Projet HIMO Bâtiments

Création d’emplois décents, développement du secteur éducatif, renforcement de capacités institutionnelles et développement local par la construction d’écoles primaires publiques à Madagascar, selon l’approche à Haute Intensité de Main d’Œuvre structurée (HIMO)

Article | 20 mai 2019
Le programme conjoint « Education Pour Tous » financé par le Royaume de la Norvège pour un montant total de USD 21,953,974 couvre la période d’octobre 2015 à décembre 2019 et mis en œuvre par trois agences des Nations Unies, à savoir l’UNICEF, le PAM et l’OIT. L’objectif du programme conjoint est d’améliorer d’ici la fin de l’année scolaire 2018-2019 la capacité du système public d’éducation primaire dans les régions d’Atsimo Andrefana, Anosy et Androy afin de garantir l’accès et la rétention des enfants en âge scolaire dans les écoles par une meilleure gestion des services et des ressources disponibles. Le projet HIMO Bâtiments d’un montant de USD 6,151,853 est l’une des composantes de ce programme et mis en œuvre par l’OIT. L’objectif global est d’améliorer l’accès à l’éducation fondamentale par la construction des nouvelles salles de classe dans les 3 Régions du sud de Madagascar (Androy, Anosy et Atsimo Andrefana), selon la stratégie de constructions scolaires arrêtée d’un commun accord avec le MEN et ses partenaires.

En 2016, les 4 Circonscriptions Scolaires ciblées par le programme sont Fort-Dauphin, Beloha, Bekily et Ampanihy. 78 salles de classe, 39 réfectoires avec magasin de stockage et cuisine ainsi que 39 latrines à deux box sont construites. Les résultats enregistrés par le projet sont les suivants  : (i) 625 emplois créés correspondant à  50.065 homme-jours d’emplois et à une masse salariale distribuée s’élevant à  USD 183,752.00 ; (ii) Capacités renforcées de 107 cadres techniques de 57 Petites et Moyennes Entreprises (PME) et de 8 ingénieurs des bureaux d’études à travers 3 chantiers écoles ;  et (iii) 864 membres des  associations des parents d’élèves et des  comités d'entretien au niveau des 39 écoles bénéficiaires du projet formés à l’entretien des infrastructures scolaires.

Ce programme a permis de mesurer les impacts de l’application de l’approche HIMO structurée dans la construction de bâtiments, de créer une dynamique de développement local et de renforcer les capacités nationales (Ministère de l’éducation, Petites et moyennes entreprises, bureaux d'études et associations des parents d’élèves).