Appel à candidatures pour le recrutement de facilitateurs/trices locaux/les pour assurer la mise en œuvre d’une auto-evaluation Check-FE au sein de Structures d’Incubation en Entrepreneuriat du PEA-Jeunes.

Le projet d’assistance technique de l’OIT au PEA-Jeunes recherche 1 ou 2 facilitateur/trice(s) pour accompagner le processus d’auto-évaluation Check-FE sur une durée de 3 à 6 mois, au sein d’une ou de deux Structures d’Incubation des Entreprises

1. Contexte
Sur financement du Fonds International de Développement Agricole (FIDA), le Cameroun met en œuvre depuis 2015, le Programme de promotion de l’entrepreneuriat agropastoral des jeunes (PEA-Jeunes).
Le Programme a pour objectif de soutenir le développement d’entreprises rentables gérées par de jeunes hommes et femmes, dans les chaînes de valeurs des filières agropastorales porteuses et offrant des opportunités d’emplois viables en milieu rural. Il s’agit spécifiquement de :
(i) fournir des appuis financiers et non-financiers adéquats pour la création et la gestion d’entreprises agropastorales performantes par les jeunes ;
(ii) promouvoir le développement d’un cadre politique, organisationnel et institutionnel favorable à la création et au développement des entreprises agro-pastorales jeunes.
La zone d’intervention du Programme couvre des bassins de production dans les régions du Centre, du Littoral, du Nord-Ouest et du Sud. A son achèvement en 2021, le PEA-Jeunes ambitionne d’avoir créé 3 700 entreprises agro-pastorales et d’avoir développé 353 entreprises existantes de jeunes (18 à 35 ans) dans les chaînes de valeur des filières agro-pastorales éligibles.
Dans le cadre de son partenariat avec le FIDA, l’Organisation Internationale du Travail (OIT) coopère avec le PEA-Jeunes sous la forme d’un projet d’assistance technique sur la période de 2017 à 2021, qui porte sur:
(i) l’amélioration de l’environnement des affaires dans le secteur agro-pastoral (Résultat 1) ; et
(ii) la définition des méthodologies d’intervention des opérateurs de facilitation et des structures d’incubation en matière de renforcement des capacités entrepreneuriales des jeunes (Résultat 2).
Parmi les produits devant contribuer à l’atteinte du résultat 2, figure le renforcement des capacités techniques entrepreneuriales des formateurs et accompagnateurs des jeunes bénéficiaires du PEA-Jeunes. Dans le but d’améliorer les offres de services des Structures d’Incubation d’Entreprises (SIE) du PEA-Jeunes, le plan de travail 2021 du projet prévoit une auto-évaluation de certaines de ces SIE pour leurs permettre de mieux intégrer dans leurs structures/procédures/services et culture institutionnelle le principe d’inclusivité et d’égalité de genre comme moyen de réaliser de meilleures performances.
La méthodologie Check-FE de l’OIT est un processus d’auto-évaluation volontaire des services d’appui au développement des entreprises (SDE) sensibles au genre qui permet à une entreprise ou organisation d’intégrer dans ses structures, procédures, services, et culture institutionnelle, le principe d’inclusivité et d’égalité de genre comme moyen de réaliser une meilleure performance. L’objectif de Check FE est de contribuer à la durabilité institutionnelle et l’inclusivité des prestataires publics et privés, financiers et non-financiers d’appui au développement des entreprises (SDE) en améliorant leur offre de services aux femmes entrepreneurs.
Le processus Check-FE a une durée comprise entre 6 et 12 mois et est divisé en trois étapes.
Étape 1 : Préparation au processus Check-FE (1-2 mois) présente tous les acteurs au processus Check-FE et se concentre sur l'élaboration d'un plan méthodologique détaillé pour mener l'auto-évaluation.
Étape 2 : Effectuer l'auto-évaluation (1-3 mois) implique une auto-évaluation de la mesure dans laquelle l'organisation cible et sert les femmes entrepreneurs et culmine avec le rapport d'action Check-FE.
Étape 3: Piloter et examiner le rapport d'action Check-FE (4-7 mois) implique de piloter les activités décrites dans le rapport d'action, de compiler les leçons tirées du projet pilote et d'examiner le rapport d'action Check-FE pour une mise en œuvre complète.
Dans le cadre du projet d’assistance technique de l’OIT au PEA-Jeunes, une auto-évaluation des services d’appui au développement des entreprises sensibles au genre est prévue dans deux SIE pré-sélecitionnées, notamment :
• L’Institut Agricole d’Obala (IAO)
• L’Ecole Pratique d’Agriculture de Binguela (EPAB).

2. Objectif
Le projet d’assistance technique de l’OIT au PEA-Jeunes recherche 1 ou 2 facilitateur/trice(s) pour accompagner le processus d’auto-évaluation Check-FE sur une durée de 3 à 6 mois, au sein d’une ou de deux Structures d’Incubation des Entreprises.

3. Tâches et responsabilités du/de la facilitateur/trice
Le/la facilitateur/trice externe de Check FE, opère comme un(e) conseiller(e) externe pour les étapes 1 et 2 du processus. Lors de ces deux étapes, le/la facilitateur/trice joue un rôle clé en :
  • S’assurant que la structure d’incubation comprend les avantages de mieux connaitre et servir ses clients femmes entrepreneures,
  • Les accompagnant à identifier les meilleurs outils et moyens pour récolter et analyser les informations nécessaires,
  • Les appuyant dans la formulation de recommandations et du plan d’action à réaliser au sein de la structure d’incubation concernée pour arriver à des améliorations dans le service qui soient réalistes, concrètes et positives pour l’inclusion des femmes entrepreneures parmi leur clientèle.
Le/la facilitateur/trice veille à ce que la structure d’incubation concernée comprenne les dimensions genre du développement de l'esprit d'entreprise et l'importance stratégique de fournir des produits et services ciblés aux femmes entrepreneurs. Ce faisant, la SIE concernée se prépare également à être plus performante et durable. Bien que le/la facilitateur/trice joue un rôle de soutien, la SIE conserve la propriété du processus Check-FE et à son issue obtient une certification Check-FE.
Afin de mener à bien son rôle, la personne facilitatrice qui sera recrutée:
  • Bénéficiera d’une formation de la part de l’OIT sur le processus Check-FE avant de démarrer le processus avec le ou les groupes internes de travail des deux SIE.
  • Aura accès au guide de mise en œuvre Check-FE ainsi qu’aux outils de mise en œuvre (outils de formation du groupe de travail interne, outils pour la collecte et l’analyse de données, conseils et agendas pour l’organisation des ateliers et la rédaction du rapport).
  • Aura des accès ponctuels au programme pour le développement de l’entrepreneuriat féminin du BIT pour des éventuels éclaircissements et échanges sur les pas à suivre.
Le BIT de sa part, prendre contact à travers le PEA-Jeunes avec les hauts responsables des SIE pour qu’ils comprennent le processus et les demandes qui seront faites sur différents membres de leur personnel (le groupe de travail interne, la personne responsable du groupe interne ainsi que le reste du personnel).

4. Durée et modalités de la mission
La mission du/de la facilitateur/trice s’effectuera sur 15 jours de travail (multipliés par le nombre de structures d’incubation soutenues) du 1er Juillet 2021 au 30 septembre 2021 pour mener une ou des auto-évaluation(s), auprès des SIE qui seront sélectionnées dans la phase pilote.
Compte tenu du contexte actuel de la pandémie de COVID-19, la réalisation de cette activité impliquera l’adaptation de l’approche méthodologiques aux possibilités de déplacement et de réunions physiques sur le terrain. En cas de besoin, les acteurs de la mise en œuvre pourront faire recours aux échanges virtuels et appels téléphoniques et à tout autre outil nécessaire à faciliter les échanges. En cas de réunions en personne, la sécurité des personnes impliquées et le respect des conditions sanitaires devront être prioritaires.
Les livrables attendus à la fin de la facilitation seront les rapports des structures d’incubation accompagnées sur leur auto-évaluation Check FE, avec des recommandations et mesures concrètes et réalistes d’amélioration, finalisés et transmis au BIT.

5. Profil du/de la facilitateur/trice recherché/e
5.1. Qualification
  • Titulaire au minimum d’un diplôme de l’enseignement supérieur en sciences sociales ou autres.
5.2. Expériences
  • Avoir au moins trois ans d’expérience professionnelle en tant que facilitateur/trice, consultant(e), formateur/trice… ;
  • une expérience préalable dans la conduite de formations, d’évaluations et d'audits institutionnels basés sur le genre ;
  • o compétences en matière d’encadrement d’activités de recherche documentaire, de recherche de terrain (enquêtes, entretiens, groupes de discussion) et d’analyse de données ;
  • expérience de travail dans le secteur des petites entreprises, et de préférence avec les femmes entrepreneurs ;
  • connaissance de l’environnement des affaires, des réglementations et de l'écosystème local soutenant les femmes entrepreneurs ;
  • compréhension des besoins et des défis rencontrés par les femmes entrepreneurs dans le contexte spécifique, y compris les dynamiques du pouvoir de genre dans les familles, les communautés et sur le marché ;
  • expérience en matière d’assistance technique stratégique et opérationnelle aux fournisseurs de services aux entreprises, financiers et non financiers, dans leurs interactions avec les femmes entrepreneurs ;
  • avoir de très bonnes capacités rédactionnelles et l’esprit de synthèse ;
  • avoir la maîtrise de l’outil informatique et du français.
6. Candidature
Le/la candidat/e intéressé/e et remplissant le profil ci-haut recherché, peut soumettre sa candidature en version PDF et en ligne à mvolo@ilo.org avec copie à zuchuon@ilo.org, duval@iloguest.org et josianendomo2016@gmail.com en indiquant « Candidature Check-FE PEA-Jeunes » et son nom de famille dans le titre de l’e-mail, au plus tard le 27 juin 2021 à 00h00 (heure de Yaoundé).
Cette candidature doit comprendre les éléments suivants :
(i) curriculum vitae actualisé en fonction des expériences passées et en lien avec cet appel d’offres ;
(ii) photocopie de la pièce d’identité valide ;
(iii) une liste des expériences passées démontrant les compétences souhaitées ci-dessous ;
(iv) offre technique, décrivant la compréhension de la prestation demandée, la méthodologie de travail ainsi qu’une proposition de chronogramme relatif ;
(v) offre financière complète en dollars américains pour la durée de la mission mentionnant les honoraires, les frais des déplacements locaux, communication (téléphone et internet) ...