L’égalité des genres et l’autonomisation des femmes en Algérie

Le BIT a participé à ce projet dans le cadre d’un programme commun financé par l’Espagne pour l’atteinte des OMD.

Le Programme s’articule autour de trois axes d’interventions multisectoriels interdépendants qui visent le renforcement de secteurs ou processus d’interventions en place pour lesquels les besoins de consolidation restent importants, ainsi que l’impulsion de dynamiques nouvelles transversales et complémentaires.

Ces axes sont les suivants:
  1. L’appui à la mise en œuvre de politiques et programmes prenant en compte les considérations d’égalité des genres et d’autonomisation des femmes, l’intégration de l’approche genre dans l’élaboration des politiques, des programmes et des législations, particulièrement dans le secteur de l’emploi, et l’appui à une meilleure disponibilité des données et des études sexospécifiques.
  2. L’amélioration de l’accès des femmes à l’emploi à travers de soutiens ciblés aux mécanismes de création d’emplois existants et de projets pilote pour éclairer les interventions ou réflexions stratégiques soutenues au titre de l’axe 1.
  3. Des actions d'information et de formation de la population sur les questions du genre et des droits socio-économiques des femmes conduites en partenariat avec les organisations de la société civile et les médias et par des soutiens aux mécanismes qui leurs permettent d’avoir un rôle plus efficace dans leurs dialogues sur les politiques dans le cadre de processus participatifs.
Le BIT participe à ce programme commun financé par l’Espagne pour l’atteinte des OMD. Cette participation se traduit par une multitude d’activité telle que 
  • la contribution à l’amélioration de la base de connaissances sur « l’emploi des femmes en Algérie», par l’intermédiaire d’une etude ,
  • des formations de formateurs en matière de création et gestion des microentreprises (méthodologie CREE/GERME et ALLER DE L'AVANT du BIT,
  • l’appui technique au Ministère de la formation et de l'enseignement professionnels pour les développement des référentiels des nouveaux métiers (assistant(e) de vie à domicile pour les personnes âgées, employé familial, garde malade à domicile et auxiliaire de vie scolaire ainsi que la création d’un module de formation complémentaire à intégrer dans toutes les spécialités de l’artisanat portant sur la création d’entreprise) et
  • un manuel de présentation des différents mécanismes, des dispositifs d’emploi d’attente et des dispositifs visant la création d’activité par le développement de la micro-entreprise.