Articles

2011

  1. Quel est l’apport réel des entreprises à la réponse au VIH? Quantification des contributions en nature et financières du secteur privé

    14 octobre 2011

  2. Assurer la viabilité du programme: un partenariat fructueux entre le secteur privé et les agents de santé au travail au Burkina Faso

    14 octobre 2011

  3. Travailler avec les inspecteurs du travail et les agents de santé au travail pour impliquer plus d'entreprises au Burkina Faso

    12 octobre 2011

  4. Instaurer un socle de protection sociale au Mozambique

    10 octobre 2011

    Le Mozambique est un pays à bas revenu avec une forte prévalence de la pauvreté et de l’économie informelle et rurale. Très affectées par le VIH/sida et exposées aux aléas climatiques (inondations et sécheresses), les institutions du pays ont des capacités limitées pour faire face à ces crises et offrir une protection sociale à la population pauvre et vulnérable. Pour relever ces défis, un projet de coopération technique de l’OIT financé par le Portugal s’emploie, avec d’autres agences des Nations Unies, à améliorer les politiques publiques et à renforcer les capacités institutionnelles pour étendre la protection sociale au Mozambique et dans d’autres pays lusophones d’Afrique.

  5. L'Afrique du Sud et l'OIT s'associent pour promouvoir des programmes publics d'emploi et de travail communautaire

    27 juillet 2011

    Avec un taux de chômage officiel de 25 pour cent, le gouvernement sud-africain sait pertinemment que la création d'emplois ne peut être laissée à la seule initiative du secteur privé. Il existe un très grand décalage entre le nombre d'emplois nécessaires et celui que le marché peut générer. Il incombe à l'État de combler cette lacune.

  6. Développer la confiance en soi – Bâtir l’espoir: Le Programme Emploi pour la paix de l’OIT en Somalie

    7 avril 2011

    Mogadiscio, la capitale de la Somalie, est la proie de la violence et de l’insécurité depuis près de vingt ans. Mais des signes d’espoir apparaissent: parmi eux, un programme de l’OIT qui distribue les dividendes tangibles de la paix aux communautés les plus démunies en les engageant dans de vastes projets à fort coefficient de main-d’œuvre. Ce projet et d’autres du même type vont être discutés lors de la Conférence OIT-IGAD-Union africaine sur «L’emploi au service de la paix, de la stabilité et du développement» les 11 et 12 avril 2011 à Addis-Abeba en Ethiopie. La conférence va dessiner une stratégie régionale pour la Corne de l’Afrique en s’appuyant sur un «triangle vertueux» formé par la création de possibilités d’emplois, la protection sociale des plus vulnérables et l’autonomisation des personnes et des communautés. Reportage de BIT en ligne depuis Mogadiscio.

2010

  1. Promouvoir l'emploi pour les jeunes dans les entreprises multinationales

    1 septembre 2010

    Au Libéria, quatorze années de guerre ont durement affecté les infrastructures nécessaires aux investissements et à la reprise; elles ont différé l’entrée d’une génération de jeunes sur le marché du travail. Aujourd’hui, près des deux tiers de la population vivent dans la misère. Alors que les jeunes âgés de 15 à 35 ans représentent 53 pour cent de la main-d’œuvre, ils représentent 58 pour cent des chômeurs. Intégrer la jeunesse sur le marché du travail est vital pour le développement économique global et pour garantir la stabilité dans un pays en situation post-conflit comme le Libéria. Interview avec Yukiko Arai, spécialiste du Programme des entreprises multinationales du BIT et auteur d’une nouvelle étude, sur comment les entreprises multinationales (EMN) peuvent contribuer à créer davantage d’emplois de qualité pour la jeunesse du pays.

2009

  1. Somalie: aux racines de la piraterie et de l’anarchie

    13 octobre 2009

    Confrontés à une augmentation considérable des actes de piraterie au large de la Corne de l’Afrique, les pays ont intensifié leurs efforts pour protéger la navigation dans la région. Cependant, il s’agit maintenant plutôt de savoir pourquoi les gens se tournent vers la piraterie pour gagner leur vie et comment leur offrir une alternative. Reportage de BIT en ligne depuis la Somalie où un programme de l’OIT, financé par le Département britannique pour le Développement international (DFID), s’efforce de distribuer les dividendes tangibles de la paix aux communautés les plus pauvres en les engageant dans des projets à haute intensité de main-d’œuvre à grande échelle, en développant l'esprit d'entreprise et le dialogue social.