Statistiques nationales

Lorsque l’on utilise la classification d’après la situation dans la profession, il est nécessaire d’identifier les catégories pertinentes de situation et de les enregistrer avec le code correspondant. Dans les enquêtes statistiques, c’est presque toujours le déclarant ou l’enquêteur qui sélectionne l’une des principales catégories d’une liste et qui donc effectue le codage. S’agissant des registres administratifs, notamment pour les besoins de la fiscalité, ce sont en règle générale les fonctionnaires qui déterminent la catégorie appropriée à prendre en compte, sur la base de la réglementation en vigueur et des informations fournies par le déclarant.

Dans les pays dotés d’une réglementation très élaborée en matière de contrats de travail et d’impôts sur le revenu, la plupart des déclarants interrogés dans le cadre d’une enquête statistique peuvent aisément répondre à une question comme « Dans votre/activité rémunérée (principale)/nom travaillez-vous en qualité de salarié, indépendant, employeur, membre d’une coopérative de production ou travailleur collaborant à l’entreprise familiale? Presque tous les services nationaux de statistique ont par conséquent formulé leur question de cette façon et n’ont pas tenté de connaître l’existence et l’importance de certaines situations spéciales décrites ci-dessus, à l’exception de celle des « propriétaires-gérants d’entreprises constituées en sociétés », sans doute parce qu’ils supposaient que ces situations spéciales étaient numériquement peu importantes.

Les services statistiques de la plupart des autres pays ont également eu recours au type de question ci-dessus, même s’il existe de bonnes raisons de croire que les déclarants n’étaient guère en mesure d’apparier leur situation de travail à l’une ou l’autre des catégories qui leur étaient présentées, et par là, de répondre aux attentes des utilisateurs de ces statistiques, alors même que le nombre de catégories spéciales énoncées précédemment était numériquement très significatif. Dans ces pays, il serait par conséquent plus approprié de présenter aux déclarants une liste de catégories précodées et de former les enquêteurs à leur codage sur la base des réponses données par les déclarants à des questions soigneusement formulées. Mais à ce jour, les essais requis pour évaluer cette approche et parvenir à formuler des questions efficaces n’ont pas encore été menés à bien.

La plupart des pays établissent des statistiques de l’emploi et du chômage à partir de données sur la situation dans la profession provenant des recensements de population et d’enquêtes auprès des ménages. La base de données en ligne Laborsta contient des séries statistiques sur la main-d’œuvre ventilées par sexe et situation dans la profession depuis 1945.