Département de la protection sociale

Suite à l’adoption de la recommandation sur les socles de protection sociale, 2012 (n° 202), par la Conférence internationale du Travail le 14 juin 2012, ainsi qu'à la restructuration du Bureau international du Travail (BIT) décidée par son Directeur général, Guy Ryder, l’ancien Département de la Sécurité sociale est devenu le Département de la Protection sociale et fait partie du portefeuille de politiques du BIT.

L’adoption de la recommandation sur les socles de protection sociale, 2012 (n° 202), constitue une étape importante pour l’Organisation internationale du Travail (OIT). Depuis sa création en 1919, l’OIT a activement promu des politiques et prêté assistance à des pays dans la mise en oeuvre de niveaux adéquats de protection sociale à tous les membres de la société, en accord avec les normes internationales de sécurité sociale adoptées par ses mandants tripartites, notamment la convention concernant la sécurité sociale (norme minimum), 1952 (n° 102).

L’accès à un niveau adéquat de protection sociale est ainsi reconnu en tant que droit essentiel de la personne par la Déclaration de Philadelphie (1944) sur les buts et les objectifs de l’OIT, par des déclarations ultérieures de lOIT ainsi que par un certain nombre de normes internationales du travail, notamment la recommandation sur les socles de protection sociale, 2012 (n° 202). De plus, la Déclaration des droits de l’homme ainsi que le Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels reconnaissent le droit à la sécurité sociale pour tous.

Fort de sa grande expérience en matière d’activités de coopération technique, de recherche et de développement de politiques sur les questions de sécurité sociale, le Département de la Protection sociale apporte aux États membres de l'OIT des outils et une assistance dans la réalisation et le maintien de ces droits pour leurs populations.
  • L’initiative pour un socle de protection sociale est un effort de l’ensemble des Nations Unies visant à promouvoir des priorités et des solutions communes dans le but d’assurer des garanties élémentaires de sécurité sociale pour tous.

    Ban Ki-moon, Secrétaire général de l’ONU
    Message prononcé à l’occasion de la Journée mondiale de la justice sociale, 20 février 2010