Service public de l'emploi

Atelier de validation du diagnostic et du plan de renforcement des capacités opérationnelles des services de promotion de l’emploi

Le Bureau International du Travail appuie Sao Tome et Principe sur le rôle d’un service public de l’emploi et l’élaboration d’un plan d’amélioration des performances des services de promotion de l’emploi et de la formation

Communiqué de presse | 29 décembre 2019

Dans le cadre du renforcement des capacités des mandants tripartites de l’OIT sur le rôle et l’efficacité des services publics de l’emploi pour un marché du travail efficient, un séminaire a été organisé du 27 au 28 novembre 2019, à Sao Tomé et Principe sous le haut patronage du Ministre en charge de l’emploi et de la formation, Monsieur Adlander Matos, et la coordination technique du Spécialiste Sous Régional Emploi et développement productif de l’OIT Afrique Centrale, Monsieur Ali Madaï Boukar, représentant le Directeur de l’OIT-ETD pour l’Afrique Centrale, M. Francois Murangira. La République de Sao Tomé et Principe ne disposant pas encore d’un service public de l’emploi comme stipulé par la convention 88 de l’OIT, s’est résolument engagé à en créer un dans le cadre de la mise en œuvre de sa politique nationale de l’emploi (PANEF).
A la demande du Gouvernement, le BIT a fourni son assistance technique et financière pour élaborer un plan de renforcement de capacités pour préparer la mise en place d’un tel service. Ce service permettra de faciliter la mise en œuvre des programmes actifs de l’emploi et de la formation, et contribuer à réduire la sous-utilisation de la main-d’œuvre dans le pays.
Le plan de renforcement de capacités a fait l’objet d’un séminaire de présentation, d’échanges et de validation avec la participation d’une quarantaine de mandants tripartites de l’OIT, à savoir les ministères sectoriels, les organisations professionnelles des employeurs et les organisations professionnelles des travailleurs. Le plan enrichi et validé sera mis en œuvre à partir de 2020 pour créer les conditions de mise en place d’une agence nationale de l’emploi et de la formation qui aura pour fonctions principales de faciliter l’orientation professionnelle, le placement de la main-d’oeuvre et au final, la mise en adéquation entre les compétences disponibles sur le marché du travail et les besoins de qualification des entreprises et de l’administration publique.