Le Conseil des chefs de Secrétariat des Nations Unies place la création d’emplois et la protection sociale au cœur de ses Initiatives communes contre la crise

Les agences onusiennes à l'oeuvre face aux répercussions sociales de la crise financière et économique.

Actualité | 1 mars 2010

En avril 2009, le Conseil des chefs de secrétariat pour la coordination – l’organe des Nations Unies qui assure la coordination et la coopération dans une série de questions relatives à la mission et à la gestion des agences, fonds et programmes des Nations Unies – a approuvé neuf initiatives communes remédier à la fracture sociale provoquée par la crise financière et économique mondiale.

Reconnaissant que les conséquences les plus graves de la crise sont supportées par ceux qui en sont le moins responsables – les pauvres dans les pays en développement, les Initiatives visent à assurer une action cohérente des agences dans les questions les plus préoccupantes provoquées par la crise.

Les Initiatives appellent les agences des Nations Unies1 à élaborer des réponses politiques cohérentes dans neuf domaines clés: la finance; la sécurité alimentaire; le commerce; l’environnement; l’emploi, la production et la demande agrégée; le socle de protection sociale; la stabilité humanitaire et sociale ainsi que la sécurité; la technologie et l’innovation; le suivi et l’analyse.

Dans le cadre de son engagement à promouvoir le Pacte mondial pour l’emploi, l’Organisation internationale du travail (OIT) dirige l’Initiative 5 en coopération avec 13 autres agences des NU/Bretton Woods et les Commissions régionales des NU. L’initiative ambitionne de renforcer les échanges et la coopération entre agences en dynamisant l’emploi, la production, l’investissement et la demande agrégée, et en soutenant le travail décent pour tous. L’OIT codirige également l’Initiative 6 sur le socle de protection sociale en collaboration avec l’OMS, rejointe par 17 agences et les Commissions régionales. L’initiative vise à assurer l’accès aux services sociaux de base, au logement, à l’autonomisation et à la protection, comme une manière d’adoucir l’impact de la crise sur les populations pauvres et vulnérables.

Conformément à son mandat dans le cadre des initiatives, l’OIT:

- identifie les domaines cruciaux dans lesquels la coopération entre agences peut fournir une valeur ajoutée significative lors de la mise en œuvre du Pacte mondial pour l’emploi, au niveau international et à celui des pays;

- étudie les pratiques par pays et évalue les domaines clés pour l’aide technique lors de la mise en œuvre du Pacte:

- recherche les experts en la matière, les réseaux et sources de financement qui pourraient mobilisés pour répondre aux besoins des pays;

- dirige les actions de sensibilisation avec des agences partenaires;

- élabore des modules de formation à l’intention des planificateurs nationaux de la politique sociale, avec l’OMS et l’UNICEF et en collaboration avec d’autres agences, à organiser à Turin et à Santiago du Chili; et

- rédige un manuel d’action pour les activités communes aux pays et évalue sa cohérence (études de cas par pays).

Dans sa lettre aux Coordinateurs résidents des Nations Unies, Helen Clark, présidente du Groupe des Nations Unies pour le développement (UNDG) a attiré l’attention de la communauté internationale sur l’interconnexion de tous les domaines de la crise, la priorité étant donnée aux Pays les moins avancés (PMA) et aux Pays à faible revenu (PFR). La lettre encourage les partenaires internationaux à fournir un soutien coordonné aux réponses à la crise qui sont solides, s’appuient sur l’expérience du terrain et ont été appropriées par les pays. Une l’attention doit être donnée au recours aux mécanismes en place (par ex. le financement de la sécurité alimentaire) et à l’identification des lacunes financières persistantes dans les efforts consacrés à l’établissement de fonds fiduciaires multidonateurs (FFMD) au niveau des pays.

Les modèles de suivi des initiatives tiennent le CCS au courant des progrès réalisés et donnent une image complète des actions qui devraient être entreprises par le système des NU pour surmonter la récession. Le Guide des ressources de l’initiative commune des Nations Unies décrit la manière dont ces initiatives sont traduites en actions aux niveaux mondial, régional et national. Un système de suivi et d’analyse a été mis en place afin de suivre les développements, et de faire rapport sur les dimensions politiques, économiques, sociales et environnementales de la crise, avec une intention bien précise d’envoyer des signaux économiques avant-coureurs.

Pour plus d’informations au sujet du Pacte mondial pour l’emploi de l’OIT, envoyez un courrier à jobspact@ilo.org

1 FAO, OMI, UIT, CNUCED, UN-DESA, PNUD, PNUE, FNUAP, ONUDI, OMT, UPU, OMPI, UNESCO, UNICEF, UNODC, UN-Habitat, FMI, Banque mondiale et Commissions régionales des NU