Madagascar : Plan Stratégique National pour l’amélioration de la sécurité et de la santé au travail, la formalisation des emplois informels dans les entreprises formelles, la riposte contre le COVID-19 et le VIH-SIDA et la lutte contre le travail des enfants

News | 28 September 2022
Les efforts entrepris par la Direction Générale du Travail et des Lois Sociales avec l’appui des projets Fonds Vision Zéro (VZF) et Trade For Decent Work (T4DW) pour renforcer les capacités de l’inspection du travail Malagasy en matière de planification stratégique pour la conformité portent leurs fruits.

Du 04 au 08 Juillet 2022, avec l’aide des spécialistes de l’Organisation internationale du Travail (OIT), la Direction Générale du Travail et des Lois Sociales à Madagascar a réalisé un atelier de cinq jours dans le but d’élaborer la première planification stratégique nationale de l’inspection du travail malagasy. Cette démarche a mobilisé la Ministre en charge du travail, le Secrétaire Général du Ministère en charge du travail, la Directrice Générale du Travail et des Lois Sociales accompagnée de son staff clé, les Directeurs Centraux et Régionaux, les Chefs de Services centraux et les équipes de l’OIT (Antananarivo et Genève), ainsi que les journalistes membres du RJSET.

Les échanges se sont déroulés dans une dynamique de partage de connaissances et de capitalisation des expériences concernant les thématiques de la sécurité et de la santé au travail, de la riposte contre la COVID-19 et le VIH-SIDA en milieu de travail, de la formalisation des emplois informels dans les entreprises formelles ainsi que de l’élimination du travail des enfants. Dans ce sens, Madame RAKOTOMANANJO Solohery Vatosoa, Inspecteur de travail de la région Analamanga, affirme que l’atelier a été une opportunité de transposer leurs expériences de terrain dans un cadre de planification théorique encadrée par les différentes politiques et conventions internationales du travail.

Mr LAISNE-AUER Fréderic, Spécialiste de l’Administration du Travail, de l’Inspection du Travail et de la Sécurité et Santé au Travail à l’OIT (Genève), quant à lui explique dans son discours le rôle de l’OIT en tant qu’appui dans la mise en place d’outils d’intervention, de méthodologie, de politiques de contrôle et de politiques de travail dans la planification des interventions de l’inspection du travail. Il rajoute que, vis-à-vis de l’Organisation, il est aussi important de capitaliser sur les savoir-faire acquis par l’Inspection du Travail Malagasy dans l’optique de partager les bonnes pratiques dans d’autres pays, tout en notifiant que parmi les pays membres de l’OIT, Madagascar est devenu un exemple à suivre en termes d’interventions de l’inspection du travail dans la promotion du travail décent.

Le plan stratégique global de l’inspection du travail est l’aboutissement d’un travail de longue haleine visant à renforcer les actions pour la formalisation des emplois et l’amélioration des conditions de travail et de Sécurité et Santé au Travail.

En 2018, une Task-force SST composée de 12 inspecteurs de travail référents a été créée et a bénéficié de multiples renforcements de capacités sur le contrôle de la SST. Dans l’élan de leur engagement, les membres de l’équipe ont partagé leurs connaissances à leurs pairs et ont ainsi formé 245 Inspecteurs et Contrôleurs du travail en contrôle de la SST en général en 2019 et 239 sur le contrôle de la SST dans la construction de février 2021 jusqu’à fin juin 2022. Les activités entreprises n’étaient cependant que réactives et nécessitaient plus de proactivité de la part de l’inspection du travail.

Faisant face à ce besoin d’actions proactives, l’idée de la planification stratégique pour la conformité a émergé. Dès lors, deux plans stratégiques intermédiaires de l’inspection du travail ont été élaborés : pour l’amélioration de la SST et la riposte contre la Covid-19 dans le textile pour les Régions Analamanga, Atsimo-Andrefana et Vakinankaratra, en 2020-2021 ; et en vue de formaliser les emplois informels dans les entreprises formelles dans les Régions Alaotra-Mangoro, Analamanga, Anôsy, Atsinanana et Vakinankaratra, en 2021. Le plan stratégique textile a pu toucher 113 entreprises (dont 12 informelles) employant 63 900 travailleurs dont 41 369 femmes et 22 132 hommes ; tandis que le plan stratégique de formalisation des emplois informels s’est étendu sur 325 unités de production avec 47 604 travailleurs.

Ayant atteint les objectifs de conformité définis par le Ministère du travail et les orientations nationales grâce aux résultats satisfaisants issus de ces deux plans stratégiques, les acquis de l’inspection du travail ont alors encouragé la Direction Générale du Travail et des Lois Sociales à formuler la stratégie de conformité proactive nationale ciblant plusieurs priorités autour d’un plan d'inspection multisectoriel à long terme. Durant son discours, Madame RANAMPY Gisèle, Ministre du Travail de l’Emploi, de la Fonction Publique et des Lois Sociales, confirme que l’avantage de la planification vient du fait qu’elle permet aux agents de l’Inspection du travail de mettre en œuvre des actions précises reliées aux thématiques prioritaires sélectionnées, et ce pour la promotion du travail décent pour tous.

Désormais, l’Inspection du travail est dotée d’outils d’intervention précis qui lui permettra d’exécuter, avec précision et en accord avec les conventions fondamentales et les principes et droits fondamentaux au travail, sa fonction dont la mission est de contrôler au sein des entreprises la bonne application de la norme sociale afin d’assurer la protection des travailleurs et la régulation d’une libre concurrence.

Pour rappel, la mise en œuvre de planification stratégique de l’inspection du travail contribue à la mise en œuvre de plusieurs cadres stratégiques internationaux et nationaux en matière de travail décent : ODD8, Résultat 7 du Programme et Budget de l’OIT « Une protection adéquate et efficace pour tous », Déclaration d’Abidjan qui consiste à « promouvoir une croissance et un développement économiques, inclusifs et durables, le plein emploi productif et librement choisi et le travail décent pour tous en améliorant les conditions de travail, en particulier la sécurité et la santé au travail » (priorité d. III), Politique Générale de l’Etat relative aux « Emplois décents pour tous », Plan-Cadre de coopération des Nations Unies pour le Développement Durable (2021-2023), Programme Pays pour le Travail Décent (PPTD) de Madagascar (2021-2023), Plan multisectoriel d’urgence (PMDU) du Gouvernement de Madagascar dans son Axe stratégique 3 « Soutenir la résilience économique et appuyer le secteur privé ».

L’OIT remercie l’Union Européenne, les Gouvernements français, allemand et finlandais pour le financement des projets Trade For Decent Work et Fonds Vision Zéro.