De la fragilité à la résilience à travers le travail décent en Afrique

Principales conclusions et recommandations pour une stratégie-cadre pour l’engagement de l’OIT dans la promotion du travail décent dans les États fragiles de la région africaine.

Aurelia Segatti est gestionnaire du programme THAMM (Pour une approche globale de la gouvernance des migrations de main-d’œuvre et de la mobilité en Afrique du Nord), programme conjoint entre l’OIM, le BIT et la GIZ, financé par le Fonds Fiduciaire d’urgence de l’UE pour l’Afrique (EUTF) et le Ministère Fédéral Allemand de la Coopération Économique et de du Développement (BMZ), portant sur le Maroc, la Tunisie et l’Egypte. Elle est détachée de ses fonctions de spécialiste migration et mobilité pour l’Afrique du Nord et la Corne auprès du bureau de l’OIT à Alger pour la période du programme THAMM. Précédemment, elle a été experte sur les migrations de travail auprès du bureau de l’OIT à Pretoria couvrant la zone Afrique australe-océan Indien. Politologue de formation, elle est docteure en science politique et a occupé différentes responsabilités dans la coordination de la recherche internationale en sciences sociales en Afrique australe.