Traitement Médiatique des migrations internationales de travail

Le projet FAIR II est un projet mondial qui vise à consolider et à étendre les résultats du projet FAIR I de l’OIT, grâce à l’extension des projets pilotes testés dans le cadre de FAIR I, ainsi qu’à la mise en œuvre de nouvelles interventions en matière de recrutement équitable dans les couloirs migratoires en Afrique du Nord et de l’Ouest, au Moyen-Orient, Asie du sud et du sud-est.

Actualité | 17 avril 2019
Contact: Ferdaoues Ouertani Coordinatrice Nationale Projet FAIR: Integrated programme on Fair recruitement wertani@ilo.org
Afin de répondre aux attentes du projet, et dans le cadre de la convention récemment signée entre l’Instance de lutte contre la traite des personnes et l’Institut de Presse et des Sciences de l’information, le projet FAIR vise à sensibiliser et informer les étudiants journalistes sur :

- Les normes internationales du travail et l’architecture internationale de la migration
- L’importance de la terminologie (Glossaire BIT)
- Les principes généraux et directives opérationnelles de l’OIT (Recrutement équitable)
- Le traitement médiatique (importance, rôle, impact…)
- Le rôle de l’Instance de lutte contre la traite des personnes

Et c'est donc dans ce cadre que s'est tenu un seminaire à destination des étudiants en journalisme les 10 et 11 avril 2019 à l'Institut de Presse et des Sciences de l’Information (IPSI) de Tunis.

Objectifs du séminaire : 

- Sensibiliser les étudiants journalistes sur les droits des travailleurs migrants
- Promouvoir un discours équilibré et une couverture médiatique de qualité sur la migration de main d’œuvre et le recrutement équitable
- Informer les jeunes journalistes sur les pratiques de recrutement justes et les conditions d’un travail décent
Cette activité fait partie d’un processus que le BIT a mis en place pour promouvoir un discours équilibré et une couverture médiatique de qualité sur la migration de main d’œuvre et le recrutement équitable, qui entre donc en résonance avec la récente adoption du pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et regulières, en particulier son sixième objectif « Favoriser des pratiques de recrutement justes et éthiques et assurer les conditions d’un travail décent ».

Participants :

La formation réunit 30 étudiants en dernière année Licence ou dernière année master de journalisme

Intervenants :

- Mme Hamida el Bour : Directrice de l’Institut de Presse et des Sciences de Information
- Mme Raoudha Laabidi : Présidente de l’Instance de lutte contre la traite des personnes
- Mme Aurélia Segatti : Spécialiste migration et mobilité de travail pour l’Afrique du Nord du Bureau de l'OIT à Alger pour les pays du Maghreb
- Charles Autheman : Consultant Journaliste International
- Malek Khaldi : Consultant Journaliste National