Obtenir des services consultatifs

La configuration de l’exécution de projets de coopération technique a évolué: de la prestation d’un service unique à un client, elle est passée à une approche participative dans laquelle l’expertise locale est capturée. De plus, les efforts portent désormais sur le transfert des compétences plutôt que sur un service ponctuel, ce qui devrait théoriquement permettre au bénéficiaire d’utiliser les technologies appliquées, et de devenir autonome pour les travaux actuariels et financiers.

Les demandes des États Membres concernant des services actuariels et financiers sont traitées par le personnel du BIT ou par des experts externes expérimentés sous la direction du personnel du BIT. Ce dernier fournit les outils techniques nécessaires à ces experts externes, sous la forme de modèles informatiques et d’expertise accumulée par l’OIT. Afin que celle-ci remplisse pleinement son mandat et en vue de garantir une meilleure qualité et uniformité de ses travaux techniques, un document regroupant des lignes directrices internes pour l’analyse actuarielle d’un régime national de pensions de la sécurité sociale (Internal guidelines for the actuarial analysis of a national social security pension scheme) a été élaboré. D’autres guides proposent des orientations sur des aspects spécifiques liés aux services actuariels et financiers. Le document portant sur les données nécessaires pour l’évaluation d’un système national de sécurité sociale (Social security data required for the valuation of a national social security system) propose des orientations concernant les données essentielles pour réaliser une évaluation de la sécurité sociale. Il existe, également, des guides techniques sur les modèles actuariels utilisés par l’OIT, notamment sur le modèle des pensions de l’OIT.

En raison de l’augmentation du nombre des demandes des États Membres pour des conseils et un appui technique pour la mise en œuvre des socles de protection sociale, le BIT est en train d’élaborer un guide portant sur les questions du recueil de données et proposant des orientations en matière d’évaluation technique des socles nationaux de protection sociale. Ce guide viendra compléter les outils d’évaluation des politiques proposés aux experts externes, aux spécialistes sur le terrain, aux parties prenantes nationales et au personnel du BIT.

L'Unité des services financiers et actuariels du BIT (ILO FACTS) est un service public à but non lucratif. Les services consultatifs ou les activités de formation spécifiques à certains pays impliquent généralement des frais spécifiques. Les frais appliqués reposent strictement sur les coûts. Les services techniques sont assurés par des projets de coopération technique dont le coût est supporté par des donateurs externes (des agences de financement bilatérales ou internationales comme le PNUD et la Banque mondiale, ou des organismes d’aide nationaux – GIZ, SIDA, etc.). Les pays bénéficiaires financent de plus en plus les projets par le biais de projets de fonds de dépôts.