Travail des enfants

La nouvelle antenne des Nations Unies de Soubré dans l’Ouest de la Côte d’Ivoire ouverte

Ce bureau inauguré le 21 novembre 2023 dans le cadre du programme « Ensemble pour agir sur les causes profondes du travail des enfants dans la Nawa » (ENACTE) vise à rapprocher les Nations Unies de la région pour mieux lutter contre le travail des enfants.

Communiqué de presse | 28 novembre 2023
Soubré (Nouvelles de l’OIT) – Les Nations Unies ont désormais un bureau-antenne à Soubré dans le cadre du programme ENACTE. Cofinancé par l’Union européenne et la Suisse, et mis en œuvre par les Nations Unies à travers le Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF), l’Organisation internationale du Travail (OIT) et l’Organisation internationale pour les Migrations (OIM), ce programme soutient les efforts de la Côte d’Ivoire dans la lutte contre le travail des enfants.

Clément Kouamé Bi Kalou, préfet de région de la Nawa coupant le ruban symbolique ouvrant le bureau-antenne des Nations Unies de Soubré
En partenariat avec le Comité National de Surveillance des actions de lutte contre la traite, l'exploitation et le travail des enfants (CNS) présidé par la Première Dame et le Comité Interministériel de lutte contre la traite, l'exploitation et le travail des enfants (CIM) présidé par le Ministre de l’Emploi et de la Protection Sociale, le programme ENACTE vise à promouvoir les droits de tous les enfants et adolescents dans la Nawa à travers l’accès à l’éducation et aux services sociaux de base, en les protégeant contre la violence et l’exploitation et en offrant aux jeunes en âge de travailler ainsi qu’à leurs parents, des opportunités de travail décent.

Officiellement lancé le 13 avril 2023 à Abidjan en présence de la Première Dame, Madame Dominique Ouattara, le programme ENACTE est entré dans sa phase d’exécution qui doit être menée jusqu’à fin 2025.

L’installation d’un bureau-antenne commun pour les Nations Unies à Soubré va permettre de faciliter la mise en œuvre des activités sur le terrain et notamment contribuer au renforcement des mécanismes régionaux de coordination des initiatives de protection de l’enfant tout en optimisant les coûts opérationnels. Ainsi, l’UNICEF et l’OIT disposent désormais de personnel basé à Soubré et le bureau pourra aussi accueillir les différentes missions des trois agences.

La cérémonie d’inauguration a été l’occasion pour Albertine Guié Lalea, représentant le Maire de Soubré d’affirmer le soutien de la mairie au programme ENACTE : « j’exhorte toute la population de la commune de Soubré à contribuer au renforcement des mécanismes régionaux de coordination des initiatives de protection de l’enfant ».

Dagobert Tina Zabouo, deuxième Vice-Président du Conseil Régional de la Nawa, a souligné l’engagement de son institution à contribuer au succès du programme ENACTE : « Le Conseil Régional de la Nawa exprime sa volonté ferme d’accompagner l’UNICEF, l’OIT et l’OIM dans sa quête de protection de l’enfant contre les pires formes de travail des enfants ».

Jean François Basse, Représentant de l’Unicef en Côte d’ivoire, porte-parole des 3 agences(OIT, OIM et UNICEF) situant les enjeux de ce bureau
Jean-François Basse, Représentant de l’UNICEF en Côte d’Ivoire, a, au nom de l’UNICEF, de l’OIT et de l’OIM, remercié l’Union européenne et la Suisse de « continuer à soutenir les efforts du Gouvernement au plus près des besoins des enfants, de leurs familles et des communautés de la Nawa » grâce à la mise en place de ce bureau.

Monsieur Basse a également remercié ‘’toutes les autorités administratives et politiques de la Nawa avec à leur tête le Préfet de Région ainsi que nos partenaires, le CNS et le CIM’’. Pour lui, sans ces partenaires, ‘’l’installation de ce bureau n’aurait pas été possible’’.

« Je voudrais au nom du système des Nations Unies et de nos bailleurs saluer l’engagement politique au plus haut niveau du Gouvernement de Côte d’Ivoire avec, notamment l’implication personnelle de la Première Dame et l’action résolue du Gouvernement pour l’élimination du travail des enfants, en particulier dans la région de la Nawa », a déclaré Jean-François Basse pour qui « l’ouverture du bureau marque une étape décisive dans la décentralisation de l’appui du système des Nations Unies en Côte d’Ivoire ».

Une vue du bureau-antenne des Nations Unies de Soubré
Le porte-parole des trois agences a souligné les ‘’importants progrès réalisés par la Côte d’Ivoire dans l’élimination du travail des enfants au cours de ces dernières années’’. « Le taux national du travail des enfants a baissé de 31 % en 2016 à 22 % en 2021. Le taux du travail des enfants dans le district de Bas-Sassandra a baissé pendant la même période de 24 % à 22 %. Ce sont des réalisations à saluer et qui nous encouragent à aller plus loin, aller plus vite et aller ensemble ».

Jean-François Basse a rappelé que le programme ENACTE vise à contribuer de façon conjointe aux priorités régionales à trois niveaux :
  • Renforcer les systèmes et les services publics au niveau de toute la région de la Nawa afin d’améliorer l’accès aux services sociaux de base comme l’enregistrement des naissances, l’éducation, la santé, l’accès aux régimes de protection sociale et à l’emploi décent ;
  • Cibler des localités socio-économiquement vulnérables afin de renforcer les mécanismes communautaires et l’autonomie financière ;
  •  Prévenir, identifier et prendre en charge des enfants victimes ou à risque de traite et du travail des enfants.
Amany Konan, Représentant de la Directrice de Cabinet de Madame la Première Dame de Côte d’Ivoire, Secrétaire Exécutive du CNS, s’est félicité des progrès obtenus par la Côte d’Ivoire en termes de lutte contre le travail des enfants :« Dans cette dynamique de progrès, le Bureau Régional conjoint des Nations Unies que nous inaugurons à Soubré, doit être perçu comme le symbole d’une lutte de proximité et d’une conjugaison plus efficace de nos forces pour des gains encore plus substantiels contre le travail des enfants en Côte d’Ivoire ».
Clément Kouamé Bi Kalou, Préfet de la région de la Nawa, a déclaré que ce bureau s’ouvre à la faveur du programme ‘’ Ensemble pour agir sur les causes profondes du travail des enfants dans la Nawa’’ adhérant pleinement à la vision de ce programme qui place le rôle de l’Etat au centre de l’action et visant un engagement conjoint, « ensemble », pour développer des interventions, plus bénéfiques pour les enfants : « Je souhaite prendre publiquement ici l’engagement à faire en sorte que la lutte contre le travail des enfants soit une question prioritaire pour la région et pour le corps préfectoral […]. Soyez rassurés qu’aucun effort ne sera ménagé car l’ensemble du corps pectoral est prêt à travailler d’arrache-pied, pour mobiliser tous les partenaires et défendre les droits des enfants de la Nawa », a souligné M. Kouamé Bi Kalou.


Frédéric Lapeyre, Directeur du bureau pays de l’OIT pour la Côte d’Ivoire, le Benin, le Burkina Faso, le Mali, le Niger et le Togo salué par le préfet de la Nawa, Clément Kouamé Bi Kalou pour ce bureau qui rapproche les Nations Unies des populations de la Nawa pour mieux adresser la question de l'élimination du travail des enfants
La cérémonie d’inauguration du bureau-antenne des Nations Unies à Soubré fait partie d’une importante série d’activités de mobilisation pour les enfants conduites dans la Nawa à laquelle ont pris part les Représentants de l’UNICEF, de l’OIT et de l’OIM ainsi que d’autres représentants du Gouvernement du 20 au 23 novembre 2023.

Cette cérémonie intervient au lendemain de la célébration de la Journée Mondiale de l’Enfant (JME) et d’une activité de sensibilisation aux risques liés à la migration mal préparée des jeunes joueurs de football qui se sont aussi déroulées à Soubré.

Pour plus d’informations contacter :

  • Christophe Verhellen, Chef communication, UNICEF, Abidjan ; mobile : (+225) 05 86 57 78 04 ; courriel : cverhellen@unicef.org
  • François Gombahi, Spécialiste communication, Bureau pays de l’OIT ; mobile : (+225) 01 5222 4924 ; courriel : kouassig@ilo.org
  •  Sylvie Kouamé, OIM ; mobile : (+225) 07 08 43 77 04, courriel : akouame@iom.int