ILO Home
Go to the home page
Site map | Contact us English | Español
view in a printer-friendly format »

Maladies de l'appareil respiratoire (sauf pneumoconioses et pathologies similaires) - 2,965 saisies trouvées

Vos critères de recherche sont

  • Maladies de l'appareil respiratoire (sauf pneumoconioses et pathologies similaires)

2009

CIS 09-626 Pizon A.F., Schwartz A.R., Shum L.M., Rittenberger J.C., Lower D.R., Giannoutsos S., Virji M.A., Krasowski M.D.
Analyse en laboratoire de toxicologie et exposition humaine à la p-chloraniline
Toxicology laboratory analysis and human exposure to p-chloroaniline [en anglais]
Un sujet sexe masculin âgé de 20 ans travaillant dans une entreprise de traitement de déchets chimiques a développé des vertiges, des douleurs abdominales et des nausées. Suite à un examen médical, qui a révélé une cyanose et une méthémoglobinémie, l'administration de bleu de méthylène a permis un rétablissement complet sans séquelles. La p-chloraniline a ultérieurement été identifiée comme étant la substance responsable des symptômes. Le sujet niait tout contact avec cette substance, mais ne portait pas d'appareil respiratoire pendant son travail. La présence de p-chloraniline et de son principal métabolite, le p-chloracétanilide, dans les urines du patient a toutefois été confirmée par couplage CG/MS (chromatographie en phase gazeuse-spectrométrie de masse).
Clinical Toxicology, fév. 2009, vol.47, n°2, p.132-136. Illus. 12 réf.

CIS 09-426 Suuronen K.
Fluide de coupe - Allergènes, exposition, et effets cutanés et respiratoires
Metalworking fluids - Allergens, exposure, and skin and respiratory effects [en anglais]
On estime à quelque 20.000 le nombre de travailleurs professionnellement exposés aux fluides de coupe en Finlande. De nombreuses études ont examiné les effets cutanés et respiratoires nocifs de ces fluides. Malgré les progrès réalisés ces dernières décennies en hygiène industrielle, les atteintes à la santé dues à ces substances n'ont apparemment pas disparu. A l'échelle mondiale, les travailleurs exposés continuent de souffrir de dermites de contact et de symptômes respiratoires. Cette thèse analyse les études sur l'exposition cutanée et respiratoire à des constituants spécifiques des fluides de coupe réalisées en Finlande au cours de la période de 2000 à 2005. Elle examine également, dans une étude transversale, les symptômes cutanés et respiratoires chez des opérateurs et des employés de bureau de 64 entreprises.
Finnish Institute of Occupational Health, FIOH-Bookstore, Topeliuksenkatu 41 a A, 00250 Helsinki, Finlande, 2009. 106p. Illus. Réf.bibl. Prix: EUR 22,95.

CIS 09-323 van Rooy F.G.B.G.J., Smit L.A.M., Houba R., Zaat V.A.C., Rooyackers J.M., Heederik D.J.
Etude transversale de la fonction pulmonaire et des symptômes respiratoires chez les travailleurs de l'industrie chimique fabriquant du diacétyle pour arômes alimentaires
A cross-sectional study of lung function and respiratory symptoms among chemical workers producing diacetyl for food flavourings [en anglais]
Suite au diagnostic d'un syndrome de bronchiolite constrictive chez quatre travailleurs d'une usine de diacétyle (également connu sous le nom de 2,3-butanedione) aux Pays-Bas, une étude de l'exposition, des symptômes respiratoires, de la fonction pulmonaire et des relations exposition-réponse a été menée au sein d'une cohorte de 175 travailleurs ayant été salariés de l'usine entre 1960 et 2003. Les données concernant la fonction pulmonaire ainsi que les réponses à un questionnaire sur les symptômes respiratoires ont été comparées à celles d'un échantillon de la population générale et d'un groupe interne non exposé. Par rapport aux deux groupes témoins, les travailleurs exposés au diacétyle déclaraient significativement plus de symptômes respiratoires, de toux au quotidien et d'asthme. Une relation entre l'exposition et la VEMS a également été observée. L'excès de symptômes respiratoires au sein de cette cohorte tend à suggérer que la production de diacétyle constitue un risque professionnel.
Occupational and Environmental Medicine, fév. 2009, vol.66, n°2, p.105-110. Illus. 16 réf.

2008

CIS 11-0349 Cummings K.J., Boylstein R.J., Cox-Ganser J.
Rapport sur les affections respiratoires et cutanées chez les travailleurs d'un atelier mécanique
Report on respiratory and dermal conditions among machine shop workers [en anglais]
Rapport d'inspection d'un atelier mécanique par l'Institut national américain pour la sécurité et la santé au travail (NIOSH) à la demande des salariés se plaignant de pneumonies récurrentes, d'asthme et d'autres symptômes respiratoires.
Publications Dissemination, National Institute for Occupational Safety and Health (NIOSH), 4676 Columbia Parkway, Cincinnati, OH 45226-2001, USA, juil. 2008. v, 52p. Illus. 19 réf.
HETA_2007-0263-3069.pdf [en anglais]

CIS 11-0060 Donroe J.A., Maurtua-Neumann P.J., Gilman R.H., Acosta A.T., Cain G., Parker J.E., Carhuaricra J.C., Retimozo Padilla J.J., Mendoza D., Zimic M., Moore D.A.
Surveillance de la silicose précoce chez les mineurs de haute altitude au moyen de l'oxymétrie de pouls
Surveillance for early silicosis in high altitude miners using pulse oximetry [en anglais]
Deux études transversales visant à évaluer la fiabilité d'un suivi médical par oxymétrie de pouls pour le dépistage d'une silicose précoce chez les mineurs de haute altitude au Pérou.
International Journal of Occupational and Environmental Health, 3e trimestre 2008, vol.14, n°3, p.187-192. Illus. 27 réf.

CIS 11-0097 Pedra F., Testa Tambellini A., De Bragança Pereira B., Carioca da Costa A., Albuquerque de Castro H.
Mortalité par mésotheliome au Brésil, 1980-2003
Mesothelioma mortality in Brazil, 1980-2003 [en anglais]
Evolution de la mortalité par mésotheliome au Brésil entre 1980 et 2003.
International Journal of Occupational and Environmental Health, 3e trimestre 2008, vol.14, n°3, p.170-175. Illus. 28 réf.

CIS 11-0096 Bang K.M., Mazurek J.M., Syamlal G., Wood J.M.
Suivi de la mortalité due à l'amiante aux Etats-Unis, 1970-2004
Asbestos mortality surveillance in the United States, 1970-2004 [en anglais]
Analyse de la relation entre la profession et la mortalité due à l'amiante aux Etats-Unis entre 1970 et 2004.
International Journal of Occupational and Environmental Health, 3e trimestre 2008, vol.14, n°3, p.161-169. Illus. 52 réf.

CIS 10-0798 Malo J.L., Gautrin D., Maghni K., Martin J.
Le syndrome d'irritation bronchique - De la surveillance épidémiologique aux mécanismes
Le syndrome d'irritation bronchique est une forme d'asthme professionnel qui se manifeste après une exposition à une forte concentration ou à plusieurs petites expositions d'un irritant non spécifique. Le travailleur développe alors une symptomatologie respiratoire suggestive d'asthme pouvant conduire à une atteinte fonctionnelle permanente. L'objectif de cette étude était d'identifier les facteurs de risque et les caractéristiques d'inflammation bronchique chez les travailleurs ayant été exposés à des substances irritantes. Elle a été réalisée auprès de 115 travailleurs nouvellement embauchés dans une entreprise de métallurgie entre 1995 et 2004, qui ont été suivis à plusieurs reprises pendant plusieurs années au moyen d'épreuves fonctionnelles respiratoires et de questionnaires portant notamment sur les éventuelles expositions accidentelles au chlore. Les résultats sont commentés.
Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail du Québec (IRSST), 505 boul. de Maisonneuve Ouest, Montréal (Québec) H3A 3C2, Canada, 2008. vii, 38p. Illus. 10 réf. Prix: CAD 8,40. Version téléchargeable (format PDF) gratuite.
Rapport_R-574.pdf [en français]

CIS 10-0795 Pinheiro G.A., Antao V.C., Wood J.M., Wassell J.T.
Risques professionnels de mortalité par fibrose pulmonaire idiopathique aux Etats-Unis
Occupational risks for idiopathic pulmonary fibrosis mortality in the United States [en anglais]
Etude cas-témoin des facteurs de risque de fibrose pulmonaire idiopathique aux Etats-Unis basée sur les registres de mortalité.
International Journal of Occupational and Environmental Health, 2e trismestre 2008, vol. 14, n°2, p.117-123. Illus. 31 réf.

CIS 09-1246 Stayner L., Kuempel E., Gilbert S., Hein M., Dement J.
Etude épidémiologique du rôle de la dimension des fibres d'amiante chrysotile dans le risque de survenue d'affections respiratoires chez les travailleurs exposés
An epidemiological study of the role of chrysotile asbestos fibre dimensions in determining respiratory disease risk in exposed workers [en anglais]
La relation entre l'exposition cumulée à l'amiante, le degré de fibrose pulmonaire et la charge pulmonaire en amiante au moment du décès a été examinée dans une cohorte d'anciens travailleurs, décédés, d'une usine de produits textiles à base d'amiante en Caroline du Sud. Les estimations concernant les expositions cumulées et moyennes ainsi que les valeurs des pics d'exposition étaient disponibles pour 54 travailleurs. Les rapports d'autopsie et des échantillons de tissus pulmonaires ont été obtenus auprès des hôpitaux. L'exposition cumulée à l'amiante et la charge pulmonaire en amiante étaient fortement corrélées à la sévérité de l'asbestose. Les données permettent également d'étayer l'hypothèse selon laquelle la prévalence élevée d'asbestose et de cancer du poumon au sein de cette population était due à une exposition à des fibres de chrysotile longues.
Occupational and Environmental Medicine, sept. 2008, vol.65, n°9, p.613-619. Illus. 25 réf.

CIS 09-1046 Zuskin E., Mustajbegovic J., Schachter E.N., Kern J., Deckovic-Vukres V., Trosic I., Chiarelli A.
Fonction respiratoire chez les travailleurs de l'industrie des pesticides
Respiratory function in pesticide workers [en anglais]
Les aérosols de pesticides contiennent souvent des substances toxiques irritantes provoquant des symptômes respiratoires et une baisse de la fonction pulmonaire. Cette étude transversale a examiné la prévalence de symptômes respiratoires aigus et chroniques, ainsi que d'anomalies de la fonction pulmonaire, chez 82 travailleurs affectés à la fabrication de pesticides et 60 témoins non exposés travaillant dans une usine de conditionnement de boissons non alcooliques. Les données ont été analysées par régression logistique. La prévalence de quasiment tous les symptômes respiratoires chroniques était plus élevée chez les travailleurs manipulant des pesticides que chez les témoins. On observe une prévalence élevée de symptômes aigus chez les travailleurs de l'usine de pesticides au cours de leur poste. La capacité ventillatoire était abaissée de manière significative dans tous les tests. Les effets du tabagisme et l'exposition durant le travail étaient différents chez les hommes et les femmes. D'autres observations sont commentées.
Journal of Occupational and Environmental Medicine, nov. 2008, vol.50, n°11, p.1299-1305. 28 réf.

CIS 09-1103 Pintos J., Parent M.E., Rousseau M.C., Case B.W., Siemiatycki J.
Exposition professionnelle à l'amiante et aux fibres artificielles vitreuses et risque de cancer du poumon: conclusions de deux études cas-témoin menées à Montréal, Canada
Occupational exposure to asbestos and man-made vitreous fibers, and risk of lung cancer: Evidence from two case-control studies in Montreal, Canada [en anglais]
Cette étude avait pour but d'examiner les effets d'une exposition professionnelle à l'amiante et aux fibres artificielles vitreuses (FAV) sur le risque de cancer du poumon en analysant les données de deux études cas-témoin basées sur la population dans lesquelles les expositions étaient inférieures à celles d'études de cohorte antérieures. L'étude I (de 1979 à 1986) portait sur 857 cas exposés et 1066 témoins choisis au sein de la population et souffrant de cancer. L'étude II (de 1996 à 2001) portait sur 858 cas et 1295 témoins choisis au sein de la population. Des anamnèses professionnelles détaillées ont été obtenues afin de permettre l'évaluation de l'exposition à 294 agents, dont l'amiante et les FAV, sur toute la vie. Un risque accru était observé pour une exposition importante à l'amiante (odds ratio 1,78). Les résultats obtenus pour les FAV étaient en revanche peu concluants (odds ratio 1,10).
Journal of Occupational and Environmental Medicine, nov. 2008, vol.50, n°11, p.1273-1281. 34 réf.

CIS 09-1041 Schwerha J.J.
Présomption de somnolence diurne chez un conducteur professionnel: démarche d'évaluation de l'aptitude au travail
Alleged daytime somnolence in a professional driver: Approaching the fitness for duty determination [en anglais]
En 2006, une task force constituée de spécialistes en médecine du travail et de l'environnement a publié des directives pour le dépistage et l'évaluation de l'apnée obstructive du sommeil (AOS) chez les conducteurs d'entreprises de transport. L'AOS est un trouble du sommeil fréquent et grave, associé à des troubles psychomoteurs diurnes ainsi qu'à un risque accru d'affections cardiovasculaires. Au travers du cas d'un conducteur de bus scolaire souffrant de somnolence au travail, cet article illustre l'application des directives à l'évaluation de son aptitude au travail, de son traitement et de la reprise de son activité dans de bonnes conditions.
Journal of Occupational and Environmental Medicine, sept. 2008, vol.50, n°9, p.1086-1088. 10 réf.

CIS 09-1055 Gaughan D.M., Cox-Ganser J.M., Enright P.L., Castellan R.M., Wagner G.R., Hobbs G.R., Bledsoe T.A., Siegel P.D., Kreiss K., Weissman D.N.
Atteintes aiguës des voies respiratoires supérieures et inférieures chez les pompiers intervenant lors d'incendies de forêts ou de broussailles
Acute upper and lower respiratory effects in wildland firefighters [en anglais]
Afin d'évaluer les atteintes respiratoires aiguës chez les pompiers intervenant lors d'incendies de forêts ou de broussailles, deux équipes d'intervention ont été étudiées au moyen de questionnaires, de mesures spirométriques et de dosages de l'albumine, de la protéine cationique de l'éosinophile et de la myéloperoxydase dans les expectorations et les fluides de lavage nasal en tant qu'indicateurs d'une inflammation. Les évaluations ont été effectuées avant la saison des incendies, après des incendies ainsi qu'à la fin de la saison des incendies. Les résultats sont commentés.
Journal of Occupational and Environmental Medicine, sept. 2008, vol.50, n°9, p.1019-1028. Illus. 41 réf.

CIS 09-1129 Jönsson L.S., Littorin M., Axmon A., Jönsson B.A.G., Broberg K.
Relation entre la fonction pulmonaire, l'acide thio-2 thiazolidinecarboxylique-4 et la modification des effets génétiques chez les travailleurs de l'industrie du caoutchouc en Suède
Lung function in relation to 2-thiothiazolidine-4-carboxylic acid and genetic effect modification among rubber workers in Sweden [en anglais]
Le but de cette étude était d'évaluer le risque d'atteinte de la fonction pulmonaire chez les travailleurs de l'industrie suédoise du caoutchouc. Elle a porté sur 159 travailleurs exposés au caoutchouc et sur 118 témoins non exposés. Les taux urinaires d'acide thio-2 thiazolidinecarboxylique-4, un marqueur biologique du disulfure de carbone et des fumées de vulcanisation, ont été déterminés par chromatographie liquide couplée à la spectrométrie de masse. Les polymorphismes des gènes liés au glutathion ont été analysés par discrimination allélique Taqman et par réaction en chaîne par polymérase conventionnelle. On observe une association entre les niveaux croissants d'acide thio-2 thiazolidinecarboxylique-4 et une baisse de la fonction pulmonaire chez les travailleurs exposés. L'association était modifiée par la glutathion-S-transférase A1 (GSTA1)-52 et par la GSTP1-114. Les implications de ces observations sont commentées.
Journal of Occupational and Environmental Medicine, sept. 2008, vol.50, n°9, p.1006-1012. 43 réf.

CIS 09-1054 Protection des travailleurs des services de santé contre la tuberculose
Protecting health care workers from tuberculosis [en anglais]
La résurgence de cas de tuberculose (TB) pulmonaire active et l'apparition de souches de TB résistantes aux médicaments antituberculeux accroît le risque, pour les travailleurs des services de santé, de contracter des infections graves ne répondant pas aux traitements habituels. Les présentes directives de l'ACGIH expliquent les différentes mesures nécessaires pour diminuer ce risque, qui comprennent une formation périodique des travailleurs des services de santé afin qu'ils restent conscients des risques potentiels de TB, une optimisation de la conception, de la ventilation et du flux des patients dans les zones cliniques, un dépistage régulier de la TB chez les travailleurs des services de santé, le port de masques appropriés, des procédures actives de prévention de la contagion; et une mise à jour des plans consignés par écrit pour la lutte contre la TB.
Journal of Occupational and Environmental Medicine, juil. 2008, vol.50, n°7, p.852-855. 32 réf.

CIS 09-1110 Ebbehøj N.E., Hein H.O., Suadicani P., Gyntelberg F.
Exposition aux solvants organiques, tabagisme et prévalence de bronchite chronique - Etude épidémiologique portant sur 3387 hommes
Occupational organic solvent exposure, smoking, and prevalence of chronic bronchitis - An epidemiological study of 3387 men [en anglais]
Le but de cette étude était d'examiner l'effet de l'interaction entre le tabagisme et l'exposition professionnelle de longue durée aux solvants organiques sur la prévalence de bronchite chronique (BC). Les données concernant 3387 hommes de 63 ±10 ans ont été recueillies au moyen de questionnaires portant sur l'état de santé, le mode de vie, les conditions de travail et l'exposition aux solvants. Un examen clinique comprenant des relevés de la taille, du poids et du volume expiratoire maximal a également été effectué. Une BC a été diagnostiquée chez 461 sujets (14,4%). Le tabagisme actuel ainsi que l'interaction entre le tabagisme et l'exposition professionnelle aux solvants pendant cinq ans ou plus constituaient les facteurs les plus fortement associés à la prévalence de BC. Dans le groupe exposé aux solvants, on observe un odds ratio de BC de 7,0 chez les fumeurs par rapport aux non-fumeurs, alors qu'il n'est que de 3,7 dans le groupe non exposé. Les raisons possibles de ce risque accru sont commentées.
Journal of Occupational and Environmental Medicine, juil. 2008, vol.50, n°7, p.730-735. 16 réf.

CIS 09-1035 Mirabelli D., Calisti R., Barone-Adesi F., Fornero E., Merletti F., Magnani C.
Excès de mésothéliomes après exposition au chrysotile à Balagero, Italie
Excess of mesotheliomas after exposure to chrysotile in Balangero, Italy [en anglais]
Le chrysotile provenant de la mine de Balangero, Italie, est considéré comme étant exempt de trémolite. Dans une étude de cohorte antérieure, portant sur les mineurs et les travailleurs de la production d'amiante de ce site, seuls deux cas de cancer de la plèvre avaient été signalés, suggérant que le potentiel d'induction d'un mésothéliome du chrysotile était faible. Toutefois, le suivi a été interrompu en 1987. La présente étude a été menée afin de compléter l'évaluation. Les données figurant dans le registre régional des cancers concernant les cas de mésothéliome de la plèvre chez les salariés de la mine, les salariés des sous-traitants et les personnes exposées aux gangues ont été examinées. Quatre nouveaux cas de mésothéliome de la plèvre ont été identifiés chez les cols bleus de la mine en plus de ceux déjà identifiés dans l'étude de cohorte antérieure. Ainsi, on notait six cas par rapport aux 1,5 cas attendus. Quatorze cas supplémentaires ont été identifiés chez d'autres travailleurs actifs sur le site et 13 chez d'autres personnes exposées au chrysotile, ce qui apporte des preuves supplémentaires de la cancérogénicité du chrysotile, même lorsqu'il est exempt de trémolite.
Occupational and Environmental Medicine, déc. 2008, vol.65, n°12, p.815-819. 21 réf.

CIS 09-647 Sauni R., Kauppi P., Alanko K., Henriks-Eckerman M.L., Tuppurainen M., Hannu T.
Asthme d'origine professionnelle dû aux ongles artificiels contenant des méthacrylates
Occupational asthma caused by sculptured nails containing methacrylates [en anglais]
Cet article présente deux cas cliniques d'asthme d'origine professionnelle dû aux méthacrylates chez des techniciennes d'ongles posant des ongles artificiels. Dans les deux cas, un asthme d'origine professionnelle a été diagnostiqué sur la base d'un test simulant les conditions de travail, couplé à l'historique d'exposition professionnelle et aux symptômes respiratoires. Une réaction asthmatique a été observée lors du test de provocation bronchique avec des méthacrylates. Les implications de ces observations sont commentées.
American Journal of Industrial Medicine, déc. 2008, vol.51, n°12, p.968-974. Illus. 31 réf.

CIS 09-562 Jeebhay M.F., Robins T.G., Miller M.E., Bateman E., Smuts M., Baatjies R., Lopata A.L.
Allergies et asthme d'origine professionnelle chez les travailleurs du conditionnement de poissons de mer
Occupational allergy and asthma among salt water fish processing workers [en anglais]
Le but de cette étude transversale était de déterminer la prévalence et les facteurs de risque de symptômes allergiques, de sensibilisation allergique, d'hyperréactivité bronchique et d'asthme chez les travailleurs affectés au conditionnement de poissons de mer. Elle porte sur 594 travailleurs de deux entreprises de traitement ayant répondu à une version modifiée du questionnaire de l'étude épidémiologique européenne sur la prévalence et les facteurs de risque de l'asthme (European Community Respiratory Health Survey) et qui ont été soumis à des tests cutanés avec des extraits d'allergènes courants en suspension dans l'air, de poisson frais et de farine de poisson, ainsi qu'à des examens spirométriques et à un test de provocation à la méthacholine. Les résultats sont commentés.
American Journal of Industrial Medicine, nov. 2008, vol.51, n°11, p.899-910. 50 réf.

CIS 09-554 Hewitt D.J.
Interprétation d'une réponse positive à un test de provocation à la méthacholine
Interpretation of the "positive" methacholine challenge [en anglais]
Cet article passe en revue les causes éventuelles, autres que l'asthme ou le syndrome de dysfonction réactive, d'une réponse positive à un test de provocation à la méthacholine mentionnées dans la littérature médicale. Les facteurs pouvant être associés à une réponse positive à un test de provocation à la méthacholine comprennent la méthodologie du test et la variabilité normale de l'hyperréactivité bronchique au sein de la population générale, ainsi que nombreux problèmes médicaux. Lors de l'évaluation d'une exposition par inhalation, d'autres explications doivent être prises en considération afin de déterminer s'il existe une association causale entre l'exposition et une réponse positive à un test de provocation à la méthacholine.
American Journal of Industrial Medicine, oct. 2008, vol.51, n°10, p.769-781. Approx. 120 réf.

CIS 09-561 Zachou K., Papamichalis P.A., Dalekos G.N.
Pharyngites aiguës chez les travailleurs de fermes d'élevage: manifestations inhabituelles d'une brucellose
Severe pharyngitis in stockbreeders: An unusual presentation of brucellosis [en anglais]
La brucellose est considérée comme un risque professionnel chez les bergers, les travailleurs des abattoirs, les vétérinaires, les travailleurs de l'industrie laitière et le personnel des laboratoires de microbiologie. Deux cas chez des travailleurs de fermes d'élevage, présentant une forte fièvre et une pharyngite exsudative aiguë s'accompagnait, pour l'un des cas, d'une odynophagie sévère et, pour l'autre, d'un historique d'amygdalite récurrente. Il est donc recommandé d'inclure la brucellose dans le diagnostic différentiel de patients fébriles faisant partie des groupes à haut risque souffrant de pharyngite ou d'amygdalite de cause inconnue.
Occupational Medicine, 2008, vol.58, n°4, p.305-307. 8 réf.

CIS 09-622 Truchon G.
Nanoparticules et effets pulmonaires
Très peu de données sont actuellement disponibles en ce qui concerne effets sur la santé humaine associés à l'exposition aux nanoparticules. Les particules ultrafines, présentes notamment dans les émissions de moteurs et dans la pollution urbaine, ont en revanche fait l'objet de nombreuses études. Ce sont également des produits indésirables issus de certains procédés industriels, tels que le soudage, la dégradation thermique et le traitement des métaux. Elles provoquent des effets cardiorespiratoires chez les sujets sensibles. Par analogie, on peut s'attendre à ce que les nanoparticules induisent des effets semblables.
Travail et santé, déc. 2008, vol.24, n°4, p.44-45. Illus.

CIS 09-548 Danjou P.
Broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO) et travail
Compte rendu d'une journée consacrée à la broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO) d'origine professionnelle tenue à Paris, France, le 21 décembre 2007. Les communications étaient groupées en quatre sessions: état des connaissances en 2007; dépistage et détection précoce de la BPCO; expériences de dépistage de la BPCO; travailler avec une BPCO.
Cahiers de médecine interprofessionnelle, 2008, vol.48, n°3, p.279-288.

CIS 09-643 Mingomataj E.Ç., Gjata E., Xhixha F., Hyso E.
Cas d'asthme induit par les isocyanates ayant peut-être été aggravé par une allergie alimentaire aux arachides: étude de cas
A case of isocyanate-induced asthma possibly complicated by food allergy after peanut consumption: A case report [en anglais]
Un travailleur de sexe masculin âgé de 50 ans, affecté à la peinture de carrosseries automobile pendant huit ans, se plaignait d'essoufflement, de sifflement respiratoire, d'obstruction nasale et de production excessive de mucus lors de l'application d'un émail à base d'acryliques. Les symptômes apparaissaient 15 à 20 minutes après l'exposition sur le lieu de travail et persistaient jusqu'au soir, parfois pendant deux jours consécutifs. Les symptômes étaient associés à une baisse de la fonction respiratoire et étaient soulagés par l'inhalation de bronchodilatateurs adrénergiques et de stéroïdes. Trois ans auparavant, le patient avait développé une réaction anaphylactique due à la consommation d'arachides, avec urticaire, angio-œdème et obstruction des voies respiratoires. Les deux cas étaient accompagnés de symptômes médiés par les IgE, suggérant un profil Th2.
Journal of Occupational Medicine and Toxicology, nov. 2008, vol.3, n°29, 4p. 21 réf.
http://www.occup-med.com/content/pdf/1745-6673-3-29.pdf [en anglais]

CIS 09-641 Miles S.E., Sandrini A., Johnson A.R., Yates D.H.
Conséquences cliniques des pachypleurites diffuses dues à l'amiante: revue
Clinical consequences of asbestos-related diffuse pleural thickening: A review [en anglais]
Les pachypleurites diffuses dues à l'exposition à l'amiante sont de plus en plus fréquentes en raison du grand nombre de travailleurs ayant par le passé été exposés à l'amiante. Cette affection peut coexister avec les plaques pleurales mais sa pathogénèse, que l'on commence à comprendre, est très différente. La tomodensitométrie (TTM) haute résolution est un technique plus sensible et plus spécifique que la radiographie thoracique pour le diagnostic de la pachypleurite diffuse, et différents systèmes de classification des affections liées à l'amiante ont été développés. La pachypleurite diffuse peut être associée à des symptômes tels que la dyspnée et les douleurs thoraciques. Elle provoque une pathologie pulmonaire restrictive et, dans de rares cas, entraîne un arrêt respiratoire et le décès. Le traitement consiste essentiellement en des soins d'accompagnement.
Journal of Occupational Medicine and Toxicology, sept 2008, vol.3, n°20, 10p. Illus. 67 réf.
http://www.occup-med.com/content/pdf/1745-6673-3-20.pdf [en anglais]

CIS 09-541 Li X., Sundquist J., Sundquist K.
Groupes socioéconomiques et professionnels et risque d'asthme en Suède
Socioeconomic and occupational groups and risk of asthma in Sweden [en anglais]
Le but de cette étude était d'examiner les éventuelles associations entre l'hospitalisation pour cause d'asthme, le statut socioéconomique et la profession en Suède. Une base de données nationale a été construite en reliant les données du recensement du pays avec celles du registre des sorties des hôpitaux pour la période de 1987 à 2004. Les diagnostics d'asthme posés en hôpital étaient basés sur la classification internationale des maladies. Les rapports comparatifs d'incidence ont été calculés pour différents scénarios socioéconomiques et catégories professionnelles. Les données concernant 13.202 hommes et 11.876 femmes âgés de plus de 30 ans et hospitalisés pour cause d'asthme ont pu être rassemblées. On observe que les groupes socioéconomiques ayant été scolarisés pendant moins de neuf ans présentaient un risque significativement accru d'hospitalisation pour cause d'asthme. Les différentes activités professionnelles présentant un risque accru d'asthme chez les femmes et chez les hommes sont examinées.
Occupational Medicine, fév. 2008, vol.58, p.161-168. 33 réf.
http://occmed.oxfordjournals.org/cgi/reprint/kqn009v1 [en anglais]

CIS 09-570 Munier C., Kinsella R.
Prévalence et impact des troubles de la voix chez les enseignants des écoles primaires
The prevalence and impact of voice problems in primary school teachers [en anglais]
Il est admis que les enseignants présentent un risque accru de troubles de la voix d'origine professionnelle. Les enseignants des classes primaires sont particulièrement exposés, leur voix n'ayant que peu de possibilité de récupérer au cours de leur journée de travail. Afin d'analyser la prévalence et l'impact des troubles vocaux, un questionnaire en 85 items a été administré à 550 enseignants de 42 écoles primaires de l'agglomération urbaine de Dublin, Irlande. Le taux de réponse a été de 55%. On observe que 27% des enseignants souffraient d'un trouble de la voix et 53% d'un trouble intermittent. Seuls 20% des enseignants ne présentaient aucun trouble de la voix. Les enseignants des degrés inférieurs étaient plus vulnérables que ceux des degrés supérieurs. Les symptômes les plus courants étaient une sécheresse de la gorge sèche et une fatigue de la voix. D'autres observations sont commentées.
Occupational Medicine, janv. 2008, vol.58, n°1, p.74-76. Illus. 9 réf.
http://occmed.oxfordjournals.org/cgi/reprint/58/1/74 [en anglais]

CIS 09-531 Rosenberg N.
Affections respiratoires professionnelles non infectieuses dues aux humidificateurs/climatiseurs
Les affections respiratoires professionnelles non infectieuses liées aux climatiseurs sont dues aux moisissures ou aux bactéries qui colonisent l'eau des systèmes d'humidification de l'air par pulvérisation d'eau. Elles comprennent la fièvre des humidificateurs et le poumon des humidificateurs, la rhinite et l'asthme. Actuellement, ces affections sont rares en milieu professionnel en raison d'une meilleure prise en compte de leur risque dès la conception des systèmes de climatisation de l'air. En pratique, devant la survenue de cas groupés, on choisit la simple inspection visuelle du système d'humidification et son nettoyage après repérage des points critiques.
Documents pour le médecin du travail, déc. 2008, n°116, p.533-542. Illus. 41 réf.
http://www.dmt-prevention.fr/inrs-pub/inrs01.nsf/IntranetObject-accesParReference/TR%2044/$File/TR44.pdf [en français]

CIS 09-320 Syurin S.A., Nikanov A.N., Chashchin V.P., Shilov V.V., Frolova N.M., Tarnovskaja E.V.
Evaluation des facteurs de risque de bronchite chronique: étude du cas des travailleurs de l'industrie du nickel dans la région de Barents
Assessment of risk factors for chronic bronchitis: Case study of nickel industry workers in the Barents region [en anglais]
Ocenka faktorov riska hroničeskogo bronhita u rabočih nikelevoj promyšlennosti Barenc Regiona [en russe]
Le but de cette étude cas-témoin était d'évaluer les facteurs de risque de bronchite chronique (BC) chez les travailleurs d'une usine de nickel située dans une région arctique de la Russie. Elle a porté sur 810 travailleurs potentiellement exposés à des facteurs de risque et 202 témoins non exposés. Les données ont été obtenues au moyen d'un questionnaire, d'un examen médical, d'une spirométrie et d'une radiographie thoracique. Les principaux facteurs de risque étaient le tabagisme (odds ratio (OR) 8,9), suivi de l'exposition au dioxyde de souffre (OR 6,35) aux aérosols de nickel (OR 4,92) et aux poussières de nickel (OR 5,30). Les implications de ces résultats sont commentées.
Barents - Newsletter on Occupational Health and Safety, 2008, vol.11, n°3, p.80-81 (anglais); p.82-83 (russe). Illus. 7 réf.

CIS 09-409 Park E.K., Hannaford-Turner K.M., Hyland R.A., Johnson A.R., Yates D.H.
Affections pulmonaires d'origine professionnelle dues à l'amiante en Nouvelle Galles du Sud, Australie, et exposition potentielle de la population générale
Asbestos-related occupational lung diseases in NSW, Australia and potential exposure of the general population [en anglais]
L'amiante est un silicate fibreux dont on sait qu'il est la cause de différentes affections pulmonaires, y compris le mésothéliome malin de la plèvre, le cancer du poumon et l'asbestose. L'utilisation de l'amiante a été interdite dans la plupart des pays développés mais, malgré une réglementation stricte, il existe toujours un risque d'exposition en milieu professionnel et parfois non professionnel. Alors que les risques liés à l'amiante sont largement connus dans les pays développés, ce n'est pas toujours le cas dans les pays en développement, notamment lorsque l'exposition a lieu dans un contexte non professionnel. Les connaissances concernant l'utilisation de l'amiante et ses risques pour la santé dans des pays développés tels que l'Australie ont permis de développer des compétences dans le diagnostic et le traitement de maladies liées à l'amiante ainsi que dans la surveillance médicale; ces compétences peuvent être utiles aux pays en développement devant faire face aux problèmes liés à l'exposition à l'amiante.
Industrial Health, nov. 2008, vol.46, n°6, p.535-540. 43 réf.
http://www.jniosh.go.jp/en/indu_hel/pdf/IH_46_6_535.pdf [en anglais]

CIS 09-308 González Domínguez M.E., Rueda Ygueravide M.D., Gutiérrez Fernández D., Gómez Gutiérrez J.M., León Jiménez A., Pérez Álvarez J.
Exposition aux polluants dans l'air et pathologie respiratoire
Exposición a contaminantes ambientales y patología respiratoria [en espagnol]
Cette étude a été menée suite à une épidémie de cinq cas de symptômes respiratoires dans une usine aéronautique en Espagne, chez des travailleurs exposés à différentes substances chimiques. On a mesuré les concentrations ambiantes de poussières d'aluminium, de trichloréthylène et d'éthylène glycol. Les travailleurs ont subi des tests cutanés, des analyses sanguines, une radiographie thoracique, une spirométrie, un test de provocation à la méthacholine et une électrocardiographie. Les mesures du débit expiratoire forcé et de l'hyperréactivité bronchique ont donné des résultats négatifs. Par ailleurs, les tests d'allergie étaient, dans l'ensemble, également négatifs. Ces observations permettent quasiment d'exclure un asthme d'origine professionnelle. Ces cas auraient pu être dus à un syndrome de dysfonction réactive des voies aériennes, provoqué à un moment spécifique avant le début de l'étude. D'autres conséquences de ces observations sont commentées.
Medicina y seguridad del trabajo, 4e trimestre 2008, vol.54, n°213, p.41-46. 12 réf.
http://scielo.isciii.es/pdf/mesetra/v54n213/original3.pdf [en espagnol]

CIS 09-302 Preller L., Balder H.F., Tielemans E., van den Brandt P.A., Goldbohm R.A.
Cancer du poumon d'origine professionnelle chez les hommes aux Pays-Bas
Occupational lung cancer risk among men in the Netherlands [en anglais]
Le but de cette étude était d'évaluer le risque de cancer du poumon chez les hommes au Pays-Bas, par secteur d'activité. Les associations ont été étudiées dans une cohorte constituée de 58.279 hommes âgés de 55 à 69 ans. Les données concernant 1920 cas incidents de cancer du poumon étaient disponibles après un suivi de 11,3 ans. Les risques pour les cols bleus de 26 secteurs d'activité ont été estimés à l'aide de modèles proportionnels de Cox. Après correction pour les facteurs de confusion, un risque accru de cancer du poumon a été mis en évidence chez les cols bleus ayant ≥15 ans d'ancienneté dans l'industrie de l'électronique et des instruments optiques (risque relatif RR 1,99), les activités de construction et de construction de logements (RR 1,64) et les compagnies de chemin de fer (RR 2,40). D'autres observations sont commentées.
Occupational and Environmental Medicine, avr. 2008, vol.65, n°4, p.249-254. 32 réf.

CIS 09-292 Carder M., McNamee R., Beverland I., Elton R., Van Tongeren M., Cohen G.R., Boyd J., MacNee W., Agius R.M.
Interaction des effets de la pollution particulaire et d'une température basse sur la mortalité cardiorespiratoire en Ecosse
Interacting effects of particulate pollution and cold temperature on cardiorespiratory mortality in Scotland [en anglais]
Dans cette étude, des modèles de régression de Poisson ont été utilisés afin d'examiner la relation entre la concentration antérieure de fumées noires et la mortalité journalière et de déterminer si l'effet des fumées noires sur la mortalité journalière était modifié en cas de températures froides dans trois villes d'Ecosse entre janvier 1981 et décembre 2001. On observe une association significative entre la mortalité et la concentration antérieure de fumées noires en ce qui concerne la mortalité respiratoire et non cardiorespiratoire toutes causes confondues. L'effet maximum de la fumée noire se manifestait généralement sans décalage dans le temps (temps 0), bien que ces estimations ne soient pas statistiquement significatives. Une augmentation de 10µg/m3 de la concentration journalière de fumées noires un jour donné quelconque était associée à une augmentation de 1,68% de la mortalité toutes causes confondues et à une augmentation de la mortalité cardiovasculaire, respiratoire et cardiorespiratoire respectivement de 0,43%, de 5,36% et de 2,13% au cours des 30 jours suivants. Les résultats de l'étude semblent indiquer un effet plus important des fumées noires sur la mortalité à des températures basses. Comme il est possible que des conditions extrêmes de froid et de pollution particulaire coexistent, par exemple lors d'une inversion de température, ces résultats peuvent avoir des conséquences importantes en matière de santé publique.
Occupational and Environmental Medicine, mars 2008, vol.65, n°3, p.197-204. Illus. 34 réf.

CIS 09-324 Pierl C.B., Gebel M., Gross I., Becker D., Johnen G., Rihs H.P., Donhuijsen K., Lepentsiotis V., Meier M., Schulze J., Brüning T.
Risques professionnels d'adénocarcinome de la cavité nasale et des sinus paranasaux dans l'industrie allemande du bois
Occupational risks for adenocarcinoma of the nasal cavity and paranasal sinuses in the German wood industry [en anglais]
Afin d'examiner le risque d'adénocarcinome de la cavité nasale et des sinus paranasaux (ADCN) dû aux poussières de bois et aux produits chimiques dans l'industrie allemande du bois, une étude cas-témoin portant sur 86 cas d'ADCN de sexe masculin et 204 témoins a été menée dans l'industrie allemande du bois. L'exposition cumulée et moyenne aux poussières de bois a été quantifiée à l'aide d'une matrice emploi-exposition basée sur des mesures récentes et historiques des concentrations de poussières de bois aux postes de travail. La probabilité d'exposition aux produits de conservation du bois, aux colorants, aux vernis et au formaldéhyde a fait l'objet d'une évaluation semi-quantitative. Les ADCN étaient relativement plus fréquents chez les travailleurs du bois ayant travaillé une tant qu'ébénistes ou menuisiers que chez ceux ayant travaillé dans des scieries. Une exposition moyenne aux poussières de bois inhalables ≥5mg/m3 était associée à un risque élevé (OR 48,47) en comparaison d'une exposition à des niveaux inférieurs à 3,5mg/m3. Les résultats indiquent qu'une exposition à des concentrations situées entre 3,5 et 5mg/m3 présente également un risque (OR 10,54). Une exposition à des pigments avant 1970 était associée à un risque accru. Aucune association significative n'a été mise en évidence pour les produits de conservation du bois, les vernis et le formaldéhyde.
Occupational and Environmental Medicine, mars 2008, vol.65, n°3, p.191-196. 26 réf.

CIS 09-54 Boggia B., Farinaro E., Grieco L., Lucariello A., Carbone U.
Fardeau du tabagisme et de l'exposition professionnelle sur l'étiologie de la broncho-pneumopathie chronique obstructive chez les travailleurs d'Italie du Sud
Burden of smoking and occupational exposure on etiology of chronic obstructive pulmonary disease in workers of Southern Italy [en anglais]
Dans cette étude, on a évalué l'incidence du tabagisme et de l'exposition professionnelle sur la broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO). Un protocole de diagnostic de BPCO a été testé au début de l'étude, puis après cinq et dix ans, sur un échantillon de 2019 travailleurs d'Italie du Sud. Les expositions ont été évaluées à l'aide de questionnaires ainsi que sur la base de documents réglementaires fournis par les employeurs. L'échantillon a été divisé en quatre groupes en fonction des niveaux d'exposition professionnelle et non professionnelle. Les données ont fait l'objet d'analyses par régression logistique. On observe une prévalence et une incidence de BPCO plus élevée dans le groupe le plus exposé. On a pu confirmer que les habitudes tabagiques et l'exposition professionnelle constituaient des facteurs de risque de BPCO, et une interaction entre le tabagisme et certaines expositions professionnelles a été mise en évidence. Au vu de la synergie avec l'exposition professionnelle observée dans certains domaines d'activité, des programmes antitabac pourraient contribuer de manière importante à diminuer le risque de BPCO.
Journal of Occupational and Environmental Medicine, mars 2008, vol.50, n°3, p.366-370. Illus. 30 réf.

CIS 09-62 Talmage J.B., Hudson T.B., Hegmann K.T., Thiese M.S.
Critères de consensus pour le dépistage de l'apnée obstructive du sommeil chez les conducteurs professionnels: preuves de l'efficacité
Consensus criteria for screening commercial drivers for obstructive sleep apnea: Evidence of efficacy [en anglais]
Afin de valider les critères de consensus pour le dépistage de l'apnée obstructive du sommeil (AOS) publiés récemment, un dépistage de l'AOS a été réalisé sur un vaste échantillon de conducteurs professionnels dans une clinique de médecine du travail; les sujets pour lesquels le résultat était positif ont ensuite subi une polysomnographie nocturne. Sur les 1443 conducteurs examinés, 190 présentaient un résultat positif. Parmi ceux-ci, 134 ont subi une polysomnographie, qui a confirmé une AOS chez 94,8% d'entre entre eux. Ces critères d'évaluation se sont avérés avoir une valeur prédictive élevée dans cette population. L'étude apporte des preuves supplémentaires en faveur d'un dépistage obligatoire de l'AOS chez les conducteurs professionnels.
Journal of Occupational and Environmental Medicine, mars 2008, vol.50, n°3, p.324-329. 9 réf.

CIS 09-81 Krstev S., Ji B.T., Shu X.O., Gao Y.T., Blair A., Lubin J., Vermeulen R., Dosemeci M., Zheng W., Rothman N., Chow W.H.
Profession et bronchite chronique chez les femmes chinoises
Occupation and chronic bronchitis among Chinese women [en anglais]
Le but de cette étude était d'examiner l'association entre la profession et la bronchite chronique dans un échantillon transversal de femmes chinoises ayant participé à l'étude sur l'état de santé des femmes de Shanghai (Shanghai Women's Health Study). Elle porte sur 4873 femmes déclarant une bronchite à l'âge adulte diagnostiquée par un médecin et un groupe témoin de 9746 femmes sélectionnées au hasard parmi les participantes à l'étude sur l'état de santé des femmes de Shanghai, appariées aux cas par l'année de naissance et l'âge au moment du diagnostic. On a pu obtenir les données concernant l'historique professionnel complet. Une analyse par régression logistique a permis d'évaluer l'association entre la profession et une bronchite chronique, après ajustement pour le tabagisme, le niveau d'instruction, le revenu familial et un asthme concomitant. Des excès de prévalence de bronchite ont été observés pour les activités textiles (odds ratio OR 1,09) et le travail dans l'industrie textile (OR 1,11), dans le soudage (OR 1,40), dans l'emballage et la compaction de balles (OR 1,39) et dans l'entreposage (OR 1,58). D'autres observations sont commentées.
Journal of Occupational and Environmental Medicine, janv. 2008, vol.50, n°1, p.64-71. 43 réf.

CIS 09-202 Rosenkvist L., Klokker M., Katholm M.
Infections des voies respiratoires supérieures et barotraumatismes chez les pilotes de l'aviation civile commerciale: enquête rétrospective
Upper respiratory infections and barotraumas in commercial pilots: A retrospective survey [en anglais]
Les 948 pilotes de l'aviation civile commerciale ayant été suivis par le Centre médical aéronautique danois au cours d'une période de six mois ont reçu un questionnaire portant sur les symptômes d'infections des voies respiratoires supérieures (IRS) et l'incidence des barotraumatismes liés au fait de voler tout en souffrant d'un rhume banal. Tous les pilotes ont déclaré avoir souffert une ou deux fois par an d'un épisode d'IRS. 57,2% se portaient malades, alors que 42,8% continuaient de voler malgré leurs symptômes. Parmi ces derniers, 78,0% déclaraient utiliser un décongestionnant. Plus d'un tiers des pilotes (37,6%) déclaraient avoir souffert d'un ou de plusieurs épisodes de barotraumatisme auriculaire, principalement lors des phases de descente, alors que 19,5% déclaraient un ou plusieurs épisodes de barotraumatisme sinusien au cours de leur carrière. Ces résultats montrent que tous les pilotes et toutes les compagnies aériennes ne considèrent pas les IRS comme étant une raison valable d'inaptitude au vol malgré le risque d'incapacité aiguë.
Aviation, Space, and Environmental Medicine, oct. 2008, vol.79, n°10, p.960-963. 18 réf.

CIS 09-40 Wiebert P., Svartengren M., Lindberg M., Hemmingsson T., Lundberg I., Nise G.
Mortalité, morbidité et exposition professionnelle à des agents irritant les voies respiratoires chez des hommes chez lesquels un diagnostic d'affection respiratoire avait été posé à l'adolescence
Mortality, morbidity and occupational exposure to airway-irritating agents among men with a respiratory diagnosis in adolescence [en anglais]
Le but de cette étude était d'examiner l'influence d'un diagnostic précoce de troubles respiratoires à l'adolescence sur le devenir professionnel et la santé chez les hommes suédois. Elle a porté sur une cohorte de 49.321 hommes nés entre 1949 et 1951, formée sur la base des données de quatre registres nationaux. Une matrice travail-exposition comprenant des substances irritantes pour les voies respiratoires a été développée spécifiquement pour cette cohorte. Les sujets ont été divisés en trois groupes: personnes en bonne sante; asthmatiques; sujets souffrant de rhinite allergique sans asthme concomitant. La prévalence d'asthme était de 1,8%, dont 0,45% d'asthme sévère, et celle de rhinite allergique de 2,7%. Par ailleurs, les sujets asthmatiques présentaient un risque accru de mortalité et de morbidité par rapport aux sujets en bonne santé souffrant de rhinite allergique. D'autres observations sont commentées.
Occupational and Environmental Medicine, fév. 2008, vol.65, n°2, p.120-125. Illus. 33 réf.

CIS 09-35 Weinmann S., Vollmer W.M., Breen V., Heumann M., Hnizdo E., Villnave J., Doney B., Graziani M., McBurnie M.A., Buist A.S.
MPOC et expositions professionnelles: étude cas-témoin
COPD and occupational exposures: A case-control study [en anglais]
Cette étude cas-témoin porte la relation entre l'exposition professionnelle et la maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC), en se basant sur toute la durée de l'activité professionnelle. Au total, 388 cas âgés de 45 ans ou plus souffrant de MPOC ont été comparés à 356 témoins, appariés par l'âge, le sexe et les antécédents de tabagisme. Les odds ratio de l'exposition à huit catégories de risque et à trois indices composites de l'exposition ont été calculés par régression logistique. Les expositions professionnelles les plus fortement associées à la MPOC étaient les gaz d'échappement de moteurs diesel, les gaz et vapeurs irritants, les poussières minérales et les poussières métalliques. Les indices composites caractérisant une exposition globale aux gaz, vapeurs, solvants et agents sensibilisants (GVSS), ainsi qu'une exposition globale aux GVSS, aux poussières et aux gaz d'échappement de moteurs diesel étaient également associés à une MPOC. Une tendance similaire est observée au sein du petit groupe de personnes n'ayant jamais fumé.
Journal of Occupational and Environmental Medicine, mai 2008, vol.50, n°5, p.561-569. Illus. 34 réf.

CIS 09-67 Sahakian N., Kullman G., Lynch D., Kreiss K.
Survenue d'asthme chez des travailleurs de l'industrie alimentaire exposés aux arômes
Asthma arising in flavoring-exposed food production workers [en anglais]
Les trois salariés d'une petite entreprise familiale de fabrication de popcorn, tous non fumeurs, ont développé une affection respiratoire. Ces cas et les expositions y relatives ont fait l'objet d'une enquête. Des échantillons ont été recueillis dans l'air respirable des travailleurs et analysés par GC/MS. Différents aldéhydes ont été détectés dans les échantillons d'air. Les données des interviews et des dossiers médicaux couplées aux résultats des CT-scans thoraciques à haute résolution ont mis en évidence un asthme professionnel chez les trois travailleurs, ainsi qu'une possible bronchiolite oblitérante chez deux d'entre eux. Ces résultats soulignent l'importance de la limitation de l'exposition et de la surveillance médicale chez les travailleurs exposés aux arômes chimiques, et confirme le risque accru d'asthme professionnel et de bronchiolite oblitérante chez ces travailleurs.
International Journal of Occupational Medicine and Environmental Health, 2e trimestre 2008, vol.21, n°2, p.173-177. 9 réf.

CIS 09-139 Hamaguchi T., Omae K., Takebayashi T., Kikuchi Y., Yoshioka N., Nishiwaki Y., Tanaka A., Hirata M., Taguchi O., Chonan T.
L'exposition à des composés peu solubles de l'indium dans les usines de production et de recyclage d'ITO constitue un nouveau risque d'atteinte pulmonaire interstitielle
Exposure to hardly soluble indium compounds in ITO production and recycling plants is a new risk for interstitial lung damage [en anglais]
Le but de cette étude cas-témoin était d'identifier les effets pulmonaires de l'indium et d'évaluer une éventuelle relation dose-réponse. Elle a porté sur 93 travailleurs exposés à l'indium et 93 travailleurs non exposés, tous de sexe masculin, de quatre usines de production et de recyclage d'oxydes d'indium et d'étain. On a utilisé l'indium sérique (In-S) en tant que marqueur biologique de l'exposition. La moyenne géométrique de l'exposition était de 8,25ng/ml chez les travailleurs exposés et de 0,25ng/ml chez les travailleurs non exposés. La concentration maximale d'In-S était de 116,9ng/ml. Les participants ont répondu à un questionnaire portant sur leurs symptômes respiratoires et leurs antécédents professionnels; des tests spirométriques, un CT-scan à haute résolution du thorax, ainsi qu'une recherche de KL-6, de SP-A, de SP-D et de CRP sériques ont également été effectués. Les marqueurs biologiques sériques ainsi que le CT-scan montrent que l'exposition aux poussières de composés peu solubles de l'indium pourrait présenter un risque d'atteinte pulmonaire interstitielle. D'autres observations sont commentées.
Occupational and Environmental Medicine, janv. 2008, vol.65, n°1, p.51-55. Illus. 24 réf.

CIS 09-34 Radon K., Gerhardinger U., Schulze A., Zock J.P., Norback D., Toren K., Jarvis D., Held L., Heinrich J., Leynaert B., Nowak D., Kogevinas M.
Profession et survenue d'une rhinite à l'âge adulte dans la population générale
Occupation and adult onset of rhinitis in the general population [en anglais]
Cette étude prospective avait pour but d'analyser la relation entre l'exposition professionnelle et la survenue d'une rhinite à l'âge adulte. On a analysé les données concernant 4994 participants à l'enquête de la Communauté européenne sur la santé respiratoire qui étaient asymptomatiques au début de l'enquête. L'enquête de base a été réalisée entre 1991 et 1995, et le suivi entre 1998 et 2003. Les données ont été recueillies au cours d'interviews. L'occurrence de rhinite a été déterminée à partir des déclarations des participants et les expositions ont été estimées sur la base de leur profession. Les incidences de rhinite allergique, de rhinite pérenne et des deux affections concomitantes étaient respectivement de 12%, de 11% et de 3%. Par rapport aux employés de bureau, les médecins de sexe masculin présentaient un risque élevé de survenue de rhinite allergique (odds ratio OR 3,0). Les risques étaient diminués chez les travailleurs de la métallurgie non affectés à la production ou au traitement des métaux (OR 0,3). S'agissant de la rhinite pérenne, le risque était significativement accru chez les nettoyeurs (OR 1,4). D'autres observations sont commentées.
Occupational and Environmental Medicine, janv. 2008, vol.65, n°1, p.38-43. Illus. 28 réf.

CIS 08-1409 Théodore J., Baud F.
Chlore
Le chlore est utilisé dans de nombreux domaines industriels. Sa toxicité s'exprime surtout par une atteinte respiratoire, mais aussi par une atteinte oculaire en cas d'exposition aiguë. Les intoxications aiguës graves sont rares mais peuvent être fatales. En cas de pathologie respiratoire d'origine professionnelle, le pronostic est généralement bon lorsque l'exposition cesse. Le risque carcinogène est possible mais difficile à démontrer chez l'humain. Il n'existe pas de traitement spécifique pour les intoxications au chlore, mais toute exposition aiguë relève d'une surveillance hospitalière, même en l'absence de symptômes. La prévention tient une place importante pour limiter ce risque chimique. La surveillance médicale régulière des travailleurs exposés est nécessaire pour dépister les symptômes potentiellement très invalidants.
Encyclopédie médico-chirurgicale, Toxicologie-Pathologie professionnelle, 3e trimestre 2008, n°160, 5p. 28 réf.

CIS 08-1296 Hewitt D.J.
Interprétation d'une réponse positive à un test de provocation à la méthacholine
Interpretation of the "positive" methacholine challenge [en anglais]
Le test de provocation à la méthacholine est utilisé pour confirmer, par la mise en évidence d'une hyperréactivité bronchique (HRB), un diagnostic d'asthme, d'asthme d'origine professionnelle ou de syndrome de dysfonction réactive des voies respiratoires (SDVR). Alors que la sensibilité de ce test s'avère excellente pour le diagnostic de l'asthme cliniquement significatif, sa spécificité est faible. Etant donné qu'il existe de nombreuses affections ayant été associées à une HRB, un test positif doit être interprété avec prudence. Cet article passe en revue les causes éventuelles, autres que l'asthme ou le SDVR, d'une réponse positive à un test de provocation à la méthacholine mentionnées dans la littérature médicale. En cas d'évaluation d'une exposition par inhalation, d'autres explications doivent être prises en considération afin de déterminer s'il existe une association causale entre l'exposition et un test de provocation à la méthacholine positif.
American Journal of Industrial Medicine, oct. 2008, vol.51, n°10, p.769-781. Env. 120 réf.

CIS 08-1313 Tafrechian S.
L'asthme aux chloramines chez le personnel des piscines
Cet article décrit trois nouveaux cas de pathologies respiratoires induites par les chloramines chez le personnel des piscines de la région parisienne. Une revue de la littérature permet de faire le point sur l'origine des pathologies respiratoires rencontrées chez ce personnel exposé à l'inhalation des émanations de chloramine. En France, la nature professionnelle de ces troubles est reconnue. Les reclassements professionnels, souvent nécessaires, ne sont cependant pas simples chez ce personnel majoritairement jeune et en bonne santé par ailleurs. En raison de la prise en considération des divers facteurs de toxicité, la conduite et la surveillance de la qualité de l'eau des piscines doivent être confiées à un personnel consciencieux, parfaitement formé aux procédés de chloration. Les règles à suivre pour limiter la teneur en chloramines des piscines sont également rappelées.
Cahiers de médecine interprofessionnelle, avr.-juin 2008, vol.48, n°2, p.105-116. Illus. 34 réf.

CIS 08-1328 L'asthme du boulanger
La farine est la première cause d'asthme professionnel en France. Constamment exposés aux poussières de farine, les boulangers sont, de par leur activité, les plus touchés. Les allergies respiratoires (asthme et rhinite) sont particulièrement fréquentes dans la profession et peuvent arriver à tout moment de la carrière. Parmi les professionnels qui déclarent ces maladies, un sur quatre est un boulanger. Au sommaire de ce dossier sur l'asthme du boulanger: actions de prévention entreprises par la Caisse nationale de l'assurance-maladie des travailleurs salariés (CNAMTS); mesures de prévention simples et efficaces; information des professionnels; partenariat avec les constructeurs de machines; campagne "Outils plus sûrs 2008"; bande dessinée pédagogique et ludique.
Caisse Nationale de l'Assurance Maladie des Travailleurs Salariés (CNAMTS), 26-50 av. du professeur André Lemierre, 75986 Paris cedex 20, France, 2008. Document sur Internet (format HTML). 8 réf.
http://www.risquesprofessionnels.ameli.fr/fr/AccueilDossiers/AccueilDossiers_asthmeboulanger_1.php [en français]

CIS 08-1383 Miles S.E., Sandrini A., Johnson A.R., Yates D.H.
Conséquences cliniques d'un épaississement pleural diffus dû à l'amiante: synthèse
Clinical consequences of asbestos-related diffuse pleural thickening: A review [en anglais]
L'épaississement pleural diffus dû à l'amiante est de plus en plus fréquent en raison du nombre important de travailleurs exposés à l'amiante par le passé. Il peut coexister avec les plaques pleurales dues à l'amiante, mais sa pathologie est bien distincte. La pathogénèse de cette affection, différente de celle des plaques pleurales, commence progressivement à être connue. Des effusions pleurales bénignes dues à l'amiante sont souvent un signe précurseur du développement d'un épaississement pleural diffus. La tomodensitométrie haute résolution est plus sensible et plus spécifique que la radiographie thoracique pour le diagnostic de l'épaississement pleural diffus. L'imagerie par résonance magnétique ainsi que la tomographie à émission de positron peuvent s'avérer utiles pour distinguer entre l'épaississement pleural diffus et le mésothéliome malin. L'épaississement pleural diffus peut être associé à des symptômes tels que les dyspnées ou les douleurs thoraciques. Il a une incidence sur la fonction pulmonaire mais n'entraîne que rarement une insuffisance respiratoire ou la mort.
Journal of Occupational Medicine and Toxicology, 8 sept. 2008, vol.20, n°3, 10p. Illus. 67 réf.

CIS 08-1309 Ramroth H., Dietz A., Ahrens W., Becher H.
Exposition aux poussières de bois et risque de cancer du larynx: étude cas-témoin basée sur la population en Allemagne
Occupational wood dust exposure and the risk of laryngeal cancer: A population based case-control study in Germany [en anglais]
Afin d'évaluer l'effet de l'exposition aux poussières de bois sur le risque de cancer du larynx, une étude cas-témoin basée sur la population a été menée entre 1998 et 2000 dans le Sud-ouest de l'Allemagne. Elle porte sur 257 cas confirmés par histologie (236 hommes, 21 femmes) et 769 témoins choisis au sein de la population (702 hommes, 67 femmes), appariés par l'âge et le sexe. Les données concernant l'exposition professionnelle et les autres facteurs de risque ont été recueillies au cours interviews s'appuyant sur un questionnaire détaillé. Au total, 43 cas (41 hommes, 2 femmes) et 107 témoins (105 hommes, 2 femmes) ont déclaré une exposition à la poussière. Après ajustement pour le tabagisme, la consommation d'alcool et le statut socioéconomique, on observe une corrélation marquée entre le cancer du larynx et une exposition élevée aux poussières de bois dur (odds ratio (OR) 2,6) et de bois tendre (OR 2,2).
American Journal of Industrial Medicine, sept. 2008, vol.51, n°9, p.648-655. 37 réf.

CIS 08-1299 Girdler-Brown B.V., White N.W., Ehrlich R.I., Churchyard G.J.
Fardeau dû à la silicose, à la tuberculose pulmonaire et au syndrome obstructif chez les anciens travailleurs de la mine d'or de Basotho
The burden of silicosis, pulmonary tuberculosis and COPD among former Basotho goldminers [en anglais]
Cet article examine la prévalence de la silicose, de la tuberculose pulmonaire et du syndrome obstructif chez 624 anciens mineurs d'or en Afrique du Sud, 18 mois après la cessation de leur activité. Les données ont été recueillies à l'aide de questionnaires, d'examens spirométriques et radiographiques, d'un diagnostic de la tuberculose et d'une recherche d'anticorps anti-VIH dans l'urine. L'âge moyen des sujets était de 49,4 ans et leur durée moyenne d'emploi de 25,6 ans. La plupart étaient affectés à des postes où l'exposition aux poussières était moyenne (26,5%) ou élevée (65,4%). Le taux de tabagisme au moment de l'étude était de 35% et de 61% en englobant les anciens fumeurs. Des anticorps anti-VIH ont été mis en évidence dans l'urine de 22,3% des sujets. Les prévalences de silicose, d'antécédents de tuberculose, de tuberculose, d'obstruction des voies aériennes et de toux avec expectoration étaient respectivement de 24,6%, 26%, 6,2%, 13,4% et 17,7%. Près de 50% de ces mineurs présentaient au moins une de ces affections respiratoires.
American Journal of Industrial Medicine, sept. 2008, vol.51, n°9, p.640-647. Illus. 25 réf.

< précédent | 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8 ...60 | suivant >