Programme international pour l'abolition du travail des enfants (IPEC)

Faits et chiffres

  • Le nombre global d'enfants en situation de travail des enfants a diminué d'un tiers depuis l'année 2000, passant de 246 millions à 168 millions. Plus de la moitié d'entre eux, c'est-à-dire, 85 millions effectuent des travaux dangereux (ils étaient 171 millions en 2000).
  • La région d'Asie-Pacifique continue à enregistrer les plus grands nombre d'enfants (presque 78 millions ou 9,3% de toute la population d'enfants), mais l'Afrique sub-saharienne continue à être la région avec la plus forte incidence de travail des enfants (59 millions, plus de 21%).
  • Il y a 13 millions (8,8%) d'enfants astreints au travail des enfants en Amérique latine et les Caraïbes, tandis qu'ils sont 9,2 millions (8,4%) dans la région du Moyen-Orient et l'Afrique du Nord.
  • L'agriculture continue à être de loin le secteur avec le plus grand nombre d'enfants astreints au travail (98 millions, ou 59%), mais le nombre d'enfants dans les services (54 millions) et l'industrie (12 millions) n'est nullement négligeable – principalement dans l'économie informelle.
  • Le travail des enfants chez les filles a diminué de 40% depuis 2000, alors que chez les garçons la diminution est de 25%.

Faits marquants

  1. Conférence

    III Conférence mondiale sur le travail des enfants - Brasilia, 8-10 octobre 2013

    L’OIT participe à la IIIe Conférence mondiale qui va rassembler des représentants des gouvernements, des partenaires sociaux et de la société civile en vue de partager leurs expériences et leurs stratégies en matière de lutte contre le travail des enfants dans le monde.

    La Conférence – organisée par le gouvernement brésilien – permettra d'examiner les progrès accomplis depuis la précédente Conférence mondiale (à La Haye en 2010) et de discuter des moyens d’accélérer les efforts de lutte contre le travail des enfants à l’échelle mondiale – et en particulier contre ses pires formes.