Importance et applications

Les statistiques du temps de travail sont nécessaires pour évaluer l’effet du nombre d’heures effectuées sur la santé et la sécurité des travailleurs, et la façon dont ces heures sont réparties sur la journée, la semaine ou le mois. Elles sont également nécessaires pour surveiller les heures et les horaires de travail au regard des lois et réglementations existantes en ce qui concerne (a) le nombre d’heures maximum que les travailleurs sont censés effectuer quotidiennement ou hebdomadairement, (b) le nombre d’heures supplémentaires, (c) les horaires de travail autres que les horaires ordinaires à plein temps, tels le travail de nuit, le travail posté, etc., et (d) certaines absences, par exemple les vacances, les congés de maladie et les congés de maternité. Ces dispositions législatives et réglementaires ne s’appliquent généralement qu’aux salariés et pour la plupart dans le secteur formel, mais il est utile d’avoir des statistiques s’appliquant à l'ensemble des travailleurs, afin d’évaluer l’incidence de ces dispositions législatives et réglementaires et autres facteurs sur tous les travailleurs dans l'économie.

Les statistiques du temps de travail sont également nécessaires à l’établissement de divers indicateurs économiques comme le salaire horaire moyen, le coût moyen de la main-d’oeuvre par unité de temps et la productivité du travail. Elles sont également utiles pour estimer le sous-emploi lié à la durée du travail, lequel, avec le chômage, révèle une absorption insuffisante de l’offre de travail par l’économie. Ces applications sont particulièrement importantes pour évaluer et observer les effets de la réduction du temps de travail sur l’économie et sur le nombre de personnes ayant un emploi. A ces fins, il faut que les statistiques sur la longueur du temps de travail correspondent à la même période de référence et couvrent le même groupe de travailleurs que les statistiques concernant, par exemple, les salaires, le coût de la main-d’oeuvre, le revenu lié à l’emploi et la production. Les statistiques sur les salaires et le coût de la main-d'oeuvre sont, par définition, limitées aux travailleurs ayant un emploi salarié mais, pour obtenir des estimations horaires du revenu lié à l’emploi, il faut des statistiques fiables sur les heures effectuées par tous les travailleurs, y compris les travailleurs indépendants. De même, le calcul de la productivité du travail nécessite des statistiques sur les heures totales effectuées par toutes les personnes pourvues d'un emploi durant l’année et dans le ou les secteurs étudiés. Les statistiques des heures de travail annuelles sont préférables aux statistiques visant les personnes pourvues d'un emploi .

Enfin, il faut aussi des statistiques du temps de travail pour mettre en oeuvre, surveiller et évaluer les mesures et les programmes qui visent à harmoniser la vie professionnelle et la vie familiale, un aspect qui prend de plus en plus d’importance compte tenu de l’arrivée massive des femmes sur le marché du travail. Le travail à temps partiel et l’aménagement flexible du temps de travail comptent parmi les principales méthodes pour parvenir à cet équilibre, et c’est pourquoi les statistiques sur la longueur et la programmation du temps de travail de même que les absences du travail sont nécessaires pour surveiller l’évolution de la participation des différents groupes de population sur le marché du travail, en particulier celle des hommes par rapport aux femmes.