L'OIT est une institution spécialisée des Nations-Unies
ILO-fr-strap
Go to the home page
Plan du site | Contactez-nous
> Page d'accueil

Niger : 90ème anniversaire de l’Organisation internationale du Travail

"CARAVANE D’INFORMATION ET DE SENSIBILISATION SUR LE 90e ANNIVERSAIRE DE L’OIT"

« Travail Décent, Sécurité et Santé des enfants en zones d’Orpaillage » — M’Banga et Komabangou, respectivement les 28 et 29 avril 2009 —

A l’occasion des activités commémoratives du 90e anniversaire de l’Organisation Internationale du Travail et dans le cadre des activités internationales et africaines célébrant la sécurité et santé au travail (Journée africaine de prévention des risques professionnels et Journée Mondiale de la Sécurité et Santé au travail), le Projets du BIT/IPEC au Niger (Programme National et Projet Mines Afrique de l’Ouest) ont organisé à M’Banga le 28 avril 2009 et à Komabangou le 29 avril 2009, une caravane d’information et de sensibilisation sur le 90e anniversaire de l’OIT avec comme thème « Travail décent, sécurité et la santé au travail et travail des enfants dans l’orpaillage».

Au-delà de l’équipe du Projet Mines au Niger (Coordonnateur National et Assistant Financier et Comptable) et de l’Administrateur National du BIT/IPEC Niger, les participants à ces activités sont les responsables nationaux compétents à savoir : le Directeur de l’Exploitation Minière à Petites Echelles et des Carrières (DEMPEC), le Secrétaire Permanent de la Cellule Travail des enfants du MFP/T, deux membres du Comité National d’Organisation de la Journée Africaine de la Prévention des Risques Professionnels au Niger et le représentant de l’Intersyndicale de Lutte contre le Travail des Enfants au Niger (ILCTEN). Au niveau régional, on note la présence de l’Inspecteur Régional du Travail et l’équipe ORTN de Tillabéry. Au niveau local, les enseignants et directeurs des écoles, les leaders communautaires dont ceux du village satellite de Bouwé-Goro; les populations des villages de M’Banga et de Komabangou dont les jeunes et particulièrement les élèves y ont été activement présents à l’événement. Les âniers et les chameliers s’étaient particulièrement distingués.

I - Objectifs de la mission

? Informer les participants sur le rôle, les missions, les activités et les actions de l’OIT en général et de ses programmes de coopération technique en particulier ;
? Sensibiliser les participants sur la problématique, les défis et perspectives du travail des enfants dans la sous–région ouest africaine et au Niger ;
? Présenter les risques en matière de sécurité et santé encourus, en milieu d’orpaillage, par les enfants et les parents ainsi que les solutions envisagées ;
? Sensibiliser les participants sur les IST/VIH/SIDA.

II - Déroulement de la caravane

2.1 M’Banga, le 28 avril 2009

L’activité a commencé par une marche qui a débuté du siège de l’ONG EPAD à l’école primaire de M’Banga. Hommes, femmes, jeunes et âniers ont suivi les élèves scandant des slogans suivants :
? « OIT ! Organisation Internationale du Travail !» ;
? « L’OIT ! 90 ans au service de la justice !» ;
? « L’OIT ! 90 ans au service de la paix sociale !» ;
? « L’OIT ! 90 ans de promotion du travail décent !» ;
? « L’OIT ! Pour un monde meilleur !» ;
? « Carton rouge au travail des enfants ! »

Une fois à l’école, les visiteurs s’étaient présentés à l’assistance. Les différents intervenants qui avaient pris la parole étaient : le représentant du chef de village, l’Administrateur National du BIT/IPEC Niger, un membre du Comité National d’Organisation de la journée Africaine de Prévention des risques professionnels, l’Inspecteur de Travail de Tillabéri. Les thèmes abordés, en Haoussa et en Zarma (langues parlées localement), tournaient autour des points suivants :
- La création de l’OIT, son rôle, ses missions, ses activités, la coopération technique dont les actions du Projet IPEC Mines;
- Problématique, défis et perspectives du travail des enfants en Afrique et au Niger
- Les conventions de l’OIT et les textes nationaux sur la lutte contre le travail des enfants
- Les risques en matière de santé et de sécurité encourus par les orpailleurs ;
- l’identification des dangers encourus par les enfants au travail à la lumière de l’environnement du travail, des charges transportées et des dangers des tâches exécutées dans l’orpaillage.
- Les actions du Projet Mines : les représentants des autorités locales s’étaient félicités des appuis multiformes du Projet ; ces intervenants ont indiqué que ces actions sont des preuves palpables de lutte contre le travail des enfants. Elles ont encouragé le BIT/IPEC à poursuivre et à intensifier ses activités.

Les enfants qui répondaient aux slogans tout au long du meeting ont également apporté leurs témoignages sur les situations d’exploitation vécues et les appuis apportés par le Projet Mines.

L’activité de la journée s’était terminée par une visite des sites d’orpaillage. Les orpailleurs rencontrés en pleine activité ont été informés sur les 90 ans d’action de l’OIT et ont été sensibilisés sur les risques du travail d’orpaillage et contre le travail des enfants.

2.2 Komabangou, le 28 avril 2009

Les activités à Komabangou avaient débuté par la visite des sites. Conduite par le chef de l’équipe Mixte de surveillance des sites d’orpaillage de Komabangou. A cette occasion, les orpailleurs en activité ont été informés des actions de l’OIT depuis sa création en 1919 et ont été sensibilisés sur les risques du travail d’orpaillage et contre le travail des enfants.

Dans l’après midi, la caravane a quitté l’école Komabangou II pour la cour de l’école Komabangou I. Les élèves de l’Ecole II sont suivis des jeunes (bénéficaires du Projet Mines et autres) et des adultes. Les slogans des élèves étaient similaires à ceux qui avaient été scandés par les élèves de M’Banga.

A lieu de destination, la caravane a été ovationnée par les élèves de l’Ecole I et des adultes assis dans la cour. En débutant le meeting, les visiteurs s’étaient présentés à l’assistance. Les différents intervenants qui avaient pris la parole étaient : le représentant du chef de village, le Coordonnateur National du Projet Mines au Niger, le DEMPEC, deux représentants. Les thèmes abordés en haussa et en Zarma (langues parlées localement) étaient identiques à ceux qui avaient été abordés à M’Banga.

Les élèves du site I, ont présenté une série de cinq questions - réponses sur le but fondamental de l’OIT (selon Juan Somavia, Directeur général du BIT) et sur les quatre objectifs stratégiques de l’OIT :

? «Quel est le but fondamental de l'OIT ? »
? « Promouvoir l'accès des hommes et des femmes à un travail décent et productif dans des conditions de liberté, d'équité, de sécurité et de dignité humaine» ;
? « Quel est le premier objectif stratégique de l’OIT ? »
? Promouvoir et mettre en oeuvre les normes et les principes et droits fondamentaux au travail ;
? « Quel est le deuxième objectif stratégique de l’OIT ? »
? Accroître les possibilités pour les femmes et pour les hommes d’obtenir un emploi et un revenu décents ;
? « Quel est le troisième objectif stratégique de l’OIT ? »
? Accroître l’étendue et l’efficacité de la protection sociale pour tous ;
? « Quel est le quatrième objectif stratégique de l’OIT ? »
? Renforcer le tripartisme et le dialogue social.

III – Résultas atteints

Malgré quelques impératifs, les résultats suivants sont à noter :
? une forte mobilisation locale : plus de 600 participants dont une dizaine de chameliers et une vingtaine d’âniers ;
? les participants ont été informés sur l’OIT : contexte de création, missions, les activités et contenu de ses programmes de coopération technique en particulier ; les 90 ans d’action de cette organisation onusienne.
? les participants ont été sensibilisés sur la problématique, les défis et les perspectives en matière de lutte contre le travail des enfants dans la sous–région ouest africaine et au Niger ;
? les risques en matière de sécurité et santé en milieu d’orpaillage ont été exposés aux participants et des conseils pratiques prodigués.

 

 



 
Dernière mise à jour: 07.05.2009^ top