Migration de main-d'œuvre

  • AFP/OREN ZIV
Selon les Estimations mondiales de l’OIT concernant les travailleuses et les travailleurs migrants, en 2013, le nombre de travailleurs migrants dans le monde était de 150 millions sur 232 millions de migrants internationaux.. Les travailleurs migrants contribuent à la croissance et au développement de leur pays de destination, tandis que les pays d’origine bénéficient grandement de leurs envois de fonds et des compétences qu’ils acquièrent pendant leur expérience à l’étranger. Pourtant, le processus migratoire implique des défis complexes en termes de gouvernance, de protection des travailleurs migrants, de lien entre migration et développement, et de coopération internationale. L’OIT s’efforce de forger des politiques qui maximisent les avantages des migrations de main-d’œuvre pour toutes les parties prenantes.

Actualités

  1. © European Commission DG ECHO 2017

    Sommet du Forum mondial sur la migration et le développement à Berlin

    Guy Ryder affirme que les choix politiques sont décisifs pour améliorer les migrations de main-d’œuvre

    28 juin 2017

  2. La réponse de l'OIT à la crise des réfugiés syriens

    En Jordanie, les réfugiés syriens reçoivent des permis de travail mais les difficultés persistent

    28 juin 2017

  3. 106e Conférence internationale du Travail

    Les normes de l’OIT peuvent aider à réglementer les migrations

    26 juin 2017

Highlights

  1. Evènement

    Académie sur les migrations de main d’œuvre

    3 - 14 juillet 2017

    Turin, Italie
    Date limite pour présenter une demande: 26 mai 2017

  2. Diaporama

    Exposition «Bâtir un avenir professionnel décent pour les réfugiés et les travailleurs migrants»

    27 octobre 2016

Politiques et programmes

  1. Good practices database

    Our database provides a non-exhaustive list of current good practices implemented at the country level.

  • Migrants make significant and essential contributions to the economic, social and cultural development of their host countries and their communities back home. But too often these contributions go unrecognized..."

    Guy Ryder, ILO Director-General