La société nationale des chemins de fer tadjiks a lancé sa riposte au VIH et au sida avec le soutien de l’OIT

Douchanbé, Tadjikistan, le 3 septembre 2013 – Les chemins de fer tadjiks ont lancé leur riposte au VIH et au sida sur le lieu de travail à l’occasion d’un séminaire national.

Les chemins de fer tadjiks ont lancé leur riposte au VIH et au sida sur le lieu de travail à l’occasion d’un séminaire national. Celui-ci a été suivi d’une action de sensibilisation à l’aide d’affiches et de banderoles, mise en œuvre dans le cadre de la campagne « Objectif Zéro au travail », et d’une opération de conseil et de dépistage volontaires. Cette riposte, qui cible les cheminots et leur famille, sera déployée par la Société nationale des chemins de fer tadjiks et par la Fédération des syndicats indépendants du Tadjikistan, en étroite collaboration avec des personnes vivant avec le VIH et avec l’OIT.