Ouvrir ce message dans votre navigateur.
Organisation Internationale du Travail
   Lettre n°16
  Le courrier du Bureau de l'OIT pour la France   
 
 
 
 Actualité
 

102ème Conférence internationale du Travail

La Conférence internationale du Travail qui se tient à Genève du 5 au 20 juin 2013 réunit près de 5000 délégués (représentants des gouvernements, des employeurs et des travailleurs) des 185 Etats Membres de l’OIT.

C’est la première conférence du nouveau Directeur Général. Le rapport " Vers le centenaire de l’OIT -Réalités, renouveau et engagement tripartite" qu’il soumet à la Conférence dresse un diagnostic lucide de la rapidité et de l’ampleur des évolutions auxquelles l’OIT doit faire face. Il détermine des axes d’action clairement définis qui constituent la "feuille de route " de Guy Ryder pour son mandat. Il propose sept idées d’intiatives tournées à la fois sur le fonctionnement de l’OIT et de son action.

1.) l’initiative sur la gouvernance pour mener à bonne fin la réforme des structures de gouvernance de l'OIT, procéder à l'évaluation de l'impact de la Déclaration de l’OIT sur la justice sociale pour une mondialisation équitable de 2008, conformément aux dispositions finales de cet instrument, et prendre des mesures de suivi à la lumière des conclusions de cette évaluation ;

2) l’initiative sur les normes pour renforcer le consensus tripartite sur un système de contrôle faisant autorité et améliorer la pertinence des normes internationales du travail au moyen d'un mécanisme d'examen des normes ;

3) l'initiative verte pour concrétiser la dimension du travail décent inhérente à la transition vers un modèle de développement durable à faible empreinte carbone et faciliter la contribution tripartite à ce processus ;

4) l'initiative sur les entreprises pour créer une plate-forme destinée à faciliter l'interaction de l'OIT avec les entreprises et contribuer ainsi à leur pérennité et à la réalisation des objectifs de l'OIT ;

5.) l'initiative sur l'éradication de la pauvreté pour répondre à la nécessité impérieuse de garantir à tous les travailleurs un salaire assurant des conditions d'existence convenables, notamment en s'appuyant sur les composantes emploi et protection sociale du programme de développement pour l'après -2015 ;

6) l'initiative sur les femmes au travail pour examiner la place et les conditions des femmes dans le monde du travail et faire en sorte que les mandants tripartitesagissent concrètement pour réaliser l'égalité de chances et de traitement ;

7) l'initiative sur l'avenir du travail pour établirun groupe consultatif qui sera chargé d'étudier cette question et dont le rapport pourra être examiné par la Conférence internationale du Travail à la session du centenaire en 2019.

Cette 102ème session a inscrit à son ordre du jour 3 autres débats importants :
- "Travail décent et emplois verts".
- Une discussion générale, fondée sur une approche intégrée, sur l'emploi et la protection sociale dans le nouveau contexte démographique.
- En vertu du suivi de la Déclaration de l'OIT sur la justice sociale , un débat sur le « dialogue social »

A l’occasion de l’ouverture de cette Conférence internationale du Travail, le Directeur Général a accordé un entretien au journal Le Monde.

Cliquez ici pour accéder à cet entretien.

Pour accéder au rapport du DG

Pour en savoir plus sur la Conférence

 
 
---
 Zoom

Un plan d'action pour réformer l'industrie textile au Bangladesh

A la suite de l'effondrement du Rana Plaza, un immeuble de neuf étages, le 24 avril dans la banlieue de Dacca, qui avait provoqué le décès de plusieurs centaines de travailleurs, les partenaires bangladais (organisations de salariés, d'employeurs, l'Etat) et l'OIT se sont mis d'accord, au mois de mai 2013, sur un plan d'action articulé en plusieurs étapes à court et moyen terme. Celui-ci consiste à :

• Soumettre au Parlement bangladais, au cours de sa prochaine session en juin 2013, un projet de réforme du droit du travail qui doit améliorer la protection, en droit et en pratique, des droits fondamentaux à la liberté syndicale et à la négociation collective, ainsi que la santé et la sécurité au travail.

• Evaluer d'ici à la fin de 2013 la sûreté des structures des immeubles et la sécurité incendie de toutes les entreprises textiles orientées à l'export en activité au Bangladesh et initier des mesures correctrices, y compris le déménagement des usines dangereuses.

• Faire recruter, dans les six mois par le gouvernement 200 inspecteurs supplémentaires et s'assurer que le Département de l'inspecteur en chef des usines et établissements aura une allocation budgétaire annuelle suffisante pour lui permettre de recruter au moins 800 inspecteurs et de développer les infrastructures nécessaires à leur propre fonctionnement.

• Mettre en œuvre dans son intégralité le Plan d'action tripartite national sur la sécurité incendie dans l'industrie du prêt-à-porter et en étendre la portée pour inclure l'intégrité structurelle des bâtiments en vue d'améliorer la santé, la sûreté professionnelle et structurelle, et d'autres secteurs de vulnérabilité, à identifier en concertation avec les acteurs concernés.

L'Etat, les employeurs et syndicats bangladais ont d'autre part sollicité l'OIT pour lancer un programme de qualification et de formation pour les travailleurs qui ont été blessés lors de ces récentes tragédies et se sont retrouvés handicapés. Ils ont également demandé à la direction conjointe de Better Work (Organisation Internationale du Travail/Société Financière Internationale) de se réunir immédiatement après l'adoption de la législation du travail, en supposant que la réforme adoptée constituera un renforcement de la protection, en droit et en pratique, des droits fondamentaux à la liberté syndicale et à la négociation collective, qu'elle améliorera la santé et la sécurité au travail, et fera progresser l'enregistrement des organisations syndicales. Le plan d'action prévoit un mécanisme de suivi pour mesurer dans six mois les progrès réalisés dans la mise en œuvre des mesures annoncées aujourd'hui.

Les défis sont immenses mais si les acheteurs internationaux et les marques assument mieux leurs responsabilités pour améliorer les conditions de travail et la sécurité et la santé au travail, et avec le soutien actif des partenaires au développement et des donateurs, la sécurité peut et doit progresser dans tous les lieux de travail à travers le Bangladesh.

Dans la foulée de ce plan d'action, deux fédérations syndicales internationales ( IndustriALL et UNI) ainsi que des ONG ont conclu le 14 mai avec plus de 30 entreprises internationales (Carrefour, Esprit, Zara, Benetton, etc ) un accord pour renforcer les conditions de sécurité dans les usines de textiles au Bangladesh. L'accord prévoit la mise en place d'un comité de sécurité chargé de mettre en place un programme d'inspection de la sécurité. Composé à parité de représentants syndicaux et de représentants des entreprises signataires, le comité comptera également un représentant de l'Organisation internationale du travail.

 
---
 En bref

- Réunion ministérielle de l’OCDE Paris, 29-30 mai 2013

La Réunion ministérielle 2013 de l’OCDE, présidée par la Norvège qui s’est tenue à Paris les 29 et 30 mai à Paris avait pour objectif de réfléchir à des solutions concrètes pour renouer avec la croissance en accordant une importance particulière à l'emploi, à l'égalité et à la confiance. Le Directeur Général du BIT , Guy RYDER a participé pour la première fois à cette réunion.

Pour en savoir plus

 
- 
Publication du rapport sur le travail dans le monde 2013.

Selon le rapport de l'OIT sur le travail dans le monde 2013 publié le 3 juin 2013, l'incapacité à transformer les profits en investissements réels dans les économies avancées ralentit la reprise de l'emploi.

Pour en savoir plus

 
- 
Journée mondiale contre le travail des enfants, 12 juin 2013

Non au travail des enfants dans le travail domestique !, c’est le thème retenu par l’OIT pour la journée mondiale contre le travail des enfants.

Dans le monde, un grand nombre d’enfants sont impliqués dans le travail domestique rémunéré ou non, chez un tiers ou un employeur. Ces enfants sont particulièrement vulnérables à l’exploitation. Leur travail est souvent méconnu du grand public, ils peuvent se trouver isolés et travailler loin du foyer familial. Les mauvais traitements donnés aux enfants dans le travail domestique sont beaucoup trop courants.

Dans le cadre des conventions fondamentales de l'OIT sur le travail des enfants, et des instruments récemment adoptés sur le travail décent pour les travailleuses et travailleurs domestiques le BIT publiera le 13 juin un nouveau rapport sur le travail domestique.

A l’occasion de cette journée mondiale la Mairie de Paris diffusera sur ses 173 panneaux lumineux de Paris le message suivant "12 juin 2013 - Journée mondiale contre le travail des enfants Avec l’organisation internationale du travail éliminons ce fléau"

- Concert du Maestro Claudio Abbado dédié à la lutte contre le travail des enfants.

Initiative « Musique contre le travail des enfants ».

Le Maestro Claudio Abbado a décidé de dédier le concert qu’il donnera à Paris le 11 juin 2013 à la salle Pleyel, avec l'Orchestra Mozart à la lutte contre le travail des enfants.

L'organisation internationale du travail et son programme pour l'abolition du travail des enfants, (IPEC) appuient cette initiative. M.Abbado lancera à cette occasion un appel aux chefs d'orchestre, aux orchestres, aux chœurs et aux musiciens de tous genres à travers le monde, adultes et jeunes, professionnels et amateurs, à dédier, d'octobre 2013 à décembre 2014, un concert dans leur répertoire prévu à cette initiative "Musique contre le travail des enfants".

La série mondiale de concerts en appui à cette initiative débutera à Brasilia en octobre 2013 lors de la 3ème conférence mondiale sur le travail des enfants.

Pour en savoir plus sur cette initiative "Musique contre le travail des enfants de lOIT" veuillez prendre contact avec : ipec@ilo.org

Pour en savoir plus sur cette journée mondiale.

 
- Emploi des jeunes - Un forum d'expression pour la jeunesse

Une nouvelle plate-forme numérique interactive vise à mobiliser les jeunes et à trouver des solutions à la crise de l'emploi des jeunes. La plate-forme est une réponse à l'une des requêtes exprimées dans l'Appel à agir en faveur de l'emploi des jeunes, publié par l'OIT en juin 2012.

Pour en savoir plus

 
- 
Prix Francis Blanchard 2013

Le Prix Francis Blanchard décerné par l'AFOIT a pour objectif de valoriser les travaux de moins de trois ans à caractère scientifique, quel qu'en soit le support, en langue française et relatifs à l'action de l'OIT quant aux principes et valeurs figurant dans le préambule de sa Constitution, la Déclaration de Philadelphie, et l'Agenda du travail décent, notamment leurs déclinaisons relatives à la dimension internationale des thèmes suivants : le travail et l'évolution des formes d'emploi, la protection sociale, les relations professionnelles et le droit de la négociation collective, les libertés syndicales, le respect du travail décent dans la mondialisation, la non-discrimination au travail.

La date limite de transmission des candidatures est fixée au 30 juin 2013.

Pour en savoir plus

 
 

Soumettre l'adresse d'une personne qui pourrait être intéressée par cette lettre.
Cesser de recevoir cette lettre d'information.