ILO Home
Go to the home page
Site map | Contact us English | Español

Base de données CISDOC

ID du document (ISN)110367
Numéro CIS 09-1361
ISSN - Titre de série 0007-9952 - Cahiers de notes documentaires - Hygiène et sécurité du travail
Année 2009
Numéro de convention ou de série ND 2314-216-09
Auteur(s) Chatillon J., Trompette N., Ottaviani P., Pelletier E.
Titre Observation de l'activité en centre d'appels téléphoniques et limites d'exposition au bruit
Informations bibliographiques 3e trimestre 2009, n°216, p.33-39. Illus. 11 réf.
Accès internet http://www.hst.fr/inrs-pub/inrs01.nsf/IntranetObject-accesParReference/ND%202314/$File/ND2314.pdf [en français]
Résumé Les opérateurs des centres d'appels téléphoniques sont soumis à une exposition sonore, due aux conversations reçues sous un casque, dont il convient d'évaluer les risques. La réglementation stipule que les niveaux d'exposition soient évalués en champ diffus (à l'extérieur de l'oreille). Pour cela, l'INRS utilise une méthodologie de mesure normalisée déployant une tête artificielle et un simulateur d'oreille. Cette évaluation impose aussi de connaître la durée de la réception des conversations durant la journée de travail, durée très variable selon les fonctions occupées par les salariés dans les centres d'appels. Une étude de France Telecom Orange montre que ces durées, pour les métiers observés, sont comprises entre deux et trois heures par jour. A partir de telles observations, on déduit le réglage maximum du niveau sonore reçu dans les casques téléphoniques des opérateurs pour être conforme à la réglementation. Ces réglages sont de nos jours souvent bornés par les limiteurs de niveaux mis en place sur les plateaux téléphoniques. La limitation du niveau d'émission des casques doit s'accompagner d'un contrôle du bruit ambiant afin de garantir l'intelligibilité des conversations. Ce contrôle peut s'effectuer par une démarche d'amélioration de l'acoustique des bureaux paysagers. Ces mesures de prévention ont montré leur efficacité et demandent à être généralisées afin de garantir une absence de risque pour l'audition des salariés dans les centres d'appels téléphoniques. Cet article éclaire les problématiques liées à la mesure de l'exposition.
Descripteurs (primaires) France; télécommunications; centres d'appel; niveau de bruit
Descripteurs (secondaires) institutions publiques de prévention; aspects légaux; acoustique; locaux; intelligibilité de la parole; limitation de l'exposition; facteurs de risque; mesure du niveau du bruit; déficit auditif
Type de document D - Articles de périodiques
Pays / Etat ou ProvinceFrance
Sujet(s) Commerce, services, bureaux
Domaine(s) thématique(s) Risques physiques
Nouvelles technologies
Catégorie(s) de recherche Industrie des communications
Bruit