Projet HIMO Bâtiments

Une convention de partenariat pour la création d’emplois dans les régions Atsimo Atsinanana et Ihorombe de Madagascar

Article | 22 juillet 2019
Le 8 juillet 2019 à Antananarivo Madagascar, une convention de partenariat entre Le Ministère de l'Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche (MAEP) à travers le Programme Développement des Filières agricoles Inclusives (DEFIS) et l’Organisation internationale du Travail (OIT) a été signée pour la mise en œuvre du programme FIDA dans les régions Atsimo Atsinanana et Ihorombe et durera 20 mois.

En effet, cette convention consiste à réhabiliter 52 kms de routes en utilisant l’approche HIMO Structurée de l’OIT et à former 30 PME (30 Ingénieurs de travaux, 30 chefs de chantiers et 30 cadres dirigeants) et 15 Bureaux d’études (15 Ingénieurs d’étude et de contrôle et 30 surveillants de travaux), tout en sachant que l’approche HIMO Structurée repose sur trois principaux points : la formation ou renforcement de capacités de tous les intervenants (les ministères sectoriels, les collectivités décentralisées, le secteur privé, les bénéficiaires, …), l’investissement, enfin et surtout l’entretien des infrastructures et équipements construits. Tout cela avec les ressources locales : main d’œuvre, matériaux, compétences, etc.

L'enjeu majeur de cette collaboration consiste à construire des pistes selon les normes requises, en y intégrant l'aspect de changement climatique, à créer des emplois décents pour la communauté locale, notamment les jeunes, et à assurer sa durabilité en développant un système d'entretien qui va intégrer la collectivité.

D’ici fin décembre 2019 donc, les résultats seront déjà visibles et tangibles. 30 ingénieurs des travaux, 30 chefs de chantiers, 30 directeurs de PME, 15 ingénieurs d’études et de contrôle et 30 surveillants des travaux auront maîtrisé l’Approche HIMO structurée de l’OIT et 52 kms de routes rurales seront réhabilitées à travers les chantiers écoles. Et aussi, plus de 2000 emplois seront créés pour 72.800 hommes-jour d’emploi directs et 60.000 hommes-jours d’emplois indirects.