ILO Home
Go to the home page
Site map | Contact us English | Español
view in a printer-friendly format »

Maladies de l'appareil respiratoire (sauf pneumoconioses et pathologies similaires) - 2,965 saisies trouvées

Vos critères de recherche sont

  • Maladies de l'appareil respiratoire (sauf pneumoconioses et pathologies similaires)

2002

CIS 03-184 Guidotti T.L.
Détermination de la part due aux divers facteurs de risque aux fins de la réparation des cas de maladie liés à une exposition à l'amiante
Apportionment in asbestos-related disease for purposes of compensation [en anglais]
Les régimes de réparation tentent d'évaluer les demandes de réparation pour cause de maladie professionnelle sur une base individuelle, en faisant appel aux meilleures directives disponibles. Cette démarche peut se révéler difficile lorsqu'il existe plus d'un facteur de risque pour une issue, comme dans le cas d'un fumeur ayant été exposé à l'amiante, où l'exposition professionnelle ne peut être tenue pour unique responsable de la maladie. La répartition est une approche qui fait appel à l'évaluation de la contribution relative des expositions d'origine professionnelle au risque de maladie ou à l'incapacité finale découlant de la maladie. Cet article de synthèse présente le concept de la répartition du risque et l'applique au cas de maladies liées à une exposition à l'amiante. Malgré l'intérêt de cette approche en tant que technique d'aide à la décision en ce qui concerne les causes de maladies liées à une exposition à l'amiante, sa réalisation pratique s'avère difficile. Malgré cela, ces modèles peuvent servir de guide général pour l'évaluation de l'issue des maladies liées à l'amiante à des fins de réparation.
Industrial Health, oct. 2002, vol.40, n°4, p.295-311. Illus. 68 réf.

CIS 03-193 Karjalainen A., Martikainen R., Klaukka T.
Risque d'asthme chez des patients finlandais présentant un poumon du fermier
The risk of asthma among Finnish patients with farmer's lung [en anglais]
Les agriculteurs et les travailleurs d'élevages déclarés au Registre finlandais des maladies professionnelles en 1998 et 1999 comme présentant un poumon du fermier (n=1272) ou une autre maladie professionnelle (n=5,045) ont été suivis jusqu'au 31 décembre 2000. Chez les patients atteints de poumon du fermier, on a diagnostiqué 109 cas d'asthme (8,9%) par rapport à 202 cas (4,0%) dans la population de référence. Le risque relatif brut d'asthme était de 2,1 chez les personnes présentant un poumon du fermier. Le risque relatif d'asthme, ajusté en fonction de l'âge et de la profession, était de 2,5% pour les hommes et de 1,4% pour les femmes. Les résultats ont montré que les sujets ayant un poumon du fermier avaient un risque plus élevé de développer de l'asthme que les agriculteurs en général. La plupart des cas d'asthme s'étant déclarés peu de temps après le diagnostic de la maladie, il convient d'en tenir compte lors de la surveillance médicale de cette catégorie de patients.
International Archives of Occupational and Environmental Health, oct. 2002, vol.75, n°8, p.587-590. Illus. 17 réf.

CIS 02-1822 Koskinen K., Pukkala E., Martikainen R., Reijula K., Karjalainen A.
Différentes mesures de l'exposition à l'amiante dans l'évaluation du risque de cancer du poumon et de mésothéliome chez les travailleurs du bâtiment
Different measures of asbestos exposure in estimating risk of lung cancer and mesothelioma among construction workers [en anglais]
Cet article analyse la signification de l'activité professionnelle, de l'exposition cumulée à l'amiante estimée et des anomalies radiographiques, comme indicateurs du risque de cancer liés à l'amiante chez 16.696 travailleurs hommes du bâtiment, de 1990 à 2000. Globalement, le risque était augmenté pour les mésothéliomes, mais pas pour les cancers du poumon. Les signes radiologiques de fibrose indiquaient 2 fois plus et un index d'exposition élevé 3 fois plus, de risque relatif de cancer du poumon, alors qu'il n'y avait pas de risque accru chez ceux qui présentaient des plaques pleurales. Le risque de cancer pulmonaire était le plus élevé chez les travailleurs de l'isolation. La profession, l'exposition cumulée évaluée par des experts et la fibrose pulmonaire se sont révélés des indicateurs utiles du risque de cancer du poumon chez les travailleurs du bâtiment.
Journal of Occupational and Environmental Medicine, déc. 2002, vol.44, n°12, p.1190-1196. 20 réf.

CIS 02-1830 Rongo L.M.B., Besselink A., Douwes J., Barten F., Msamanga G.I., Dolmans W.M.V., Demers P.A., Heederik D.
Symptômes respiratoires et exposition aux poussières chez des travailleurs de sexe masculin de petites entreprises de l'industrie du bois en Tanzanie
Respiratory symptoms and dust exposure among male workers in small-scale wood industries in Tanzania [en anglais]
On ne dispose que de peu d'études sur les symptômes respiratoires et l'exposition aux poussières chez les travailleurs des petites entreprises de l'industrie du bois en Afrique. Dans cette étude, 546 travailleurs tanzaniens exposés aux poussières de bois et 565 témoins non exposés ont répondu à un questionnaire sur leurs symptômes respiratoires. Les mesures de l'empoussièrement ont été faites pour 106 travailleurs. L'exposition aux poussières était élevée, et les moyennes géométriques des niveaux d'exposition se situaient entre 2,9 et 22,8mg/m3 selon le type de travail effectué. La prévalence de symptômes respiratoires dans les 12 mois précédant l'étude était significativement plus élevée dans le groupe exposé que chez les témoins. Les symptômes allergiques et de sensibilisation ont été rapportés régulièrement par le groupe exposé, avec des odds ratio par rapport aux témoins variant de 2,4 à 2,7 pour les groupes à faible et à forte exposition. En conclusion, les résultats ont montré que le travail dans cette industrie en Tanzanie est associé avec une forte prévalence de signes respiratoires (en particulier d'allergie et d'hypersensibilisation).
Journal of Occupational and Environmental Medicine, déc. 2002, vol.44, n°12, p.1153-1160. 25 réf.

CIS 02-1581
Health and Safety Executive
Agents sensibilisants des voies respiratoires et COSHH - Respirez librement
Respiratory sensitisers and COSHH - Breathe freely [en anglais]
Le Règlement de 1999 concernant le contrôle des substances nocives (COSHH, voir CIS 00-620) prévoit que les employeurs sont tenus d'effectuer une évaluation du risque d'atteinte à la santé des travailleurs exposés à des substances nocives. Ce feuillet résume les principaux aspects de la responsabilité des employeurs au sens du règlement COSHH s'appliquant aux sensibilisants respiratoires. Au sommaire: description des sensibilisants respiratoires; symptômes d'une sensibilisation des voies respiratoires; effets d'une exposition prolongée; aspects légaux; évaluation des risques; prévention ou contrôle de l'exposition; surveillance médicale; conduite à tenir en présence de salariés sensibilisés; ce que les salariés doivent savoir.
HSE Books, P.O. Box 1999, Sudbury, Suffolk CO10 6FS, Royaume-Uni, juil. 2002. 6p. 8 réf.
http://www.hse.gov.uk/pubns/indg95.pdf [en anglais]

CIS 02-1669 Kleinerman R.A., Wang Z., Wang L., Metayer C., Zhang S.Z., Brenner A.V., Zhang S.R., Xia Y., Shang B., Lubin J.H.
Cancer du poumon et exposition au charbon et à la biomasse à l'intérieur des maisons en milieu rural en Chine
Lung cancer and indoor exposure to coal and biomass in rural China [en anglais]
La combustion incomplète du charbon dans les habitations a été associée au cancer du poumon en Chine. Cet article présente une étude cas- témoin du cancer du poumon dans une région rurale de Chine où de nombreuses personnes vivent dans des habitations souterraines et se chauffent et cuisinent au charbon ou à la biomasse non traitée (résidus de céréales, bois, branches et brindilles). Au total, 846 patients atteints d'un cancer du poumon (626 hommes et 220 femmes de 30 à 75 ans) diagnostiqué entre 1994 et 1998, ainsi que 1740 témoins issus de la population ont été interrogés. L'odds ratio pour le cancer du poumon associé à l'emploi de charbon dans l'habitation où le sujet a séjourné le plus longtemps était de 1,29 comparativement à l'emploi de biomasse, après ajustement pour le tabagisme et le niveau socioéconomique. Le risque de cancer du poumon augmentait en fonction de la durée d'utilisation de charbon au cours des 30 années écoulées. Ces résultats suggèrent que le charbon pourrait contribuer à faire augmenter le risque de cancer du poumon dans cette région rurale de la Chine.
Journal of Occupational and Environmental Medicine, avr. 2002, vol.44, n°4, p.338-344. 28 réf.

CIS 02-1714 Hoyle J., Cherry N., Pickering C.A.C., Burgess G., Smedley J., Dippnall M., Niven R.M.
Health and Safety Executive
Affections pulmonaires d'origine professionnelle chez les travailleurs de fonderies de métaux ferreux
Occupational lung disease in ferrous foundry workers [en anglais]
Dans une étude portant sur les travailleurs de sexe masculin de dix fonderies de métaux ferreux, on a observé que les 509 sujets exposés aux liants chimiques étaient plus susceptibles de se plaindre d'oppression thoracique (16,1%) que les 402 sujets non-exposés (7,7%), soit un odds ratio de 2,32 après ajustement pour facteurs de confusion. Parmi les 170 hommes se plaignant d'au moins un symptôme thoracique, 144 ont subi un test de provocation à l'histamine. On a observé 20 résultats positifs dans le groupe exposé, et huit seulement dans le groupe non exposé. Quelques sujets présentaient un asthme professionnel , mais aucune différence n'a été décelée entre les deux groupes. On n'a pas non plus noté de différences entre l'état de santé des travailleurs exposés et non exposés. L'observation la plus marquante était la faible réactivité dans le test de provocation à l'histamine chez les travailleurs exposés et non exposés ayant des symptômes. Bien que cette étude n'ait apporté que de faibles preuves d'un lien entre les affections respiratoires et le travail en fonderie, le potentiel demeure là où l'exposition aux liants chimiques est élevée.
HSE Books, P.O. Box 1999, Sudbury, Suffolk CO10 2WA, Royaume-Uni, 2002. iv, 26p. 4 réf. Prix: GBP 10,00.
http://www.hse.gov.uk/research/rrpdf/rr022.pdf [en anglais]

CIS 02-1667 Liu Y.H., Du C.L., Lin C.T., Chan C.C., Chen C.J., Wang J.D.
Augmentation de la morbidité par cancers rhino-pharyngés, pharyngites et sinusites chroniques parmi les travailleurs d'une imprimerie de journaux
Increased morbidity from nasopharyngeal carcinoma and chronic pharyngitis or sinusitis among workers at a newspaper printing company [en anglais]
L'objectif de cette étude était d'évaluer le risque de cancers et d'autres pathologies rhino-pharyngées dans le secteur de l'imprimerie. Par recoupement des données officielles, les sujets qui ont travaillé dans une entreprise taïwanaise d'imprimerie et qui ont été hospitalisés pendant leur période d'activité ont pu être identifiés. Grâce à la méthode des odds ratios, on a pu calculer la morbidité pour diverses pathologies des 579 employés hospitalisés. Les résultats montrent que les travaux d'imprimerie sont associés à un risque accru de carcinomes rhino-pharyngés, tumeurs bénignes de la peau, pharyngites et sinusites chroniques, maladies hépatiques chroniques et lésions d'origine mécanique. Le développement de carcinomes rhino-pharyngés ne semble pas être causé par une infection par le virus EB.
Occupational and Environmental Medicine, janv. 2002, vol.59, n°1, p.18-22. 30 réf.

CIS 02-1978 Schleifer L.M., Ley R., Spalding T.W.
Théorie de l'hyperventilation s'appliquant au stress d'origine professionnelle et aux troubles musculosquelettiques
A hyperventilation theory of job stress and musculoskeletal disorders [en anglais]
Cet article présente une théorie de l'hyperventilation s'appliquant au stress et aux troubles musculosquelettiques d'origine professionnelle, basée sur des principes établis concernant la respiration et le stress professionnel. L'hyperventilation correspond à une chute de CO2 liée à une ventilation supérieure à la demande métabolique en O2. Une perte excessive de CO2 provoquée par une hyperventilation entraîne une augmentation du pH sanguin, qui déclenche une chaîne de réactions physiologiques systémiques ayant des effets nocifs sur le système musculosquelettique, entraînant notamment une tension musculaire, des spasmes musculaires, une réponse amplifiée aux catécholamines, une ischémie musculaire et une hypoxie. L'hyperventilation est aussi souvent caractérisée par un passage d'une respiration diaphragmique (ventrale) à une respiration thoracique, qui cause un stress biomécanique au niveau cervico-scapulaire. La théorie établit un cadre innovant qui permet de comprendre comment le stress professionnel contribue à augmenter le risque de troubles musculosquelettiques, d'élaborer des interventions efficaces au niveau de l'organisation du travail et de développer des méthodes individualisées de gestion du stress.
American Journal of Industrial Medicine, mai 2002, vol.41, n°5, p.420-432. Illus. 59 réf.

CIS 02-1737 Rosenberg N.
Allergie respiratoire du boulanger
La farine de blé contient de nombreux allergènes, et l'asthme du boulanger reste la première cause d'asthme professionnel en France. On observe également, dans cette profession, des cas de rhinites et de rhino-conjonctivites allergiques. Au sommaire de cet article sur l'allergie respiratoire du boulanger: physiopathologie; incidence et prévalence; diagnostic en milieu de travail; confirmation de diagnostic en milieu spécialisé; évolution; prévention; réparation.
Documents pour le médecin du travail, 2e trimestre 2002, n°90, p.189-196. 71 réf.

CIS 02-1688 Breton C.
Prévention des allergies respiratoires professionnelles en boulangerie-pâtisserie
La farine est la première cause d'allergie respiratoire professionnelle en France. L'incidence moyenne de l'asthme professionnel chez les boulangers est environ 25 fois supérieure à celle de l'ensemble des salariés. Au sommaire de ce dossier sur la prévention des allergies respiratoires chez les boulangers: données épidémiologiques; reconnaissance de l'asthme des boulangers en tant que maladie professionnelle; collaboration entre partenaires sociaux pour la mise au point d'une démarche de prévention; rôle des centres de consultation et des médecins; facteurs de risque pour la survenue des pathologies liées à une exposition à la farine; démarche de prévention pluridisciplinaire; mesures de prévention (choix des farines, choix des additifs, longueur du manche de remplissage, utilisation d'un couvercle de protection lors du pétrissage); rôle du médecin du travail.
Documents pour le médecin du travail, 2e trimestre 2002, n°90, p.111-129. Illus. 47 réf.

CIS 02-1815 Morfeld P., Lampert K., Emmerich M., Reischig H.L., Klinkner H.G., Bauer H.D., Stegmaier C., Ziegler H., Dhom G., Piekarski C.
Exposition aux poussières, pneumoconiose et cancer du poumon: étude épidémiologique des charbonnages sarrois
Staubexposition, Pneumokoniose und Lungenkrebs: Eine epidemiologische Studie aus dem Saarländischen Steinkohlenbergbau [en allemand]
Cette étude examine la relation entre l'exposition aux poussières et la mortalité par cancer du poumon chez les mineurs de charbon sarrois. Un suivi de la mortalité d'une cohorte de 4581 mineurs a été réalisé pour la période de 1980 à 1998. Le rapport comparatif de mortalité était de 0,80 pour la mortalité totale, de 0,80 pour la mortalité par cancer et de 0,79 pour la mortalité par cancer du poumon. Différentes méthodes ont été utilisées pour l'évaluation des expositions aux poussières de houille et de quartz. La concentration moyenne de poussières était de 2,79mg/m3 pour la poussière de houille et de 0,23mg/m3 pour la poussière de quartz. 95.455 radiographies thoraciques ont été réévaluées conformément à la classification du BIT. Le risque d'apparition d'une pneumoconiose du houilleur était de 23,5% après quarante ans de travail comme mineur de fond. Aucun lien de causalité directe n'a été mis en évidence entre la fibrose pulmonaire et le risque de cancer du poumon, mais la pneumoconiose du houilleur pourrait être un marqueur biologique de sensibilité au cancer du poumon. Les interrelations entre l'exposition aux poussières, la pneumoconiose et le risque de cancer devraient être examinées de manière plus approfondie.
Zentralblatt für Arbeitsmedizin, Arbeitsschutz und Ergonomie, oct. 2002, vol.52, n°10, p.382-397. Illus. 36 réf.

CIS 02-1686 Zanoni G., Martini S., Zedde A., Pagani M., Guarnieri A., Tridente G., Romeo L.
Réponse immunitaire spécifique aux antigènes professionnels chez des travailleurs asymptomatiques dans l'industrie de transformation des œufs
Specific immune response to occupational antigens in asymptomatic egg processing workers [en anglais]
Les protéines des œufs de poule sont des sensibilisateurs connus et peuvent provoquer des maladies respiratoires professionnelles chez des travailleurs exposés dans l'industrie alimentaire. Cette étude a été menée afin de confirmer la prévalence de sensibilisation aux antigènes liés au travail chez des travailleurs asymptomatiques dans l'industrie de transformation des œufs (triage, broyage, stockage). L'histoire clinique, la fonction respiratoire, l'atopie et la présence d'anticorps spécifiques aux antigènes environnementaux et professionnels ont été évalués chez 77 travailleurs et 116 témoins non exposés. Les réactions positives (production d'IgE spécifiques et de l'anticorps précipitine) aux composants des œufs étaient plus fréquentes chez les travailleurs exposés que dans le groupe témoin. Les protéines aviaires inhalées ont causé des réponses immunitaires aux antigènes liés au travail chez des personnes asymptomatiques exposées professionnellement aux protéines d'œufs de poule.
American Journal of Industrial Medicine, juin 2002, vol.41, n°6, p.490-497. 24 réf.

CIS 02-1665 Ortega H.G., Kreiss K., Schill D.P., Weissman D.N.
Asthme mortel causé par la poudre de cartilage de requin et revue bibliographique des cas d'asthme mortel d'origine professionnelle
Fatal asthma from powdering shark cartilage and review of fatal occupational asthma literature [en anglais]
L'asthme d'origine professionnelle est la maladie professionnelle la plus répandue dans les pays développés. Cet article présente un cas mortel d'asthme d'origine professionnelle consécutif à une exposition à la poudre de cartilage de requin. Un opérateur de sexe masculin avait travaillé durant huit ans dans un atelier principalement affecté à la granulation et à la pulvérisation de matières plastiques. Seize mois avant son décès, l'atelier a également commencé à moudre du cartilage de requin. Après avoir été exposé pendant dix mois, ce sujet a commencé à se plaindre de symptômes respiratoires au travail lors de l'exposition à la poudre de cartilage de requin. Il a rapporté tout d'abord des symptômes thoraciques au travail, puis six mois plus tard, des difficultés à respirer sur le lieu de travail. Cet asthme a conduit à la mort du patient. L'étude a conclu que la poudre de cartilage semblait être un agent induisant un asthme. Après avoir recensé les trois catégories d'asthme professionnel, cette étude détaille la pathologie de l'asthme mortel d'origine professionnelle et ses agents sensibilisants.
American Journal of Industrial Medicine, juil. 2002, vol.42, n°1, p.50-54. 31 réf.

CIS 02-1664 Schabath M.B., Spitz M.R., Delclos G.L., Gunn G.B., Whitehead L.W., Wu X.
Association entre l'exposition à l'amiante, le tabagisme, les génotypes de la myéloperoxydase (MPO) et le risque de cancer du poumon
Association between asbestos exposure, cigarette smoking, myeloperoxidase (MPO) genotypes, and lung cancer risk [en anglais]
Cette étude visait à déterminer si des facteurs génétiques tels que le polymorphisme de la myéloperoxydase (MPO), une enzyme oxydante, pouvaient moduler la susceptibilité individuelle à la cancérogenèse liée à l'amiante. L'analyse par amplification génique du polymorphisme de longueur des fragments de restriction (PCR-RFLP) a permis d'identifier les génotypes de la MPO chez 375 cas atteints de cancer du poumon et 378 témoins appariés. Des informations détaillées concernant le tabagisme, l'anamnèse professionnelle et l'exposition ont été obtenues par le biais d'interviews. Les résultats ont montré que, pour un niveau semblable d'exposition aux cancérogènes établis (tabac et amiante), les individus avec les génotypes allèles A de la peroxydase semblaient avoir moins de risque de développer un cancer du poumon. Une étude épidémiologique plus vaste devrait être faite pour confirmer l'effet protecteur de l'allèle A.
American Journal of Industrial Medicine, juil. 2002, vol.42, n°1, p.29-37. 37 réf.

CIS 02-1689 Schlünssen V., Schaumburg I., Taudorf E., Mikkelsen A.B., Sigsgaard T.
Symptômes respiratoires et fonction pulmonaire chez des travailleurs du bois au Danemark
Respiratory symptoms and lung function among Danish woodworkers [en anglais]
Une étude transversale a été menée dans 54 ateliers de fabrication de meubles et trois ateliers témoins pour examiner la fonction pulmonaire et la prévalence de symptômes respiratoires chez les travailleurs de l'industrie du bois. 2423 personnes ont subi des épreuves spirométriques. 2033 travailleurs de l'industrie du bois et 474 témoins ont répondu à un questionnaire concernant les symptômes respiratoires et l'exposition à la poussière de bois. Des échantillons passifs de poussière ont été recueillis sur 1579 individus. Les résultats indiquent que les niveaux de poussières respirables étaient relativement faibles (1,19±0,86mg/m3). Les travailleurs présentaient une fréquence accrue de toux. Une relation dose-réponse a été observée entre l'exposition à la poussière de bois et les symptômes d'asthme ainsi qu'une interaction positive en ce qui concerne l'asthme entre le sexe féminin et l'exposition à la poussière. Les travailleurs manipulant du bois de pin présentaient plus souvent une respiration sifflante et une baisse du volume expiratoire maximal par seconde au cours du poste. La poussière de bois peut donc induire des symptômes respiratoires même à des niveaux d'exposition relativement faibles.
Journal of Occupational and Environmental Medicine, janv. 2002, vol.44, n°1, p.82-98. 56 réf.

CIS 02-1662 Fink G., Moshe S., Goshen J., Klainman E., Lebzelter J., Spitzer S., Kramer M.R.
Evaluation fonctionnelle chez des patients souffrant de pneumopathie obstructive chronique: épreuves fonctionnelles respiratoires versus épreuves cardiopulmonaires d'effort
Functional evaluation in patients with chronic obstructive pulmonary disease: Pulmonary function tests versus cardiopulmonary exercise test [en anglais]
Les épreuves fonctionnelles respiratoires (EFR) seules peuvent ne pas être adéquates pour prévoir l'aptitude physique au travail chez des patients ayant fait une demande de réparation pour insuffisance respiratoire. Au total, 216 patients traités en ambulatoire pour pneumopathie obstructive chronique ont passé une EFR et un test cardiopulmonaire d'effort. Les résultats ont été analysés par comparaison statistique nominale basée sur les classifications standard d'invalidité. 65 patients (30,1%) ont été classés dans la même catégorie selon les deux méthodes. Quant aux autres patients, 132 (61,1%) étaient classés comme étant moins atteints selon le résultat du test cardiopulmonaire d'effort que sur la base de l'EFR et 19 (8,8%) comme étant plus atteints selon le résultat de l'EFR. Les résultats plaident plutôt en faveur de l'emploi des épreuves d'effort pour l'évaluation de routine de tels patients, en particulier ceux présentant une incapacité faible ou modérée observée à l'EFR. L'importance de la divergence entre les deux procédures nécessite d'aller plus loin dans la recherche.
Journal of Occupational and Environmental Medicine, janv. 2002, vol.44, n°1, p.54-58. 29 réf.

CIS 02-1799 Sjögren S.B., Gunnare S., Sandler H.
Inhalation de produits de décomposition du chlorodifluorométhane (fréon-22) et infarctus du myocarde
Inhalation of decomposed chlorodifluoromethane (freon-22) and myocardial infarction [en anglais]
Après avoir été exposé aux produits de décomposition du chlorodifluorométhane, un homme de 65 ans a développé des symptômes respiratoires, tels que toux, expectorations sanguinolentes et dyspnée de plus en plus sévère. Trois semaines plus tard, son généraliste diagnostiquait une bronchite infectieuse. Au bout d'une semaine, il décédait d'un infarctus du myocarde. Le processus inflammatoire causé par l'inhalation des produits de décomposition du chlorodifluorométhane et sa corrélation possible avec l'infarctus du myocarde font l'objet de commentaires.
Scandinavian Journal of Work, Environment and Health, juin 2002, vol.28, n°3, p.205-207. 13 réf.

CIS 02-1785 Teschke K., Chow Y., Brauer M., Chessor E., Hirtle B., Kennedy S.M., Yeung M.C., Ward H.D.
Expositions et déterminants lors du développement de films radiologiques
Exposures and their determinants in radiographic film processing [en anglais]
Les radiologues développent des films radiographiques à l'aide de solutions contenant des produits chimiques susceptibles de provoquer de l'asthme. Il ressort de cette étude que l'exposition individuelle des radiologues à l'aldéhyde glutarique, à l'acide acétique et au dioxyde de soufre était respectivement de 0,0009mg/m3, de 0,09mg/m3 et de 0,08mg/m3 en moyenne sur toute la durée du poste soit, dans tous les cas, des résultats inférieurs de plus d'un ordre de grandeur aux limites d'exposition professionnelle actuelles. L'aspiration localisée au niveau des machines de traitement des films et l'emploi d'unités de récupération de l'argent diminuaient encore l'exposition, alors que le nombre de films traités par machine et le temps passé près des machines étaient des facteurs d'augmentation de l'exposition. Avec le développement d'images digitales, on dispose maintenant de technologies qui ne nécessitent plus de traiter les films photographiques à l'aide de solutions et permettent d'éliminer complètement l'emploi de produits chimiques pour le développement et la fixation des films.
AIHA Journal, janv.-fév. 2002, vol.63, n°1, p.11-21. 25 réf.

CIS 02-1691 Akpinar-Elci M., Cimrin A.H., Elci O.M.
Prévalence et facteurs de risque d'asthme d'origine professionnelle chez des coiffeurs en Turquie
Prevalence and risk factors of occupational asthma among hairdressers in Turkey [en anglais]
Il existe peu d'études sur l'asthme dans les pays en développement, alors que les facteurs environnementaux et professionnels sont différents de ceux observés dans les pays industrialisés. Cette étude a analysé les antécédents respiratoires et professionnels, les symptômes oculaires, cutanés et rhinopharyngés, à l'aide d'un questionnaire standardisé, de tests pulmonaires fonctionnels, et de tests cutanés en milieu de travail. Les facteurs de risque d'asthme ont été déterminés au moyen de modèles de régression logistique en fonction de l'âge et du sexe. En conclusion, cette étude a identifié un risque important d'asthme professionnel chez les coiffeurs en Turquie, lié à la charge de travail et à l'atopie. Il est probable que la réduction des expositions actuelles pour lesquelles la charge de travail était un substitut dans cette étude pourrait également diminuer le risque d'asthme professionnel.
Journal of Occupational and Environmental Medicine, juin 2002, vol.44, n°6, p.585-590. 35 réf.

CIS 02-1797 Carel R., Boffetta P., Kauppinen T., Teschke K., Andersen A., Jäppinen P., Pearce N., Andreassen Rix B., Bergeret A., Coggon D., Persson B., Szadkowska-Stanczyk I., Kielkowski D., Henneberger P., Kishi R., Facchini L.A., Sala M., Colin D., Kogevinas M.
Exposition à l'amiante et mortalité par cancer pulmonaire et pleural chez des travailleurs de l'industrie du papier
Exposure to asbestos and lung and pleural cancer mortality among pulp and paper industry workers [en anglais]
La mortalité par cancer pleuropulmonaire a été étudiée dans une large cohorte de travailleurs masculins de l'industrie du papier et de la pâte à papier de 13 pays, en utilisant des estimations d'exposition et des données de mortalité pour la période allant de 1945 à 1996. L'exposition à l'amiante dans cette industrie est surtout liée à certaines activités particulières telles que la maintenance (freins des bobines), isolation, etc. Ainsi, certains groupes au sein de cette population sont sans doute plus exposés que l'ensemble des travailleurs dans cette industrie. Les résultats suggéraient l'existence d'un effet non négligeable de l'exposition à l'amiante dans cette industrie, et un risque particulièrement élevé chez les travailleurs de la maintenance de décéder d'un cancer pleural. Ils soulignent l'importance d'une prise de conscience du risque amiante dans ces industries et de la mise en place de programmes de réduction de l'exposition dans la plupart des industries au cours des dernières années, ainsi que la nécessité de renforcer ces programmes avec des données telles que celles sur le risque de cancers liés à l'amiante dans des sous-groupes professionnels spécifiques.
Journal of Occupational and Environmental Medicine, juin 2002, vol.44, n°6, p.579-584. 33 réf.

CIS 02-1683 Watkins D.K., Chiazze L., Fryar C.D., Fayerweather W.
Etude cas-témoins du cancer du poumon et des pathologies respiratoires non malignes chez des travailleurs de la fabrication d'asphalte pour toitures et de la production d'asphalte
A case-control study of lung cancer and non-malignant respiratory disease among employees in asphalt roofing manufacturing and asphalt production [en anglais]
Deux études cas-témoins, concernant les cancers pulmonaires d'une part et les autres pathologies respiratoires (sauf grippe et pneumonie) de l'autre, ont été menées chez des travailleurs de l'asphalte dans le but de savoir s'il existe un excès de risque lié à l'exposition aux fumées d'asphalte ou aux poussières respirables de silice cristalline dans ces industries. Les données d'hygiène industrielle pour ces postes n'existent que depuis 1977. Des scénarios pour l'exposition antérieure à cette date ont été élaborés pour les fumées et les poussières étudiées. Les seuls rapports de cotes (OR ou odds ratio) statistiquement et significativement élevés étaient ceux du tabagisme dans les cancers et les autres pathologies respiratoires. Cette absence de relation dose-effet apparente avec les fumées d'asphalte est un argument contre l'association entre l'exposition aux fumées d'asphalte aux niveaux observés dans les industries étudiées et l'apparition de cancers ou autres observés dans les industries étudiées et l'apparition de cancers ou autres pathologies pulmonaires, en dehors du risque de grippe ou de pneumonie.
Journal of Occupational and Environmental Medicine, juin 2002, vol.44, n°6, p.551-558. 25 réf.

CIS 02-1239 Martins L.C., do Rosário Dias de Oliveira Latorre M., do Nascimento Saldiva P.H., Ferreira Braga A.L.
Pollution atmosphérique et admissions des personnes âgées dans les services d'urgence pour des affections chroniques des voies respiratoires inférieures: étude écologique dans le temps à Sao Paulo, Brésil
Air pollution and emergency room visits due to chronic lower respiratory diseases in the elderly: An ecological time-series study in São Paulo, Brazil [en anglais]
Cette étude visait à examiner l'effet des niveaux de pollution atmosphérique journaliers (monoxyde carbone, dioxyde d'azote, ozone, dioxyde de soufre et particules ayant un profil aérodynamique <10µm) sur la morbidité en se basant sur le nombre d'admissions de personnes de plus de 64 ans pour des affections chroniques des voies respiratoires inférieures dans les services d'urgence de la ville de Sao Paulo, Brésil, entre 1996 et 1998. Pour cela, des modèles additifs généralisés de régression de Poisson ont été utilisés et ajustés en fonction de l'évolution sur une période prolongée et du temps, du jour de la semaine et du nombre d'admissions journalières pour des affections non respiratoires. L'ozone et le dioxyde de soufre étaient les polluants atmosphériques statistiquement associés à des admissions pour affection chronique des voies respiratoires inférieures. Une élévation de la moyenne fluctuante sur 6 jours de dioxyde de soufre (17,82µg/m3) et de la moyenne fluctuante sur 4 jours de l'ozone (35,87µg/m3) augmentait le nombre d'admissions respectivement de 18% et de 14%. Ces résultats renforcent l'opinion selon laquelle la pollution atmosphérique pourrait avoir des effets néfastes sur la santé chez les personnes âgées.
Journal of Occupational and Environmental Medicine, juil. 2002, vol.44, n°7, p.622-627. Illus. 29 réf.

CIS 02-825 Hauptmann M., Pohlabeln H., Lubin J.H., Jöckel K.H., Ahrens W., Brüske-Hohlfeld I., Wichmann H.E.
Relation entre la durée de l'exposition professionnelle à l'amiante et l'apparition d'un cancer du poumon dans deux études cas-témoin en Allemagne
The exposure-time-response relationship between occupational asbestos exposure and lung cancer in two German case-control studies [en anglais]
De nombreuses études ont été conduites pour évaluer l'association entre le cancer du poumon et l'exposition professionnelle à l'amiante. Il manque toutefois des données concernant le la période où l'exposition s'est produite. On a regroupé deux études cas-témoin allemandes comportant des données sur l'historique des expositions professionnelles à l'amiante. On a analysé la durée d'emploi dans des postes présentant un risque d'exposition à l'amiante, des mesures d'exposition dérivées et le temps écoulé depuis la dernière exposition. Des odds ratios (OR) respectivement de 1,8 et de 2,4 ont été mis en évidence pour les sujets affectés respectivement 3 à 7 ans ou au moins 8 ans à des postes présentant un risque potentiel d'exposition à l'amiante par rapport aux personnes n'ayant jamais été exposées à l'amiante. Si l'on examine le temps écoulé depuis la dernière exposition, les OR diminuaient de manière significative jusqu'à la moitié de leur valeur environ 20 ans après la cessation de l'exposition. Au contraire de ce qui avait été observé précédemment, cette étude révèle que le risque de cancer du poumon augmente rapidement dès le début de l'exposition, avec un pic entre la 10e et la 15e année après le début de l'exposition.
American Journal of Industrial Medicine, fév. 2002, vol.41, n°2, p.89-97. Illus. 19 réf.

CIS 02-677 Boojar M.M.A., Goodarzi F.
Suivi longitudinal de la fonction pulmonaire et des symptômes respiratoires chez les travailleurs exposés au manganèse
A longitudinal follow-up of pulmonary function and respiratory symptoms in workers exposed to manganese [en anglais]
Un suivi de la fonction pulmonaire et des symptômes respiratoires des mineurs ayant été longtemps exposés au manganèse (Mn) a été réalisé afin d'étudier les effets sur l'appareil respiratoire. Il porte sur 145 travailleurs d'une grande mine de Mn et sur 65 témoins appariés. La fonction pulmonaire a été examinée par des mesures spirométriques. Les travailleurs exposés au Mn présentaient plus de symptômes respiratoires ainsi qu'une prévalence significativement plus élevée de tous les degrés d'atteinte de la fonction respiratoire. Tous les symptômes prévisibles, excepté l'asthme, augmentaient de manière significative dans le groupe de fumeurs, comparativement au groupe de non-fumeurs. Une baisse significative du VEMS, de l'EMF et du VEMS% était observée chez les travailleurs exposés des stades 2 et 3, avec un effet additionnel en cas d'habitudes tabagiques. Les travailleurs exposés présentaient également des concentrations de Mn significativement plus élevées dans le sang, l'urine et les cheveux. L'indice d'exposition cumulée au Mn au poste de travail était également relativement élevé et n'a pas varié de manière significative au cours de l'étude.
Journal of Occupational and Environmental Medicine, mars 2002, vol.44, n°3, p.282-290. 42 réf.

CIS 02-733 Wouters I.M., Hilhorst S.K.M., Kleppe P., Doekes G., Douwes J., Peretz C., Heederik D.
Inflammation des voies respiratoires supérieures et symptômes respiratoires chez les éboueurs
Upper airway inflammation and respiratory symptoms in domestic waste collectors [en anglais]
Une étude transversale a été menée sur 47 éboueurs et 15 témoins. Les données concernant les symptômes respiratoires ont été recueillies à l'aide d'un questionnaire. Un lavage nasal a été effectué avant et après le poste au début et à la fin d'une semaine de travail. Un comptage et une différenciation des cellules ont été réalisés sur le fluide nasal, et les concentrations d'interleukine 6 et 8 (IL6, IL8), de facteur de nécrose tumorale α (TNFα) et d'IL1β ont été mesurées. Des échantillons de poussières inhalables ont été recueillis afin de déterminer les taux d'endotoxines bactériennes et de β(1⇒3)-glucane de levure. Si l'on compare avec les témoins, les éboueurs présentent des signes d'inflammation des voies aériennes supérieures et des symptômes respiratoires. On a relevé des concentrations géométriques moyennes de 0,58mg/m3 pour la poussière, de 39UE/m3 pour les endotoxines et de 1,3µg/m3 pour le β(1⇒3)-glucane. A la fin de la semaine, les concentrations totales de cellules et d'IL8 dans le lavage nasal étaient plus élevées avant et après le poste chez les éboueurs que chez les témoins. Aucune association entre les concentrations d'IL6, de TNFα et d'IL1β et les symptômes ou l'exposition n'a été mise en évidence.
Occupational and Environmental Medicine, fév. 2002, vol.59, n°2, p.106-112. Illus. 38 réf.

CIS 02-806 Wild P., Leodolter K., Réfrégier M., Schmidt H., Zidek T., Haidinger G.
Etude de cohorte sur la mortalité et étude cas-témoin par emboîtement chez les travailleurs français et autrichiens du talc
A cohort mortality study and nested case-control study of French and Austrian talc workers [en anglais]
La mortalité de deux cohortes historiques de sujets de sexe masculin, ayant travaillé au moins un an dans des entreprises produisant du talc en France et en Autriche, a été comparée avec les taux de décès de la population locale. Des études cas-témoin portant sur les affections respiratoires ont été mises sur pied afin d'estimer les éventuelles relations dose-réponse en fonction d'estimations d'expositions cumulées à la poussière de talc. Les deux cohortes présentaient un léger excès de mortalité par cancer du poumon (France, rapport comparatif de mortalité (SMR) 1,23; 21 cas observés; Autriche SMR 1,06; 7 cas observés). L'étude cas-témoin des affections respiratoires non malignes montrait une mortalité accrue dans les groupes les plus exposés (odds ratio (OR) 2,5 pour une exposition cumulée ≥800 ans.mg/m3) avec une tendance significative (OR/100 ans.mg/m3 1.08) pour une exposition cumulée au talc. Dans l'étude cas-témoin du cancer du poumon, aucune tendance à la hausse n'a été mise en évidence. Les ajustements en fonction du tabagisme et de l'exposition au quartz n'ont pas influé de manière significative sur les résultats.
Occupational and Environmental Medicine, fév. 2002, vol.59, n°2, p.98-105. 29 réf.

2001

CIS 03-1173 Huuskonen O., Kivisaari L., Zitting A., Taskinen K., Tossavainen A., Vehmas T.
Classification de la fibrose pulmonaire par tomodensitométrie haute résolution chez des patients présentant des pathologies liées à l'amiante
High-resolution computed tomography classification of lung fibrosis for patients with asbestos-related disease [en anglais]
Cette étude a examiné une nouvelle méthode de tomodensitométrie haute résolution (HRCT) pour la détermination des changements du parenchyme pulmonaire causés par l'amiante. Les images HRCT de 602 travailleurs exposés à l'amiante et de 49 témoins ont été examinées par 3 radiologues. Le score de fibrose obtenu par HRCT (de 0 à V) a été comparé à la classification des radiographies du BIT. Les résultats obtenus par tomodensitométrie expliquent 86% de la variance du score de fibrose par HRCT. L'âge et le groupe professionnel étaient des facteurs prédictifs significatifs de fibrose. La sensibilité (70%) et la spécificité (91%) du score de fibrose obtenu par HRCT (classes I/II-V correspondant à une asbestose) étaient supérieures à celles de la classification du BIT. La méthode de détermination par HRCT s'est avérée simple, fiable et reproductible pour la classification de la fibrose pulmonaire et le diagnostic de l'asbestose dans des populations importantes présentant une maladie professionnelle et il serait possible de l'utiliser dans une classification internationale.
Scandinavian Journal of Work, Environment and Health, avr. 2001, vol.27, n°2, p.106-112. Illus. 29 réf.

CIS 03-725 McDonald J.C., Edwards C.W., Gibbs A.R., Lloyd H.M., Pooley F.D., Ross D.J., Rudd R.M.
Etude cas-témoin de jeunes adultes atteints de mésothéliome: II. Analyse des professions
Case-referent survey of young adults with mesothelioma: II. Occupational analyses [en anglais]
Cette étude visait à identifier les professions présentant un risque accru de développer un mésothéliome dans un groupe de personnes âgées de 50 ans ou moins, et à associer ces professions à la concentration des divers types de fibres d'amiante dans le tissu pulmonaire. Les cas éligibles ont été sélectionnés à partir de rapports récents établis par des pneumologues dans le cadre du schéma de surveillance des maladies professionnelles SWORD. Les antécédents professionnels de 115 hommes et de 13 femmes ont été recueillis. Lors de l'autopsie de 69 hommes et de 4 femmes, des échantillons de tissu pulmonaire ont été prélevés. Les fibres minérales ont été identifiées et comptées, et leur longueur a été déterminée par microscopie électronique. Parmi les 37 activités examinées, 8 présentaient des odds-ratios significativement élevés, soit 5 professions du BTP, les 3 autres dans la construction navale, la fabrication de produits à base de ciment et la fabrication de produits minéraux non métalliques (comprenant l'amiante). Dans ce groupe d'âge jeune, on relève une prédominance des mésothéliomes chez les menuisiers, les plombiers, les électriciens et les monteurs d'isolation dans l'industrie de la construction, qui peut principalement être attribuée à une exposition à l'amphibole. Pour les personnes travaillant dans la construction navale et la fabrication de produits minéraux, les résultats sont inférieurs à ceux obtenus dans des études antérieures. Voir aussi CIS 03-724.
Annals of Occupational Hygiene, oct. 2001, vol.45, n°7, p.519-523. 6 ref.

CIS 03-724 McDonald J.C., Armstrong B.G., Edwards C.W., Gibbs A.R., Lloyd H.M., Pooley F.D., Ross D.J., Rudd R.M.
Etude cas-témoin de jeunes adultes atteints de mésothéliome: I. Analyse des fibres dans les poumons
Case-referent survey of young adults with mesothelioma: I. Lung fibre analyses [en anglais]
Cette étude visait à déterminer la concentration en amiante et autres fibres minérales, selon le type et la longueur, chez des personnes âgées de 50 ans ou moins lors du diagnostic d'un mésothéliome. Ces cas ont été comparés à des témoins de même âge, habitant la même région. On pensait que, dans ce groupe d'âge, la plupart des expositions d'origine professionnelle seraient postérieures à 1970, date à laquelle l'importation (au Royaume-Uni) de la crocidolite (mais pas celle d'amosite) a pratiquement cessé. Les cas éligibles ont été sélectionnés à partir de rapports récents établis par des pneumologues dans le cadre du schéma de surveillance des maladies professionnelles SWORD. Lors de l'autopsie de 69 hommes et de 4 femmes, des échantillons de tissu pulmonaire ont été prélevés. Les fibres minérales ont été identifiées et comptées, et leur longueur a été déterminée par microscopie électronique. Les odds-ratios ajustés ou non augmentaient régulièrement en fonction de la concentration de crocidolite, d'amosite, de trémolite et de toutes les amphiboles combinées. Dans ce groupe d'âge jeune, les fibres d'amosite et de crocidolite pouvaient expliquer 80% des cas de mésothéliome et celles de trémolite environ 7% des cas. Toutefois, contrairement aux prévisions, 90% des cas concernaient des hommes ayant commencé à travailler avant 1970, et ce résultat était indépendant du fait que l'on retrouve ou non de l'amosite ou du crocidolite dans le tissu pulmonaire. Voir aussi CIS 03-725.
Annals of Occupational Hygiene, oct. 2001, vol.45, n°7, p.513-518. 15 réf.

CIS 03-648 Elci O.C., Dosemeci M., Blair A.
Profession et risque de cancer du larynx en Turquie
Occupation and the risk of laryngeal cancer in Turkey [en anglais]
Parmi les 7 631 personnes atteintes d'un cancer ayant consulté un centre de traitement oncologique entre 1979 et 1984, on a identifié 958 cas de cancer du larynx chez les hommes. Les données de l'anamnèse professionnelle, le tabagisme, la consommation d'alcool et les facteurs démographiques ont été recueillies à l'aide d'un questionnaire standard. Des odds ratio (OR) excessifs de cancer du larynx ont été observés chez les vigiles (OR 1,5), les contremaîtres (OR 1,8), les travailleurs du textile (OR 1,9), les conducteurs (OR 1,7), les travailleurs du BTP (OR 1,7), les travailleurs de minoteries (OR 3,1), les syndicalistes (OR 3,6) et les employés locaux des services gouvernementaux (OR 4,7). Un excès de cancer du larynx supraglottique a été constaté chez les travailleurs du textile, du BTP et les employés locaux des services gouvernementaux, tous potentiellement exposés à des poussières.
Scandinavian Journal of Work, Environment and Health, août 2001, vol.27, n°4, p.233-239. Illus. 43 réf.

CIS 02-1681 Farruggia E., Bellia M.
Asthme professionnel allergique chez un serriste: description d'un cas clinique
Asma occupazionale allergica in colture protette. Descrizione di un caso clinico [en italien]
Un cas d'asthme allergique professionnel a été observé chez un serriste. Les colonies de la moisissure Aspergillus niger ont été identifiées sur les plantes cultivées dans la serre, et il a été confirmé que cette moisissure était bien l'agent responsable de l'asthme. Des tests d'allergie ont été utilisés pour poser le diagnostic.
Medicina del lavoro, mai-juin 2001, vol.92, n°3, p.92, n°203-205. 11 réf.

CIS 02-1649 Merler E., Gioffrè F., Rozio L., Bizzotto R., Mion M., Sarto F.
Mésothéliomes pleuraux diganostiqués chez des femmes, résidant en Vénétie, employées au tri des chiffons dans l'activité "vieux vêtments" et dans les papeteries
Mesoteliomi pleurici insorti in donne, residenti in Veneto, addette alla cernita di stracci presso "robe vecchie" e cartiere [en italien]
Etude de 9 cas de mésothéliomes, diagnostiqués histologiquement et cytologiquement, survenus en Vénétie chez des femmes préposées au tri de chiffons (comme seule activité professionnelle exposant à l'amiante). Ces personnes avaient travaillé dans les années 40-60 dans les deux activités suivantes: tri de chiffons après la collecte de "vieux vêtements" et tri de tissus en coton pour la production de papier brut dans des usines papetières.
Medicina del lavoro, mai-juin 2001, vol.92, n°3, p.181-186. 24 réf.

CIS 02-1931 Belisario A., Cipolla C., Nucci C., Auletti G., Nobile M., Raffi G.B.
Etude quadriennale d'un groupe de travailleurs allergiques affectés à l'élevage d'insectes utilisés pour la lutte biologique
Follow-up di 4 anni in un gruppo di lavoratori con sensibilizzazione allergica addetti alla produzione di insetti per la lotta biologica [en italien]
Afin d'étudier l'efficacité des mesures de prévention (cycles mi-fermés, gants, salopettes, lunettes de soleil) instituée après des observations faites sur des cas de sensibilisation, les travailleurs affectés à l'élevage d'insectes ont été soumis à des tests d'allergie et de la fonction respiratoire. Une diminution de l'incidence de la sensibilisation cutanée et des autres troubles allergiques (rhino-conjunctivites et asthme) a été observée. L'application de ces mesures de prévention s'avère donc utile.
Medicina del lavoro, mars-avr. 2001, vol.92, n°2, p.125-129. Illus. 20 réf.

CIS 02-1889 Becker K.
De quel degré de protection contre le radon avons-nous besoin?
How much protection against radon do we need? [en anglais]
Le fait que l'exposition au radon ait contribué, par le passé, au cancer du poumon chez les mineurs ne fait plus de doute depuis longtemps. Toutefois, sur la base de données épidémiologiques récentes que l'auteur de l'article considère comme sujettes à caution, les autorités sanitaires seraient en faveur d'une extrapolation linéaire entre l'exposition très élevée au radon rencontrée dans les mines et celle très faible dans les habitations. Les preuves directes et indirectes font l'objet de commentaires et il est démontré que cette approche pourrait donner lieu à des conclusions faussées en raison de différents facteurs de confusion et, en premier lieu, l'évaluation rétrospective des habitudes tabagiques.
Central European Journal of Occupational and Environmental Medicine, 2001, vol.7, n°3-4, p.168-177. Illus. 19 réf.

CIS 02-1248 Fishwick D., Allan L.J., Wright A., Barber C.M., Curran A.D.
Symptômes respiratoires, fonction pulmonaire et marqueurs de surface chez un groupe de travailleurs de la transformation du chanvre
Respiratory symptoms, lung function and cell surface markers in a group of hemp fiber processors [en anglais]
Les modifications immunologiques et de la fonction pulmonaire dues à l'exposition aux poussières de chanvre ont été étudiées chez 11 travailleurs du chanvre de sexe masculin (âge moyen 43 ans). Les données ont été recueillies par voie de questionnaire, la fonction respiratoire a été mesurée, et notamment le VEMS, et des échantillons de sang ont été prélevés afin d'analyser les marqueurs de surface. Sept travailleurs (64%) se sont plaints d'au moins un symptôme respiratoire (dont un de byssinose). Les moyennes prévisibles (en %) étaient de 91,5 pour le VEMS, de 97,7 pour l'EMF, de 92,1 pour le DEP et de 79,5 pour le débit expiratoire médian. Les mesures du VEMS chez deux travailleurs atteints de symptômes respiratoires d'origine professionnelle ont mis en évidence une variation moyenne du VEMS de -12,9% le premier jour, et de +6,25% le dernier jour de travail de la semaine. Les valeurs correspondantes pour deux travailleurs asymptomatiques étaient respectivement de -1,4 et de +3,2 %. Dans le groupe témoin, on n'a pas mis en évidence de modifications de la fonction pulmonaire ni d'anomalies dans le profil des marqueurs d'activation cellulaire et des anticorps liés à la présence de symptômes respiratoires d'origine professionnelle.
American Journal of Industrial Medicine, avr. 2001, vol.39, n°4, p.419-425. Illus. 17 réf.

CIS 02-1319 Borak J., Diller W.F.
Exposition au phosgène: mécanismes lésionnels et protocoles thérapeutiques
Phosgene exposure: Mechanisms of injury and treatment strategies [en anglais]
Le phosgène est un gaz fortement réactif d'intérêt historique et encore largement utilisé dans l'industrie. De plus, c'est un modèle très utile pour l'étude des mécanismes biochimiques qui entraînent un œdème pulmonaire de type lésionnel, aboutissant à un syndrome de détresse respiratoire de l'adulte. Ainsi, l'étude du syndrome de détresse respiratoire de l'adulte induit par le phosgène a permis de revoir la prise en charge des victimes. L'article résume les dernières découvertes concernant les mécanismes pathogéniques de l'œdème pulmonaire induit par le phosgène et leurs implications thérapeutiques.
Journal of Occupational and Environmental Medicine, fév. 2001, vol.43, n°2, p.110-119. Illus. 82 réf.

CIS 02-1228 Burton W.N., Connerty C.M., Schultz A.B., Chen C.Y., Edington D.W.
Intérêt d'un programme de prise en charge de la maladie asthmatique en milieu de travail, introduit par la banque Bank One
Bank One's worksite-based asthma disease management program [en anglais]
L'asthme non professionnel est une maladie courante affectant environ 6 % de la population américaine. Elle est à l'origine du nombre estimé de 3 millions de jours de travail perdus chaque année aux Etats-Unis. Bien que les programmes de prise en charge de l'asthme soient relativement habituels dans les établissements de soins, ils ne sont généralement pas disponibles en milieu de travail. Un total de 168 employés asthmatiques ont été identifiés, et 76 ont participé à un tel programme introduit sur le lieu de travail par une banque aux Etats-Unis. Parmi ceux-ci, 41 ont rempli un questionnaire d'évaluation de leur traitement au début du programme, puis 2 mois, 4 mois, et 12 mois après la fin du programme. Une augmentation siginificative du nombre d'employés signalant utiliser des médicaments qui équilibrent leur maladie plutôt que des médicaments qui soulagent a été observée. Un programme de prise en charge de l'asthme en milieu de travail devrait pouvoir réduire les coûts des soins médicaux et l'absentéisme, et améliorer la productivité des travailleurs.
Journal of Occupational and Environmental Medicine, fév. 2001, vol.43, n°2, p.75-82. Illus. 23 réf.

CIS 02-1227 Korhola O., Hiltunen A., Karjalainen A., Martikainen R., Riihimäki H.
Association entre les plaques pleurales et les maladies coronariennes
Association between pleural plaques and coronary heart disease [en anglais]
Les radiographies thoraciques de 148 patients, envoyés pour une angiographie coronaire, et celles de 100 patients souffrant d'un cancer du poumon, étaient analysées pour la présence des plaques pleurales calcifiées selon la classification du BIT. La prévalence des plaques pleurales était de 35% pour les malades coronariens et de 19% pour ceux souffrant d'un cancer. Les plaques étaient plus fréquentes parmi les hommes que les femmes, et le risque augmentait avec l'âge. Des études supplémentaires sur l'exposition à l'amiante par le passé et sur d'autres facteurs de risque s'avèrent nécessaires pour confirmer ces observations concernant l'association entre les maladies du cœur et la présence des plaques pleurales calcifiées.
Scandinavian Journal of Work, Environment and Health, avr. 2001, vol.27, n°2, p.154-155. 6 réf.

CIS 02-1245 Kimbell-Dunn M.R., Fishwick R.D., Bradshaw L., Erkinjuntti-Pekkanen R., Pearce N.
Symptômes respiratoires liés au travail chez les agriculteurs de Nouvelle-Zélande
Work-related respiratory symptoms in New Zealand farmers [en anglais]
Une enquête par questionnaire a été adressée à 2.203 agriculteurs de Nouvelle-Zélande. Des troubles respiratoires ont été déclarés par 17,6% des répondants, en particulier par ceux exposés à l'avoine pendant leur travail. Les dyspnées étaient plus courantes chez les femmes, et les bronchites chroniques chez les hommes. Le syndrome toxique dû aux poussières organiques était présent chez 7% des agriculteurs. Les facteurs de risque les plus évidents pour tous les symptômes respiratoires étaient le rhume des foins, l'eczéma et le tabagisme.
American Journal of Industrial Medicine, mars 2001, vol.39, n°3, p.292-300. 44 réf.

CIS 02-1367 Vanhanen M., Tuomi T., Tiikkainen U., Tupasela O., Tuomainen A., Luukkonen R., Nordman H.
Sensibilisation aux enzymes dans l'industrie des aliments pour animaux
Sensitization to enzymes in the animal feed industry [en anglais]
Une étude transversale a été réalisée en Finlande afin d'évaluer la prévalence de la sensibilisation aux enzymes dans quatre usines d'aliments pour animaux, où différentes enzymes sous forme pulvérulente avaient été utilisées pendant 7 à 9 ans. 218 travailleurs ont été examinés, dont 140 employés à différentes tâches de fabrication impliquant une exposition éventuelle à différentes poussières organiques et à des enzymes, et 78 employés de bureau non exposés. Les travailleurs ont été questionnés sur leurs symptômes respiratoires et cutanés d'origine professionnelle. Les concentrations enzymatiques dans l'air variaient de moins de 0,8ng/m3 à 16ng/m3 pour la xylanase, de moins de 20ng/m3 à 200ng/m3 pour l'α-amylase, et de moins de 0,4ng/m3 à 2900ng/m3 pour la protéase. Parmi les 140 travailleurs du groupe exposé, 10 présentaient une sensibilisation aux enzymes; dans le groupe non exposé, aucun cas de sensibilisation n'a été décelé. Six des travailleurs sensibilisés présentaient des symptômes respiratoires au travail; pour deux d'entre eux, ces symptômes étaient plus particulièrement liés à une exposition aux enzymes.
Occupational and Environmental Medicine, fév. 2001, vol.58, n°2, p.119-123. 16 réf.

CIS 02-1453 Eduard W., Douwes J., Mehl R., Heederik D., Melbostad E.
Exposition de courte durée à des agents microbiens en suspension dans l'air pendant les travaux agricoles: relations exposition-réponse pour les symptômes oculaires et respiratoires
Short term exposure to airborne microbial agents during farm work: Exposure-response relations with eye and respiratory symptoms [en anglais]
On a évalué l'exposition de 106 agriculteurs norvégiens et de leurs épouses pendant qu'ils effectuaient certaines tâches. Les spores fongiques, les bactéries, les endotoxines, les β(1-3)-glucanes, les antigènes fongiques spécifiques des Penicillium et des Aspergillus ainsi que les acariens ont été déterminés par des méthodes non microbiologiques. La silice, les poussières organiques et inorganiques, l'hydrogène sulfuré et le dioxyde d'azote ont également été mesurés. Les symptômes respiratoires, nasaux et oculaires survenant au cours des mesures ont été notés. On a observé les taux de prévalence suivants pour les symptômes d'origine professionnelle: respiration sifflante 3%; oppression de la poitrine 7%; toux 14%; symptômes oculaires 18%; symptômes nasaux 22%. Le taux de prévalence des symptômes oculaires et nasaux était de 4 à 8 après une exposition à 20-500x103 spores fongiques/m3 et plus, et celui de la toux de 4 après une exposition à 500-17.000x103 spores fongiques/m3. Les symptômes nasaux étaient également associés à une exposition à la silice, avec des taux de prévalence de 4 à 6 après une exposition à 0,015 à 0,075mg/m3 ou plus.
Occupational and Environmental Medicine, fév. 2001, vol.58, n°2, p.113-118. 29 réf.

CIS 02-828 Iwatsubo Y., Pairon J.C., Boutin C., Menard O., Massin N., Caillaud D., Orlowski E., Galateau-Salle F., Bignon J., Brochard P.
Relation dose-effet entre faibles niveaux d'exposition à l'amiante et mésothéliome pleural - Etude cas-témoins en population générale française
La relation entre les antécédents d'exposition professionnelle à l'amiante et les mésothéliomes pleuraux a été étudiée chez 405 cas et 387 témoins interrogés en milieu hospitalier entre 1987 et 1993. L'exposition aux fibres d'amiante au cours de la carrière professionnelle de ces sujets a fait l'objet d'une évaluation par un groupe d'experts, qui ont statué sur la probabilité, l'intensité et la fréquence de l'exposition. Chez les hommes, l'odds ratio (OR) augmente avec la probabilité d'exposition; il est de 1,2 pour une exposition possible, et de 3,6 pour une exposition certaine. Une relation dose-effet est observée avec l'indice d'exposition cumulée: l'OR passe de 1,2 pour la catégorie d'exposition la plus faible à 8,7 pour la catégorie la plus élevée. Chez les femmes, l'OR est de 18,8 pour les expositions possibles et certaines. Cette étude a permis de mettre en évidence l'existence d'une relation nette entre l'exposition cumulée à l'amiante et le mésothéliome pleural. Un excès significatif de mésothéliomes a été observé pour des niveaux d'exposition cumulée probablement très inférieurs aux limites adoptées dans la plupart des pays industriels au cours des années 1980.
Cahiers de notes documentaires - Hygiène et sécurité du travail, 4e trimestre 2001, n°185, p.7-16. 52 réf.

CIS 02-672 Daly L., Nouaigui H., Hammadi M., Rammeh H., Ben Laïba M.
L'asthme professionnel
Au sommaire de ce dossier sur l'asthme professionnel: définitions; épidémiologie; mécanismes physiopathologiques et pathogéniques (avec et sans période de latence); étiologies; diagnostic; évolution et pronostic; prévention; réparation. Des tableaux présentent des listes des principaux allergènes d'origine végétale, animale ou synthétique, les taux d'incidence par profession, le système de classification de l'asthme selon sa sévérité et la réparation des asthmes professionnels par substance allergène aux termes de la législation tunisienne.
SST - Santé et Sécurité au Travail, oct. 2001, n°19, p.2-20. Illus. 10 réf.

CIS 02-704 Ascoli V., Calisti R., Carnovale-Scalzo C., Nardi F.
Mésothéliomes pleuraux malins chez les boulangers et les pâtissiers
Malignant pleural mesothelioma in bakers and pastry cooks [en anglais]
L'occurrence du mésothéliome pleural malin (MPM) chez les boulangers et les pâtissiers n'a jamais été documentée. Cet article décrit huit cas de MPM chez des boulangers et des pâtissiers affectés à la fabrication ou à la vente de pain, de pâtisseries et de biscuits, mis en évidence dans deux séries de cas (comprenant au total 222 cas) survenus en Italie entre 1990 et 1997. Des recherches effectuées sur le lieu de travail ont révélé la présence de matériaux à base d'amiante dans les fours à pain fabriqués avant les années 80. On pourrait donc avoir à faire à une nouvelle association entre le travail comme boulanger ou pâtissier et le mésothéliome pleural malin. La source présumée d'exposition à l'amiante serait les fours ayant une isolation à l'amiante.
American Journal of Industrial Medicine, oct. 2001, vol.40, n°4, p.371-373. 12 réf.

CIS 02-823 Liss G.M., Tarlo S.M.
Asthme professionnel dû au latex de caoutchouc naturel: évolution au cours du temps en fonction des interventions et des changements de type de gants
Natural rubber latex-related occupational asthma: Association with interventions and glove changes over time [en anglais]
Jusqu'en 1999, on a recensé 60 demandes de réparation pour asthme professionnel dû à une exposition au latex dans la province canadienne de l'Ontario, dont 49 concernaient des travailleurs des services de santé. Le nombre de demandes parmi ces derniers variait entre zéro et deux par an jusqu'en 1990, augmentait entre sept et neuf par an entre 1991 et 1994, puis s'abaissait à trois par an entre 1997 et 1999. Dans huit des dix institutions présentant deux voire plus de demandes de réparation pour asthme professionnel dû au latex, les demandes avaient été faites en 1996 ou au cours des années précédentes. Dans le plus grand hôpital, cinq demandes de réparation ont été acceptées entre 1993 et 1995. Ces résultats suggèrent que, malgré l'effet lié à une reconnaissance accrue de l'asthme dû au latex en tant que maladie professionnelle, l'introduction de gants à teneur plus faible en poudre et en protéines, ainsi que d'autres interventions ont été à l'origine de la baisse du nombre de cas observée aujourd'hui.
American Journal of Industrial Medicine, oct. 2001, vol.40, n°4, p.347-353. Illus. 24 réf.

CIS 02-737 Austin C.C., Dussault G., Ecobichon D.J.
Groupes d'exposition chez les pompiers des services municipaux du feu, temps passé sur les théâtres d'incendies et port d'appareils respiratoires autonomes
Municipal firefighter exposure groups, time spent at fires and use of self-contained-breathing-apparatus [en anglais]
Cette étude portant sur 1883 pompiers du service du feu de la ville de Montréal visait à obtenir de meilleures estimations de l'exposition des pompiers pour de futures études épidémiologiques. Le stockage et la distribution des appareils respiratoires autonomes ont été suivis pendant 12 mois. On a déterminé le temps passé sur les lieux d'incendie et la durée d'utilisation des appareils respiratoires autonomes. Huit groupes de pompiers ayant des niveaux d'exposition différents ont été identifiés (sur la base des postes, de l'affectation à un district et du temps passé sur les théâtres d'incendie) allant des sujets non exposés à une exposition de 3,244min/an/pompier. Les appareils respiratoires autonomes ont été utilisés environ 50% du temps lors d'incendies structurels, mais dans seulement 6% du temps pour l'ensemble des incendies. Le fait que les études précédentes n'aient pas réussi à identifier des groupes d'exposition homogènes peut avoir entraîné des classifications erronées et une sous-estimation des risques d'atteinte à la santé. L'approche utilisée dans la présente étude devrait faciliter la mise en évidence de relations exposition-réponse dans les études épidémiologiques futures.
American Journal of Industrial Medicine, déc. 2001, vol.40, n°6, p.683-692. Illus. 37réf.

CIS 02-846 Cocco P., Rice C.H., Chen J.Q., McCawley M.A., McLaughlin J.K., Dosemeci M.
Risque de cancer du poumon, exposition à la silice et silicose dans les mines et fabriques de porcelaine en Chine: rôle joué par d'autres agents cancérogènes pour le poumon sur le lieu de travail
Lung cancer risk, silica exposure, and silicosis in Chinese mines and pottery factories: The modifying role of other workplace lung carcinogens [en anglais]
Les données d'une étude cas-témoin réalisée à la fin des années 80 dans 29 mines et fabriques de porcelaine en Chine ont été utilisées afin d'examiner si une exposition à d'autres agents cancérogènes pour le poumon et d'autres caractéristiques cliniques de la silicose modifient ou ont une incidence sur l'association entre la silice et le cancer du poumon. On a mis en évidence 316 cas de cancer du poumon et 1356 témoins appariés par décennie de naissance et par type d'exploitation. La présente étude regroupe les données obtenues pour les 29 sites et révèle une association modérée entre le risque de cancer du poumon et l'exposition à la silice. Le risque ne variait pas après exclusion des sujets présentant une silicose ou après ajustement en fonction du risque estimé de silicose sur la base de radiographies. Les résultats semblent indiquer que de nombreux facteurs professionnels et non professionnels interagissent de manière complexe et modifient le risque de cancer du poumon.
American Journal of Industrial Medicine, déc. 2001, vol.40, n°6, p.674-682. 32 réf.

CIS 02-771 Debbabi F., Mrizek N., Tabka Z., Choudat D., Zebidi A., Conso F.
Pathologie nasale et respiratoire liée à la poussière de coton dans une entreprise textile à Monastir (Tunisie)
Une étude épidémiologique transversale a été réalisée dans une entreprise textile pour déterminer la prévalence des manifestations ORL et broncho-pulmonaires et établir leur relation avec l'exposition aux poussières. La population étudiée était composée de 183 travailleurs, dont 52% étaient affectés à la filature de coton et d'acrylique, 25% au tissage, 8% à la confection, 5,5% à la teinture et 9,5% à l'administration. L'enquête a comporté un interrogatoire standardisé, une étude environnementale avec mesure de l'empoussiérage dans les différentes unités industrielles, une exploration fonctionnelle respiratoire et une rhinomanométrie. Le niveau d'empoussiérage était élevé dans les différents secteurs, avec une prédominance dans les secteurs de filature. Une altération de la fonction respiratoire a été confirmée par spirométrie chez 21,5% des travailleurs. La prévalence de la rhinite était élevée; une obstruction nasale confirmée par rhinomanométrie a été observée chez 68,8% des travailleurs, dont 53,5% ne présentaient aucun signe fonctionnel.
Archives des maladies professionnelles et de médecine du travail, déc. 2001, vol.62, n°8, p.621-625. 17 réf.

CIS 02-817 Bianchi C., Brollo A., Ramani L., Bianchi T., Giarelli L.
Exposition à l'amiante dans les cas de mésothéliomes malins de la plèvre: étude de 557 cas
Asbestos exposure in malignant mesothelioma of the pleura: A survey of 557 cases [en anglais]
Au total, 557 cas de mésothéliome pleural malin diagnostiqués dans la région de Trieste-Monfalcone, Italie, entre 1968 et 2000 ont été examinés, soit 492 hommes et 65 femmes, âgés de 32 à 93 ans. Pour 456 cas (82%), on disposait des résultats d'autopsie. L'anamnèse professionnelle a été obtenue auprès des patients ou de leur famille. On a recherché des corps asbestosiques dans les sections de poumon de 442 cas; les corps asbestosiques ont été isolés et comptés chez 109 cas. Une majorité des sujets avait travaillé dans des chantiers navals. Des corps asbestosiques ont été observés dans les sections de poumon de 67% des cas étudiés. La période de latence (intervalle de temps entre la première exposition à l'amiante et le décès) allait de 14 à 75 ans. Chez les travailleurs de l'isolation et les dockers, la période de latence était plus courte que dans les autres professions. Des quantités importantes d'amiante ont été utilisées dans de nombreux pays au cours des années 60 et 70. Les données obtenues dans cette étude indiquent que l'on doit s'attendre à une épidémie mondiale de mésothéliomes au cours des prochaines décennies.
Industrial Health, apr. 2001, vol.39, n°2, p.161-167. 32 réf.

CIS 02-816 Morinaga K., Kishimoto T., Sakatani M., Akira M., Yokoyama K., Sera Y.
Cancer du poumon et mésothéliomes dus à l'amiante au Japon
Asbestos-related lung cancer and mesothelioma in Japan [en anglais]
Au Japon, le crocidolite a été utilisé pour les tuyaux en amiante-ciment et l'amosite pour la construction navale; les deux types ont été utilisés pour l'application par pulvérisation. L'emploi de ces deux types d'amiante a été abandonné à la fin des années 70. Une augmentation importante des importations d'amiante a été observée entre 1960 (77.000 tonnes) et 1974 (352.316 tonnes). Cette progression des importations peut être mise en relation avec l'augmentation rapide, récente, de la mortalité par mésothéliome pleural malin. Entre 1995 et 1999, la moyenne annuelle estimée de décès dus au mésothéliome pleural était d'environ 500. Le nombre de réparations accordées par an pour des cancers des voies respiratoires d'origine professionnelle a également augmenté. Jusqu'à la fin mars 2000, 162 cas de mésothéliome malin et 197 cas de cancer du poumon avaient reçu réparation. Au Japon, le taux de tabagisme chez les hommes dépasse toujours les 50%. Aussi, il est probable que l'on continuera à observer des décès par cancer du poumon dus à une interaction entre le tabagisme et l'exposition à l'amiante.
Industrial Health, apr. 2001, vol.39, n°2, p.65-74. Illus. 63 réf.

< précédent | 1... 5, 6, 7, 8, 9, 10, 11, 12, 13, 14, 15 ...60 | suivant >