statistiques

Lutter contre le travail des enfants en Afrique grâce au renforcement des capacités nationales

L'OIT et la Commission de l'Union africaine (CUA) renforcent les capacités des pays africains dans la collecte, le traitement, l’analyse et la dissémination des statistiques sur le travail des enfants.

Actualité | 24 octobre 2023
Abidjan ( Nouvelles de l'OIT) –  Du 25 au 29 septembre, L'OIT et la Commission de l'Union africaine ont organisé un atelier régional de formation à Abidjan, en Côte d’Ivoire, sur le renforcement de capacités nationales en matière de collecte et d’analyse des données sur le travail des enfants.

Cet atelier de formation a été soutenu par le projet Global Accelerator Lab 8.7 - Intensifier l'action contre le travail forcé et le travail des enfants (projet GALAB) et ACCEL Africa, financés respectivement par le Département du travail des Etats-Unis (USDOL) et les Pays-Bas.

Photo de groupe des participants à l'atelier d'Abidjan
Cette initiative avait pour objectif de renforcer les compétences des Offices Nationaux de Statistiques (ONSs) des pays francophones dans la collecte, le traitement et l’analyse des données sur le travail des enfants, de leur fournir les outils nécessaires afin d’assurer une production régulière et une utilisation efficace des informations sur le travail des enfants. 25 statisticiens des pays francophones y ont pris part et les sessions étaient animées par des experts du BIT.
A travers les présentations plénières, les travaux de groupes, les études de cas, et les discussions, l’atelier a permis aux 25 participants d’acquérir des connaissances à jour et spécifiques sur la collecte, le traitement, l’analyse et la dissémination des données sur le travail des enfants. La formation a mis l’accent sur les diverses méthodes envisageables pour garantir une production régulière d’informations de qualité sur le travail des enfants.

Thierno Ibrahima BARRY, Statisticien Economiste responsable de l'enquête sur l’emploi à l’Agence Nationale de la Statistique et de la Démographie au Sénégal
A l’issue de cet atelier, Thierno Ibrahima BARRY, Statisticien Economiste responsable de l'enquête sur l’emploi à l’Agence Nationale de la Statistique et de la Démographie au Sénégal (ANSD), déclara : « j’avoue que cette formation est vraiment particulière. Il m’a donné l’opportunité d’améliorer mes compétences en matière de production de statistiques du travail, en particulier les statistiques sur le travail des enfants. Il m’a permis d’acquérir une connaissance approfondie sur un sujet assez complexe tel que le travail des enfants et m’a fourni les moyens et les outils nécessaires pour produire des statistiques sur le travail des enfants, ce qui est essentiel pour mesurer les progrès réalisés dans la lutte contre le travail des enfants au Sénégal ».
Ndjonkam épse Niekou Rosalie, Chef de Division des Statistiques Sociales et du Suivi de l’Inflation, à l’Institut National de la Statistique au Cameroun
Ndjonkam épse Niekou Rosalie, Chef de Division des Statistiques Sociales et du Suivi de l’Inflation, à l’Institut National de la Statistique au Cameroun déclara : « Grâce à cette formation, j'ai acquis la compétence de mesurer, de réaliser une analyse complète et d’assurer une communication efficace des informations relatives au travail des enfants. Je suis désormais en mesure de produire des indicateurs désagrégés, précisant les secteurs et les régions où le travail des enfants est très répandu, afin d’aider les décideurs à mieux cibler leurs actions. ».
De Cock Michaelle, cheffe de l'unité recherche et évaluation à l’OIT
Selon De Cock Michaelle, cheffe de l'unité recherche et évaluation à l’OIT, « l'atelier a été une opportunité unique pour les participants de partager leurs expériences, de discuter et identifier les difficultés rencontrées, et de travailler ensemble à trouver des solutions pour les surmonter, tout en contribuant à l’amélioration des statistiques sur le travail des enfants au niveau national et global ».

La formation a permis également de renforcer la coopération Sud-Sud et de créer un réseau d’acteurs spécialisées.

Nadia Touihri, Statisticienne régionale du Travail, au Bureau Régional de l’OIT pour l’Afrique
Nadia Touihri, Statisticienne régionale du Travail, au Bureau Régional de l’OIT pour l’Afrique déclara : « je suis confiante que les participants à cette formation seront des personnes-ressources locales capables de transmettre leurs connaissances à d'autres membre au sein de leurs institutions. Je suis également ravie de les voir constituer un réseau régional où ils ont déjà commencé à échanger des connaissances et des expériences sur les statistiques du travail des enfants et d’autres thématiques »

Les mêmes ateliers ont eu lieu du 17 au 22 juillet 2023 à Addis-Abeba, en Ethiopie pour les ONSs de 24 pays africains anglophones.