Qu’est-ce que l’emploi temporaire?

L’emploi temporaire, dans lequel les travailleurs sont engagés pour une période donnée, comprend les contrats conclus pour une durée déterminée, pour la réalisation d’une tâche ou d’un projet défini, le travail saisonnier ou le travail occasionnel, y compris journalier.

Le travail temporaire a commencé à susciter une attention particulière des politiques il y a environ trente ans quand son usage s’est répandu sur le marché du travail. Les contrats à durée déterminée, les contrats conclus pour une tâche ou un projet défini, sont des arrangements contractuels d’emploi entre un employeur et un employé qui se caractérisent par une durée limitée ou un événement prédéfini qui met fin au contrat.
Contrats à durée déterminée

Les contrats à durée déterminée (CDD) ont toujours existé sur les marchés du travail à des fins spécifiques. Ils offrent de la souplesse aux entreprises pour répondre à l’évolution de la demande, comme les fluctuations saisonnières, pour remplacer des travailleurs temporairement absents, ou pour évaluer les nouveaux embauchés avant de leur offrir un contrat à durée indéterminée. Au-delà de ces raisons traditionnelles, certaines entreprises en sont venues à dépendre fortement des CDD, embauchant régulièrement des travailleurs avec ces contrats pour des tâches permanentes de l’entreprise. Pour ces entreprises, l’emploi temporaire peut poser problème, notamment pour gérer des travailleurs relevant de types de contrat différents alors qu’ils accomplissent des tâches similaires; cela risque aussi de conduire à un sous-investissement dans la formation et l’innovation et donc à une moindre productivité.

Certains travailleurs choisissent de travailler en intérim parce qu’ils veulent concilier leur travail avec leurs études ou ont d’autres responsabilités qui les empêchent de s’engager à travailler pour une durée indéterminée. Pour la plupart des travailleurs en CDD, cependant, il ne s’agit pas d’un choix explicite. Quand l’emploi à durée déterminée est involontaire, l’arrangement est souvent de qualité inférieure à celle des contrats à durée indéterminée, en particulier si le passage vers un emploi à durée indéterminée est compromis. Il est donc important de prévenir le recours abusif aux CDD en limitant leur renouvellement et leur durée globale ou en interdisant les CDD pour effectuer des tâches permanentes. Il est aussi primordial d’offrir l’égalité des conditions de travail entre travailleurs en intérim et travailleurs occupant un emploi typique.

Travail occasionnel

Le travail occasionnel est l’embauche de travailleurs à très court terme ou sur une base occasionnelle ou intermittente, souvent pour un nombre spécifique d’heures, de jours ou de semaines, en échange d’un salaire fixé par les termes de l’accord de travail journalier ou périodique. Le travail occasionnel est une caractéristique dominante de l’emploi salarié informel dans les pays en développement à faible revenu, mais il a aussi émergé plus récemment dans les économies industrialisées, en particulier les emplois liés à l’économie «à la demande» ou «à la tâche» (petits boulots).

Normes internationales du travail

Les principales normes de l’OIT qui donnent des directives d’ordre réglementaire sur les contrats à durée déterminée sont la convention (n°158) sur le licenciement, 1982 et la recommandation n° 166. Elles prévoient la mise en place de garde-fous contre le recours abusif aux contrats à durée déterminée. Dans la majorité des pays, les contrats à durée déterminée sont réglementés par des dispositions légales spécifiques sur la durée maximale de ces contrats, le nombre de renouvellements et les raisons valables pour leur utilisation.