Tripartisme et dialogue social


Depuis la fondation de l’OIT en 1919, le tripartisme a toujours été et continue d’être sa caractéristique propre et unique. Le rôle qu’elle joue, seule ou en coopération avec d’autres organisations internationales, dépendra, dans le futur comme par le passé, de sa capacité à exercer son mandat de manière résolue et efficace.

Déclaration concernant les buts et objectifs de l’Organisation internationale du Travail, Philadelphie, 1944


Le tripartisme et le dialogue social ne sont pas une fin en soi. Ce sont des instruments permettant à l’OIT de mener à bien sa mission. Le rôle d’ACTRAV est réaffirmé dans la Résolution concernant le tripartisme et le dialogue social adoptée par la Conférence internationale du Travail en 2002, qui demande au Bureau qu’il «reconnaisse les fonctions et les rôles uniques des bureaux des activités pour les employeurs et pour les travailleurs au sein du BIT et renforcent leurs capacités de fournir des services aux organisations d’employeurs et de travailleurs».

C’est essentiellement ACTRAV qui donne vie à la notion de tripartisme et de dialogue social dans le travail technique de l’Organisation. Le bureau œuvre à la cohérence des priorités du Groupe de travailleurs et du programme de travail des unités techniques du BIT et est à même de les aider dans leurs activités avec les mandants sur le terrain.