L´OIT a remis des certificats aux gradues de la premiere promotion en entreprenariat du programme Germe

La méthodologie GERME (Gérez-mieux votre entreprise) a été mise en œuvre avec les supports de l’Institut de Formation Professionnelle d’Haïti (l’INFP) et des maitre-formateurs venus du Sénégal.

Actualité | 21 novembre 2017

Le Programme de Formation Professionnelle et de Développement Rural du Grand-Sud (FOPRODER) a mis fin ce 14 de novembre 2017 à un atelier de formation des formateurs pour des représentants des associations de producteurs et des organisations en entreprenariat basée sur la méthodologie GERME « Gérez-mieux votre entreprise ». Elle a été mise en œuvre avec les supports de l’Institut de Formation Professionnelle d’Haïti (l’INFP) et des maitre-formateurs venus du Sénégal.

Ces représentants des associations ont été choisis pour leurs capacités à apprendre de nouvelles connaissances, pour leurs motivations à partager ses savoirs et pour l’engagement qu’ils ont à se mettre au service de leurs propres organisations et à contribuer au développement rural du Grand-Sud.

Ils ont compris que la croissance personnelle et le renforcement des organisations vont de pair. Ils ont accepté le défi d’élaborer des plans d’affaires utiles à leurs propres associations de producteurs, contribuant au développement d’une entreprise collective.

Madame Carmen Moreno, directrice de l’Organisation Internationale du Travail (OIT) à San José, dans son discours relatif à la cérémonie de clôture de cette formation félicitait les associations de producteurs agricoles et de pêcheurs qui ont accepté de participer à ce programme, elle mentionnait que : « C’est vous qui, lors d’une réunion à Camp-Perrin et lors d’un atelier organisé pour la bonne gouvernance de vos organisations avez dit qu’il était prioritaire de travailler sur la préparation de vos plans d’affaires ».
Elle ajoutait que : «Le BIT est convaincu qu’il n’y a pas de développement rural sans accompagnement par des organisations de producteurs solides qui peuvent bien gérer leurs productions, contrôler leurs propres finances et établir leurs stratégies de commercialisation ».

Ramiro Pizarro, chef de projet de FOPRODER a commenté : « L’OIT soutient que ses organisations, qu’ils s’agissent de coopératives ou d’associations de producteurs, pratiquent une démocratie interne qui inspire confiance à leur membre et leur permet d’acquérir les connaissances techniques nécessaires pour améliorer leur production et obtenir de meilleurs avantages pour leurs membres et leurs familles »

Le Directeur départemental du Sud de l’Institut de Formation Professionnelle (INFP), Aldy Alphonse soulignait que « la longue coopération entre l'INFP et le BIT, qui a également inclus la formation de professeurs dans les centres de formation de l'INFP en tant que formateurs au GERME, ainsi que les programmes de certification avec une formation professionnelle de courte durée augmentera l'employabilité des jeunes dans le secteur agricole.

Pour conclure, Madame Moreno disait que : « l’OIT est une organisation qui unit ses forces pour mettre en œuvre des formations techniques et des formations de qualités utiles au monde productif et qui renforce la voix du monde du travail que vous représentez. Il est clair que la certification d’aujourd’hui remplie une étape. Mais l’année prochaine vous aurez un plus grand défi : partager les connaissances, mettre en œuvre des plans d’affaires et améliorer la gestion de la production par la formation, en cherchant de meilleurs avantages pour vos membres, vos familles et vos propres communautés ».

Mais pour y parvenir, il faudra une nouvelle génération de jeunes entrepreneurs connaissant l’économie sociale, le Marché et l’importance des organisations de producteurs. Cette nouvelle génération les aidera à mieux gérer leur participation au monde productif, à la gestion des finances et la commercialisation dans les filières de l’agriculture et la pêche.

Photo: Les gradués avec Mme Carmen Moreno, le représentant de l’INFP et l’équipe de l’OIT.