Migrants

ACTRAV: Pour une approche des migrations de main d’oeuvre fondée sur les droits


En 2009, près de 200 millions de personnes, soit environ 3 pour cent de la population mondiale, vivaient en dehors de leur pays d'origine. Les prévisions indiquent que ce chiffre augmente alors même que ce phénomène reste stable au regard de la population mondiale. Les préoccupations relatives aux droits des travailleurs migrants ont placé la question des migrations internationale au cœur des politiques syndicales nationales, régionales et internationales, les migrations de main-d'œuvre étant avant tout une question de travail et de droit.

Les travailleurs migrants sont particulièrement vulnérables du fait de leurs droits et de leur protection limités. Face à ce problème, et suite aux résolutions adoptées par la Conférence internationale du Travail et par la Confédération syndicale internationale (CSI), le Bureau des activités pour les travailleurs du BIT a élaboré un plan d'action qui s’inspire des priorités du mouvement syndical international et des organismes syndicaux internationaux et régionaux.

L’objet principal du plan d’action d’ACTRAV est à la fois de renforcer l’aptitude des syndicats à garantir une ratification et une application plus larges des conventions pertinentes de l’OIT – convention (n° 97) sur les travailleurs migrants (révisée), 1949, et convention (n° 143) sur les travailleurs migrants (dispositions complémentaires), 1975 – et à promouvoir le cadre multilatéral de l’OIT pour les migrations de main-d'œuvre en vue d’une approche des migrations de main-d'œuvre fondée sur les droits. ACTRAV facilite également la coopération entre syndicats dans les pays d'origine et dans les pays d’accueil des travailleurs migrants afin de lutter contre la discrimination, le racisme et la xénophobie, et de placer la question des migrations de main-d'œuvre en tant qu’aspect du dialogue social aux niveaux national, régional et international.

Manuel Syndical


Au cours des deux dernières années, ACTRAV a établi, conjointement avec le programme des travailleurs et le Centre international de formation de l’OIT (Turin), et en collaboration avec le Programme des migrations internationales de l’OIT ainsi que d'autres départements de l'Organisation, un manuel syndical intitulé In Search of Decent Work - Migrant Workers’ Rights (2008), qui a été validé au cours de séminaires syndicaux régionaux, mettant à profit l'expérience des experts syndicaux tant dans les pays d'origine que dans les pays d’accueil des travailleurs migrants.

Modèle d’accord syndical


En collaboration avec la CSI et des organisations syndicales régionales, et avec le soutien des centrales syndicales nationales des pays d'origine et des pays d’accueil des travailleurs migrants, ACTRAV a élaboré un modèle d'accord syndical bilatéral sur la protection des droits des travailleurs migrants, qui expose clairement le rôle que jouent les syndicats à la fois dans les pays d'origine et dans les pays d’accueil en matière de protection des travailleurs migrants.

Le texte de cet accord, qui peut être modulé pour tenir compte des situations spécifiques, énonce des principes syndicaux fondamentaux, des propositions d'actions et de campagnes communes, et formule toute une série de propositions concrètes d'activités destinées à promouvoir les droits des travailleurs migrants