Soutien fondamental au SAP-FL - Pays Bas

Apporte un soutien fondamental au Programme d’action spécial pour combattre le travail forcé


Historique


En 2003-04, le gouvernement des Pays Bas a apporté un premier soutien fondamental au nouveau Programme d’action spécial du BIT pour combattre le travail forcé (SAP-FL). Le Conseil d’administration du BIT avait approuvé ce nouveau programme dans le cadre de DECLARATION en novembre 2001. C’était la première fois dans son histoire que l’OIT se fixait pour objectif d’aider les Etats Membres à s’attaquer au problème du travail forcé en recourant à des moyens d’action promotionnels, notamment la coopération technique.

En à peine plus de deux ans, Le SAP-FL a eu un impact considérable dans le monde, retenant l’attention de la planète tout entière et galvanisant l’action internationale en réponse à un problème qui préoccupe de plus en plus l’ensemble des continents. L’approche du SAP-FL fait intervenir cinq éléments thématiques pour combattre plus efficacement le travail forcé et la traite des personnes: une meilleure compréhension du problème, y compris une estimation globale du travail forcé; une sensibilisation accrue de l’opinion mondiale; le renforcement des cadres juridiques et stratégiques; la consolidation des structures institutionnelles; et des projets spéciaux pour aider les travailleurs astreints au travail forcé. Des progrès notables ont été accomplis dans un grand nombre de pays. Dans le cadre d’un effort général de sensibilisation de l’opinion à l’occasion de la sortie du rapport 2005 sur «Une alliance mondiale contre le travail forcé», il est procédé actuellement au lancement d’une série de rapports thématiques et de rapports par pays sur différents aspects du travail forcé, et l’on a vu croître régulièrement le nombre de projets opérationnels. D’autres activités déployées dans des pays asiatiques et européens, notamment dans les domaines de la formation et du renforcement des capacités, ont bénéficié du soutien de nombreux donateurs, dont l’Irlande.

Objectifs


Le fait de continuer à apporter au SAP-FL ce soutien fondamental permet à ce programme de maintenir en place le personnel de la catégorie professionnelle nécessaire à l’exécution de ses diverses tâches, telles qu’elles sont décrites ci-dessus, notamment le soutien technique à ses projets opérationnels. La demande portant sur des services du SAP-FL ne cesse de croître à l’intérieur comme à l’extérieur de l’OIT, et les préoccupations concernant le travail forcé figurent en meilleure place dans les programmes d’action pour les droits de l’homme, pour une meilleure gouvernance et pour la réduction de la pauvreté.