ILO Home
Go to the home page
Site map | Contact us English | Español
view in a printer-friendly format »

Aldéhydes - 487 saisies trouvées

Vos critères de recherche sont

  • Aldéhydes

1976

CIS 77-1034 Wayne L.G., Bryan R.J., Ziedman K.
Action irritante des produits chimiques industriels: formaldéhyde
Irritant effects of industrial chemicals: Formaldehyde. [en anglais]
Des enquêtes d'hygiène du travail ont été établies dans 3 établissements industriels: une maison de confection de chemises et 2 fabriques d'articles en bois. Dans la 1re, les niveaux de formaldéhyde variaient entre 0,2 et 0,8ppm; dans les 2 autres usines, les niveaux moyens étaient compris entre 0,6 et 0,9ppm. Des examens ophtalmologiques ont été pratiqués sur 83 travailleurs occupés dans l'une des fabriques d'articles en bois; une anamnèse a été effectuée et les symptômes d'irritation oculaire ont été recherchés. Aucune relation n'a été constatée entre les troubles ou symptômes oculaires et l'exposition chronique au formaldéhyde ou les antécédents professionnels. Les effets aigus possibles du formaldéhyde sur la vision ont été étudiés au moyen de tests (acuité visuelle, perception du relief, vision périphérique, accommodation, fixation, vision des couleurs) sur 50 travailleurs d'une des fabriques d'articles en bois, avant et après le travail. Le formaldéhyde n'avait aucun effet aigu sur le rendement des travailleurs pour des concentrations moyennes de 0,4ppm.
DHEW Publication No.(NIOSH)77-117, Institut national pour la sécurité et l'hygiène du travail (National Institute for Occupational Safety and Health), 4676 Columbia Parkway, Cincinnati, Ohio 45226, USA, juil. 1976. 148p. Illus.

CIS 77-725 Einbrodt H.J., Prajsnar D., Erpenbeck J.
Concentration de formaldéhyde et d'acide formique dans le sang et l'urine chez l'homme après exposition au formaldéhyde
Der Formaldehyd- und Ameisensäurespiegel im Blut und Urin beim Menschen nach Formaldehydexposition [en allemand]
Etude des relations entre l'exposition au formaldéhyde et les concentrations de formaldéhyde et d'acide formique dans le sang et les urines chez un groupe de 12 étudiants en médecine employés à la préparation de pièces anatomiques et chez un autre groupe de 5 travailleurs employés à la production de panneaux de bois reconstitué (exposition moyenne respective: 0,78 et 1,28mg/m3). Explication de la biotransformation du formaldéhyde et de l'élimination de l'acide formique, à la lumière des résultats obtenus. L'utilisation de la concentration de formaldéhyde sanguin et urinaire comme mesure de l'exposition est mise en doute, à cause de l'oxydation instantanée qui se produit. Par contre, le dosage de l'acide formique dans le sang et dans l'urine semble être une méthode utilisable pour l'évaluation de l'exposition au formaldéhyde.
Zentralblatt für Arbeitsmedizin, Arbeitsschutz und Prophylaxe, août 1976, vol.26, n°8, p.154-158. 10 réf.

CIS 77-468 Bouley G., Dubreuil A., Godin J., Boisset M., Boudène C.
Phénomènes d'adaptation chez des rats exposés en continu à de faibles concentrations d'acroléine
Phenomena of adaptation in rats continuously exposed to low concentrations of acrolein. [en anglais]
Chez des rats exposés pendant 11 à 21 jours à 0,55ppm d'acroléine, les phénomènes suivants ont été observés: diminution significative du poids corporel, du poids relatif du foie, et des taux de phosphatase acide sérique, par comparaison avec les témoins; irritation des voies respiratoires supérieures; diminution du nombre des macrophages alvéolaires; vulnérabilité accrue à l'infection par les salmonelles en suspension dans l'air. Après 63 jours d'exposition, toutefois, toutes les différences entre les animaux exposés et les témoins disparaissent, à l'exception de l'écart significatif entre les poids corporels. L'adaptation semble être acquise après 3 ou 4 semaines d'exposition.
Annals of Occupational Hygiene, juil. 1976, vol.19, n°1, p.27-32. 27 réf.

CIS 76-1917 Skare I., Dahlner B.
Evaluation de tubes réactifs - III. Formaldéhyde
Utvärdering av vissa analysampullers tillförlitlighet - III. Formaldehyde [en suédois]
Résultats de la comparaison des performances de 4 tubes réactifs conçus pour la détection du formaldéhyde (2 tubes Dräger 0,002 - n°CH 264 et 0,5a - n°67-26760; 1 tube Gastec n°91; 1 tube MSA n°93 963). Aspects envisagés: précision, effets de la température et de l'humidité, interférence du méthanol, du dioxyde d'azote et d'autres aldéhydes. Le Dräger 0,5a et le MSA ont été refusés.
Undersökningsrapport AMTG 104/76, Arbetarskyddsstyrelsen, Fack, 100 26 Stockholm 34, Suède, 1976. 22p. Illus. 4 réf.

CIS 76-1817
H49, Information sheets on hazardous materials, Fire Protection Association, Aldermary House, Queen Street, London EC4N 1TJ.
Acroléine
Acrolein. [en anglais]
Cette notice d'information fournit des détails sur les applications de l'acroléine, les risques, la prévention et l'extinction des incendies, la réglementation britannique applicable, les sources d'informations complémentaires, les propriétés physiques de l'acroléine (valeur-seuil) et ses propriétés chimiques.
Fire Prevention, sept. 1976, n°115, p.47-48.

CIS 76-1671 Virtamo M., Tossavainen A.
Gaz formés par les liants furaniques
Gases formed from furan binding agents. [en anglais]
Les concentrations d'alcool furfurylique et de formaldéhyde ont été mesurées dans l'air aux postes de confection des noyaux de 10 fonderies de fer et d'acier. Les concentrations moyennes d'alcool furfurylique et de formaldéhyde étaient respectivement de 4,3cm3/m3 et de 2,7cm3/cm3. L'alcool furfurylique dépassait la valeur-seuil (5cm3/cm3) dans 22% des dosages, et le formaldéhyde (valeur-seuil 2cm3/cm3) dans 38%. La concentration de phénol a été dosée dans une fonderie et celle d'acide phosphorique dans 2 fonderies. Dans les 2 cas, les concentrations mesurées étaient très inférieures aux valeurs-seuils correspondantes.
Scandinavian Journal of Work, Environment and Health, 1976, vol.2, Supplément 1, p.50-53. Illus. 16 réf.

1975

CIS 76-1931 Schaffernicht H., Hädge H.
Enquête sur les concentrations de formaldéhyde et de phénol dans l'air des postes de travail des fonderies
Untersuchung der Formaldehyd- und Phenolkonzentrationen in der Luft von Giessereiarbeitsplätzen [en allemand]
Après un bref exposé des risques du phénol et du formaldéhyde, les auteurs décrivent les méthodes qu'ils ont appliquées à la mesure des concentrations de ces substances dans l'atelier de moulage d'une grande fonderie et rendent compte des résultats obtenus. Les relevés ont été effectués à l'aide d'appareils individuels de prélèvement qui permettaient une surveillance continue des concentrations dans l'air. Des dépassements des valeurs maximales admissibles ont été observés. Ils devraient être éliminés par un rapport plus favorable résine-durcisseur, par l'emploi de substances qui fixeraient le formaldéhyde et par une ventilation appropriée.
Zeitschrift für die gesamte Hygiene und ihre Grenzgebiete, août 1975, vol.21, n°8, p.610-613. 20 réf.

CIS 76-1375 Morel C., Cavigneaux A., Protois J.C.
Fiche toxicologique n°120, Institut national de recherche et de sécurité, 30 rue Olivier-Noyer, 75680 Paris Cedex 14.
Aldéhyde acétique.
Utilisations, propriétés physiques et chimiques, méthodes de détection et de détermination dans l'air, risques d'incendie, pathologie et toxicologie. Mention de la réglementation française en matière d'hygiène et de sécurité du travail, de protection du voisinage et de transport. Recommandations techniques et médicales.
Cahiers de notes documentaires - Sécurité et hygiène du travail, 2e trimestre 1976, n°83, Note n°1014-83-76, p.319-322. 19 réf.

CIS 76-1364 Šumilina A.V.
Fonctions menstruelle et génétique chez les femmes professionnellement exposées au formaldéhyde
Menstrual'naja i detorodnaja funkcii rabotnic, imejuščih po uslovijam proizvodstva kontakt s formal'degidom [en russe]
Résultats d'examens gynécologiques pratiqués sur 446 femmes préposées au finissage, au contrôle et à l'enroulement de tissus traités au moyen d'apprêts à base de formaldéhyde. Les apprêteuses étaient parfois exposées à des concentrations de 1,5 à 4,5mg/m3 (valeur-seuil en URSS: 0,5mg/m3), tandis que les contrôleuses étaient exposées à des concentrations inférieures à la valeur-seuil. L'auteur a observé des troubles menstruels statistiquement plus significatifs chez les femmes exposées au formaldéhyde que chez les témoins; il s'agissait notamment de dysménorrhées. Le pourcentage des nouveau-nés de poids insuffisant était plus élevé chez les femmes exposées aux concentrations les plus fortes que chez les témoins.
Gigiena truda i professional'nye zabolevanija, déc. 1975, n°12, p.18-21. 6 réf.

CIS 76-1363 Dvoskin Ja., Sandrackaja S.Ė., Rahmanina N.A., Rodnikov A.V., Žarkova V.K., Volodina L.I., Erofeeva L.F., Kalinko T.A., Laškina A.V.
Etude de l'effet combiné du phénol et du formaldéhyde dans une atmosphère chaude (+30°)
Izučenie sovmestnogo dejstvija fenola i formal'degida v kombinacii s povyšennoj temperaturoj vozduha [en russe]
Résultats de recherches sur l'animal visant à l'établissement de normes pour l'utilisation des résines phénol-formaldéhyde pour la construction de bateaux appelés à naviguer sous les tropiques. L'exposition chronique à des concentrations de phénol de 0,023mg/m3 et de formaldéhyde de 0,024mg/m3, sous une température de 30°C, provoque un effet toxique caractérisé par des altérations de l'érythropoïèse, de l'activité phagocytaire des neutrophiles, des fonctions neuromusculaires, etc. Ces résultats et ceux d'autres expériences conduites avec des concentrations inférieures (à la même température) permettent de recommander, comme valeurs-seuils pour le phénol et le formaldéhyde agissant en combinaison, 0,005mg/m3 et 0,006mg/m3 respectivement.
Gigiena i sanitarija, déc. 1975, n°12, p.17-21. 5 réf.

CIS 76-1354 Ghawabi S.H., Ibrahim G.A., El Enany F.F., Soliman S.M., Youssef F.L., El Saharti A.A.
Exposition à l'urée-formaldéhyde - Etude d'ambiance, clinique, hématologique et spirométrique
Urea formaldehyde exposure. Environmental, clinical, haematological and spirometric study. [en anglais]
Après des considérations générales sur la production de l'urée-formaldéhyde, l'article rend compte d'études effectuées sur les 37 ouvriers d'une entreprise et sur un groupe témoin. Les concentrations de formaldéhyde et d'urée-formaldéhyde dans l'air en divers points de l'atelier sont indiquées: dans presque tous les cas, la valeur-seuil de 5ppm était largement dépassée. Détail des symptômes observés; résultats de tests épicutanés avec les 2 substances, des examens hématologiques et d'épreuves fonctionnelles pulmonaires. Une augmentation statistiquement significative du nombre des lymphocytes et une diminution notable du volume expiratoire maximal ont été observées dans le groupe exposé, après le poste de travail.
Egyptian Journal of Occupational Medicine, 1975, vol.2, n°2, p.75-86. 24 réf.

CIS 76-1068 Michaux P.
Phénols - Dérivés carbonylés.
Etude générale sur les phénols (acide phénique, crésols, diphénols, triphénols) et sur les aldéhydes de la série grasse (aldéhyde formique, métaldéhyde, paraldéhyde, acrylaldéhyde). Différents aspects traités: utilisations, intoxication aiguë et intoxication chronique d'origine professionnelle, prévention, traitement, réglementation française en vigueur.
Encyclopédie médico-chirurgicale. Intoxications, Fascicule 16048 A 10, 1-1975. 18 rue Séguier, 75006 Paris, France. 4p. 10 réf.

CIS 76-786 Schoenberg J.B., Mitchell C.A.
Affections des voies respiratoires dues à l'exposition à une résine phénolique (phénol-formaldéhyde)
Airway disease caused by phenolic (phenol-formaldehyde) resin exposure. [en anglais]
Résultats des épreuves fonctionnelles pulmonaires et d'une enquête par questionnaire conduites sur 48 travailleurs de la production, anciens et en activité, ainsi que sur 15 autres travailleurs. Les symptômes aigus dus à l'exposition aux vapeurs et la fonction pulmonaire après les postes de travail du lundi et du vendredi sont décrits. Les rapports VEMS/EMF (expiration maximale forcée) et DEP (débit expiratoire de pointe) 50%/EMF étaient plus faibles chez les travailleurs exposés pendant plus de 5 ans (15 travailleurs) que chez les autres, bien que leur consommation de cigarettes fût moins élevée. Même si une forte proportion des sujets présentaient des symptômes respiratoires aigus (notamment un léger excès de toux chronique et d'expectorations), la fonction pulmonaire n'était que faiblement réduite après la journée de travail et la semaine de travail. Les auteurs reconnaissent certaines faiblesses dans la conception et les conclusions de cette étude (nombre réduit de sujets, travail le samedi, manque d'informations précises sur l'exposition).
Archives of Environmental Health, déc. 1975, vol.30, n°12, p.574-577. 12 réf.

CIS 76-781 Porter J.A.H.
Un cas de détresse respiratoire aiguë à la suite de l'inhalation de formol
Acute respiratory distress following formalin inhalation. [en anglais]
Il existe peu d'études sur les effets de l'inhalation de formaldéhyde, et cette lettre à la rédaction rapporte les observations effectuées par son auteur au cours d'une pneumonie aiguë survenue à la suite d'une forte exposition à des vapeurs de formol. Les résultats des examens cliniques et des analyses de laboratoire sont reproduits. Le 2e jour après l'exposition, les épreuves fonctionnelles pulmonaires ont produit les résultats suivants: expiration maximale forcée: 4,26l; volume expiratoire maximum/seconde: 2,97l; débit expiratoire maximal à mi-expiration de 1,88l/m. Toutes ces valeurs ont été sensiblement meilleures de 24e jour. Le sujet était atopique à une large gamme d'allergènes.
Lancet, 27 sept. 1975, vol.2, n°7935, p.603-604. 8 réf.

CIS 76-770 Kerfoot E.J., Mooney T.F.
Recherches sur le formaldéhyde et le paraformaldéhyde dans les salles d'embaumement
Formaldehyde and paraformaldehyde study in funeral homes. [en anglais]
Cette étude visait à déterminer les effets du formaldéhyde sur les embaumeurs. Avec une ventilation en bon état de marche, le taux de concentration du formaldéhyde était inférieur à la valeur-seuil de 2ppm. Toutefois, les systèmes de ventilation des salles d'embaumement laissaient parfois quelque peu à désirer (bruit, emplacement des ventilateurs, taux de renouvellement d'air) et les employés souffraient de l'action irritante du formaldéhyde. Les poudres de paraformaldéhyde contenaient une fraction respirable qui risquait de léser les parois des alvéoles. Il semble également que l'accoutumance aux vapeurs puisse être à la longue dangereuse pour la santé.
American Industrial Hygiene Association Journal, juil. 1975, vol.36, n°7, p.533-537. 13 réf.

CIS 76-764 Flick K.
Recherches sur la détermination de la concentration de formaldéhyde au poste de travail lors de la production de panneaux en bois reconstitué
Untersuchungen zur Ermittlung der Formaldehyd-Arbeitsplatz-Konzentration bei der Herstellung von Spanplatten [en allemand]
Description de la technique de production des panneaux en bois reconstitué. Lors de l'ouverture de la presse et pendant le transport des panneaux chauds, des vapeurs de formaldéhyde se dégagent. Des mesures ont été faites pour déterminer si les concentrations formées représentent un danger pour les travailleurs exposés. Description des méthodes d'analyse, d'étalonnage et de prélèvement, et reproduction des résultats. Une comparaison des valeurs mesurées avec la valeur-seuil révèle des concentrations inquiétantes aux postes de travail en question. L'auteur recommande d'inclure ces postes dans le réseau d'aspiration d'air.
Zentralblatt für Arbeitsmedizin und Arbeitsschutz, sept. 1975, vol.25, n°9, p.257-263. Illus. 18 réf.

CIS 75-1664 Andreucci G., Sergiacomi R.
La pathologie professionnelle du furfural
La patologia professionale da furfurolo [en italien]
Après un bref commentaire de la législation italienne récente en matière de réparation des atteintes à la santé dues au furfural, l'article fait le point des propriétés physiques et chimiques, de la production, des applications industrielles et agricoles et des effets toxiques du furfural. Ces derniers sont surtout de nature neurovégétative, mais le furfural peut aussi provoquer une irritation des muqueuses et des allergies cutanées. Autres aspects traités: traitement et mesures de prévention.
Rivista degli infortuni e delle malattie professionali, mars-avr. 1975, vol.62, n°2, p.207-212. 5 réf.

1974

CIS 76-144 Miščenko V.G.
Données expérimentales pour l'établissement de la concentration maximale admissible de tétrahydrobenzaldéhyde dans l'air au poste de travail
Ėksperimental'nye dannye k obosnovaniju predel'no dopustimoj koncentracii tetragidrobenzal'degida v vozduhe proizvodstvennyh pomeščenij [en russe]
Résultats de recherches sur l'animal démontrant que le tétrahydrobenzaldéhyde (THBA) est faiblement absorbé par la peau, que les vapeurs n'irritent ni les conjonctives ni les muqueuses des voies respiratoires, et que le THBA et les résines synthétiques à base de THBA ne provoquent pas d'allergie. La valeur-seuil proposée sur la base de ces résultats est de 0,5mg/m3; elle coïncide avec la concentration maximale de THBA qui est supportable pour l'odorat.
Gigiena truda i professional'nye zabolevanija, nov. 1974, n°11, p.41-42. 3 réf.

CIS 76-143 Peresedov V.P.
Etablissement de la concentration maximale admissible du benzaldéhyde dans l'air des postes de travail
K obosnovaniju predel'no dopustimoj koncentracii benzal'degida v vozduhe rabočej zony [en russe]
Résultats de recherches sur l'animal qui ont démontré que le benzaldéhyde est modérément nocif. Des concentrations massives (autour de 500mg/m3) de cette substance provoquent l'irritation des muqueuses des voies respiratoires supérieures et des conjonctives. Des altérations hématologiques ont été observées après inhalation répétée de 26mg/m3. Sur la base des résultats obtenus, l'auteur recommande une valeur-seuil de 5mg/m3 pour le benzaldéhyde. La validité de cette valeur a été confirmée par des observations sur l'état de santé des travailleurs exposés à des concentrations de benzaldéhyde qui ne dépassaient pas 5mg/m3 pendant toute l'année.
Gigiena truda i professional'nye zabolevanija, nov. 1974, n°11, p.40-41. 6 réf.

CIS 75-1092 Tužilina L.V.
Données expérimentales sur la toxicité du monomère FA
Ėksperimental'nye dannye po toksikologii monomera FA [en russe]
Compte rendu d'expériences sur l'animal visant à déterminer la toxicité du FA, monomère obtenu par condensation du furfural avec l'acétone et renfermant 55% de furfurylidène-acétone, 44% de difurfurylidène-acétone et 1% de furfural. Sur la base des résultats enregistrés après des applications uniques et répétées, l'auteur recommande d'en fixer la valeur-seuil à 0,5mg/m3.
Gigiena truda i professional'nye zabolevanija, mai 1974, n°4, p.53-55. 6 réf.

CIS 75-1077 Ogata M., Saeki T.
Dosage de l'hydrate de chloral, du trichloréthanol, de l'acide trichloracétique et de l'acide monochloracétique dans le sérum et les urines par chromatographie en phase gazeuse
Measurement of chloral hydrate, trichloroethanol, trichloroacetic acid and monochloroacetic acid in the serum and the urine by gas chromatography. [en anglais]
Description d'une méthode chromatographique en phase gazeuse pour le dosage des métabolites sériques et urinaires du trichloréthylène. Les courbes d'élution, les courbes d'étalonnage et les taux de récupération sont reproduits. La sensibilité de l'analyse par chromatographie en phase gazeuse avec détecteur à capture d'électrons était supérieure à celle des méthodes colorimétriques, pour les composés trichlorés. Les acides trichloracétique et monochloracétique urinaires peuvent être dosés simultanément. Le chlorure d'hydrogène méthalonique a été utilisé pour l'estérification du méthyle car le diazométhane est présumé cancérogène.
Internationales Archiv für Arbeitsmedizin - International Archives of Occupational Health, 12 mars 1974, vol.33, n°1, p.49-58. Illus. 9 réf.

CIS 75-1045 Guillerm R., Hee J., Bourdin M., Burnet H., Siou G.
Contribution à la détermination de la valeur limite de concentration de l'acroléine.
Les auteurs ont étudié sur le rat les effets chroniques d'une exposition à l'acroléine en concentrations de 1 et 2ppm. Matériel et méthodes de l'expérience, résultats des examens biologiques (évolution pondérale, résistance ventilatoire, hématologie, dosage de l'acide vanyl-mandélique, étude du surfactant pulmonaire, histopathologie). Le résultat le plus remarquable est le fait que, pour la plupart des critères explorés, l'effet (ralentissement de la croissance, altérations histologiques des voies respiratoires inférieures) n'est pas proportionnel à la durée d'exposition.
Cahiers de notes documentaires - Sécurité et hygiène du travail, 4e trimestre 1974, n°77, Note n°926-77-74, p.527-535. Illus. 19 réf.

CIS 75-1017 Tou J.C., Kallos G.J.
Etude de la formation d'éther bis(chlorométhylique) à partir de mélanges aqueux de HCl et de formaldéhyde
Study of aqueous HCl and formaldehyde mixtures for formation of bis(chloromethyl)ether. [en anglais]
Les réactions spontanées de l'acide chlorhydrique et du formaldéhyde en solution aqueuse à des concentrations allant jusqu'à 2.000ppm ont été entretenues pendant 18h à la température ambiante afin d'étudier la formation possible d'éther bis(chlorométhylique), puissant cancérogène. Description du mode opératoire. La formation d'éther bis(chlorométhylique) n'a été observée au-dessus du mélange réactif ni en phase aqueuse ni en phase gazeuse, les limites de détection étant respectivement de 9 parties par milliard (9ppb) et de 1ppb. Ces résultats incitent à penser que l'éther bis(chlorométhylique) ne peut être présent dans la solution aqueuse même en concentration très inférieure à 9ppb.
American Industrial Hygiene Association Journal, juil. 1974, vol.35, n°7, p.419-422. Illus. 8 réf.

CIS 75-170 Jakovleva N.A., Son'kin M.E.
Dosage simultané de l'acide méthacrylique et du formaldéhyde dans l'air
Opredelenie metakrilovoj kisloty i formal'degida v vozduhe pri ih sovmestnom prisutstvii [en russe]
Description d'une méthode qui repose sur la détermination séparée du formaldéhyde total (par coloration résultant de sa réaction avec l'acide chromotropique) et de l'acide méthacrylique (après oxydation du formaldéhyde). Les 2 concentrations peuvent être déterminées par calcul après établissement des courbes d'étalonnage.
Gigiena i sanitarija, avr. 1974, n°4, p.60-62. Illus. 2 réf.

CIS 75-154 Dueva L.A.
Reproduction expérimentale de la tolérence immunologique à la résine urée-formaldéhyde
Ėksperimental'noe vosproizvedenie immunologičeskoj tolerantnosti k močevinoformal'degidnoj smole [en russe]
Compte rendu de recherches sur le cobaye qui ont démontré la possibilité de reproduire la tolérance immunologique à un polymère complexe. Les résultats positifs de la reproduction d'une tolérance croisée à la résine urée et au formaldéhyde, ainsi que le mode de production et de destruction des anticorps humoraux spécifiques, confirment le rôle du monomètre résiduel - le formaldéhyde libre - dans le mécanisme d'acquisition de la tolérance à ce polymère.
Gigiena truda i professional'nye zabolevanija, avr. 1974, n°4, p.20-24. Illus. 16 réf.

CIS 75-130 Torsuev N.A., Buharovič M.N., Speranskij N.N., Zaharov I.Ja., Malickij A.F., Buharovič A.M.
Dermatoses professionnelles chez les travailleurs confectionnant des récipients en plastique renforcé aux fibres de verre
Professional'nye zabolevanija koži u rabočih proizvodstva steklovatnyh cilindrov [en russe]
Résultats d'examens dermatologiques pratiqués sur 33 femmes exposées à un liant synthétique à base de résine urée-formol modifiée par des dérivés de vinyle; ce liant contient 0,5% de formaldéhyde libre. 21 des ouvrières examinées étaient atteintes de dermatoses prurigineuses aux points de contact avec le liant et l'acide oxalique (peau sèche et érythème lèger chez 13 ouvrières; eczéma chez 9 d'entre elles). La résine urée-formol peut avoir des effets sensibilisants. Les auteurs proposent d'utiliser une crème-barrière composée de gélatine, d'eau distillée, d'amidon, de glycérine et d'eau boriquée.
Gigiena truda i professional'nye zabolevanija, mars 1974, n°3, p.43-44. 5 réf.

1973

CIS 74-1681 Gabovič R.D., Miščenko V.G.
Résultats d'une évaluation complexe, du point de vue de l'hygiène, des produits de base utilisés pour la synthèse des résines époxydes cycloaliphatiques
Opyt kompleksnogo gigieničeskogo izučenija ishodnyh produktov sinteza cikloalifatičeskih ėpoksidnyh smol [en russe]
Résultats de recherches sur l'animal visant à déterminer les effets toxiques (DL50, effets chroniques sur le système nerveux, le foie, les tissus cérébraux et rénaux, le taux de glycémie, la phagocytose des neutrophiles et la morphologie pathologique des organes internes et des voies respiratoires supérieures) du tétrahydrobenzaldéhyde (THBA), de l'ester tétrahydrobenzylique de l'acide cyclohexènecarboxylique (THBE) et du 1,1-bis(oxyméthyle)cyclohexène-3 (OMCH), qui interviennent dans la synthèse des résines époxydes cycloaliphatiques. Sur la base de ces résultats, les concentrations maximales admissibles suivantes ont été établies: 0,3mg/m3 pour le THBA, 1mg/m3 pour le THBE et 2mg/m3 pour le OMCH.
Gigiena i sanitarija, juin 1973, n°6, p.16-22. 3 réf.

CIS 74-1621 Ipatova S.A., Dejanova E.V.
Méthode de dosage chromatographique de l'acroléine en présence d'aldéhydes aliphatiques
Metod hromatografičeskogo opredelenija akroleina v prisutstvii alifatičeskih al'degidov [en russe]
Description d'une méthode à fluorescence pour le dosage de l'acroléine, qui repose sur la réaction avec la m-phénylènediamine en milieu chlorhydrique (sensibilité: 0,05µg d'acroléine en 5mg), et d'une méthode de partage et de détermination quantitative de l'acroléine par chromatographie en couche mince de silicagel-plâtre. Pour cette dernière méthode, les auteurs recommandent 2 systèmes de solvants: éthanol-chloroforme (4:1) et isopropanol-acide acétique-eau (12:0,5:5), selon les cas. La détermination quantitative se fait par fluorimétrie après extraction du dérivé d'acroléine du silicagel. La sensibilité est de 0,1µg d'acroléine.
Gigiena i sanitarija, oct. 1973, n°10, p.65-67.

CIS 74-1396 Skare I.
Formaldéhyde - Prélèvement: cumulatif - Analyse: colorimétrique (réactif à l'acide chromotropique).
Formaldehyde - Sampling: cumulative - Analysis: colorimetric (chromotropic acid reagent). [en anglais]
Description d'une méthode de dosage cumulatif du formaldéhyde dans l'air, qui constitue une modification de la méthode à l'acide chromotropique. La sensibilité atteinte est de 0,5ppm pour un échantillon d'air de 10l; l'écart-type relatif, au stade de l'analyse, peut être maintenu au-dessous de 2%. Une technique par évaporation est préconisée pour l'élimination d'interférences possibles associèes à la présence de phénols, de nitrites, de cyanures et d'aldéhydes non saturés. Une interférence positive subsiste encore en cas d'excédent modéré d'ions nitrate ou d'hydrogène sulfuré.
Method Report T 108/73, National Board of Occupational Safety and Health, Fack, 100 26 Stockholm 34, Suède, 1973. 14p. Illus.

CIS 74-1395 Skare I.
Aldéhydes totaux - Prélèvement: cumulatif - Analyse: titrimétrique (méthode au bisulfite)
Total aldehydes - Sampling: cumulative - Analysis: titrimetric (bisulfite method). [en anglais]
Description d'une méthode de dosage cumulatif des aldéhydes inférieurs dans l'atmosphère des lieux de travail, qui est une modification de la méthode au bisulfite. Un prélèvement minimum de 100l d'air est recommandé pour une concentration de 0,5ppm d'aldéhydes; l'écart-type relatif peut être maintenu au-dessous de 3%. La présence dans l'air d'excédents de cétones, d'hydrogène sulfuré, de cyanure d'hydrogène ou de phénols produit des interférences positives. Toutefois, l'influence de ces 2 dernières substances a été largement atténuée par le système d'élimination proposé dans la méthode décrite.
Method Report T 105/73, National Board of Occupational Safety and Health, Fack, 100 26 Stockholm 34, Suède, 1973. 12p. Illus. 7 réf.

CIS 74-1360 Skare I., Dahlner B.
Dosage des aldéhydes dans l'air
Bestämning av aldehyder i luft [en suédois]
Description des propriétés physiques et chimiques des aldéhydes, suivie de chapitres portant sur: la production d'un gaz d'étalonnage de teneur connue en aldéhyde; le dosage dans l'air des aldéhydes aliphatiques inférieurs totaux, du formaldéhyde et de l'acroléine (prélèvement, méthodes d'analyse, interférences). 4 annexes donnent des détails sur les méthodes proposées: dosage des aldéhydes aliphatiques inférieurs totaux par la méthode au bisulfite ou au MBTH (méthyl-3 benzothiazolinonehydrazone-2 hydrochlorure); dosage du formaldéhyde par une méthode colorimétrique faisant intervenir comme réactif l'acide chromotropique; dosage de l'acroléine par la colorimétrie avec, comme réactif, l'hexyl-4 résorcinol.
Arbete och hälsa - vetenskaplig skriftserie, 1973:6. Arbetarskyddsstyrelsen, Fack 100 26 Stockholm 34, Suède, 1973. 121p. Illus. 107 réf. Prix: Cr-sué.25,00.

CIS 74-750 Kallos G.J., Solomon R.A.
Recherches sur la formation d'éther bis(chlorométhylique) dans des ambiances atmosphériques simulées contenant de l'acide chlorhydrique et du formaldéhyde
Investigations of the formation of bis-chloromethyl ether in simulated hydrogen chloride - formaldehyde atmospheric environments. [en anglais]
Etant donné la possibilité de formation spontanée d'éther bis(chlorométhylique) dans les atmosphères humides où se trouvent simultanément présents de l'acide chlorhydrique et du formaldéhyde, des recherches ont été entreprises pour doser l'éther bis(chlorométhylique) issu de cette réaction. Description des conditions de l'expérience, dont les résultats sont présentés et commentés. Même lorsque l'acide chlorhydrique et le formaldéhyde sont présents dans l'air en forte concentration (jusqu'à 3.000 ppm) la quantité d'éther bis(chlorométhylique) qui se forme spontanément n'est pas significative.
American Industrial Hygiene Association Journal, nov. 1973, vol.34, n°11, p.469-473. Illus. 5 réf.

1972

CIS 74-780 Bojcov A.N., Rotenberg Ju.S., Mulenkova V.G.
Evaluation toxicologique du chloral libéré lors du pistoletage et du coulage de mousses de polyuréthane.
Traduction française de l'article: K voprosu o toksikologičeskoj ocenke hloralja v processe ego vydelenija pri napylenii i zalivke penopoliuretanov. Gigiena truda i professional'nye zabolevanija, Moskva, URSS, juin 1970, vol.14, n°6, pp.26-29. 2 réf. Des enquêtes d'hygiène du travail effectuées lors de l'application de certaines mousses de polyuréthane pour isolants ont révélé des dégagements non seulement d'isocyanates, d'amines tertiaires, etc., mais aussi de chloral (CCl3CHO), lors des opérations de pistoletage et de coulage. Le chloral fixe facilement l'eau et la vapeur d'eau en donnant de l'hydrate de chloral dont on connait la toxicité aiguë DL50=710 mg/kg, CL50=32 mg/l). L'étude des propriétés toxiques de l'hydrate de chloral en cas d'exposition chronique a montré qu'une concentration de 0,06 mg/l a déjà une action toxique et qu'une concentration de 0,02 mg/l est proche de la valeur-seuil. Les auteurs recommandent de fixer à 10 mg/m3 la valeur de concentration maximale admissible de chloral dans l'air.
Traduction INRS 123 B-72, Institut national de recherche et de sécurité, 30 rue Olivier-Noyer, 75680 Paris Cedex 14, France, 1972. 9p. 2 réf.

CIS 72-2208 Goldmann P.J.
Allergènes et affections cutanées dans le service médical d'une entreprise de l'industrie chimique
Allergene und Hautkrankheiten in der werksärztlichen Praxis eines chemischen Industriebetriebes [en allemand]
Panorama des résultats d'examens auxquels ont été soumis de 1955 à 1971, 2.219 travailleurs emmployés dans une grande usine de produits chimiques de la République fédérale d'Allemagne. Ces examens ont donné lieu à 2.381 déclarations d'affections cutanées, dont 34,5% se sont révélées comme n'étant pas de nature professionnelle. Les cas sont répartis en dermites allergiques (19%), dermatoses professionnelles provoquées par des substances à la fois corrosives et sensibilisantes (8,5%) et lésions cutanées d'origine toxique à caractère dégénératif (38%). L'adoption des mesures de prévention aux points dangereux explique que, ces dernières années, on n'a pratiquement plus constaté d'affection cutanée due au vinylcarbazol et à la benzanthrone, ni de lésion liée à une exposition à des produits de condensation du formaldéhyde et à divers dérivés de l'acide mucochlorique.
Arbeitsmedizin - Sozialmedizin - Arbeitshygiene, avr. 1972, vol.7, n°4, p.98-100. 6 réf.

CIS 73-264 Mašek V.
Les aldéhydes dans l'air des postes de travail des installations de cokéfaction de houille et de brai
Aldehyde in der Luft der Arbeitsplätze von Kohlen- und Pechkokereien [en allemand]
Tableaux récapitulatifs des résultats de mesures des concentrations de formaldéhyde, d'acroléine et d'aldéhydes aliphatiques. Les résultats sont comparés avec les valeurs de concentrations maximale admissible.
Staub, août 1972, vol.32, n°8, p.335-336. 6 réf.

CIS 73-1105 Acroléine
Acrolein [en anglais]
Description de la méthode d'absorption de l'ultraviolet, fondée sur l'absorption de l'acroléine dans l'éthanol et sur la détermination de l'absorbance à 328nm. Mode de prélèvement, interférence, réactifs spéciaux et appareillage. La méthode n'a pas encore été expérimentée dans la pratique.
American Industrial Hygiene Association Journal, mars 1972, vol.33, n°3, p.198. 3 réf.

1971

CIS 72-2313 Mašek V.
Détermination de la concentration de suie et d'aldéhydes dans l'air des postes de travail d'une entreprise métallurgique
Stanovení obsahu sazí a aldehydů v ovzduší pracovišt' hutního podníku [en tchèque]
Après avoir rappelé les substances nocives contenues dans la suie en suspension (benzo-3,4 pyrène, fer, sulfures, arsenic, SiO2) et indiqué les concentrations de suie relevées dans une entreprise métallurgique tchécoslovaque (qui sont surtout importantes au-dessus des batteries de fours et à proximité des tours d'extinction), l'auteur présente diverses méthodes de dosage des aldéhydes (aldéhydes aliphatiques totales, acroléine, formaldéhyde, crotonaldéhyde et aldéhyde éthylique). Les concentrations d'aldéhyde mesurées dans des échantillons d'air prélevés au hasard étaient plus faibles que les valeurs admises par les règlements tchécoslovaques d'hygiène. Toutefois, l'auteur recommande de procéder à de telles mesures dans d'autres entreprises métallurgiques.
Hutník, 1971, vol.21, n°10, p.380-382. 40 réf.

< précédent | 1... 5, 6, 7, 8, 9, 10