Actualités, articles et déclarations sur la migration

  1. Les coopératives et la crise: «Nos clients sont aussi nos propriétaires»

    2 juillet 2010

    Les coopératives ont mieux résisté que d’autres secteurs à l’aggravation de la crise mondiale de l’économie et de l’emploi. Reportage depuis la Suède.

  2. Réparer l’avenir des enfants travailleurs au Mali

    7 juin 2010

    Au Mali environ deux enfants sur trois âgés de 5 à 17 ans travaillent, soit un peu plus de 3 millions d’enfants. Peu d’entre eux vont à l’école et 40 pour cent des enfants entre 5 et 14 ans effectuent un travail dangereux. La situation des filles migrantes est particulièrement préoccupante. Reportage de BIT en ligne.

  3. Migration et développement: une nouvelle étude du BIT sur les migrations de main-d’œuvre en Afrique du Nord et en Afrique de l’Ouest

    28 avril 2010

    La crise économique et financière mondiale a engendré d’importants défis sur le plan social et en matière d’emploi, notamment pour les travailleurs migrants venus de pays en développement. Comme le montre une nouvelle étude du BIT sur l’Afrique du Nord et de l’Ouest, ceux-ci ont généralement été touchés de manière disproportionnée par les suppressions d’emplois dans les pays de destination, provoquant une baisse des fonds envoyés dans leurs pays d’origine. Dès lors, la question est de savoir jusqu’à quel point la migration peut contribuer au développement des pays d’origine. BIT en ligne s’est entretenu avec Steven Tobin, co-auteur de l’étude, sur la meilleure façon d'utiliser la migration comme un levier de développement.

  4. Nouvelle étude du BIT sur une approche de la migration de main-d'œuvre fondée sur les droits

    31 mars 2010

    Parmi les défis grandissants liés à la crise économique mondiale, une nouvelle étude du BIT met en lumière la nécessité d’adopter une «approche fondée sur les droits» pour accorder une «juste place» aux 105 millions de travailleurs migrants dans le monde.

  5. Faire face à la crise grâce aux coopératives de travailleurs migrants

    3 juillet 2009

    Cette année, la Journée internationale des coopératives de l’ONU a pour thème les possibilités qu’offrent les coopératives de contribuer efficacement à la reprise économique mondiale en période de crise. En Indonésie, des milliers de travailleurs migrants, victimes de la propagation de la crise économique et sociale, rentrent chez eux. Créer une coopérative apparaît comme une solution pour ces rapatriés, comme le montre le reportage de Gita F. Lingga, chargée de communication au Bureau de l’OIT à Djakarta.

  6. Les petites filles migrantes qui travaillent, victimes de la crise mondiale

    10 juin 2009

    Plus de 100 millions de filles sont impliquées dans le travail des enfants dans le monde, selon un nouveau rapport du BIT pour la Journée mondiale contre le travail des enfants 2009. Le rapport avertit que la crise financière mondiale pourrait précipiter un nombre croissant d’enfants, en particulier des filles, dans le travail des enfants. Reportage de BIT en ligne depuis Moscou où les travailleurs migrants et leurs enfants sont les premiers touchés par la crise.

  7. Message de Juan Somavia à l’occasion de la Journée internationale des migrants

    17 décembre 2008

    Des 200 millions de migrants internationaux, 50 pour cent sont des travailleuses et des travailleurs migrants qui ont quitté leur pays et leur communauté dans l'espoir de trouver ailleurs un travail qui leur offre de meilleures possibilités de faire vivre leur famille et leur communauté. Ils apportent une contribution énorme mais souvent méconnue à la croissance et au développement de leur pays d'accueil comme de leur communauté d'origine. Alors que les travailleurs migrants n'ont pas encore subi tout l'impact de la crise, on entend parler de licenciements directs, d'aggravation des conditions de travail et notamment de baisses de salaire, d’une augmentation des retours et d'une réduction du nombre d’immigrants admis.

  8. L’OIT et la Chine lancent la première campagne de prévention du VIH/sida qui met en scène des travailleurs migrants ruraux

    17 décembre 2008

    Les deux cents millions de migrants internes qui travaillent en Chine jouent un rôle vital dans les secteurs des mines, de la construction et des transports du pays. Mais le manque de sensibilisation au VIH les expose au danger de contracter la maladie. En novembre dernier, l’OIT et le Bureau de la Commission Sida du Conseil d’Etat chinois ont lancé conjointement la première campagne de prévention du VIH/sida auprès des travailleurs migrants ruraux. Reportage de BIT en ligne depuis Beijing.

  9. De la haute couture «à l’italienne» au stylisme ukrainien

    17 décembre 2008

    Avec un taux de 16 pour cent, la région de Chernivtsi est la région d’Ukraine la plus fortement touchée par le chômage et celle qui compte le plus faible nombre de femmes employées. C’est pourquoi cette région a été choisie pour un projet de l’OIT, financé par la coopération irlandaise (Development Cooperation Ireland-DCI) qui traite des causes originelles des migrations de travail et des tentatives pour endiguer les migrations illégales et le trafic grâce à la formation, au service de l’emploi et aux activités entrepreneuriales. Reportage de BIT en ligne depuis Chernivtsi, en Ukraine.

  10. Les migrants en période de crise économique: l’OIT et le PNUD joignent leurs forces pour sécuriser les migrations tadjikes

    16 décembre 2008

    Le Tadjikistan est la plus pauvre des républiques d’Asie centrale et le pays d’origine d’un nombre considérable de migrants: 800 000 de ses 7 millions d’habitants, des hommes pour la plupart, travaillent à l’étranger. Alors que ces nombreux migrants sont déjà susceptibles d'être victimes de toutes sortes d’abus, ils pourraient également être les premières victimes de l'actuelle crise économique et financière. L’OIT et le PNUD ont joint leurs forces pour donner plus d’autonomie aux communautés émigrées et pour faire que la migration ne soit pas un danger. Reportage d’Olga Bogdanova, du Bureau de l’OIT à Moscou, depuis la capitale tadjike de Douchanbé.