Statistiques nationales

Il y a bien des années que l'on produit des statistiques sur la durée du travail dans la quasi-totalité des pays du monde. Pour autant, le type et la portée de ces statistiques, notamment les travailleurs visés et les périodes de référence utilisées, diffèrent d’un pays à l’autre, essentiellement en fonction de la méthode de mesure utilisée. Les enquêtes auprès des établissements produisent surtout des statistiques sur les « heures de travail rémunérées » pour un sous-ensemble de salariés et parfois sur les « heures supplémentaires » rémunérées à un taux ordinaire ou supérieur et les « absences au travail » causant des réductions de salaire. Les enquêtes auprès des ménages produisent généralement des statistiques pour toute la population cible sur les « heures de travail réellement effectuées » et les « heures de travail habituellement effectuées » pendant une semaine de référence. Contrastant avec les statistiques de la durée hebdomadaire du travail, quelques pays (principalement des pays développés) produisent des statistiques de l'aménagement du temps de travail ou du temps de travail annuel. Malgré l'utilité de ces statistiques, rares sont les organismes statistiques nationaux qui procèdent à de telles mesures ou estimations, peut-être par manque d'orientations ou de consensus au niveau international sur les définitions et les méthodes de mesure ou d'estimation.

L'hétérogénéité quantitative et qualitative des statistiques nationales du temps de travail est un obstacle sérieux aux comparaisons internationales et se retrouve dans les publications du BIT. L' publie par exemple des séries nationales uniquement sur la moyenne hebdomadaire des « heures réellement effectuées », par sexe, par branches majeures d’activités et par divisions dans la « production manufacturière ». Mais certains pays fournissent des moyennes annuelles tenant compte des congés payés, des jours fériés et autres types d’absences irrégulières au travail. D'autres fournissent des moyennes simples d'observations hebdomadaires, tandis que d'autres encore ne fournissent de statistiques que pour une semaine de référence particulière. Pour certains pays, les statistiques se réfèrent aux « heures rémunérées » et parfois même aux « heures normales de travail ». Les statistiques mensuelles ou trimestrielles sur les heures hebdomadaires moyennes réellement effectuées publiées dans le connaissent les mêmes limites. L' publie des statistiques sur les « heures de travail normales » hebdomadaires et sur les « heures réellement effectuées » (ainsi que des statistiques sur les taux de salaire et les gains) pour certaines catégories professionnelles dans certaines branches. Dans les deux cas, les statistiques effectivement produites peuvent porter sur des concepts et/ou des périodes de référence différents de ceux qui sont demandés.

L’OIT ne publie pas de statistiques nationales sur l’aménagement du temps de travail dans son ensemble, mais les Indicateurs clés du marché du travail fournissent des statistiques nationales sur l’emploi à temps partiel et sur la durée annuelle du travail pour un nombre limité de pays, provenant principalement de l’OCDE et d’autres organisations internationales.