Au sujet de SCREAM
L'OIT est une institution specialisée des Nations-Unies

Au sujet de SCREAM

SCREAM signifie:

La défense des droits des enfants...

Chaque enfant a le droit de jouer, d'aller à l'école et de rêver, et chaque adulte porte la responsabilité, en tant que gardien de l’enfance, de rendre cela possible. SCREAM offre une occasion unique d'impliquer un grand nombre de personnes et d'organisations actives dans leur communauté dans la promotion de la justice sociale, des droits de l'homme et du travail, principes universellement reconnus. Il renforce également le travail de l'IPEC, en rehaussant le potentiel de développement lié aux activités de coopération à différents niveaux, dont le renforcement de partenariats avec d'autres agences des Nations Unies, de gouvernements, d’organisations d'employeurs et de travailleurs, d’ONG et d’institutions universitaires. Ceci dans le cadre du mouvement mondial contre le travail des enfants.

par l'éducation...

L'accès à l'enseignement de base est un droit fondamental, renié à des millions d'enfants. Le travail des enfants est non seulement le résultat de la pauvreté, il est aussi à l’origine de la pauvreté. L’enseignement de base universel et gratuit est une des principales manières de briser ce cercle vicieux. Tel est le but du deuxième objectif du Millénaire pour le développement (OMD), renforcé par l'initiative Education pour Tous (EPT) de l'UNESCO. Parallèlement à l'accès à l'éducation et dans le but de bâtir une mondialisation juste, les adultes et les enfants devraient avoir l'assurance d'une éducation de qualité fondée sur les droits de l'homme. L’éducation a un rôle fondamental à jouer dans le développement social et personnel et dans la promotion d’un fort sens de responsabilisation individuelle pour atteindre cet objectif commun dans le monde.

Le processus éducatif de SCREAM fournit aux jeunes des connaissances de base et des informations couplées avec des outils permettant de développer leurs compétences et la confiance en soi nécessaires pour agir en public avec les membres de leur communauté et de leurs faire connaître ce qu'ils ont appris. Le processus d'apprentissage de SCREAM se fonde sur les quatre piliers de l'approche pédagogique: «Apprendre à connaître, apprendre à faire, apprendre à vivre ensemble et apprendre à être» (L’éducation: un trésor est caché dedans – Jacques Delors). Ce processus d'apprentissage a une influence sur la perception des jeunes et de leurs communautés et entraîne des changements d'attitudes et de comportements. Grâce à ce processus, les jeunes vont faire évoluer et réaliser leur potentiel comme agents du changement social au sein de leur communauté et acquérir un sens de «citoyenneté glocale» (penser globalement et agir localement).

les arts...

L'art est un moyen puissant d’éducation et d’information des communautés sur la question du travail des enfants, ses causes, implications et conséquences. Le processus d'apprentissage de SCREAM est profondément enraciné dans les arts, tant visuels que littéraires, du spectacle, outil particulièrement puissant pour atteindre les jeunes tout en combinant gaieté et amusement avec un moyen de développer la confiance, la mémoire, l'autodiscipline et l'estime de soi. Elle leur permet d'agir. SCREAM promeut activement l'usage des arts pour permettre aux jeunes de s'exprimer de façons très différentes et créatives et d'une manière compatible avec leur culture et leurs traditions. De plus, SCREAM s'étend à l’ensemble de la communauté artistique et invite les artistes locaux à jouer un rôle actif dans la mise en œuvre du processus en travaillant sur la base d’une approche communautaire. Nous avons tous un rôle à jouer dans ce processus de changement vers un monde meilleur.

et les médias

A l'ère de la communication numérique mondiale et des nouvelles instantanées, les médias jouent un rôle essentiel dans tout programme d'éducation et de mobilisation sociale. Les jeunes ont besoin de comprendre tous les aspects du travail des médias et comment, en tant que groupe social important, ils interagissent entre eux. Communiquer avec les médias est une compétence indispensable de nos jours. Il est tout aussi important que le secteur des médias profite de SCREAM pour infiltrer les salles de classe et soutenir les jeunes engagés dans la promotion de la justice sociale.

La défense des droits des enfants par l’éducation, les arts et les médias

© 1996-2014 Organisation internationale du Travail (OIT) | Droit d'auteur et autorisations | Déclaration de protection de la vie privée | Déni de responsabilité