Combattre le travail des enfants dans le travail domestique et les pires formes de travail

Ce projet vise à contribuer à l'élimination du travail des enfants dans le travail domestique et l'intégration socio-économique des enfants à risque par rapport au travail des enfants en comblant les lacunes scolaires et de qualifications à l’emploi des jeunes travailleurs domestiques en âge légal de travailler. Le projet appuie la prévention et le retrait des enfants travailleurs dans le travail domestique et dans les pires formes de travail des enfants, et leur facilite dans un deuxième temps l’accès à des formations professionnelles accélérées, à des programmes éducatifs certifiés et fournit une expérience professionnelle (en tant que stagiaire, ou à travers un apprentissage ou un emploi régulier, pour les enfants âgés de 14 à 17 ans).

Les activités de ce projet sont mises en œuvre autour de 4 composantes mutuellement renforcées: 1) retrait des enfants travaillant dans des conditions inadmissibles du travail domestique et accès à l'éducation accélérée, 2) mise en œuvre de programmes de formation accélérée et services de placement, 3) sensibilisation sur le travail des enfants dans le travail domestique et sur la nécessité de protéger les jeunes travailleurs domestiques en âge légal de travailler, et 4) le renforcement institutionnel de l’INFP.

Durée du projet : 24 mois (janvier 2015 - décembre 2016)

Bailleur : Norvège

Partenaires clés :

Ministère des Affaires sociales et du Travail (MAST) ; Ministère de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle (MENFP) ; Comité national Tripartite d’Élimination du Travail des Enfants, UNICEF, Chambre de commerce et d’industrie d’Haïti (CCIH), Association des Industries d’Haïti (ADIH), Syndicat des Travailleurs.

Bénéficiaires :
Enfants travailleurs (5-17 ans) dans le travail domestique, avec une emphase sur les enfants non scolarisés, ou qui ont abandonné l’école et trop âgés pour le système d’éducation formelle, ainsi que leurs parents/familles et/ou tuteurs.

Objectif de développement :
Contribuer à l’élimination du travail des enfants dans le travail domestique, et à l’intégration socio-économique des enfants à risque par rapport au travail des enfants, en adressant les manques en éducation et en qualifications à l’emploi.

Objectifs immédiats :
  1. Contribuer à éliminer le travail des enfants et à protéger les jeunes travailleurs domestiques à travers une campagne de conscientisation et de sensibilisation;
  2. Augmenter la capacité des institutions nationales pour éliminer le travail des enfants et protéger les jeunes travailleurs domestiques à travers l’adoption de mesures juridiques et politiques;
  3. Renforcer la coordination entre les institutions nationales et les partenaires sociaux pouvant contribuer à l’élimination du travail des enfants et la protection des jeunes travailleurs domestiques;
  4. Appuyer l’intégration socio-économique des enfants vulnérables à travers la formation professionnelle accélérée.
Résultats atteints (au 30 juin 2016) :
  • Trois rencontres du Comité national tripartite pour l’élimination du travail des enfant se sont tenues pour la préparation d’un atelier tripartite pour l’établissement d’une feuille de route pour le renforcement de la réponse pour l’élimination du travail des enfants et la protection des jeunes travailleurs domestiques en Haïti . Ces rencontres ont permis de renforcer le message des mandants dans l’importance cette problématique et d’affirmer le rôle du Comité à cet égard.
  • Cet atelier auquel participaient les mandats et les membres d’un comité technique composé de 35 organisations, bailleurs et ministères et formé lors de la mise en œuvre de l’étude ‘Placement et Travail Domestique des Enfants en Haïti 2014’ a permis l’établissement d’une feuille de route. Celle-ci identifie entre autre les stratégies de plaidoyer et de communication pour le changement de comportements face à la problématique du travail des enfants ainsi que les différents acteurs qui prendront part à la mise en œuvre de la feuille de route.
  • Ces activités ont permis de renforcer les capacités institutionnelles des acteurs clés dans la lutte contre le travail des enfants et pour la protection des jeunes travailleurs domestiques par une meilleure connaissance de la problématique du travail des enfants, plus particulièrement ceux impliqués dans le travail domestique La coordination entre les institutions nationales et les partenaires sociaux est renforcée, pour pouvoir contribuer à éliminer le travail des enfants et à protéger les jeunes travailleurs domestiques.