Emerging Insight: Des services financiers pour renforcer la résilience

Article | 6 décembre 2023
Les institutions financières au service des micro et petites entreprises peuvent jouer un rôle essentiel en aidant leur clientèle à gérer leurs risques. Une gestion efficace des risques comprend des activités qui permettent la prévention et la préparation aux risques, ainsi que le transfert des risques. Cela conduit à un profil de risque amélioré au fil du temps, ce qui profite aux petites entreprises et aux prestataires de services financiers qui les servent.

La création de solutions intégrées utilise l’épargne comme point d’ancrage, ce qui présente trois avantages principaux par rapport au crédit comme point d’entrée. Premièrement, la plupart des gens ont besoin d’épargne et les produits liés à l’épargne peuvent donc attirer un plus grand nombre de clients, et pas seulement le sous-ensemble de personnes qui empruntent de l’argent. Deuxièmement, les produits d’épargne ont généralement une durée plus longue, offrant ainsi une plateforme permettant aux prestataires de services financiers d’offrir une protection plus permanente et de fidéliser leurs clients. Si les prêts étaient le point d’ancrage, que se passerait-il à la fin de la durée du prêt si le client n’est pas prêt à se réinscrire immédiatement ? Troisièmement, contracter un prêt est au départ risqué pour les emprunteurs. Il est donc contradictoire de penser qu’une solution de gestion des risques puisse reposer sur une activité de prise de risque.

Dans notre travail avec des institutions de microfinance en Asie, nous avons constaté que l'introduction d'un nouveau service a un impact significatif sur les descriptions de poste et la charge de travail de la direction et du personnel de première ligne. Si la direction perçoit cela comme un travail supplémentaire sans compensation suffisante, ou sans mesures de performance claires liées aux activités liées à la résilience, elle diminuera probablement la priorité de ces activités. De même, pour le personnel de première ligne, si les incitations sont liées aux prêts sans aucun indicateur clé de performance en matière d’épargne et d’assurance, alors le personnel de terrain concentrera naturellement son attention sur les activités de prêt au détriment de solutions efficaces de gestion des risques. Ce problème n’est pas nouveau, mais il persiste en raison des contraintes de ressources auxquelles sont confrontées la plupart des institutions de microfinance.

Pour en savoir plus sur les considérations de conception des produits de gestion intégrée des risques, consultez notre dernière Note de Finance Solidaire, Les services financiers pour améliorer la résilience.