L'OIT est une institution spécialisée des Nations-Unies
ILO-fr-strap
Go to the home page
Plan du site | Contactez-nous

Déclaration de l’OIT sur la justice sociale pour une mondialisation équitable

Pacte mondial pour l'emploi

Tendances mondiales de l’emploi

Forum sur l'emploi des jeunes

Helpdesk du BIT : Assistance aux entreprises sur les normes internationales du travail

Select to magnify the image Select to magnify the image Select to magnify the image

Bienvenue sur le site du Bureau de pays de l'OIT à Antananarivo.

Le Bureau de Pays de  l'OIT à Antananarivo couvre les pays suivants : Madagascar, les Comores, Djibouti, Maurice et les Seychelles. Djibouti figure parmi les pays directement appuyés par le Bureau depuis avril 2010. Les pays sont dotés d’un fort potentiel de développement mais doivent relever les défis du développement social et économique. L'insularité, l'étroitesse des marchés, la fragilité de l’éco-système et la récurrence des catastrophes naturelles sont les facteurs dominants de cette partie de l'Océan Indien.
Plus>


Quoi de neuf

  • 12 juin 2014, Région Atsimo Andrefana, Madagascar

    Célébration nationale de la Journée Mondiale contre le Travail des Enfants, Sakaraha, Région Atsimo Andrefana

    Select to magnify the image

    Madagascar, à l’instar de tous les Etats-membres de l’Organisation internationale du Travail, a célébré la Journée Mondiale contre le Travail des Enfants le 12 juin 2014 sur le thème « Eliminer le travail des enfants en étendant la protection sociale ». La célébration nationale a été organisée à Sakaraha, une localité dans la Région Atsimo Andrefana (Sud-Ouest), où les travaux dans les mines de saphir impliquent beaucoup d’enfants ; or, ces travaux figurent parmi les pires formes de travail des enfants selon la législation nationale et interdits aux personnes de moins de 18 ans, après la ratification en 2001 par Madagascar de la Convention 182 de l’OIT y afférente.

  • 10 juin 2014, Région Amoron'i Mania, Madagascar

    Célébration régionale de la Journée Mondiale contre le Travail des Enfants dans la Commune rurale d’Ambovombe-Centre, Manandriana, Région d’Amoron’i Mania

    Select to magnify the image

    La Journée Mondiale contre le Travail des Enfants a été célébrée le mardi 10 juin 2014 à Ambovombe-Centre, Chef-lieu du District de Manandriana de la Région Amoron’i Mania avec la présence effective du Chef de Region d'Amoron'i Mania et de M. Christian Ntsay, Directeur du Bureau de l’OIT à Antananarivo.

    Le thème de la célébration régionale s’est inspiré du thème au niveau mondial “Etendre la protection sociale - Eliminer le travail des enfants”.

  • 13 mai 2014, Antananarivo, Madagascar

    Lancement du Rapport de l’Enquête nationale sur la Transition des jeunes vers la Vie Active (ETVA) à Madagascar : Transition relativement rapide des jeunes vers des emplois précaires et vulnérables

    Select to magnify the image

    Les résultats de l’Enquête nationale sur la Transition des jeunes vers la Vie Active (ETVA) à Madagascar ont été officiellement lancés à l’hôtel Colbert, Antananarivo, Madagascar, le 13 mai 2014. Cet évènement a vu la présence de Monsieur Horace Gatien, Ministre de l’Emploi, de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle, de M. Christian Ntsay, Directeur du Bureau Pays de l’OIT pour les pays de l’Océan Indien et de M. Paul Gérard Ravelomanantsoa, Directeur Général de l’INSTAT. Cette enquête est le fruit de la collaboration du BIT et de la Fondation MasterCard et a été menée par l’INSTAT au niveau national. L’objectif est de recueillir des informations détaillées sur la situation du marché de travail des jeunes et de connaître les difficultés auxquelles ils font face pendant la période de transition vers la vie professionnelle.

  • 29-30 avril 2014, Toamasina, Madagascar

    Salon Régional de l’Emploi et de la Jeunesse : Un succès sans précédent pour Toamasina avec 24.000 visiteurs, près de 600 jeunes acceptés par les entreprises, plus de 450 jeunes orientés et formés en entrepreneuriat, en leadership et en préparation à l’embauche

    Select to magnify the image

    Le Salon Régional de l’Emploi et de la Jeunesse à Toamasina du 29 au 30 avril 2014 était une grande première et un succès. Les jeunes de Toamasina ont collaboré dans l’organisation et l’animation du salon avec conscience et professionnalisme, et cela augure un optimisme partagé par les dirigeants des entreprises et centres de formation au nombre de 55 qui ont exposé leurs demandes et services en matière de recrutement, de stage et formation aux jeunes durant les deux jours du salon.

    Le Ministre de l’Emploi, M. Gatien Horace, et les autorités régionales et communales ont mesuré davantage l’intérêt de développer des actions rapides en faveur des jeunes du pays dont la moitié fait face aujourd’hui à la gravité du chômage et du sous-emploi. Le salon constituait un ballon d’oxygène pour Toamasina pour stimuler le marché du travail déjà structurellement déséquilibré mais lourdement plombé par les effets des 5 années de crise économique et politique.

    Select to magnify the image

    Le BIT avec l’engagement du PNUD appuiera dans les mois qui suivent à l’organisation des Etats généraux de l’emploi, de l’enseignement technique et de la formation professionnelle, selon la déclaration de M. Christian Ntsay, Directeur du Bureau Pays de l’OIT pour les pays de l’Océan Indien, aussi bien lors de la cérémonie d’ouverture du salon que lors du Conférence-débat sur le thème « Emploi des jeunes, clé du développement durable ». Ces Etats généraux doivent constituer un point de départ pour la réforme en profondeur du système de formation et d’emploi à Madagascar afin de garantir une croissance forte, équilibrée et inclusive, surtout en faveur des jeunes dont la grande majorité est pauvre.

    Suite aux sollicitations des jeunes et des acteurs du monde du travail, M. Ntsay a confirmé que le BIT sera de nouveau au rendez-vous en 2015 lors de la prochaine édition du salon de l’emploi et de la jeunesse aux côtés des entreprises, travailleurs et jeunes de Toamasina. Cependant, il a lancé un vibrant appel à tous les acteurs du monde du travail pour que la centralité emploi soit placée parmi les priorités fondamentales de la stratégie nationale de développement et que d’importantes mesures soient prises sur le court terme pour le recrutement massif des jeunes dans les secteurs sociaux de base comme l’éducation, la santé, la nutrition, la sécurité et la gestion des catastrophes naturelles.

    Select to magnify the image

    Ce salon reflétait bien l’image de la créativité et du dynamisme de la Région Atsinanana et de la Commune urbaine de Tamatave puisque cet évènement a montré une belle réussite du partenariat public-privé en faveur de la promotion de l’emploi et de la jeunesse, avec l’appui du système des Nations Unies à Madagascar.

  • 22 avril 2014, Antananarivo, Madagascar

    Le BIT estime que les capacités et compétences des jeunes malgaches sont fortement sous-évaluées sur le marché du travail

    Select to magnify the image

    Lors de son point de presse à la Maison des Nations Unies le mardi 22 avril 2014, le Représentant de l’OIT à Antananarivo pour les pays de l’Océan Indien, M. Christian Ntsay, dénonce la dévalorisation des capacités et compétences des jeunes malgaches sur le marché du travail. En effet, il a déclaré que « la valeur des jeunes malgaches est largement sous-évaluée sur le marché du travail en raison principalement du manque de volonté politique à différents niveaux visant à reconnaitre leur parcours, leur capacité et leur compétence ».

  • 7 avril 2014, Toamasina, Madagascar

    Le BIT appuie l'accélération de la reprise économique et la restauration de la paix par l'emploi des jeunes à Madagascar à travers le Salon Régional de l’Emploi et de la Jeunesse

    Le Bureau international du Travail a répondu favorablement aux appels des acteurs du monde de travail de la Région Atsinanana pour appuyer les initiatives à l’organisation du Salon régional de l’emploi et de la jeunesse. A la différence des autres salons organisés dans les autres régions, celui-ci est spécialement axé sur la jeunesse. Cet évènement est une grande première et vise à mobiliser les autorités, le secteur privé, la société civile sur l’importance de la jeunesse et de l’emploi des jeunes, dynamiser le marché de travail impacté par la crise, renforcer la visibilité des opérateurs économiques et promouvoir le recrutement et l’entrepreneuriat des jeunes.

    Le salon aura lieu sur l’esplanade de l’hôtel de ville, Toamasina, du 29 au 30 avril 2014 sous le haut patronage de M. le Chef de Région, de M. le Représentant de l’Organisation internationale du Travail pour Comores, Djibouti, Madagascar, Maurice et Seychelles et de M. le Président de la Délégation Spéciale de la Commune urbaine de Toamasina.

  • 4 avril 2014, Région Amoron'i Mania, Madagascar

    125 enfants de 12 à 16 ans de la Région Amoron'i Mania ont repris le chemin de l'école grâce au BIT par le biais de son projet PAMODEC financé par la France

    Select to magnify the image

    Le BIT initie un nouveau modèle de lutte contre le travail des enfants dans le travail domestique en se basant sur une approche genre ASAMA. En effet, au terme de leur cursus scolaire cette année, ces enfants de la Région Amoron'i Mania participeront à l'examen officiel du CEPE prévu pour juillet prochain. Ayant prématurément quitté l'école et essentiellement pour des raisons liées à la pauvreté qui se généralise, ces enfants ont été identifiés et retirés grâce au travail rigoureux de l'association VOZAMA (Vonjeo ny Zaza Malagasy) sur 5 sites au sein de 4 communes dans les Districts d'Ambositra et de Manandriana (Ampiterena, Ivony, Ampany, Ambositra et Ambohimahazo).

    Select to magnify the image

    Le vendredi 4 avril 2014, une mission conduite par M. Christian Ntsay, Directeur du Bureau Pays de l'OIT, était sur place pour constater de visu l'avancement de ce programme d'action et l'opportunité a été saisie pour le lancement officiel à Ambohimahazo, Manandriana de ce programme, avec la présence du Chef de Région, des Chefs des Districts de Manandriana et d'Ambositra, des responsables du CRLTE, de la DREN, des CISCO, des Communes et des parents d'élèves. Les 5 sites ont également fait l'objet de visite par le BIT avec les autorités locales.

    Le BIT est largement satisfait des réalisations puisque, avec les précieux appuis et engagements de leurs enseignants et de leurs parents, les enfants rescolarisés sont prêts à relever le défi pour obtenir leur premier diplôme et avoir le niveau minimum requis afin de pouvoir suivre une formation professionnelle qualifiante ou poursuivre des études. Chaque classe est encadrée par deux enseignants avec utilisation de la pédagogie différenciée pour pouvoir fournir un soutien spécial aux enfants de niveau inférieur. Une cantine scolaire est organisée sur chaque site avec la participation active des parents pour garantir une alimentation saine des enfants. L'implication et l'engagement des autorités locales par la mise à disposition des salles de classe et la facilitation de l'obtention de la copie de naissance sont très appréciés par le BIT puisque tout cela dénote une appropriation totale du modèle par l'ensemble des communautés qui espèrent un taux de réussite de 100% pour ces enfants.

  • Avril 2014, Région Amoron’i Mania Région Amoron’i Mania, Madagascar

    Une seconde chance offerte par le Bureau international du Travail aux enfants déscolarisés et travailleurs de la Région Amoron’i Mania Région Amoron’i Mania

    Select to magnify the image

    Le Bureau international du Travail (BIT) compte poursuivre ses actions dans le domaine de la lutte contre le travail des enfants à Madagascar. Depuis 2012, un accent particulier a été mis pour la Région Amoron’i Mania qui est la principale région pourvoyeuse d'enfants travailleurs domestiques à Madagascar. Quoique difficile, les actions de sensibilisation, de mobilisation, de prévention et de retrait menées ont pu aboutir à une prise de conscience collective condamnant les pires formes de travail des enfants et promouvant l’éducation. L’étude de base sur le travail domestique des enfants effectuée en 2013 a montré que les enfants déscolarisés entre 12 et 16 ans rencontrent beaucoup de difficultés et se trouvent généralement dans le désespoir. Le BIT entend ainsi offrir à ces enfants une seconde chance à travers la mise en œuvre d’un nouveau Programme qui consiste à retirer et réintroduire dans le système éducatif 125 enfants de la région Amoron’i Mania pour pouvoir passer l’examen CEPE prévu en juillet 2014 par l’approche « Actions scolaires d’Appoint aux Malgaches Adolescents » (ASAMA). Les interventions prévues seront réalisées dans 5 sites qui se trouvent dans 4 Communes de la Région, notamment Ambositra, Ambohimahazo, Ivony et Andiana. Le BIT travaillera avec l’association VOZAMA (Vonjeo ny Zaza Malagasy) qui dispose des enseignants spécialisés assurant la formation de ces enfants.

    La cérémonie officielle de lancement de ce programme par le BIT aura lieu dans la Commune d’Ambohimahazo, District Manandriana, le 4 avril 2014 prochain à 10h30 et verra la présence de M. Christian Ntsay, Directeur du Bureau de Pays de l’OIT pour Comores, Djibouti, Madagascar, Maurice et Seychelles.

  • 3 mars 2014, Antananarivo, Madagascar

    Lutte contre l’Exploitation Sexuelle des Enfants à des fins commerciales (ESEC) - 1000 ENFANTS SONT SORTIS DE CE FLEAU A MADAGASCAR AVEC L’APPUI DU BIT

    A l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre l’exploitation sexuelle des enfants qui sera célébrée le 4 mars 2014, le BIT incite le gouvernement, toute la population et l’ensemble des acteurs concernés à réfléchir profondément sur cette problématique et à développer des actions efficaces pour éradiquer ce fléau qui mine la société malgache. La lutte ne se limite pas à cette journée, elle devrait être réelle et devenir une lutte au quotidien.

  • 21 janvier 2014, Antananarivo, Madagascar

    Emploi : Clé de la Croissance inclusive et de la justice sociale

    Les pays dans la région de l’Océan Indien n’échappent pas aux tendances mondiales caractérisées par une croissance non inclusive et une reprise inégale de l’économie. La problématique de l’emploi des jeunes reste aussi d’actualité et devient de plus en plus une préoccupation régionale.

    C’est ainsi qu’ils sont concernés par le nouveau rapport intitulé : « Tendances Mondiales de l’Emploi 2014 » qui vient d’être lancé par le BIT. Selon ce rapport, le chômage mondial a augmenté de 5 millions de personnes en 2013 et il augmentera encore de 13 millions d’ici à 2018. L’emploi précaire qui représente presque 48% de l’emploi total est également un phénomène à considérer surtout dans les pays en développement car cela concerne surtout les travailleurs indépendants ou les travailleurs familiaux non rémunérés. Le nombre de personnes en situation d’emploi vulnérable a augmenté d’environ 1 pour cent en 2013, à savoir 5 fois plus que pendant les années précédant la crise. La prolifération de l’emploi informel ainsi que les inégalités sociales sont autant de faits qui marquent la situation de l’emploi dans le monde.

    La croissance disproportionnée est surtout en défaveur des jeunes car le taux mondial du chômage des jeunes a atteint 13,1%, soit près de trois fois plus que celui des adultes. Par conséquent, un appel fort est lancé à l’endroit des parties prenantes pour la promotion effective de l’emploi et plus particulièrement de l’emploi des jeunes. Par ailleurs, l’emploi devrait être au cœur des politiques macroéconomiques adoptées par les pays avec un accent particulier sur les politiques sociales et le marché du travail pour une croissance inclusive et riche en emploi.

  • Décembre 2013, Marovoay, Région Boeny, Ambanja, Région Diana, Fénérive-Est, Région Analanjirofo, Madagascar

    Forum sur l’Emploi rural et l’Entrepreneuriat des Jeunes (FEREJ)

    Select to magnify the image

    Dans les pays en développement comme Madagascar où 80% de la population vit en milieu rural, la plupart des emplois (75%) se trouvent dans le secteur des entreprises informelles agricoles constituées des individus qui travaillent à leur propre compte et exercent des emplois précaires. Il y a également lieu de noter l’importance des emplois créés dans la catégorie « aides familiaux » (46,3% dans son ensemble dont plus de la moitié, soit 50,2%, en milieu rural).

    Select to magnify the image

    Dans ce cadre et pour poursuivre ses efforts dans l’initiation des actions pertinentes au niveau régional, le BIT a organisé le « Forum de l’emploi rural et de l’entrepreneuriat des jeunes - FEREJ » dans 3 districts de Madagascar, à savoir : Marovoay, Région Boeny du 5 au 7 décembre, Ambanja, Région Diana du 6 au 9 décembre et Fénérive-Est, Région Atsinanana du 12 au 14 décembre 2013. Cette activité a permis de réunir près de 500 participants avec la présence des autorités régionales, des chefs des districts concernés, des directeurs et chefs des services régionaux, d’autres acteurs majeurs du monde rural, du monde de travail et de la société civile. Par ailleurs, les objectifs ont été atteints avec les résolutions et recommandations pertinentes formulées et les 155 jeunes ruraux formés en Culture entrepreneuriale (Culture d’entreprise, Culture de Crédit et Montage de projet d’entreprise) dont 50 à Marovoay, 50 à Ambanja et 55 à Fénérive-Est.

    Select to magnify the image

    Le FEREJ a permis de placer l’emploi des jeunes ruraux au centre des préoccupations des régions et districts concernés. L’engouement des populations était perceptible et de telles initiatives méritent d’être poursuivies dans le futur. Ainsi, le BIT compte-t-il poursuivre cette dynamique en 2014 afin de contribuer à la promotion effective de l’emploi des jeunes à Madagascar.

  • 8 et 9 novembre 2013, Region Amoron’i Mania, Madagascar

    Lutte contre le travail domestique des enfants à Madagascar : Distribution des attestations de fin de formation aux enfants retirés du travail et bénéficiaires des appuis du BIT

    Select to magnify the image

    Le travail des enfants est une réalité et reste encore un fléau à éradiquer à Madagascar. Face au défi de gagner la lutte y relative compte tenu de la pauvreté grandissante du pays, le BIT ne cesse de déployer des efforts considérables en menant des actions directes en faveur des enfants eux-mêmes. Ainsi, une formation de six mois a été dispensée en collaboration avec les associations spécialisées, notamment SOS Villages d'enfants, Akany Fanantenana Ecole Au Petit Eden et Sarobidy. La cérémonie de distribution des attestations a eu alors lieu le 8 novembre à Andina, Région Amoron'i Mania où 85 enfants ont été formés sur les travaux ménagers ainsi que le 9 novembre à Ambositra, Région Amoron'i Mania où 50 enfants ont également suivi la même formation sur les travaux ménagers. Les évènements ont vu la participation du Chef de la Région Amoron’i Mania, du Chef de District d’Ambositra, de la Présidente du CRLTE, du Maire et de plusieurs personnalités de ces localités.

    La cérémonie de la sortie officielle de 96 enfants appuyés par SOS Villages d’enfants à Antsirabe, Région Vakinankaratra et formés en travaux ménagers et dans divers domaines techniques (couture, mécanique, plomberie, etc.) aura lieu le 29 novembre prochain.

    Select to magnify the image

    Il convient de noter que la cérémonie du 9 novembre à l’Akany Fanantenana Ecole Au Petit Eden à Ambositra a été également marquée par le lancement officiel de l'étude de base sur le travail domestique des enfants dans les Régions Analamanga, Vakinankaratra et Amoron'i Mania qui demeurent les Régions pourvoyeuses d'enfants travailleurs domestiques à Madagascar. Il s’agit d’une première étude documentant le travail domestique des enfants à Madagascar et les décideurs nationaux et régionaux s’inspireront de ses conclusions et recommandations pour leur plan de développement national ou régional.

    Ces évènements ont vu la présence du Directeur du BIT à Antananarivo, M. Christian Ntsay.

  • 7 et 8 novembre 2013, Région Vatovavy-Fitovinany, Madagascar

    Projet « Vers l’autonomisation des Femmes et Jeunes filles vulnérables à travers l’Emploi Décent » Phase 2 : Atelier de sensibilisation et de formation communautaire

    Select to magnify the image

    L'objectif du projet « Vers l’autonomisation des Femmes et Jeunes filles vulnérables à travers l’Emploi Décent » est de contribuer au développement du pays par l'accroissement des possibilités d'accès de la population pauvre à un emploi décent et à des revenus stables et durables. C’est dans ce cadre que le BIT et l’UNFPA ont renouvelé leur accord pour la mise en œuvre de la deuxième phase de ce projet après la première phase dans la Région Atsimo Andrefana pour permettre la capitalisation des acquis et la réplication des bonnes pratiques.

    La zone d’intervention de cette nouvelle phase est constituée des cinq Régions limitrophes du Sud de l’Ile, à savoir : Vatovavy-Fitovinany, Atsimo-Atsinanana, Anosy, Androy et Atsimo-Andrefana. Dans un premier temps, le Projet se focalisera dans les Régions Vatovavy-Fitovinany et Atsimo-Atsinanana.

    Select to magnify the image

    Ainsi, 98 femmes et jeunes filles porteuses de fistules obstétricales, victimes de violences basées sur le genre et d’autres en situation précaire de la Région Vatovavy-Fitovinany ont bénéficié de la formation octroyée par le projet, une formation qui s’est tenue à l’Hôtel La Vanille à Manakara du 7 au 8 novembre. Elles ont été formées et sensibilisées sur : (i) les objectifs et produits du Projet, notamment en suscitant la détermination des participantes à adopter et à mettre en œuvre un projet professionnel, (ii) les droits sociaux, les droits de la femme et d’égalité de genre ; (iii) les questions liées à la santé de la reproduction, au VIH/SIDA, au planning familial.

    Cet atelier a également permis la mise en place effective du Comité d’Appui au Projet (CAP) dirigé par le Chef de Région et composé des services déconcentrés représentés sur place et d’autres acteurs-clé dans le domaine.

  • 4 novembre 2013, Antsiranana, Madagascar

    Combattre le travail des enfants à travers l’éducation : Validation du manuel des procédures en matière d’application des textes en vigueur développé par le Projet BIT/Tackle

    Dans la foulée des activités visant à combattre le travail des enfants à Madagascar, un atelier sur le testing du manuel des procédures sur l’application des textes législatifs et réglementaires en vigueur a eu lieu le 4 novembre à Antsiranana. Plusieurs entités composées essentiellement de la Région Diana, du Tribunal de première instance, de la Police, de la Gendarmerie, du service pénitentiaire, du CRLTE, des Fokontany, des ONGs travaillant dans la protection de l’enfant et de l’UNICEF, ont pris part aux activités du BIT. Des recommandations ont été formulées pour l’amélioration du manuel. Le document servira à aider les responsables à différents niveaux à mieux appliquer sur le terrain les textes en vigueur dans la perspective de mener efficacement la lutte contre les pires formes du travail des enfants. Le BIT disséminera le manuel des procédures dans les régions du pays en 2014.

  • Octobre - décembre 2013, Région Androy, Madagascar

    Construction de 22 salles de classe par l’approche HIMO dans le District de Tsihombe

    L’efficacité de la construction d’infrastructures scolaires par l’approche HIMO adoptée par le BIT a été prouvée au fil des années. Plusieurs catégories de bénéficiaires ont pu en profiter, notamment :

    Select to magnify the image

    - Les enfants qui peuvent accéder à l’école ou sont mis dans de meilleures conditions pour apprendre.
    - Les parents d'élèves qui sont formés et regroupés en associations pour assurer l‘entretien courant des infrastructures scolaires.
    - Les collectivités territoriales décentralisées (communes, associations de quartiers, etc.) qui sont appuyées en matière de maîtrise d'ouvrage.
    - Les jeunes et adultes chômeurs et sous-employés des zones rurales bénéficiaires qui sont recrutés en priorité sur les chantiers de construction.
    - Les PME et cabinets d’étude aux niveaux locale et régionale dont les capacités sont renforcées en Gestion d’entreprise et en Technique de Construction de Bâtiments Anticycloniques et qui sont les exécutants des travaux du programme d'investissement.

    Select to magnify the image

    Depuis 2008, le BIT à travers les projets HIMO a pu construire 1000 salles de classe et former 280 PME ayant permis de créer environ 4500 emplois décents.
    Depuis le mois d’octobre, 22 salles de classe sont en cours de construction au niveau du District de Tsihombe et les travaux sont prévus être achevés en décembre 2013.

  • 30 septembre et 1er octobre 2013, Antsiranana, Madagascar

    Phénomène de délinquance des enfants et des jeunes dans la Ville d’Antsiranana au centre des préoccupations des parties prenantes

    Select to magnify the image

    La situation de la pauvreté à Madagascar suite aux impacts de la crise politique interne a aggravé le phénomène de délinquance des enfants et des jeunes dans la Ville d’Antsiranana. Pour le BIT, les violences exercées par ces enfants et ces jeunes qui ont quitté l’école ou ne l’ont pas fréquentée et qui sont la conséquence de manipulations ou exploitations à des fins criminelles, sont assimilables à des travaux dangereux et à des pires formes du travail des enfants. C’est également une manifestation de la crise de l’emploi des jeunes qui risque d’engendrer une explosion sociale.

    Select to magnify the image

    Conscient de la gravité de la situation, le BIT qui a pour mission de promouvoir la justice sociale et les droits internationalement reconnus de la personne et du travail, en faveur de la paix sociale, a mené une étude sur ce phénomène et c’est une grande première à Antsiranana voire à Madagascar. Cette étude qui a fait ressortir l’état des lieux, les analyses y afférentes et les pistes de recommandations, a fait l’objet d’un atelier de validation du 30 septembre au 1er octobre à l’Hôtel de la Poste, Antsiranana et a vu la participation de 200 responsables composés notamment des autorités de la Région Diana et de la ville de Diégo, des directeurs régionaux des ministères, des dirigeants de la société civile, des représentants des partenaires techniques et financiers travaillant dans la région, des chefs Fokontany, des notables, des représentants des parents et d’autres acteurs majeurs de la ville. Les meilleures stratégies et un plan d’action ont été ainsi définis et discutés afin d’éradiquer ce phénomène dans la Ville d’Antsiranana et sa périphérie.

  • 28 août 2013, Antananarivo, Madagascar

    Manifestation économique : « Situation socio-économique à Madagascar : diagnostic et piste de solutions »

    Select to magnify the image

    Le BIT a participé à la Conférence débat sur le thème « Situation socio-économique à Madagascar : diagnostic et piste de solutions » dans le cadre de la manifestation économique organisée par la Vice Primature chargée de l’Economie et de l’Industrie le 28 août 2013. A travers la présentation de Mme Clara Ramaromanana, Point Focal Emploi des Jeunes, le BIT a lancé un appel fort à l’action pour la promotion de l’emploi des jeunes à l’endroit des participants composés des autorités, du secteur privé, des universitaires, des organisations internationales, des associations et ONGs, de la société civile, des jeunes.

    En effet, le peu de considération accordée à l’emploi constitue la source de pauvreté à Madagascar. Il est important de souligner que la pauvreté à Madagascar n’a jamais reculé quelle que soit la situation de la croissance qui n’est ni inclusive ni riche en emploi. Les impacts de la double crise financière mondiale et politique interne ont aggravé la situation socio-économique et les résultats de l’enquête sur l’emploi et le secteur informel ont démontré la détérioration de la situation de l’emploi en défaveur des jeunes. Des mesures de redressement urgentes en termes de politique de l’emploi provenant du gouvernement et d’actions de la part de tous les acteurs-clé s’imposent pour éviter une génération perdue voire une explosion sociale à Madagascar.

  • 12 août 2013, Antananarivo, Madagascar

    Célébration de la Journée Internationale de la Jeunesse 2013

    Select to magnify the image

    A l’instar de nombreux pays dans le monde, Madagascar a célébré la Journée Internationale de la Jeunesse 2013 sous le thème « Jeunesse, Migration et Développement » et sur initiative du Ministère de la Jeunesse et des Loisirs. Parmi les activités organisées lors de cette journée, le Représentant du Bureau Pays de l’OIT pour Comores, Djibouti, Madagascar, Maurice et Seychelles, M. Christian Ntsay, a animé une conférence-débats sur le thème « Emploi des jeunes et les défis de la migration ». Les parties prenantes y étaient présentes, notamment les représentants du gouvernement, des partenaires sociaux, de la société civile et des jeunes qui sont les plus concernés. Les échanges étaient fort intéressants et ont permis d’informer les participants sur le marché du travail déstructuré et en défaveur des jeunes à Madagascar, sur la situation de la migration des jeunes et les défis face à l’emploi, et enfin de mener des réflexions sur les pistes de solutions envisageables. Le substract de sa présentation est disponible dans ce site.

  • Août 2013, Antananarivo, Madagascar

    Renforcement de l’application des Normes Internationales du Travail

    Select to magnify the image

    Un des principaux objectifs de l’OIT est de promouvoir les droits au travail et le Bureau de Pays à Antananarivo déploie des efforts considérables pour poursuivre cette mission. A travers le projet BIT/PAMODEC, des actions de sensibilisation et de formation ont été entreprises en ciblant toutes les parties prenantes. Ce mois d’août a été également marqué par la signature des Protocoles de partenariat en vue de la promotion des Principes et Droits Fondamentaux au Travail entre l’OIT et l’ENMG (9 août 2013), et entre l’OIT et l’ENAM (27 août 2013). Ces Accords de coopération technique visent à répondre aux besoins suivants :

    - moderniser le système d’enseignement du droit du travail en faveur des Magistrats ;
    - promouvoir la paix sociale et le progrès social par le truchement des Normes internationales du Travail ainsi que des Principes et Droits fondamentaux au Travail ;
    - parfaire la formation des Inspecteurs du Travail et des Lois Sociales, les administrateurs civils et les agents diplomatiques et consulaires ;
    - renforcer voire pérenniser la collaboration entre l’OIT et ces deux institutions pour la promotion des PDFT.

    Le BIT compte également organiser une académie des Normes Internationales du Travail (NIT) et des Principes et Droits Fondamentaux au Travail (PDFT) au Collège ESCA, Antanimena Antananarivo les 20 et 21 septembre 2013.

    Les principales cibles sont notamment les acteurs du monde du travail, les travailleurs de l’économie informelle, les universitaires, les jeunes, les Ministères concernés et les corps des Inspecteurs du Travail, des Enseignants-Chercheurs et des Magistrats.

  • 7 août 2013, Antananarivo, Madagascar

    Validation de la Politique Nationale de Lutte contre le VIH et le Sida dans le monde du travail

    Select to magnify the image

    Dans le cadre du processus lancé en décembre 2013, les mandants tripartites et tous les partenaires concernés ont procédé à la validation de la Politique Nationale de Lutte contre le VIH et le Sida dans le monde du travail à Madagascar au Development Learning Centre, Anosy Antananarivo. Sur la base de la proposition de politique, les participants ont mené des échanges et discussions ayant permis d’améliorer les actions préconisées pour lutter contre ce fléau en milieu de travail en renforçant les principes généraux, le cadre juridique, le champ d’application ainsi que la vision et les orientations.

  • 23 au 25 juillet 2013, Mahé, Seychelles

    Revue biennale du Programme Pays pour le Travail Décent 2011-2015 des Seychelles

    Select to magnify the image

    Le Programme Pays pour le Travail Décent (PPTD) des Seychelles, signé officiellement en novembre 2011, a fait l’objet d’une revue biennale le 23 juillet 2013. Cet exercice a eu pour objectif d’évaluer l’état d’avancement et les réalisations enregistrées à mi-parcours, à recenser les leçons apprises, à formuler les défis et recommandations importants pour améliorer la performance dans le cadre de la mise en œuvre du programme.

    Généralement, les résultats sont satisfaisants grâce aux engagements des mandants Seychellois, notamment au leadership du Ministère en charge du Travail.

    Suite aux requêtes des mandants, le BIT a aussi saisi l’opportunité de la tenue de l’atelier de revue pour l’enchaîner avec un atelier de renforcement de leurs capacités en matière de Gestion axée sur les résultats, de Suivi-Evaluation et de Mobilisation de ressources. Il convient de rappeler que le PPTD dont l’élaboration a vu la participation active des mandants tripartites, constitue un outil indispensable à la programmation des réformes institutionnelles et légales requises pour l’amélioration de la gouvernance de l’emploi avec la définition de trois priorités : (i) Review labour legislation and strengthen the dispute resolution framework ; (ii) Promotion of quality employment and reduction of unemployment, particularly for women and youth ; (iii) Promotion of effective tripartism and Social Dialogue.

  • 14 - 15 juin 2013, Fianarantsoa, Madagascar

    Salon de l’Emploi et de l’Economie en faveur des Jeunes (SEEfj), Tranompokonolona de Tsianolondroa

    Select to magnify the image

    Madagascar n’échappe pas à la crise de l’emploi qui frappe de plein fouet les jeunes du pays. La structure de la croissance qui n’est pas inclusive et pauvre en emploi doublée par les impacts néfastes de la crise politique dévastatrice met en danger la vie socio-économique du pays. La population étant caractérisée par sa jeunesse où la moitié a moins de 20 ans et l’âge moyen est de 21.4 ans. Dans ce contexte, le BIT a lancé un appel à l’action à l’endroit de tous les acteurs-clés sur la nécessité de prendre des mesures urgentes pour éviter une génération perdue.

    Le Salon de l’Emploi et de l’Economie en faveur des Jeunes à Fianarantsoa organisé par  les Jeunes à travers le Conseil Communal de la Jeunesse (CCJ) constitue une grande première dans la Région. Cette initiative marque la volonté des jeunes à devenir des partenaires de développement au niveau de la Région. C’est pourquoi le Bureau de Pays de l’OIT à Antananarivo a apporté son appui.

    Select to magnify the image

    Parmi les résultats, 2932 jeunes ont visité les différents stands, 254 ont participé aux ateliers  de formation, 473 ont participé activement à la conférence sur l’emploi des jeunes animée par le BIT, le PROSPERER (Programme de Soutien aux Pôles de Micro-entreprises rurales et aux Economies régionales), l’Université de Fianarantsoa et l'Economic Development Board of Madagascar (EDBM).

    Un Mini-colloque régional sur l’emploi des jeunes s’est tenu à la fin du Salon au Complexe Hôtelier TOMBONTSOA, en collaboration avec le Ministère de la Jeunesse et des Loisirs et la Région Haute Matsiatra, ayant réuni tous les acteurs de développement de la Région. Les enjeux de l’Emploi des jeunes ont été présentés par les jeunes eux-mêmes. Une Déclaration d’engagement à apporter un soutien manifeste à l’adoption d’actions vigoureuses tendant à résoudre la crise de l’emploi des jeunes a été adoptée dénommée « Déclaration de Fianarantsoa en Faveur de l’Emploi des jeunes » dont lecture a été faite par les Jeunes et la signature par toutes les parties prenantes : Gouvernement Central, Responsables des Collectivités décentralisées et déconcentrées, Employeurs, Travailleurs, Système des Nations Unies, Partenaires Techniques et Financiers, Jeunes, Société Civile, Médias.

    Select to magnify the image

    A titre de rappel, des activités similaires ont été menées par le BIT dans les Régions : Analamanga (Grand Salon de l’Emploi ou GSE), Diana, Boeny et Atsimo Andrefana (Salons Régionaux de l’Emploi ou SRE). Le BIT reste disposé à fournir ses appuis pour la tenue de SRE dans d’autres régions. L’appropriation nationale et régionale de ce genre d’initiatives est primordiale pour répondre aux aspirations des jeunes et pour sortir le pays de cette crise de l’emploi des jeunes.

  • 14 - 15 juin 2013, Andina (Commune Rurale d’Ambositra, Région Amoron’i Mania), Madagascar

    Célébration Régionale de la Journée Mondiale contre le Travail des enfants, Place de l’Indépendance

    Select to magnify the image

    Une Célébration Régionale de la Journée Mondiale contre le Travail des Enfants a eu lieu à Andina dans la Région Amoron’i Mania. Cet événement visait à appuyer l’appropriation par les mandants tripartites de cette Région de la lutte contre le travail des enfants et à renforcer les capacités des acteurs régionaux en matière de lutte contre le travail des enfants en vue de contribuer à l’élimination des pires formes du travail des enfants, en général, et du travail domestique des enfants dans les Régions supposées pourvoyeuses et utilisateurs d’enfants domestiques, en particulier. Cette célébration de proximité a connu des impacts positifs tant au niveau de la visibilité de la lutte qu’en matière de changement de comportement de la population vis-à-vis du phénomène.

    Les deux journées d’activités ont été marquées par la distribution d’outils de sensibilisation et de mobilisation sociale, la tenue de stands d’exposition et de spectacles d’animations par les artistes locaux, l’organisation de concours et jeux éducatifs divers, la tenue de cellules de discussion au niveau des églises existantes, le suivi et évaluation du programme d’action par des entretiens auprès des groupes cibles.

    Select to magnify the image

    La collaboration entre la Cellule de coordination du CRLTE Ambositra [Comité Régional de Lutte contre le Travail des Enfants] et du Volet Lutte contre le Travail des Enfants du Projet BIT/PAMODEC a permis de tenir efficacement cette célébration.

  • 12 juin 2013, Maevatanàna (Région Betsiboka), Madagascar

    Célébration Nationale de la Journée Mondiale contre le Travail des Enfants (JMTE 2013)

    Select to magnify the image

    Cette année, la Célébration Nationale de la Journée Mondiale contre le Travail des Enfants a eu lieu à Maevatanàna dans la Région Betsiboka. Cet événement a permis la sensibilisation et la mobilisation des autorités régionales et des acteurs régionaux sur les conséquences néfastes du travail des enfants sur le développement des enfants et du pays. Le Directeur du BIT, lors de son discours, a lancé un message fort à toutes les parties prenantes à la lutte contre le travail des enfants pour la prise de responsabilité à chaque niveau : gouvernement, autorités locales, communauté et parents.

    Cette activité a été organisée par le Comité National de Lutte contre le Travail des Enfants (CNLTE) en collaboration avec le Projet BIT/IPEC/TACKLE.

  • Mai 2013, Victoria – Mahé, Seychelles

    Validation de la Politique Nationale de l’Emploi (National Employment Policy)

    Des pays de toutes les régions et à différents niveaux de développement s’adressent à l’OIT en vue d’obtenir une aide et des conseils afin de formuler une Politique Nationale de l’Emploi (PNE) qui exprime leur volonté politique de promouvoir le plein emploi productif et décent. A l’instar de ces pays, les Seychelles ont lancé le processus d’élaboration et d’actualisation de leur PNE depuis 2012, avec la participation active des acteurs et des partenaires au développement. L’atelier de validation y relatif a eu lieu en mai 2013. Ce processus a bénéficié des appuis technique et financier du BIT.

    Les Seychelles reconnaissent que mettre un accent particulier sur l’emploi des jeunes est devenu une préoccupation aux niveaux mondial et national.

  • Mai 2013, Moroni, Union des Comores

    Validation du Document-Cadre de la Politique Nationale de l’Emploi

    A l’instar des Seychelles, l’Union des Comores a également lancé le processus d’élaboration et d’actualisation du Document-Cadre de la PNE élaborée en 2007 compte tenu du changement de la situation et la nécessité de redéfinir les priorités en matière d’emplois.

    L’atelier de validation du document a eu lieu en mai 2013. Ce processus a bénéficié des appuis technique et financier du BIT.

    Pour les Comores, il est maintenant indéniable que l’emploi des jeunes est également une préoccupation aux niveaux mondial et national.

  • 22 avril 2013, Nosy-Be, Madagascar

    Signature du Code de Conduite pour la lutte contre l’exploitation sexuelle des enfants à des fins commerciales adopté par Madagascar et appliqué à Nosy-Be

    Select to magnify the image

    Pour la première fois à Madagascar, le Code de Conduite pour la lutte contre l’Exploitation Sexuelle des Enfants à des fins Commerciales (ESEC) a été adopté par les parties prenantes afin de mobiliser les établissements hôteliers à s’engager activement dans cette lutte. Nosy Be qui est une région à vocation touristique a franchi ce grand pas suite à l’implication effective du Ministère du Tourisme et des opérateurs économiques locaux. Cette étape a été franchie suite à la sensibilisation et aux appuis du Projet BIT/IPEC/TACKLE.

  • 6 - 8 mars 2013, Moroni, Union des Comores

    Formation sur l’élaboration des rapports au titre de l’Art. 22 de la Constitution de l’OIT

    Au titre de l'article 22 de la Constitution de l'OIT, les États membres sont tenus de soumettre les Conventions et Recommandations aux autorités compétentes, présenter des rapports périodiques sur l’application des conventions ratifiées. Dans ce cadre, le BIT a organisé un atelier de renforcement de capacités des mandants Comoriens en matière de Normes internationales du Travail et d’élaboration des rapports au titre de l’Art. 22 de la Constitution de l’OIT pendant trois jours. Avec la participation active du staff du Ministère en charge du Travail et des représentants des employeurs et travailleurs, huit ébauches de rapports ont été élaborées et le Ministère a pris l’engagement de déployer tous les efforts nécessaires pour envoyer le maximum de rapports cette année.

    Cette formation a été menée en collaboration avec les mandants, le département NORMES  du BIT à Genève et le Bureau de Pays de l’OIT à Yaoundé.

  • Plus >

Third Success Africa report

12e Réunion régionale africaine
Johannesburg, Afrique du Sud
11–14 octobre 2011

Select to magnify the image

DWCP - Seychelles
Edition 2012

Select to magnify the image

Le Code de conduite
pour la lutte contre l'ESEC

 
Dernière mise à jour : 19.06.2014 ^ top