Un accord de partenariat pour une culture de prévention dès la formation professionnelle dans le secteur BTP

Disposer d’un environnement de travail sûr et sain est dorénavant un droit fondamental

Article | 10 May 2023
Dans le cadre de la promotion de la culture de prévention en Sécurité et Santé au Travail à Madagascar, le projet Fonds Vision Zéro (VZF) de l’OIT, avec l’appui financier de l’Agence Française pour le Développement ou AFD, collabore avec le Centre National Emploi Formation BTP (CNEF BTP) afin d’intégrer la sécurité et la santé au travail (SST) dans les programmes et curricula de formation en BTP.

En effet, les statistiques annoncent que face aux innombrables dangers qui sont présents sur les lieux de travail, les jeunes travailleurs sont les plus vulnérables du fait principalement de leur manque d’expérience. Pourtant, chaque année, toujours pour le cas du BTP, ce sont environ 9000 élèves et étudiants qui évoluent dans l’enseignement technique et la formation professionnelle. 9000 futurs travailleurs qui seront donc exposés à différents dangers dès le début de leurs carrières professionnelles, pour ne citer que les engins, les substances chimiques dangereuses ou encore le travail en hauteur. En plus de cela, une étude sur l’Analyse des facteurs incitatifs et des contraintes pour l’amélioration de la SST dans le secteur de la construction à Madagascar menée par l’OIT en 2021 a malheureusement permis de constater la faible intégration de la sécurité et la santé au travail dans les programmes et curricula de formation en BTP.

La signature de l’accord de partenariat entre l’OIT et le CNEF BTP du 28 mars 2023 a ainsi permis de formaliser cette volonté commune d’assurer une meilleure intégration de la sécurité et de la santé au travail dans les curricula et sur les lieux de formation.

Il s’agit particulièrement d’intervenir au sein des établissements enrôlés dans le projet FORMAPRO BTP dans (i) l’élaboration des curricula et programmes de formation sur la sécurité et la santé au travail, (ii) le renforcement de capacités en matière de sécurité et de santé au travail des coachs et personnel enseignant, (iii) le renforcement les mesures de prévention existantes sur les lieux de formation et (iv) l’organisation de conférences sur la SST auprès des élèves et étudiants.

Les activités qui seront mise en œuvre à travers cet accord de partenariat permettront d’assurer des changements palpables au sein des établissements de formation mais également auprès des étudiants par le développement de leur culture de prévention.