Journée mondiale contre le travail des enfants de 2012 - Activités

Document | 8 juin 2012

Pour fêter la Journée mondiale de 2012 plusieurs évènements auront lieu dans plus de 50 pays autour du monde. Ces activités sont variées: des débats politiques de haut-niveau et des débats publics, des évènements médiatiques, des campagnes de sensibilisation, des représentations culturelles et d’autres activités auxquelles participent les gouvernements, les employeurs et les travailleurs ainsi que d’autres organisations des Nations Unies et des organisations non gouvernementales. Un résumé des activités par région est présenté ci-dessous. La liste complète est disponible ici (en anglais, la version française sera disponible prochainement).

Afrique

En Afrique, des activités et évènements ont déjà commencé à l’approche de la Journée mondiale et plusieurs pays organisent des activités qui dureront jusqu’au 16 juin, Journée de l’enfant africain.

Au Ghana plusieurs évènements sont prévus, y compris un forum public et une Journée de l’enfant, lesquels seront consacrés à l’abolition du travail des enfants et à la promotion de l’accès universel à une éducation primaire de qualité.

Au Burkina Faso, une activité de sensibilisation réunira des représentants du gouvernement, des délégués des organisations d’employeurs et de travailleurs ainsi que des membres des autorités locales, des parents et des enfants autour du thème de la Journée mondiale contre le travail des enfants: «Droits de l'homme et justice sociale... éliminons le travail des enfants». Cet évènement s’achèvera par une représentation théâtrale.

Aux Comores, une manifestation pacifique contra le travail des enfants sera organisée par des associations de femmes et de la société civile de Mohéli. Mme Hadidja Aboubacar, Première dame de l’Union des Comores sera à la tête de cette manifestation.

En Egypte, des activités se dérouleront dans six régions du pays. Les enfants sont invités à y participer afin de les sensibiliser au travail des enfants et de mettre en évidence ce problème au sein de ces communautés.

En Ouganda, l’IPEC a mis en place une série d’activités en collaboration avec l’ONG "Rural Development Media Communications" afin d’accroître la sensibilisation des membres de la communauté au sujet de la Journée mondiale et de l’urgence de lutter contre les pires formes de travail des enfants. Pendant deux semaines, 20 films seront projetés dans les districts de Mbale et Rakai. Des discussions et débats sur les sujets traités dans les films auront lieu après chaque projection.

Amériques

Au niveau régional dans les Amériques, un webinair (séminaire en ligne) sur les droits de l’homme et le travail des enfants sera tenu le 14 juin 2012. Le panel sera formé par M. Amerigo Incalcaterra, Représentant régional pour l'Amérique du Sud du Haut-commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme (HCDH) et M. Guillermo Dema, Spécialiste du BIT pour les questions du travail des enfants et l'emploi des jeunes.

En Uruguay, dans le cadre de la célébration de la Journée mondiale, l’IPEC soutiendra les mandants et les parties prenantes nationales pour lancer l’élaboration d’un plan d’action national pour l’abolition du travail des enfants et la protection des adolescents travailleurs.

À Haïti, une campagne intitulée «Frennen Sistem Restavek» a été lancée sur Facebook afin de mettre un terme au phénomène «restavek» dans ce pays. Il s’agit d’une initiative conjointe du projet de l’IPEC, la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti (MINUSTAH), le Fonds des Nations unies pour l'enfance (UNICEF) et l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), entre autres organisations.

États arabes

Des syndicats du secteur de l’éducation de plusieurs pays utiliseront du matériel de sensibilisation et de promotion élaboré par l’IPEC en réalisant des activités avec les enfants dans les écoles.

En Jordanie, le 12 juin un groupe de discussion aura lieu, dans lequel seront inclus des enfants, afin d’évoquer les déficiences des politiques, des législations et des programmes concernant le travail des enfants. D’autres activités auxquelles pourront participer les enfants et la communauté seront également organisées.

Asie

Au Bangladesh, le 12 juin l’IPEC soutiendra le Bureau des statistiques du Bangladesh pour le lancement de l’enquête nationale sur le travail des enfants 2012.

Au Cambodge, la Journée mondiale contre le travail des enfants a été célébrée le 29 mai à l’occasion de la Journée internationale des enfants. Ce jour-là, 500 enfants ont participé à l’évènement au cours duquel le Premier ministre du Gouvernement Royal du Cambodge, M. Samdach Ahkas Moha Sena Padey Techor Hun Sen, a prononcé un discours sur les problèmes auxquels font face les enfants.

Au Népal, la célébration de la Journée mondiale prétend renforcer et promouvoir la sensibilisation et l’action pour lutter contre le travail des enfants s’inscrivant dans la continuité des engagements pris par le Plan directeur national. Une campagne de signature à niveau national a été lancée dans les écoles, universités, ministères et organismes locaux afin de promouvoir le soutien et l’engagement des parties prenantes dans la lutte contre le travail des enfants. Il a été demandé à 5 000 représentants de montrer leur engagement envers l’abolition du travail des enfants en apposant leur signature sur de grandes banderoles qui seront ensuite exposées dans les écoles, les salles de réunion, les salles de conférence et les lieux publics.

En Indonésie, le 14 juin Bappenas, l’Organisme national de planification, en collaboration avec une radio locale organisera la présentation d’un rapport inter-agences sur le travail des enfants, l’éducation et l’emploi des jeunes. Des représentants de haut-niveau de l’OIT, l’UNICEF et la Banque mondiale assisteront à cet évènement.

Europe et Asie centrale

Au Tadjikistan, une table ronde sur le thème: «Droits des enfants et justice sociale. Pas de travail des enfants au Tadjikistan» sera organisée en collaboration avec le Bureau du Commissariat aux Droits de l'Homme (Ombudsmen). Elle réunira 25 membres du Groupe de travail du bureau de l’Ombudsman, 15 membres du personnel de ce bureau et des représentants des médias afin de discuter du problème du travail des enfants, des droits des enfants et de la justice sociale. Avant cet évènement, une résolution sera rédigée dans le but d’intégrer les questions relatives au travail des enfants et la justice sociale pour les enfants travailleurs au Programme national sur l’éducation en matière de Droits de l’homme pour 2012-2017.

À Rome, le 12 juin le Fonds des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) accueillera la projection d’une brève vidéo sur les actions positives menées au Cambodge pour combattre le travail des enfants dans le secteur de la pêche. Cette projection sera suivie d’une présentation de l’OIT et de la FAO sur les principaux résultats obtenus par le Partenariat international dans l’agriculture et les leçons apprises pour le futur.

À Genève, l’OIT fêtera la Journée mondiale 2012 par la célébration de la réunion du Comité directeur international pendant la Conférence internationale du Travail. Pendant cette réunion, l’OIT lancera un nouvel appel à la ratification universelle de ses conventions sur le travail des enfants et de toutes les conventions fondamentales, ainsi qu’à un renforcement des politiques et programmes nationaux pour garantir une action efficace contre le travail des enfants comme mesure de suivi de la ratification des conventions.

À 19h30 (EST), le documentaire de Hubert Dubois «Enfants Forçats» sera projeté au Cinéma le Grütli.

Monde

À niveau mondial, les syndicats de l’éducation de plusieurs pays, avec le soutien de l’Internationale de l’éducation (IE), encouragent les enseignants à organiser des discussions et autres activités dans les salles de classe au sujet du travail des enfants et de l’importance que tous les enfants aient accès à une éducation de qualité.