Les médias engagés pour le recrutement équitable des travailleurs migrants et sensibilisés sur le Rapport sur l’avenir du travail et le centenaire

Actualité | 22 février 2019
La cérémonie officielle d’ouverture de la réunion annuelle du Réseau des Journalistes Spécialisés en Emploi et Travail (RJSET) s’est tenue le 20 février 2019 à Mahajanga et voit la participation d’une cinquantaine de journalistes, femmes et hommes, venus de 15 régions de Madagascar. Le thème spécifique abordé pour cette année porte sur la migration de travail et le recrutement équitable dans le cadre de l’Action Mondiale pour Ameliorer le Cadre de Recrutement des Travailleurs Migrants – REFRAME – bénéficiant du soutien de l’Union Européenne. Des experts internationaux et nationaux, Mme Lou Tessier, Responsable technique de l’unité sur les migrations de travail du BIT Genève, Mme Noémie Razafimandimby, Administrateur national du projet REFRAME, M. Charles Autheman, formateur en journalisme et M. Jerry Edouard, membre du Bureau National de Lutte contre la Traite des Etres Humains et formateur, appuient le renforcement de capacités de ces journalistes pendant trois jours.

Dans le contexte mondialisé d’aujourd’hui, la migration de travail apparaît de plus en plus comme une priorité politique. Les difficultés économiques et l’instabilité géopolitique menant au déficit de travail décent influencent la croissance et la diversité des mouvements migratoires. Dans nombre d’économies, la population vieillissante et la diminution de la population active contribuent également à la mobilité croissante des travailleurs. Il est désormais largement reconnu que ces derniers contribuent autant à la croissance et au développement des pays de destination qu’aux pays d’origine à travers des transferts de fonds et des connaissances acquises et partagées lors de leur expérience migratoire. Une gouvernance équitable et efficace en matière de migration de travail peut garantir que les bénéfices de la migration soient partagés par toutes les parties.

C’est dans ce contexte que l’Organisation internationale du Travail, par le biais de son Projet REFRAME a tenu à sensibiliser et former  les journalistes membres du RJSET pour une meilleure compréhension du concept du recrutement équitable et de la migration de travail.  Les participants discuteront dans les prochains jours l’adaptation dans le contexte malgache du glossaire de terminologies à utiliser dans le cadre de la rédaction des nouvelles et communication sur les migrations de travail et le recrutement à Madagascar.

La journée a été également marquée par la présentation par M. Coffi Agossou, Directeur a.i du Bureau de l’OIT pour Madagascar, les Comores, Maurice et les Seychelles, du Rapport sur l’avenir du Travail et qui a permis de sensibiliser et d’engager les journalistes. L’objectif est qu’ils puissent diffuser auprès du grand public le programme d’action préconisé par le rapport centré sur l’humain pour l’avenir du travail et qui renforce le contrat social en plaçant les hommes et les femmes, ainsi que le travail qu’ils accomplissent, au centre de la politique économique et sociale et des pratiques des entreprises.


Un dernier thème sera partagé aux journalistes durant leur rencontre à Majunga, celui du centenaire de l’OIT, afin qu’ils prennent connaissance de tout ce qui s’organise au niveau mondial et à Madagascar et pouvoir ainsi mieux appuyer l’OIT dans la diffusion de tous les messages relatifs à la célébration de ce centenaire de la plus ancienne Organisation du Système des Nations Unies qui œuvre pour la promotion de la justice sociale dans le monde. Il est à noter que Madagascar figure parmi les 24 pays du monde et 4 pays d’Afrique sélectionnés à participer au Tour global virtuel de 24h du 11 avril 2019 et qui consiste à retransmettre en direct au niveau mondial toutes les activités de célébration dans ces pays. Pour Madagascar, une grande sensibilisation sur la lutte contre le travail des enfants et la promotion de l’emploi des jeunes sera organisée au stade couvert d’Ankorondrano et où environ 1500 personnes sont attendues.

L’OIT appuie le RJSET depuis 2015 et réaffirme sa volonté de toujours le soutenir dans ses actions d’appui à la promotion de l’Agenda du travail décent dans le pays.