Importance et applications

Dans la mesure où elle reflète les dispositions contractuelles, la situation dans la profession est un outil précieux pour observer les changements que connaissent de nombreux pays (industrialisés surtout), notamment parmi les travailleurs dépendants dont la situation professionnelle n’est pas claire soit (i) parce qu’ils sont dans une situation qui ressemble à un « emploi salarié » mais qui est déguisée en situation de travail indépendant, soit (ii) parce qu'ils sont dans une situation ambiguë comportant à la fois des caractéristiques du "travail salarié" et du "travail indépendant", soit (iii) parce qu'ils travaillent dans le cadre d'une relation d'emploi triangulaire où l'on voit mal qui est l'employeur réel, quels sont les droits des travailleurs et qui est leur responsable. La situation dans la profession est aussi un outil efficace pour décrire le secteur informel voire essentiel pour définir l’emploi informel, qui comprend à la fois des emplois dans les entreprises classées dans le secteur informel et des emplois salariés dans des unités du secteur formel non assujetties à la législation générale du travail, à la fiscalité, à la protection sociale, non plus qu’à certains avantages liés à l’emploi - ou encore des emplois indépendants exercés par des travailleurs produisant des biens dont leur ménage est l'utilisateur final.

Les principaux utilisateurs de la classification d’après la situation dans la profession sont ceux qui utilisent et établissent des statistiques sur la nature des risques économiques et la nature de l’autorité sous laquelle sont placés les salariés dans le cadre de leur travail ; ce sont aussi ceux qui utilisent et établissent des statistiques sur la situation socio-économique des personnes et des ménages, puisque les classifications utilisées pour cette variable s’appuient sur les catégories de situations dans la profession.

Les utilisateurs souhaiteraient que la classification établisse des distinctions correspondant aux différents types de situations contractuelles qui prévalent chez les personnes pourvues d’un emploi, et qu’elle indique les modalités de distribution des risques économiques et de l’autorité entre ces personnes.