toluène, d'alcool butylique et d'épichlorhydrine
Gazohromatografičeskoe opredelenie akrilonitrila, ėtanola, toluola, butanola i epihlorgidrina v vozduhe pri sovmestnom prisutstvii [en russe]
Pour le dosage des composés précités, les conditions optimales suivantes ont été définies: colonne de 3m sur 3mm remplie d'adipate de polyéthylèneglycol (10%) sur 0,25-0,5mm de Spherochrome; température de la colonne: 90°C; température de la chambre d'injection: 125°C; débit du gaz vecteur (hélium): 40mL/min; détecteur à ionisation de flamme. L'analyse prend 10min. La méthode, récemment mise au point, permet le dosage des concentrations minimales suivantes: acrylonitrile - 0,25mg/m3 (MAC 0,5mg/m3), éthanol - 1mg/m3 (MAC 1000mg/m3), toluène - 1mg/m3 (MAC 50mg/m3), alcool butylique - 1mg/m3 (MAC 10mg/m3), épichlorhydrine - 0,5mg/m3 (MAC 1mg/m3).
Gigiena i sanitarija, avr. 1987, n°4, p.55-56. Illus. 3 réf.

CIS 89-92 Diisocyanate de diphénylméthane (MDI) et diisocyanate de polyphénylméthane (PMPPI)
Methylene bisphenyl isocyanate (MDI) and Polymethylene polyphenyl isocyanate (PMPPI) [en anglais]
Fiche toxicologique. Limite d'exposition pour le MDI (ACGIH, 1987): TLV-TWA = 0,005mg/m3. Toxicité: irritation de la peau et des muqueuses; bronchite chronique; pneumonie chimique; ¿dème pulmonaire; asthme allergique; dermatoses; sensibilisation.
Centre canadien d'hygiène et de sécurité au travail, 250 rue Main est, Hamilton, Ontario L8N 1H6, Canada, 1987. 20p. 36 réf.

CIS 89-84 Diisocyanate-1,6 d'hexaméthylène et les polyisocyanates à base de HDI
Hexamethylene diisocyanate (HDI); polyisocyanates made from HDI [en anglais]
Fiche toxicologique. Limite d'exposition (1987): TLV-TWA = 0,035mg/m3. Toxicité: irritation des yeux, de la peau et des voies respiratoires; sensibilisation de la peau et des muqueuses du système respiratoire; ¿dème pulmonaire.
Centre canadien d'hygiène et de sécurité au travail, 250 rue Main est, Hamilton, Ontario L8N 1H6, Canada, 1987. 17p. 27 réf.

CIS 88-1978 Inatome K., Iga T., Seo S.
Symptômes d'exposition à l'o-chlorobenzylidènemalononitrile
o-Chlorobenzylidene malononitrile no bakuro ni yoru shōjō ni tsuite [en japonais]
Des récipients renfermant un agent antiémeutes, l'o-chlorobenzylidènemalononitrile (OCMB), sont parfois jetés a la ferraille. Des travailleurs employés au débitage et au triage de ferrailles présentaient des anomalies de l'olfaction, une résistance des fosses nasales à la respiration ou d'autres symptômes que l'on a attribués à l'exposition à l'OCMB. Dans un cas (2 épisodes), le sujet était resté exposé pendant plus de 2 heures en dépit de symptômes manifestes et prononcés au niveau des yeux, de la gorge et de la poitrine. Un léger érythème des muqueuses nasale et laryngée et une élévation de la résistance respiratione du nez et des voies respirationes inférieures étaient observés. La sensibilité gustative était normale, mais la sensitivité olfactive était réduite et un léger érythème de la trachée et de la muqueuse bronchique apparaissait au bronchoscope. Tout ou à peu près est rentré dans l'ordre après environ 6 mois. Dans un cas (un épisode), le sujet exposé avait cessé le travail dès l'apparition des premiers symptômes. Chez ce sujet, tous les résultats étaint à peu près normaux. Les travailleurs employés au débitage et au triage des ferrailles et toutes les personnes susceptibles d'être exposées à l'OCMB devraient porter en permanence un équipement de protection.
Japanese Journal of Traumatology and Occupational Medicine, sept. 1987, vol.35, n°9, p.625-631. Illus. 3 réf.

CIS 88-1821 Diisocyanate de toluène
Toluene diisocyanate [en anglais]
Fiche toxicologique. Limite d'exposition (ACGIH, 1986-87): TLV-TWA = 0,4mg/m3. Toxicité: irritation de la peau, des yeux et du système respiratoire; asthme allergique; sensibilisation de la peau et du système respiratoire; symptômes d'exposition différés.
Centre canadien d'hygiène et de sécurité au travail, 250 rue Main est, Hamilton, Ontario L8N 1H6, Canada, 1987. 30p. 31 réf.

CIS 88-1957 Fruhmann G., Baur X., Vogelmeier C., Römmelt H., Pfaller A.
Tests de provocation par inhalation aux isocyanates comparés aux tests à la métacholine et aux tests cutanés
Inhalative Provokation mit Isocyanaten im Vergleich mit Metacholin und mit dem Hauttest [en allemand]
29 travailleurs soupçonnés d'intolérance aux isocyanates ont été exposés à des vapeurs de ces substances pendant une période maximum de 2h. Après 25 expositions au diisocyanate de toluylène (TDI), une augmentation significative de la résistance des voies aériennes a été enregistrée. Une élévation comparable a été observée 6 fois après 8 expositions au diisocyanate de diphénylméthane (MDI). Huit travailleurs souffraient déjà d'une obstruction bronchique sensible après 1h au maximum d'exposition à des concentrations de TDI et de MDI inférieures à la valeur MAC actuelle de 0,01ppm (et, pour 2 personnes, même à 0,002ppm). Sur 6 personnes testées à la fois avec du TDI et du MDI, 2 n'ont réagi qu'au MDI. Avec la méthacholine, un "faux négatif" a été obtenu dans 2 tests sur 14 et un "faux positif" dans 1 test sur 6. La réponse aux tests intradermiques a été positive chez 6 personnes exposées sur 27. Chez 15 sujets en bonne santé non professionnellement exposés aux isocyanates, une exposition unique à 0,02ppm de TDI n'a entraîné aucune obstruction bronchique, alors que 5 asthmatiques sur 15 soumis à une telle exposition voyaient la résistance de leurs voies aériennes réduite dans une mesure significative.
Arbeitsmedizin - Sozialmedizin - Präventivmedizin, avr. 1987, vol.22, n°4, p.94-96. Illus. 2 réf.

CIS 88-1674 Singh M.P., Ghosh S.
La catastrophe de Bhopal: modélisaton du scénario de dispersion
Bhopal gas tragedy: Model simulation of the dispersion scenario [en anglais]
Article rappelant les propriétés physico-chimiques et l'activité biologique de l'isocyanate de méthyle (MIC), analysant les causes probables de l'accident et démontrant le rôle des conditions météorologiques et de la topographie dans le processus de dispersion du gaz. Pour permettre une estimation des niveaux possibles de concentration du MIC dans l'atmosphère, un modèle analytique de dispersion a été élaboré. Les résultats obtenus fournissent une idée approximative de la concentration au niveau du sol ainsi que du moment d'arrivée du front de pollution dans les diverses localités affectées. Le dépôt à sec du MIC et sa réaction avec l'humidité de l'air ont été également pris en considératon dans le modèle. Les résultats de la modélisation paraissent assez bien corrélés avec les rares données disponibles sur la distribution de la mortalité. Les effets de l'émission de gaz sur la végétation, sur l'animal et sur l'homme sont signalés.
Journal of Hazardous Materials, déc. 1987, vol.17, n°1, p.1-22. Illus. 17 réf.

CIS 88-1309 Diisocyanates de toluylène
Toluene diisocyanates [en anglais]
Aspects couverts par cette étude de toxicologie: résumé et conclusions; identité, propriétés, méthodes d'analyse; sources d'exposition humaine et de pollution environnementale; transport, répartition et transformation dans l'environnement; concentrations environnementales et exposition humaine; cinétique et métabolisme; effets sur les organismes présents dans l'environnement; effets sur l'animal et systèmes de tests in vitro; effets chez l'homme; évaluation des risques pour la santé chez l'homme ainsi que des effets sur l'environnement; évaluations antérieures par d'autres organismes internationaux.
Organisation mondiale de la Santé, Service de distribution et de vente, Genève 27, Suisse, 1987. 72p. Bibl. Prix: CHF 9,00.

CIS 88-925 Rando R.J., Abdel-Kader H., Hughes J., Hammad Y.Y.
L'exposition au diisocyanate de toluène dans l'industrie de la mousse de polyuréthane expansé non rigide
Toluene diisocyanate exposures in the flexible polyurethane foam industry [en anglais]
Une enquête a été menée pendant 3 ans dans 2 établissements de fabrication de mousse de polyuréthane expansé. La durée d'exposition (moyenne géométrique) pondérée était de 2,36ppb, de 1,10ppb et de 1,50ppb respectivement pour les travailleurs préposés à la production de la mousse, les finisseurs et l'équipe d'entretien. La limite d'exposition maximale de l'OSHA (20ppb) a été dépassée au cours de 1,3% des mesures d'exposition (12min). Les expositions étaient essentiellement à l'isomère 2,6 de diisocyanate de toluène.
American Industrial Hygiene Association Journal, juin 1987, vol.48, n°6, p.580-585. Illus. 14 réf.

CIS 88-913 Rando R.J., Duvoisin P.F., Abdel-Kader H., Hammad Y.Y.
Un appareil séquentiel à lecture directe sur bande pour le diisocyanate de toluène
A sequential tape monitor for toluene diisocyanate [en anglais]
Un contrôleur microélectronique a été mis au point pour convertir un appareil à lecture directe sur bande vendu dans le commerce en échantillonneur séquentiel, de manière à éliminer les défauts de réponse et ceux dus aux fluctuations de concentrations de diisocyanate de toluène. L'appareil ainsi modifié peut effectuer jusqu'à 14 prélèvements de 12min pour une journée de travail. La sensibilité de l'appareil a été pratiquement doublée, mais chaque instrument doit être calibré séparément. L'appareil ainsi modifié a un taux de fiabilité d'environ 90%.
American Industrial Hygiene Association Journal, juin 1987, vol.48, n°6, p.574-579. Illus. 13 réf.

CIS 88-955 Concentrations d'isocyanates organiques dans l'air
Organic isocyanates in air [en anglais]
Note d'orientation sur une méthode d'analyse en laboratoire faisant appel à une solution de (méthoxy-2 phényl)-1 pipérazine et à la chromatographie en phase liquide haute performance. Cette méthode convient pour des prélèvements d'une durée de 10min à 8h. Bien que recommandée pour la détermination de l'exposition individuelle, elle peut être utilisée, moyennant certaines modifications, pour des prélèvements à poste fixe. La plage d'analyse est de 7 à 140µg NCO/m3 pour des prélèvements de 10L d'air. Pour un prélèvement de 8h (échantillon de 30L), le seuil de détection est de 2µg/NCO/m3. Il existe une possibilité d'interférence avec des amines aromatiques. Informations complémentaires fournies sur les isocyanates organiques: utilisations, toxicité, premiers soins. Cette note d'orientation est une version révisée d'une précédente note publiée en 1983 sous le même numéro de référence (CIS 84-1618).
Health and Safety Executive Information and Advisory Services, St Hugh's House, Stanley Precinct, Bootle, Merseyside L20 2QY, Royaume-Uni, éd.rév., mars 1987. 5p. 12 réf. Prix: GBP 1,00.

CIS 88-769 Diisocyanate-2,4 de toluène (2,4-TDI)
Toluene-2,4-diisocyanate (2,4-TDI) [en anglais]
Fiche toxicologique. Résumé d'une page tiré de l'enregistrement INFOCHIM n°83 et de la fiche toxicologique n°21 du CCHST.
Centre canadien d'hygiène et de sécurité au travail, 250 rue Main est, Hamilton, Ontario L8N 1H6, Canada, 1988. 1p.

CIS 88-763 Diisocyanate de polyphénylméthane
Polymethylene polyphenyl isocyanate (PMPPI) [en anglais]
Fiche toxicologique. Résumé d'une page tiré de l'enregistrement INFOCHIM n°80 et de la fiche toxicologique n°30 du CCHST.
Centre canadien d'hygiène et de sécurité au travail, 250 rue Main est, Hamilton, Ontario L8N 1H6, Canada, 1988. 1p.

CIS 88-743 Biuret à base d'hexaméthylène diisocyanate (Biuret à base de HDI)
Hexamethylene diisocyanate biuret (HDI Biuret) [en anglais]
Fiche toxicologique. Résumé d'une page tiré de l'enregistrement INFOCHIM No. 94 et de la Fiche toxicologique No.28 du CCHST.
Centre canadien d'hygiène et de sécurité au travail, 250 rue Main est, Hamilton, Ontario L8N 1H6, Canada, 1988. 1p.

CIS 88-742 Hexaméthylène diisocyanate (HDI)
Hexamethylene diisocyanate [en anglais]
Fiche toxicologique. Résumé d'une page tiré de l'enregistrement INFOCHIM No. 84 et de la Fiche toxicologique No.28 du CCHST.
Centre canadien d'hygiène et de sécurité au travail, 250 rue Main est, Hamilton, Ontario L8N 1H6, Canada, 1988. 1p.

CIS 88-233 Kawai A., Goto S., Matsumoto Y., Matsushita H.
Mutagénicité des composés nitrés aliphatiques et aromatiques - Substances industrielles et composés apparentés
Shibōzoku oyobi hōkōzoku nitoru kagôbutsu no hen'i gensei. Kōgyō zairyō oyobi sono kanren busshitsu [en japonais]
La mutagénicité de 102 de ces composés a été testée sur Salmonella typhimurium et Escherichia coli. Quatre des 8 composés nitrés aliphatiques et 61 des 94 dérivés du nitrobenzène étaient mutagènes. 15 produits chimiques ont produit plus de 10.000 révertants/mg: tétranitrométhane, chloropicrine, trinitro-1,3,5 benzène, dinitro-2,4 fluorobenzène, chlorure de p-nitrobenzyle, chlorure de dinitro-3,5 benzyle, p-nitrophénylhydrazine, dinitro-2,4 phénylhydrazine, thiocyanate de dinitro-2,4 phényle et nitramine. Le nitrobenzène n'était pas mutagène, mais de nombreux nitrobenzènes monosubstitués l'étaient. La mutagénicité du dinitrobenzène était renforcée par un groupe -F, -SCN, -NH2, -Cl, -CH2Cl, -NO2, NH-NH2 ou COCl et atténuée par les groupes -COOH et -CH3. 23 produits chimiques sur 45 pour lesquels des limites d'exposition ont été fixées dans de nombreux pays du monde, étaient mutagènes. Le nitro-2 propane, le dinitro-2,4 toluène et le dinitro-2,6 toluène, étaient mutagènes, mais faiblement. De nombreux produits chimiques avaient une plus forte activité mutagène que les dinitrotoluènes cancérogènes, et une structure chimique similaire à la leur. D'où la nécessité de procéder à des tests de cancérogénicité de ces produits chimiques.
Japanese Journal of Industrial Health - Sangyō-Igaku, janv. 1987, vol.29, n°1, p.34-54. Illus. 27 réf.

CIS 87-1453 Shristava P.
Bhopal - Anatomie d'une catastrophe
Bhopal - Anatomy of a crisis [en anglais]
Analyse de la catastrophe de l'Union Carbide à Bhopal (Inde) (3 déc. 1984) à l'occasion de laquelle une grande quantité d'isocyanate de méthyle gazeux s'est échappée d'une cuve de stockage, causant la mort de milliers de personnes. Au sommaire: causes et caractéristiques des catastrophes industrielles (en général); causes de la catastrophe de Bhopal (notamment analyse des facteurs humains, techniques et organisationnels); répercussions de l'accident en Inde, aux Etats-Unis et dans d'autres pays; trois points de vue sur la crise (points de vue du gouvernement indien, de la société Union Carbide et des survivants); suggestions pour la prévention des catastrophes industrielles et pour la conduite à tenir dans l'éventualité de telles catastrophes.
Ballinger Publishing Co., 54 Church Street, Harvard Square, Cambridge, MA 02138, USA, 1987. 184p. Illus. Bibl. Index. Prix: $US.19,95.

CIS 87-1360 Berardinelli S.P., Moyer E.S.
Passage de l'isocyanate de méthyle en phases liquide et vapeur à travers un choix de diaphragmes d'appareils de protection respiratoire et de vêtements de protection chimique
Methyl isocyanate liquid and vapor permeation through selected respirator diaphragms and chemical protective clothing [en anglais]
Vingt-deux types de tissus servant à la confection de vêtements de protection contre les produits chimiques ont été soumis à des tests conduits avec de l'isocyanate de méthyle (MIC) liquide. Seul le Nomex non tissé sur du téflon s'est révélé utilisable. En revanche, les vêtements en viton, en PVC et en butyle peuvent être considérés comme efficaces contre le MIC en phase vapeur à des concentrations de l'ordre de 800ppm. Quatre diaphragmes d'appareils respiratoires autonomes ont été également testés. Tous ont manifesté un temps de claquage court en cas d'exposition au MIC liquide. Trois diaphragmes d'appareils respiratoires autonomes ont été ensuite exposés à 800ppm de vapeur de MIC. Les appareils respiratoires autonomes devraient être portés à l'intérieur d'une combinaison intégrale.
American Industrial Hygiene Association Journal, avr. 1987, vol.48, n°4, p.324-329. Illus. 4 réf.

CIS 87-1359 Moyer E.S., Berardinelli S.P.
Pénétration de l'isocyanate de méthyle à travers des cartouches d'appareils de protection respiratoire contre les vapeurs organiques et les gaz acides
Penetration of methyl isocyanate through organic vapor and acid gas respirator cartridges [en anglais]
Compte rendu de tests conduits sur 2 types de cartouches d'appareils respiratoires en vue de déterminer leur efficacité dans des situations d'urgence. Les tests ont été réalisés à 3 ou 4 niveaux de concentration d'isocyanate de méthyle et dans 3 conditions différentes d'humidité. En général, les temps de claquage (1% de la concentration à laquelle les cartouches étaient exposées) étaient très brefs (20min), surtout en cas de forte humidité relative. Etant donné la toxicité élevée de l'isocyanate de méthyle et l'absence, dans ce composé, d'un signal annonciateur de danger, l'usage d'appareils respiratoires filtrants quels qu'ils soient est déconseillé.
American Industrial Hygiene Association Journal, avr. 1987, vol.48, n°4, p.315-323. Illus. 15 réf.

CIS 87-828 Diisocyanate d'isophorone
Fiche toxicologique. Toxicité: extrêmement irritant pour la peau et les muqueuses; eczéma; par analogie avec les autres diisocyanates, il est probable que ce produit soit responsable de l'asthme allergique et d'autres maladies bronchopulmonaires. Limites d'exposition (France, 1986): VME (8h) = 0,09mg/m3; VLE (5min) = 0,18mg/m3.
Institut national de recherche et de sécurité, 30 rue Olivier-Noyer, 75680 Paris Cedex 14, France, 1987. 4p. 14 réf.

CIS 87-824 1,6-Diisocyanate d'hexaméthylène
Fiche toxicologique. Effets toxiques: forte irritation de la peau et des muqueuses; eczéma; asthme allergique; maladies bronchopulmonaires. Limites d'exposition (France, 1986): VME (8h) = 0,075mg/m3; VLE (5min) = 0,15mg/m3.
Institut national de recherche et de sécurité, 30 rue Olivier-Noyer, 75680 Paris Cedex 14, France, 1987. 4p. 23 réf.

CIS 87-816 4,4'-Diisocyanate de diphénylméthane
Fiche toxicologique. Les symptômes d'intoxication n'apparaissent qu'après un certain temps de latence. Toxicité aiguë: irritation des muqueuses (yeux, voies aériennes, ¿sophage); troubles neurologiques: ¿dème pulmonaire différé. Toxicité chronique: sensibilisation, asthme allergique, eczéma, maladies bronchopulmonaires. Limites d'exposition (France, 1986): VME (8h) = 0,1mg/m3; VLE (5min) = 0,2mg/m3.
Institut national de recherche et de sécurité, 30 rue Olivier-Noyer, 75680 Paris Cedex 14, France, 1987. 4p. 24 réf.

CIS 87-949 Séguin P., Allard A., Cartier A., Malo J.L.
Prévalence de l'asthme professionnel chez les peintres au pistolet exposés à plusieurs types d'isocyanates, notamment à l'isocyanate de polyméthylènepolyphényle
Prevalence of occupational asthma in spray painters exposed to several types of isocyanates, including polymethylene polyphenylisocyanate [en anglais]
Compte rendu d'une enquête qui avait pour objet de déterminer la prévalence de l'asthme professionnel dans 4 ateliers de peinture d'une grande usine d'assemblage où 51 travailleurs étaient exposés à plusieurs types d'isocyanates, dont l'isocyanate de polyméthylènepolyphényle (PPI). Des symptômes d'asthme avaient d'abord été signalés chez 3 de ces travailleurs. Un questionnaire a été ensuite adressé aux 48 autres. Sept d'entre eux étaient soupçonnés d'être atteints d'asthme d'origine professionnelle. L'hypersensibilité des voies aériennes à l'histamine inhalée a été démontrée chez ces 10 sujets (3 cas signalés et 7 dépistés). Des épreuves spécifiques de provocation conduites en laboratoire avec un système de peintures renfermant du PPI ont confirmé le diagnostic d'asthme professionnel chez 6 sujets (3 cas signalés et 3 dépistés). La prévalence de l'asthme professionnel était de 11,8% dans les ateliers de peinture utilisant plusieurs types d'isocyanates dont le PPI.
Journal of Occupational Medicine, avr. 1987, vol.29, n°4, p.340-344. Illus. 15 réf.

CIS 87-440 Diisocyanate de toluène
Fiche toxicologique. Effets toxiques: brûlures par contact de la peau et des yeux; irritation des muqueuses; irritation bronchique; signes neurologiques; ¿dème pulmonaire retardé; eczéma de contact; asthme allergique; pneumopathies d'hypersensibilité; bronchopneumopathies chroniques obstructives. Limites d'exposition: France (1986), VME = 0,08mg/m3; VLE = 0,16mg/m3.
Institut national de recherche et de sécurité, 30 rue Olivier-Noyer, 75680 Paris Cedex 14, France, 1987. 4p. Bibl.

1986

CIS 89-1333
Health and Safety Commission; Printing Industry Advisory Committee
Sécurité d'utilisation des prépolymères d'isocyanates dans les industries de l'imprimerie et des emballages imprimés
Safety in the use of isocyanate pre-polymers in the printing and printed packaging industries [en anglais]
Cette directive, adoptée en application de la Loi de 1974 sur l'hygiène et la sécurité du travail, vise à garantir la sécurité des travailleurs de l'imprimerie et de l'industrie des emballages imprimés lors de l'utilisation de matières contenant des prépolymères d'isocyanates organiques. Elle renferme des recommandations pour la limitation des émissions d'isocyanates dans l'air des lieux de travail, pour la fourniture éventuelle d'équipements de protection et pour la formation et l'information des personnes susceptibles d'être exposées aux isocyanates. Des articles sont également consacrés aux contrôles d'ambiance et à la surveillance de l'état de santé. D'autres thèmes tels que la sécurité incendie et le contrôle des liquides hautement inflammables sont mentionnés, mais seulement dans la mesure où ils sont directement en rapport avec l'utilisation des prépolymères d'isocyanates. En annexe: isocyanates utilisés dans l'emballage souple; décontaminants; références techniques et légales.
HMSO Publication Centre, P.O. Box 276, London SW8 5DT, Royaume-Uni, 1986. 13p. 28 réf. Prix: GBP 2,75.

CIS 89-558 Jarym-Agaeva N.T., Putilina O.N.
Méthode photométrique de dosage de l'aniline et de l'isocyanate de phényle dans l'air des lieux de travail
Fotometričeskij metod opredelenija anilina i fenilizocianata v vozduhe rabočej zony [en russe]
Le dosage de l'aniline et de l'isocyanate repose sur la réaction avec le p-diméthylaminobenzaldéhyde pour donner de la diphénylméthanediamine et du diisocyanate de diphénylméthane. Les échantillons d'air prélevés traversent des solutions absorbantes contenant le réactif. Dans des solutions à 40% d'acide acétique, l'aniline et l'isocyanate de phényle réagissent tous les deux; dans les solution à 1% d'ammoniac, l'aniline est seule à réagir. L'absorbance des solutions à 430-450nm est mesurée et comparée avec l'absorbance de solutions étalons. La concentration d'isocyanate de phényle calculée à partir de la différence d'absorbance entre les milieux réactifs acide acétique et ammoniac.
Gigiena truda i professional'nye zabolevanija, oct. 1986, n°10, p.56-57. 2 réf.

CIS 89-546 Pokrovskaja E.A., Antonjuženko V.A., Volkova I.O., Aširova S.A., Zoloto L.V., Alieva T.I.
Effets sur des travailleurs d'un complexe de produits chimiques dégagés lors de la préparation de mousse isolante de polyuréthane pour la fabrication de réfrigérateurs
Vlijanie na organizm rabotajuščih kompleksa himičeskih veščestv, vydeljajuščihsja pri polučenii penopoliuretanovoj izoljacii v proizvodstve holodil'nikov [en russe]
Des enquêtes d'hygiène du travail conduites dans des ateliers de production de mousse isolante de polyuréthane ont révélé l'existence d'une pollution par un mélange de produits chimiques se rattachant aux classes II-IV de risque (diméthyléthanolamine, oxyde de propylène, chlorure de méthylène, diisocyanate de diphényl-4,4 méthane). Les examens médicaux auxquels ont été soumis les travailleurs exposés ont mis en évidence un risque potentiel de pathologie professionnelle. Les symptômes initiaux de cette pathologie se situaient principalement au niveau des voies respiratoires supérieures et étaient suivis de troubles du système nerveux. Ces manifestations se développaient sur fond de troubles immunologiques.
Gigiena truda i professional'nye zabolevanija, déc. 1986, n°12, p.20-23. 6 réf.

CIS 89-545 Plastinina R.A., Pavlova G.V., Olejnik N.A., Oščepkov V.I., Šinkareva I.A.
Indices fonctionnels pulmonaires, hématologiques et immunologiques chez des travailleurs manipulant des isocyanates
Nekotorye pokazateli funkcii dyhanija, krovi i immuniteta u rabotajuščih s izocianatami [en russe]
Des travailleurs de l'industrie des matières plastiques exposés aux isocyanates ont été soumis à des examens médicaux comprenant des épreuves fonctionnelles respiratoires, des examens hématologiques et autres et une exploration du statut immunologique. Après 3 années d'exposition aux isocyanates la décompensation provisoire des fonctions a fait place à une phase stable de compensation. A la suite d'une exposition prolongée, on a constaté l'apparition d'une tolérance à l'action allergisante des isocyanates avec maintien d'une forte réactivité immunologique. Les troubles respiratoires à caractère allergique sont réversibles. Les effets toxiques généraux, de même que l'action irritante et fibrogène des isocyanates, sont proportionnels à la durée de l'exposition.
Gigiena truda i professional'nye zabolevanija, déc. 1986, n°12, p.16-20. Illus. 9 réf.

CIS 88-965 Concentrations d'acrylonitrile dans l'air
Acrylonitrile in air [en anglais]
Note d'orientation sur une méthode d'analyse en laboratoire faisant appel à des dosimètres utilisant la diffusion et un polymère poreux, à la désorption thermique et à la chromatographie en phase gazeuse. Bien que recommandée pour la mesure de l'exposition individuelle, cette méthode peut être utilisée, moyennant certaines modifications pour la surveillance de l'air à poste fixe. Elle permet de mesurer des concentrations de vapeurs d'acrylonitrile comprises entre 2 et 20mg/m3 pour des temps d'exposition de 30min à 8h. Cette plage de mesure peut être étendue à 0,1mg/m3 ou en-dessous pour des périodes de prélèvement de 8h. Tout composé élué en même temps que l'acrylonitrile dans les conditions opératoires constitue un facteur potentiel d'interférence. Une modification de la polarité de la phase stationnaire de la colonne écarte ce risque d'interférence. Informations complémentaires sur l'acrylonitrile: propriétés, utilisations, toxicité, premiers soins.
Health and Safety Executive Information and Advisory Services, St. Hugh's House, Stanley Precinct, Bootle, Merseyside L20 2QY, Royaume-Uni, juin 1986. 6p. Illus. 10 réf. Prix: GBP 2,00.

CIS 88-772 Acrylonitrile
Acrylonitrile [en anglais]
Fiche toxicologique. Tiré de la publication Critères d'hygiène de l'environnement 28: Acrylonitrile (voir CIS 84-1925). Toxicité: cancérogène humain possible; est absorbé par voie percutanée; agent irritant; brûlures chimiques; affecte le système nerveux central; lésions hépatiques.
Organisation mondiale de la Santé, Service de Distribution et de Vente, 1211 Genève 27, Suisse, 1986. 38p. Illus. Prix: CHF 5,00.

CIS 87-412 Thiocyanate d'éthyle
Ethyl thiocyanate [en anglais]
Fiche toxicologique. Insecticide. Forte action toxique par ingestion. Aucune limite d'exposition établie. Agit principalement sur le système nerveux central (effet dépressif).
Dans: EPA Chemical Profiles, United States Environmental, Protection Agency, Washington, D.C. 20460, USA, déc. 1985. 4p.

CIS 87-558 Mazur G., Baur X., Pfaller A., Römmelt H.
Dosage du diisocyanate de toluylène dans l'air par la chromatographie en phase liquide haute pression et au moyen de moniteurs à bande absorbante
Determination of toluene diisocyanate in air by HPLC and band-tape monitors [en anglais]
Une méthode perfectionnée de chromatographie en phase liquide haute pression (CPLHP) a été mise au point pour déterminer la concentration de diisocyanate de toluylène (TDI) dans l'air. De la 1-(2-pyridyl)-pipérazine en solution dans du toluène a été utilisée comme solution absorbante. La méthode chromatographique appliquée était une méthode à inversion de débit avec système tampon simple et efficace (solution aqueuse à 0,1% d'acide trifluoroacétique et d'acétonitrile, 85:15%) et mode d'élution isocratique. Les concentrations de TDI obtenues avec 2 moniteurs continus identiques ont été comparées avec celles fournies par la CPLHP. Dans des conditions expérimentales identiques, les 2 moniteurs donnaient des résultats variant de plus de 100%. Dans des conditions de faible humidité, les valeurs recueillies étaient beaucoup plus faibles avec les moniteurs qu'avec la méthode chromatographique. En cas d'humidité absolue de 11,7gH2O:m3 (58% d'humidité relative), les concentrations enregistrées avec l'un des moniteurs et avec le chromatographe étaient concordantes. Les valeurs obtenues avec ces appareils devraient être interprétées avec précaution. La CPLHP offre à cet égard de bonnes possibilités de contrôle.
International Archives of Occupational and Environmental Health, 1986, vol.58, n°4, p.269-276. Illus. 19 réf.

CIS 87-279 Grenouillet P., Lavenant D., Picot A., Bertin O.
Bhopal: l'arbre des causes
Analyse par la méthode de l'arbre des causes des circonstances et faits connus ayant entraîné l'accident. Le déroulement du phénomène est présenté sous forme de schéma.
Préventique, août-sept.-oct. 1986, n°10, p.17-24. Illus.

< précédent | 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10, 11 ...12 | suivant >