Modernisation de l’Administration et de l’Inspection du Travail pour cinq pays d’Afrique (BIT/ADMITRA - Phase II) (disponible solo en Francés)

Ce Programme financé par le Gouvernement français couvre le Burkina Faso, le Maroc, le Sénégal, le Togo et la Tunisie.

Projet ADMITRA II

Modernisation de l’Administration et de l’Inspection du Travail pour cinq pays d’Afrique (BIT/ADMITRA)

Ce Programme financé par le Gouvernement français couvre le Burkina Faso, le Maroc, le Sénégal, le Togo et la Tunisie.

Il a pour objectif principal de fournir une assistance technique nécessaire à la modernisation, au renforcement et à la redynamisation des administrations et inspections du travail des pays concernés. Plus spécifiquement, le Programme s’exécutera autour de quatre objectifs stratégiques:

1. le renforcement de la capacité d’intervention de l’administration et de l’inspection du travail dans l’économie informelle : il s’agit principalement, à travers une large concertation avec les partenaires et une recherche-action, d’appuyer fortement les pays bénéficiaires à élaborer et à mettre en œuvre une stratégie d’intervention des inspecteurs du travail dans les unités de l’économie informelle. Une fois adoptée, cette stratégie sera expérimentée au niveau national, évaluée et publiée pour servir notamment d’exemple de bonnes pratiques ;

2. l’organisation et le fonctionnement efficaces, coordonnés et opérationnels des organes de l’administration et de l’inspection du travail : cet objectif correspond à la formulation des politiques nationales du travail et à la réorganisation des systèmes d’administration, y compris l’inspection du travail. L’atteinte de cet objectif sera un pas important vers la ratification et/ou l’application effective de la C150 de l’OIT sur l’administration du travail.

3. le renforcement des capacités par la formation, l’actualisation et la modernisation des méthodes et outils de travail des inspecteurs, des agents de l’administration et de l’inspection du travail et des formateurs des inspecteurs : la mutation des fonctions des inspecteurs du travail engendrées par les évolutions du marché du travail et de l’entreprise appelle une révision des programmes de formation initiale et continue de ces derniers, afin d’adapter et de consolider leurs compétences dans des domaines qui nécessitent de plus en plus leur expertise. En outre, les inspecteurs seront formés à concevoir eux-mêmes des supports pédagogiques et méthodologiques.

4. le renforcement des capacités des fonctionnaires chargés du management, en matière de formulation, de mise en œuvre et d’évaluation des politiques publiques de développement : les activités liées à cet objectif immédiat consistent à fournir aux dirigeants et décideurs une formation et des outils adéquats leur permettant d’améliorer le management de l’administration du travail, notamment une méthodologie de formulation de politiques économiques et sociales (PNT, PNE, Feuille de route, etc.).