Elaborer un matériel didactique sur le VIH tenant compte des questions de genre sur le lieu de travail: le cas des jeunes travailleuses dans la confection au Cambodge

Article | 19 octobre 2011

Cambodge - Août 2008

Contexte

Contexte

Au Cambodge, l’essor de l’industrie de la confection a entraîné un afflux de jeunes femmes quittant les zones rurales pour trouver du travail dans les villes. Cette migration de masse pose des problèmes en termes de santé, ces femmes devenant plus vulnérables à la maltraitance et à l’exploitation. La vulnérabilité est également liée à un manque de connaissances sur les questions de santé sexuelle, la transmission du VIH et l’accès aux services de santé appropriés.

Description

Entre 2003 et 2007, l’Organisation internationale du Travail (OIT) et le département du Travail des Etats-Unis ont mené un programme d’éducation sur le VIH/sida sur les lieux de travail ciblant les travailleuses des usines de confection. Ce programme s’appuyait sur l’éducation par les pairs pour sensibiliser davantage les jeunes femmes aux questions liées à la santé et au VIH/sida, les rendre moins vulnérables et faire reculer la stigmatisation et la discrimination à l’égard des personnes séropositives sur le lieu de travail. Il a créé du matériel d’information, d’éducation et de communication (IEC) pour promouvoir des comportements favorables à la santé. L’aspect le plus délicat consistait à élaborer un matériel didactique s'adressant aux partenaires sexuels des femmes pour les inciter à utiliser des préservatifs.

Enseignements

Le programme a atteint ses objectifs puisqu’il a sensibilisé les travailleuses au VIH et renforcé les comportements favorables à la santé. L’adoption d’une «optique de genre» pour élaborer le matériel IEC a joué un rôle essentiel. Le programme a réduit la stigmatisation à l’égard des femmes qui ont des préservatifs, grâce à la campagne Smart girls carry condoms (Les filles intelligentes ont des préservatifs), et incité les hommes à utiliser des préservatifs avec le message «Un bon mari protège la santé de sa famille». Le principal enseignement, c’est que des messages sur le VIH sur le lieu de travail tenant compte des questions de genre donnent des résultats.

Etapes suivantes

Les formateurs pour les pairs étant opérationnels et des messages appropriés touchant les travailleuses (et d'abord les célibataires), il faut continuer à œuvrer à la mise en place de politiques sur le lieu de travail tenant compte des questions de genre. Le nombre de cas de transmission du VIH augmentant chez les femmes mariées au Cambodge (et en Thaïlande, pays voisin), trouver le moyen de sensibiliser ce groupe de population avec des messages de prévention du VIH appropriés et efficaces est l’un des défis majeurs auxquels les lieux du travail sont confrontés.

Chuong Por, Point focal VIH/sida pour le Cambodge, OIT, por@ilo.org